La langue française

Cachot

Définitions du mot « cachot »

Trésor de la Langue Française informatisé

CACHOT, subst. masc.

A.− HIST., littér. Cellule de prison étroite, basse et obscure où l'on enfermait les criminels ou les condamnés à mort. Cachot étroit et sombre, humide, noir; jeter dans un cachot. Mod. Cellule où l'on enferme un prisonnier par punition. Faire trois jours de cachot :
1. Les étages de ces prisons, en s'enfonçant dans le sol, allaient se rétrécissant et s'assombrissant, (...). Ces entonnoirs de cachots aboutissaient d'ordinaire à un cul de basse-fosse à fond de cuve où Dante a mis Satan, où la société mettait le condamné à mort, ... Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 368.
2. ... les pauvres prisonniers, ceux-là même qui étaient enchaînés dans des cachots hauts de trois pieds, larges de trois pieds et de huit pieds de longueur et où ils ne pouvaient se tenir debout ou assis, ... Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 362.
3. Cette salle ressemblait fort à un cachot : elle était voûtée; un soupirail à barreaux, donnant sur une cour déserte, l'éclairait de haut et mal. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 234.
SYNT. Les cachots de l'Inquisition, de la Terreur; la fange des cachots. Descendre dans un cachot, enfermer dans un cachot, mettre au cachot, dans le cachot; sortir de son cachot. Être enfermé, être plongé dans un cachot. La prison du Tasse à Ferrare qui est un véritable cachot humide, bas, malsain (J.-J. Ampère, Correspondance, 1824, p. 289). Quatre cachots de pierre d'une abbaye (...) C'étaient des In-pace (Hugo, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 612).
Loc. La paille humide du cachot. La prison :
4. Dix minutes plus tard, ils échouaient sur la paille humide du cachot. Et blêmes d'angoisse, ils se contemplaient sans rien dire, s'entre-distinguaient vaguement dans la lueur louche et lugubre que leur versait sur les épaules un étroit soupirail de cave dentelé de toiles d'araignées. Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2epart., 9, p. 203.
P. métaph. :
5. La voix intérieure ne s'était pas trompée, contrairement à ce qui arrive d'habitude aux voix intérieures lesquelles, très mal informées et très présomptueuses, bafouillent dans le cachot mal-commode de la conscience, un tas de prophéties aussi confuses que désobligeantes, et bien propres à égarer la conduite. Miomandre, Écrit sur de l'eau,1908, p. 74.
B.− HIST. PÉDAG. Petit réduit dans un collège où on enfermait les élèves punis :
6. D'un coup d'œil, il [le principal] remarqua la chaire vide, les amas de bancs et de pupitres contre la porte de la prison, la pâleur des élèves baissant leurs yeux vers la terre