La langue française

Bastion

Sommaire

  • Définitions du mot bastion
  • Étymologie de « bastion »
  • Phonétique de « bastion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bastion »
  • Citations contenant le mot « bastion »
  • Images d'illustration du mot « bastion »
  • Traductions du mot « bastion »
  • Synonymes de « bastion »

Définitions du mot bastion

Trésor de la Langue Française informatisé

BASTION, subst. masc.

A.− FORTIF. Ouvrage de fortification, généralement de forme pentagonale, faisant partie de l'enceinte du corps d'une place, présentant en saillie deux flancs et deux faces, fait d'un gros amas de terre soutenu de murailles, de gazon ou de terre battue :
1. Toute la petite ville de Phalsbourg, avec ses six bastions, ses trois demi-lunes, ses deux avancées, ses casernes, ses poudrières, ses ponts, ses glacis et ses remparts, sa grande place d'armes et ses petites maisons bien alignées, se dessinait là comme sur un papier blanc. Erckmann-Chatrian, Le Conscrit de 1813,1864, p. 29.
2. ... vers la fin du xvesiècle (...) on inventa les bastions qui, s'avançant dans la campagne et se protégeant les uns les autres, éloignaient l'assaillant beaucoup plus efficacement que les tours construites autrefois dans le même dessein. Mérimée, Étude sur les arts au Moyen Âge,1870, p. 302.
SYNT. Bastion composé. ,,Celui dans lequel les deux côtés du polygone intérieur sont inégaux`` (Besch. 1845). Bastion coupé. ,,Celui qui est séparé de la place par un fosse`` (Ac. Compl. 1842). Bastion difforme, irrégulier. ,,Celui dont l'un des flancs est trop court`` (Besch. 1845). Bastions doubles. ,,Ceux qui sont établis l'un sur l'autre, comme les bastions construits sur une colline`` (Ibid.). Bastion à gorge fermée. ,,Qui, étant détaché de l'enceinte, est fermé à la gorge et ne communique avec la place que par des passages souterrains`` (DG). Bastion à gorge ouverte. ,,Qui tient au corps de la place et communique directement avec elle`` (Ibid.). Bastion plat. ,,Celui qui est construit sur une ligne droite, au milieu d'une longue courtine`` (Ac. Compl. 1842). Bastion plein. ,,Bastion rempli de terre, où l'on peut combattre et se retrancher`` (Besch. 1845). Bastion vide. ,,Simple enceinte d'un rempart avec un parapet`` (ibid.). Demi-bastion. ,,Ouvrage analogue au bastion, mais ne présentant qu'un flanc et qu'une face`` (Lar. 19e).
B. − P. ext.
1. Disposition naturelle du terrain jouant le même rôle qu'un bastion. Bastion naturel :
3. C'est la 6ecompagnie qui est le plus mal placée. Elle occupe l'avancée nord-est du bastion naturel que forme l'Herbebois. Elle regarde juste Soumazannes, où les Boches se sont tellement agités depuis quelques jours, et d'où sûrement ils feront partir une de leurs principales masses d'attaque. Romains, Les Hommes de bonne volonté,Verdun, 1938, p. 35.
2. MAR., vx. ,,Retranchement qu'au moment du combat on faisait à bord d'une galère, avec des espares et des rames placées en travers du navire, vers l'avant et au milieu, quelquefois à l'un et à l'autre endroit en même temps. Sur ces bois on jetait de vieilles voiles, des toiles goudronnées, qu'on remplissait, comme les filets de bastingage, de tout ce qui pouvait servir à amortir l'effet des flèches ou de la mitraille`` (Jal 1848).
3. Tout endroit où se retranchent des combattants :
4. Du côté de la préfecture, cela tient toujours. Le café à terrasse est devenu le bastion des mitrailleuses qui tirent de biais sur le Gobierno. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 289.
C.− [P. anal. de forme]
1. [En parlant d'un site naturel] :
5. Rien que des croupes ni vertes ni rousses, brunes de bruyère par places, où le pas des vaches a tracé des chemins d'herbe rase; rien que les lourdes ondes de ces bourrelets et de ces combes, avec leurs bastions d'énormes granits usés s'épaulant en cavernes; et dans les fonds, tournés vers le midi, parfois un rang de pauvres cabanes. Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 271.
2. [En parlant d'une construction] :
6. Le jardin de la villa prenait sa fin dans une immense terrasse, bâtie en gros blocs de granit, dessinant un bastion ruineux qui avançait dans le lac. E. de Goncourt, La Faustin,1882, p. 320.
3. ART CULIN. ,,Mode de dressage très usité dans l'ancienne cuisine, s'appliquant uniquement aux mets froids et glacés à la gelée`` (Mont. 1967). Un énorme pâté de foie gras de Strasbourg, ayant forme de bastion. (Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1825, p. 168).
D.− Au fig. Ce qui constitue un moyen de résistance ou de défense. Bastion avancé; dernier bastion :
7. C'est aux Lorrains (qu'il appartient de faire de la Rhénanie un bastion intellectuel de la France)... Barrès, Mes Cahiers,t. 13, 1920-22, p. 168.
8. Il mettait son frère Joseph à Naples et son frère Louis en Hollande. Bavière, Wurtemberg, Bade, Hesse-Darmstadt formaient une confédération du Rhin sous sa présidence, c'est-à-dire une barrière contre les Russes, barrière couverte elle-même par la Prusse, bastion avancé, chargée en outre de fermer la Baltique aux Anglais. Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 121.
9. Il écrit dans un journal anarchiste que ces fanatiques viennent chercher ici, comme dans une librairie révolutionnaire. Ce quartier, c'est pourtant le faubourg Saint-Germain, le dernier bastion de l'aristocratie, ... P. Bourget, Nos actes nous suivent,1926, p. 65.
Rem. On trouve dans Thibaudet, Réflexions sur la litt., 1936, p. 231 le terme libre-bastion. Cf. le titre de l'œuvre de Barrès Les Bastions de l'Est.
Prononc. : [bastjɔ ̃]. Enq. : /bastjõ.
Étymol. ET HIST. − xve-xvies. bastyon, bastion « ouvrage de fortif. qui fait partie de l'enceinte du corps d'une place » (Auton, Chron., B.N. 5083, fo55rodans Gdf. Compl.). Empr. à l'ital. bastione (Kohlm., p. 32; Brunot t. 1, p. 510; Sar., p. 19; Sain. Lang. Rab. t. 1, p. 81; Wind, p. 124; Nyrop t. 1, § 43; Bloch dans R. Ling. rom. t. 11, pp. 328-329; Bl.-W.5; Cor.; REW3, no981; DEI; EWFS2) attesté au sens de « fortification » en lat. médiév. (Piacenza) en 1447 (Annal. Placent. apud Murator. tom. 20, Script. Ital. col. 893 dans Du Cange t. 1, p. 600a), dér. de bastia (suff. augm. -one) attesté au même sens, d'abord en lat. médiév. (1238, charte de l'empereur Frédéric II; 1289 à Parme, ibid., p. 599a), part. passé substantivé du verbe bastire (bâtir*) avec amuissement du -t- intervocalique (bastita) propre au domaine septentrional de l'Italie (Cor., s.v. bastión; FEW t. 15, 1repart., p. 79a). L'hyp. selon laquelle l'ital. bastia serait empr. au m.fr. bastie (O. Bloch dans R. Ling. rom. t. 11, pp. 328-329) est moins probable étant donné la rareté du mot et la date tardive en fr. (1429, Chron. de Louis de Bourbon).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 173.
BBG. − Bloch (O.). Notes étymol. et lex. R. Ling. rom. 1935, t. 11, pp. 328-329. − Pope 1961 [1952], § 57. − Rog. 1965, p. 94. − Sar. 1920, p. 19.

Wiktionnaire

Nom commun

bastion \bas.tjɔ̃\ masculin

  1. (Architecture) Ouvrage de fortification qui fait partie de l’enceinte du corps d’une place : il présente en saillie deux faces et deux flancs. Il est relié à l’enceinte par ces derniers.
    • Dans le procès-verbal dressé par Machiavel, […] nous lisons encore ces passages, touchant l’établissement de bastions ronds en avant des anciens fronts fortifiés : « […] L’avis du capitaine fut qu’il serait utile d’élever sur ce point ou une casemate ou un bastion rond, qui battit les deux lianes […] — (Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854)
    • La ville avait la réputation d’être imprenable ; son château s’élevait à l’est et la ceinture de murailles qui entourait la cité venait s’y attacher ; des portes, des bastions, des fossés formaient un respectable appareil de défense. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Quant à la ville […], elle garde encore les traces du terrible assaut de Skobeleff en 1880, murailles démantelées, bastions en ruines… — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • […], on aperçoit, au fond de la baie, une longue ligne de murailles grises flanquées de tours et de bastions où flotte le pavillon sanglant des anciens corsaires barbaresques. Elles sont garnies de vieux canons, presque inoffensifs aujourd'hui, mais à la gueule toujours menaçante braquée sur la mer; […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 20)
  2. (Par analogie) (Géographie) (Figuré) Élément géographique avancé.
    • La partie la plus élevée a surtout retenu notre attention : Pech de Bugarach et ses abords immédiats. II constitue un bastion septentrional d’un anticlinal marqué par la Forêt des Fanges, le Roc Paradet et le Plateau de St-Paul. — (Josias Braun-Blanquet, Jean Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine, Montpellier, communication nº 61, 1937)
  3. (Par extension) (Figuré) Tout ce qui semble inexpugnable.
    • Raymond Couderc (UMP), maire de Béziers, a remporté dimanche 26 août au second tour la sénatoriale partielle organisée dans l’Hérault pour remplacer le socialiste André Vézinhet, élu en juin député de la 2e circonscription de ce département. 2 010 grands électeurs étaient convoqués aux urnes pour ce scrutin qui a vu l’UMP remporter un bastion socialiste avec 53,04 % des suffrages pour Raymond Couderc contre 46,96 % pour sa rivale PS, Karine Chevalier. — (Raymond Couderc (UMP) élu dans l’Hérault dans un bastion socialiste, dans Le Monde du 28 août 2007)
    • Pays pauvre qui ne vit que de l'aide humanitaire, notamment française, la Mauritanie reste l'un des bastions les plus réfractaires à l'abolition de l'esclavage. — (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
    • Le Vélib’ est fils illégitime du Tour de France. Le Tour de France ([]), expression du territoire national dans sa dimension symbolique et géographique, était l'un des derniers bastions de la beaufitude. Après vingt d'histoires de dopage, le Français perdait le goût pour le vélo. — (Cincinnatus, Dictionnaire de la controverse, version intégrale, Les Éditions de Londres, 2016, p. 501)
  4. (Réseaux informatiques) Machine du réseau qui fournit un point d’entrée ou de sortie unique vers Internet.

Nom commun

bastion

  1. Bastion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BASTION. n. m.
Ouvrage de fortification qui fait partie de l'enceinte du corps d'une place : il présente en saillie deux flancs et deux faces et tient des deux côtés à la courtine. Bastion revêtu de pierre ou de brique. Bastion bien flanqué. Miner un bastion. Attaquer un bastion. Défendre un bastion.

Littré (1872-1877)

BASTION (ba-sti-on) s. m.
  • Terme de fortification. Grand corps de terre soutenu de murailles, de gazon ou de terre battue, et disposé en pointe sur les angles saillants du corps de place, avec des faces et des flancs qui se défendent.

    Bastion plein, bastion qui est tout rempli de terre.

    Bastion vide, bastion qui n'a qu'un rempart avec son parapet.

    Bastion double, deux bastions l'un dans l'autre.

    Bastion coupé, bastion séparé de la place par un fossé.

    Bastion plat, bastion mis au-devant d'une courtine.

    Bastion de France, l'établissement français sur la côte de Barbarie, près de fonds où se fait la pêche du corail.

HISTORIQUE

XVIe s. Montent le roch si vertueusement Qu'ont estonné tous ceulx du bastillon, Marot, J. V, 28. En moins d'un jour ont prins et asservy Le bastillon qu'on disoit imprenable, Marot, J. V, 28.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BASTION, s. m. (en terme de Fortification.) est une grande masse de terre ordinairement revêtue de maçonnerie ou de gason, qu’on construit sur les angles de la figure que l’on fortifie, & même quelquefois sur les côtés lorsqu’ils sont fort longs. Sa figure est à peu près celle d’un pentagone ; il est composé de deux faces qui forment un angle saillant vers la campagne, & de deux flancs qui joignent les faces à l’enceinte. Voyez Face & Flanc. Son ouverture vers la place se nomme sa gorge. Voyez Gorge & Demi-gorge.

Voyez Planche premiere de Fortification, fig. prem. le bastion FGHIL, dont GH & HI sont les faces ; GF & IL les flancs, & F K I la gorge. Voyez Gorge.

L’angle GHI formé par les faces GH & HI, est appellé l’angle flanqué du bastion ; l’angle HGF formé d’une face & d’un flanc, se nomme l’angle de l’épaule, & GFE formé d’un flanc & de la partie EF de l’enceinte, se nomme l’angle du flanc ; sa partie EF qui joint ensemble deux bastions, est appellée courtine : ainsi l’angle du flanc est formé du flanc & de la courtine.

Les parties FK & LK du prolongement des courtines EF & LM, sont appellées les demi-gorges du bastion, & l’angle FKL qu’elles font entr’elles, l’angle du centre du bastion ; la ligne KH comprise entre l’angle flanqué H, & l’angle du centre K, se nomme la capitale du bastion.

Les bastions n’ont guere commencé à être en usage que dans le tems de François premier & Charles-Quint, c’est-à-dire vers l’an 1500 ou 1520. On leur a d’abord donné le nom de boulevards, & on les a fait très-petits.

Ce qui a donné lieu à la figure du bastion, est cette maxime essentielle de la Fortification, qu’il ne doit y avoir aucune partie de l’enceinte d’une place qui ne soit vûe & défendue de quelque autre.

Les anciens pour flanquer ou défendre toutes les parties de l’enceinte des villes, élevoient de distance en distance des tours rondes ou quarrées P, P, B, B, (Planche prem. de Fortific. fig. 2.) telles qu’on en trouve encore dans les vieilles fortifications. Les parties HG, IC de ces tours flanquoient ou défendoient les parties de l’enceinte comprises entre elles. Il n’y avoit que la partie extérieure FG des tours quarrées qui n’étoit pas exactement défendue des flancs des tours opposées, (c’est le nom qu’on avoit donné aux côtés HG, & DF des tours) mais on y remédioit en faisant saillir la partie supérieure de la muraille sur celle du pié ; entre cette partie saillante ou supérieure, & l’inférieure, on pratiquoit des ouvertures par où le soldat découvroit le pié du mur. Ces sortes d’ouvertures en saillie se nommoient machicoulis ou massecoulis : on en trouve encore aujourd’hui dans les vieilles fortifications, & dans la plûpart des anciens châteaux. Voyez Redoutes à machicoulis.

Après l’invention de la poudre, & lorsqu’on eut trouvé la maniere de s’en servir pour l’attaque des places, il fallut, pour s’opposer à la violence du canon, donner plus d’épaisseur aux murs des tours & des autres parties de la fortification. Les saillies en machicoulis ne purent se conserver contre la violence de cette machine. ; & par-là le côté extérieur des tours demeuroit sans défense. Il restoit du moins une espece de petit triangle au pié de ce côté, moindre à la vérité dans les tours rondes que dans les quarrées, mais toûjours plus que suffisant pour y attacher le mineur, par où l’ennemi pouvoit, sans grand obstacle de la part de l’assiégé, se procurer l’entrée de la place. C’est ce qui engagea les ingénieurs à chercher quelqu’expédient pour remédier à ce défaut. Le plus simple fut de terminer le côté extérieur des tours par deux lignes, qui formant un angle saillant vers la campagne, renfermeroient l’espace qui n’étoit point vû des flancs. Cette correction est la véritable origine de la figure de nos bastions, qui, comme on le voit, n’est point arbitraire, mais fondée sur les maximes de la fortification ; & il en résulte la défense de toutes les parties de l’enceinte : car les flancs défendent les faces & la courtine, & ils se défendent aussi réciproquement.

La grandeur des angles & de toutes les parties du bastion a souffert différentes variations, suivant le tems & les idées particulieres des ingénieurs, ainsi qu’on peut le voir dans le précis des instructions ou systèmes qui sont à la suite du mot Fortification. On ne peut guere fixer d’une maniere absolue la valeur de toutes ces parties, parce qu’elles changent suivant les différens polygones : mais pour en donner une idée, on peut établir,

1°. Que le flanc doit avoir au moins 20 toises, & qu’il peut aller jusqu’à 30.

2°. Que la demi-gorge doit être égale aux flancs, & qu’ainsi elle peut avoir depuis 20 jusqu’à 30 toises.

3°. Que les faces doivent avoir au moins 40 toises, & au plus 60.

A l’égard des angles du bastion, l’angle flanqué peut être aigu ou obtus, pourvû que dans le premier cas il n’ait pas moins de 60 ou 70 degrés, & dans le second pas plus de 150. Sa grandeur dépend au reste de l’angle de la circonférence du polygone que l’on fortifie : lorsqu’il est un peu obtus, il donne lieu d’augmenter la gorge du bastion ; & une grande gorge est plus avantageuse qu’une petite, non seulement parce qu’elle donne plus d’espace au bastion, mais parce qu’alors on peut-y construire un retranchement plus grand & plus solide, pour disputer pié à pié à l’ennemi le terrein du bastion.

L’angle de l’épaule est celui qui mérite le moins de considération dans le bastion, parce qu’il se trouve déterminé par l’angle flanqué & celui du flanc.

Ce dernier angle exige une attention toute particuliere. S’il est aigu, comme dans le système d’Errard, le flanc ne peut défendre la face du bastion opposé : s’il est droit, il la défend trop obliquement : il doit donc être un peu obtus, pour que le soldat découvre devant lui la face & le fossé du bastion qu’il doit défendre. Voyez Défense.

L’angle du flanc ne doit pourtant pas être trop obtus, parce qu’alors le flanc pourroit être battu du bord du fossé opposé, & de la partie du fossé vis-à-vis l’épaule du bastion.

Il y a des bastions de plusieurs especes ; savoir, de simples, à flancs concaves & à orillons, de vuides, de pleins, de plats, &c.

Le bastion simple est celui dont les flancs sont en ligne droite.

Le bastion à flancs concaves & à orillons, est celui dont les flancs couverts sont disposés en ligne courbe, & dont l’épaule est arrondie. Voyez les constructions de M. de Vauban, à la suite du mot Fortification.

Les bastions vuides sont ceux dont le rempart est mené parallelement aux flancs & aux faces, de maniere qu’il reste un vuide dans le milieu du bastion : c’est dans ce vuide qu’on place ordinairement les magasins à poudre. Voyez Magasin.

Les bastions pleins sont ceux dont toute la capacité se trouve remplie par les terres du rempart. C’est sur les bastions pleins qu’on éleve des cavaliers. Voy. Cavalier.

Les bastions pleins sont bien plus favorables que les vuides pour se retrancher : le principal avantage de ces derniers est de donner plus de facilité pour aller au-devant du mineur ennemi : mais les retranchemens qu’on y construit ne peuvent être excellens ; car le peu de largeur du rempart ne permet pas de les faire assez grands pour être bien soûtenus ; & si on les place à la gorge, ils se trouvent commandés des logemens que l’assiégeant pratique sur le rempart.

Le bastion plat est un bastion construit sur une ligne droite, & dont par conséquent les deux demi-gorges ne font point d’angle. On n’employe ces sortes de bastions que lorsque les côtés des places se trouvent trop longs pour que les bastions des extrémités puissent se flanquer réciproquement. Ces bastions ont plusieurs inconvéniens : il est difficile de leur donner la même étendue qu’aux autres bastions ; & d’ailleurs l’ennemi peut enfiler leurs courtines d’une même batterie.

Outre les bastions dont on vient de parler, il y a encore les bastions détachés, les coupés, les réguliers, & les irréguliers, &c.

Le bastion détaché est un bastion qui est isolé à l’égard de l’enceinte : telles sont les contregardes des tours bastionnées de Landau & du Neuf-Brisac. L’avantage de ces bastions est de pouvoir être soûtenus jusqu’à la derniere extrémité, parce que leur prise ne donne point d’entrée dans la place : mais ils ont aussi, comme les autres dehors, le desavantage d’avoir avec la place des communications difficiles, & par lesquelles on ne peut que défiler.

Le bastion coupé est celui dont la pointe est retranchée, & qui au lieu de cette pointe a un ou deux angles rentrans : il n’est d’usage que lorsque l’angle flanqué du bastion se trouve trop aigu, c’est à-dire, au-dessous de 60 degrés ; ou lorsque quelqu’obstacle qu’on trouve dans le terrein ne permet pas de le terminer à l’ordinaire.

Le bastion régulier est celui qui a ses faces égales, ses flancs de même, & ses angles de l’epaule & du flanc égaux entr’eux : c’est celui qui se trouve dans les fortifications régulieres.

Le bastion irrégulier a de l’inégalité dans ses faces, ses flancs, ou ses demi-gorges, de même que dans ses angles du flanc & de l’épaule : c’est ce bastion qui est le plus ordinaire, parce qu’il s’employe dans les fortifications irrégulieres, qui sont bien plus communes que les régulieres. (Q)

* Bastion, se dit en Medecine, des parties qui servent d’enveloppe & comme de rempart à d’autres : tel est le thorax, par rapport au cœur & aux poumons, & le crane, qui semble fait pour défendre le cerveau.

* Bastion de France, (Géog.) place d’Afrique sur la côte de Barbarie, au royaume d’Alger, au nord-est de Bonne.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bastion »

(XVe siècle) De l’italien bastione → voir Bastia et bastia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’italien bastione.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenc. bastio, dans un titre de 1238 ; ital. bastione ; du bas-lat. bastire (voy. BÂTIR). Bastion est la forme provençale ou italienne ; bastillon, l'ancienne forme française.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bastion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bastion bastjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « bastion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bastion »

  • La cité minière est un bastion socialiste depuis toujours. Marcel Wacheux, Serge Janquin, Alain Wacheux et Olivier Switaj, les derniers maires de Bruay, ont tous été étiquetés Parti socialiste.  , Municipales. Bruay-la-Buissière, bastion socialiste, va-t-elle virer au bleu marine ? | Actu Pas-de-Calais
  • Qui succédera à Marie-France Beaufils alors que la maire communiste de St-Pierre-des-Corps a décidé de ne pas se représenter, après 37 ans à la tête de cette ville? Quatre listes sont encore en course mais la division pourrait faire basculer ce bastion historique de la gauche. France Bleu, Elections municipales : la gauche désunie et menacée dans son fief historique de Saint-Pierre-des-Corps
  • Municipales à Marseille : 4e-5e, bastion de droite en... LaProvence.com, Politique | Municipales à Marseille : 4e-5e, bastion de droite en sursis | La Provence
  • Libye, nouvelle Syrie ? (3/6). Depuis la défaite du maréchal dissident Khalifa Haftar aux portes de Tripoli, ses parrains étrangers s’emploient à l’aider à fortifier son bastion de Libye orientale. Le Monde.fr, Libye : Haftar sanctuarise son bastion avec l’appui russe
  • Le port du masque sera obligatoire dans toutes les zones communes du rez-de-chaussée. Il pourra être retiré dans les locaux de répétition en accord avec tous les musiciens du groupe. Le bastion proposera des masques à prix coutant (1€), mais les adhérents sont invités à venir avec leur propre masque. macommune.info, Le Bastion rouvre partiellement ses locaux de répétition à partir du 16 juin • macommune.info
  • Des bastions qui sentent le vent du boulet vert et quelques «barons» sous la menace d’une claque de fin. A Marseille, la gauche unie espère fort tourner la page de l’ère Gaudin, lequel s’apprête à passer la main après vingt-cinq ans de gestion. La cheffe de file, Michèle Rubirola, avait créé la surprise en virant en tête au premier tour. Un «Printemps marseillais» que la droite affolée caricature en «hiver sibérien». Il faut dire que l’ouverture d’une enquête sur de possibles fraudes aux procurations chez LR a plombé la fin de campagne de sa candidate, Martine Vassal. Mais le scrutin par secteurs et le choix de la gauche de se désister dans l’un d’eux pour faire barrage à la réélection de Stéphane Ravier (RN) laissent le jeu extrêmement ouvert. Libération.fr, Municipales : de Lille à Marseille, des bastions pour se faire battre - Libération
  • Pour éviter de répéter l’erreur de la division, des accords ont été conclus dans de nombreuses villes. De quoi conserver ces bastions rouges d’Ile-de-France ? Libération.fr, Champigny-sur-Marne, bastion rouge en danger - Libération
  • Il a salué dans la capitale britannique, "qui fut le berceau de la France libre", le "dernier bastion de l'espoir au moment où tout semblait perdu". , Macron en visite à Londres, "dernier bastion de l'espoir au moment où tout semblait perdu" - La Libre
  • Pour rappel, elles ne sont plus que deux listes candidates à la direction de la commune de Morsang-sur-Orge, bastion communiste. , Municipales 2020. Les résultats du second tour à Morsang-sur-Orge | Actu Essonne
  • Municipales à Marseille : 9e-10e, bastion intouchable à... LaProvence.com, Politique | Municipales à Marseille : 9e-10e, bastion intouchable à droite ? | La Provence
  • Dans ce bastion historique du socialisme municipal, la maire sortante, en difficulté pour le second tour, a tenté de s’imposer comme seule incarnation d’une gauche protectrice. Elle accuse son principal adversaire, l’écologiste Stéphane Baly, de négliger les questions sociales. Mediapart, A Lille, Martine Aubry joue son «va-tout» sur les quartiers populaires | Mediapart
  • À Mellac, le bastion socialiste, terre de Louis Le Pensec, figure tutélaire qui fut maire de 1971 à 1997, député et ministre, est depuis près de 22 ans aux mains du fidèle Bernard Pelleter. Ce dernier, après 42 années au service de la collectivité, a souhaité tourner la page. « Place aux autres, tout simplement », soulignait-il dans nos colonnes en attaquant sa dernière année de mandat. Le Telegramme, Municipales à Mellac : le bastion socialiste résistera-t-il ? - Mellac - Le Télégramme
  • Samedi 20 juin au matin, la place principale de la vieille ville d’Olsztyn, aux pavés gris et aux bâtiments ocre, se remplit progressivement dans l’attente du principal candidat de l’opposition libérale à l’élection présidentielle du 28 juin, le maire de Varsovie, Rafal Trzaskowski. La capitale de la région de Varmie-Mazurie, dans le nord-est du pays, est historiquement un bastion centriste, mais le parti national-conservateur Droit et justice (PiS) y progresse d’année en année. Une « région hésitante », stratégique, en ce dernier week-end de campagne. Le candidat doit visiter le lendemain une région bien plus hostile : la très conservatrice Podlachie. Le Monde.fr, Pologne : Rafal Trzaskowski, le candidat des collectivités locales contre le centralisme du pouvoir
  • Alors que le Panathinaïkos navigue en eaux troubles, en pleine crise interne après l'annonce de sa mise en vente et son désir de quitter l'Euroligue - auquel celle-ci a opposé une fin de non-recevoir -, le bastion grec a officialisé vendredi une nouvelle censée ramener un peu de calme. L'Équipe, Dimitris Diamantidis, un géant de retour au Panathinaïkos - Basket - Euroligue - L'Équipe
  • Plus de neuf ans après le début de la guerre, Ariha et la région d'Idleb, dernier bastion jihadiste et rebelle échappant au pouvoir de Damas, restent dans le collimateur du régime malgré un fragile cessez-le-feu entré en vigueur en mars. TV5MONDE, La voie lactée brille au-dessus des ruines d'Ariha en Syrie
  • Kotisaari est un petit îlot, accessible en bateau depuis la ville de Rovaniemi. Nichée dans la rivière Kemi, l'île est un ancien bastion de bûcheron. À l’époque, la voie navigable était utilisée par l'industrie forestière. Désormais, cette île de rêve est la muse du photographe Ylinampa, qui l’a capturée toutes les saisons.  Le Bonbon Travel, Une île finlandaise photographiée toutes les saisons
  • Les trois listes de gauche aux municipales de Saint-Pierre-des-Corps se maintiennent sans fusionner, face à un candidat classé divers droite. La quadrangulaire du second tour, qui pourrait voir basculer le bastion communiste, s'annonce disputé. France 3 Centre-Val de Loire, Municipales 2020 : à Saint-Pierre-des-Corps, le déchirement à gauche pourrait voir basculer le bastion communiste
  • Les maires sortants ont du mal à passer la main et à accepter de lâcher leurs bastions. Dans bien des cas, ils briguent leur propre succession et le scrutin municipal leur donne souvent raison en reconduisant les équipes sortantes. Cette fois pourtant, les écologistes ont réussi à bousculer le jeu des affrontements traditionnels, au point qu'ils font parfois jeu égal avec les sortants et apparaissent en mesure de s'imposer dans un certain nombre de grandes villes.  France Culture, Municipales 2020 : dans les grandes villes, statu quo ou renouvellement ?
  • Olivier Bianchi a-t-il péché par excès de confiance ? Arrivé loin devant au premier tour avec 38,1 % des voix (7 points de plus qu'en 2014), le maire socialiste sortant, qui dirige une liste de gauche plurielle incluant les écologistes et les communistes, n'a, cette fois, pas fusionné avec les Insoumis (12,3 %), qui se maintiennent au second tour. Et le voilà qui se retrouve sous la menace de son rival d'il y a six ans, Jean-Pierre Brenas. Le candidat des Républicains, qui a recueilli 20,7 % des voix le 15 mars dernier, a scellé un accord avec celui de La République En marche, Eric Faidy (15,5 %). Le premier s'est mis en retrait de sa famille politique, le second s'est vu retirer son investiture. Reste à savoir si cela suffira à faire basculer la ville à droite. Clermont-Ferrand est un bastion socialiste depuis la Seconde Guerre mondiale. Les Echos, Municipales : les dix points chauds du second tour | Les Echos
  • C’est LA commune écolo de la métropole bordelaise et cela ne devrait pas changer de sitôt. Bègles a été de 1989 à 2017 le bastion de Noël Mamère et c’est aujourd’hui son successeur vert qui est porté favori pour les élections municipales. , Municipales 2020 en Gironde : A Bègles, ex-bastion de Mamère, son successeur vert n'est pas en danger
  • Pour rappel, grâce à 48,65 % des votes, la liste PCF de Philippe Bouyssou terminait en première position à Ivry-sur-Seine lors du premier tour. Dans ce bastion communiste, le maire sortant affrontait une liste de coalition EELV-PS-LFI menée par l’écologiste Sabrina Sebaihi. Elle avait récolté 22,1 % des votes. La liste divers droite de Sébastien Bouillaud était parvenu à mobiliser 13,7 % des votants qui se sont exprimés. Avec 12,22 % des voix, la liste de Rachida Kaaout (LREM) terminait à la quatrième place. , Municipales 2020. Ivry-sur-Seine : un boulevard pour Philippe Bouyssou ? | Actu Val-de-Marne
  • Ce ne serait d’ailleurs pas le seul endroit où il serait possible de prendre de la hauteur puisqu’un toit-terrasse ouvrirait aussi dans le cadre de la restauration du Grand Hôtel de la Reine alors qu’un toit-jardin verrait également le jour lors de l’extension du bastion de Vaudémont… , Politique | Laurent Hénart déambule pour le patrimoine
  • Dans la capitale alsacienne, bastion historique de la gauche, un basculement est également plausible. Faute d'alliance avec les verts (arrivés en tête au premier tour), les socialistes sont à la fois menacés par le front constitué entre la droite et les macronistes (La République en Marche) et les écologistes. L'Echo, En France, les verts espèrent rafler plusieurs grandes villes | L'Echo
  • Dans le bastion républicain de l’Oklahoma, le président américain a assuré que son rival Joe Biden était « la marionnette de l’aile gauche radicale démocrate » et s’est perdu dans les outrances et les longues digressions. Le Monde.fr, Etats-Unis : Trump ne parvient pas à mobiliser pour son premier meeting depuis trois mois
  • Erigée en 1502, la Couraça se détachait du donjon et s’étendait en direction de la mer sur une centaine de mètres. Petit corridor maçonné et protégé, celui-ci se terminait sur la plage par un petit bastion. fr.le360.ma, Un été au Maroc #4: les vestiges portugais de "l’Algarve d’au-delà de la mer" | www.le360.ma
  • Ça y est. Il a cédé. Le dernier bastion de l’intermédiation, la dernière institution qui faisait preuve d’autorité, la voilà partie en fumée : la science. Après avoir désintermédié les médias, les taxis, les banques, les assurances, les loueurs de voitures, les agences immobilières, on a voulu désintermédier la politique, en demandant plus de référendums, et voilà que l’on désintermédie la preuve scientifique. Ça y est, la France compte 65 millions d’infectiologues passionnés. Le débat sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine et du protocole du professeur Raoult fera date comme la prise de la Bastille, pour certains. Alors qu’il faut des années pour apprendre la statistique, pour mesurer la complexité des études épidémiologiques, ou même tout simplement de la médecine, chacun glose à souhait sur la dernière parution scientifique en date publiée dans la revue The Lancet. Celle-là même qui remet en cause l’utilisation de la chloroquine, médicament prescrit depuis cinquante ans, ou un de ses dérivés, ou un combiné, ou un autre truc du genre, on ne sait pas très bien, mais on est sûr qu’elle a tort ou qu’elle a raison. La preuve scientifique, fille de la contradiction, et qui faisait encore, dans le débat public, office de structure de vérité partagée, n’est plus. Les querelles de chercheurs sont devenues des discussions de machine à café, où chacun reste le nez dans son verre, à déguster ses certitudes. Alors que, faire de la science, c’est chercher à se contredire soi-même. Tout l’inverse. Stratégies, Le dernier bastion - Stratégies
  • Empruntez un portail et troquez les rues bien connues d’Harran contre un bastion d’un autre monde, envahi par les serviteurs de l’enfer. Explorez ses couloirs de pierre et ses salles plongés dans la pénombre, en terrassant des ennemis démoniaques inédits à coups d’épées, de haches, de marteaux et autres armes médiévales. Xboxygen, Dying Light : Hellraid sortira en juillet | Xbox One - Xboxygen
  • Quatre mois et demi après le début des manifestations antipouvoir à Bagdad et dans le Sud chiite, et alors que les partis chiites au pouvoir font bloc pour étouffer le mouvement et former un gouvernement autour de Mohammed Taoufiq Allaoui, ce bastion contestataire résiste. Le sit-in n’a rien perdu de son animation. Le mouvement de désobéissance civile, qui a fermé établissements d’enseignement et administrations, reste suivi. Des abris en brique, ornés de fresques colorées honorant les 170 « martyrs » de la ville, ont été érigés à la place des tentes incendiées lors de la dernière attaque contre le sit-in, le 24 janvier. Le Monde.fr, Nassiriya, dernier bastion de la révolte irakienne
  • Le monde de l'entreprise, et ses grandes écoles qualifiées de "bastions virilistes", est largement épinglé. Selon le Haut conseil, il règne dans les entreprises "une grande tolérance sociale au sexisme".  LExpress.fr, La téléréalité, "bastion du sexisme" en France - L'Express
  • La région de Béjaïa est un bastion du Hirak. Une grève générale a paralysé la ville pendant la semaine de l’élection présidentielle en décembre 2019. Et selon les chiffres officiels, seuls 0,12 % du demi-million d’inscrits que compte la wilaya ont participé au vote. Le Monde.fr, A Béjaïa, bastion du Hirak, le combat continue pour une Algérie libre
  • Entre les grands sites du Lac du Salagou et du Cirque de Mourèze se joue une bataille politique cruciale pour la gauche héraultaise : gardera-t-elle son bastion historique de Clermont-l'Hérault ? Le maire sortant, au bilan très critiqué, se représente face à au moins 5 autres candidats.   France 3 Occitanie, Municipales 2020 : la gauche gardera-t-elle son bastion historique de Clermont-l'Hérault ?
  • Oui. Chez les enfants et adolescents, les baskets représentent entre six et sept paires achetées sur dix. Mais le marché des seniors se développe. Et la sneaker n’est plus cantonnée à la vie hors travail. Le monde de l’entreprise s’y plie, y compris dans les secteurs régis par des politiques vestimentaires strictes, comme les banques. On adopte la basket en toutes circonstances, même le jour de son mariage ! Riches et pauvres peuvent porter un modèle identique, tout en vivant des réalités très différentes… Le dernier bastion de résistance, c’est le monde politique. Pourtant, d’ici quelques années, les élus en porteront sûrement, par goût autant que par volonté de se rapprocher de la population. En 2017, le premier ministre albanais, Edi Rama, s’était vu exclure de la photo officielle d’une rencontre entre dirigeants des Balkans parce qu’il portait des baskets. L’année suivante, ses Adidas blanches ont été acceptées. Le Monde.fr, « Le dernier bastion de résistance à la basket, c’est la politique »
  • Des groupes rebelles et d'autres factions jihadistes moins influents sont également présents dans ces zones qui constituent le dernier grand bastion jihadiste échappant au régime dans le pays en guerre. Le Point, Syrie: le régime avance dans le dernier bastion jihadiste (ONG) - Le Point
  • Après la chute de Pierre-Bénite et de Vaulx-en-Velin en 2014, Vénissieux est le dernier bastion encore debout de l’ancienne banlieue rouge. La municipalité communiste est attaquée de toutes parts dans cette campagne. La chorale des critiques ébranle l’édifice tout en le renforçant. Comme en 2014, le salut des communistes pourrait passer par la dispersion des voix ; à l’époque, quatre listes s’étaient maintenues au second tour. La configuration pourrait être identique cette année. À Vénissieux, rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme. Les Verts ont pris leur autonomie. Auprès de Michèle Picard, ils ont été remplacés par le PS, dans le cadre d’un accord métropolitain. Mais le leader des socialistes vénissians, Lotfi Ben Khelifa, a rallié la liste LREM menée par Yves Blein, le député de la circonscription. À droite, Christophe Girard (LR) et Damien Monchau (RN) surenchérissent sur la thématique de l’ordre républicain. Cet éclatement de l’offre, sans perspectives d’alliance, constitue pour Michèle Picard une solide assurance-vie électorale. Mais elle pourrait ne pas être suffisante. Lyon Capitale, Municipales dans le Grand Lyon : Vénissieux, bastion rouge menacé
  • Ils seront quatorze à partir à l'assaut de ce bastion socialiste, arraché de haute lutte à la droite en 1995. Le XVIIIe, un des arrondissements clé de la bataille de Paris, qui envoie un contingent de 15 conseillers à l'Hôtel de Ville, aiguise les appétits. Même celui du roi des forains, Marcel Campion, qui s'y présente personnellement. leparisien.fr, Municipales à Paris : le XVIIIe, bastion de gauche, basculera-t-il ? - Le Parisien
  • Invoquer un Bastion nécessite néanmoins « investissement et coordination » de la part d’un clan (il faut réunir les ressources nécessaires à son fonctionnement et son armement). Et parallèlement, il devient la cible des factions adverses – les bastions ont différents « points faibles » à frapper pour les détruire. On comprend l’enjeu de gameplay : donner un objectif aux clans les plus puissants (invoquer le Bastion) et offrir l’opportunité aux adversaires de répliquer. PlanetSide 2, PlanetSide 2 - Des Bastions colossaux s'annoncent dans l'extension Escalation de PlanetSide 2 - PlanetSide 2
  • L'Ancien Monde, toujours vert (au sens maturité) ? En déshérence à l'échelle nationale, les partis traditionnels de la droite et de la gauche espèrent bien que ces municipales leur insuffleront un peu d'oxygène politique afin de poursuivre leur reconstruction, lente et difficile, et de ne pas être hors jeu pour les scrutins à venir, départementales, régionales, jusqu'à la présidentielle de 2022. Le PS mise sur ses candidates en bonne position pour rester à la tête de métropoles aussi puissantes que Paris (Anne Hidalgo), Lille (Martine Aubry), Nantes (Johanna Rolland), Rennes (Nathalie Appéré)… Les femmes, qui rappelons-le ne sont que 18,6 % parmi les maires des communes de plus de 1 000 habitants, avenir du socialisme français ? Le PS a dans son viseur d'autres bastions, comme Le Mans (Stéphane Le Foll), Brest (François Cuillandre), Rouen (Nicolas Mayer-Rossignol), Saint-Denis de La Réunion (Ericka Bareigts), et espère la victoire de Mathieu Klein, engagé dans un duel très serré avec le maire de Nancy (et président du Parti radical), Laurent Hénart, ou encore la revanche de Michaël Delafosse à Montpellier face à Philippe Saurel – ce sera difficile… Chez Les Républicains, les municipales représentent d'ores et déjà un bon cru, vu l'état dans lequel Christian Jacob a trouvé le parti laminé par la déroute de François Fillon à la présidentielle et les erreurs stratégiques de l'ère Wauquiez qui se sont soldées par le faible score de la liste Bellamy aux européennes. Les vents redeviendraient-ils porteurs ? Le Point, Municipales : ce qui se joue au second tour - Le Point
  • La Bretagne est depuis des lustres une terre de centristes européens issus de la démocratie chrétienne. Et elle est devenue, en 2017, un bastion macroniste. C'est la région qui a le plus voté en faveur d'Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle (avec 29 % des suffrages), avant de le plébisciter au second tour (75,4 %). Aux législatives, pas moins de 21 candidats La République En marche (LREM) bretons - complétés par 1 modem - sur 27 ont rejoint l'Assemblée, ne laissant que des miettes à LR et au PS. LREM y a encore dominé les élections européennes, l'an dernier, arrivant en tête avec 25,6 % des voix. Les Echos, Municipales 2020 : En Marche à la peine dans son bastion de Bretagne | Les Echos
  • Lors des précédentes élections municipales, la droite et le centre avaient arraché trois bastions de la gauche. C’est sans doute à Ambès que la situation est la plus "simple" : en 2014, Kévin Subrenat, 37 ans, avait détrôné le maire sortant (PS), élu depuis 1983. Novice il y a six ans, l’élu se présente cette fois avec de l’expérience, notamment celle acquise dans la majorité de droite et du centre, le groupe Communauté d’avenir au sein de Bordeaux Métropole. Il trouvera en face de lui le socialiste Gilbert Dodogaray (élu d’opposition) avec la liste Ambès ensemble. SudOuest.fr, Rive droite bordelaise : l’ancien bastion du PS va-t-il résister ?
  • Combien de communes basculeront-elles à droite ou à gauche le 15 ou le 22 mars prochains ? La République en marche conservera-t-elle Lyon ? Et dans quelles villes le parti présidentiel s’implantera-t-il ? Le Parti communiste sauvera-t-il ses bastions de Vénissieux et Givors ? Et le Parti socialiste, celui de Villeurbanne ? Le Rassemblement national réussira-t-il à conquérir un hôtel de ville ? Comme à chaque scrutin, les résultats des élections municipales seront analysés commune par commune mais aussi à l’échelle du Grand Lyon. Mediacités, Grand Lyon : votre commune est-elle un bastion de gauche, de droite ou centriste ? | Mediacités

Images d'illustration du mot « bastion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bastion »

Langue Traduction
Anglais bastion
Espagnol bastión
Italien bastione
Allemand bastion
Portugais bastião
Source : Google Translate API

Synonymes de « bastion »

Source : synonymes de bastion sur lebonsynonyme.fr
Partager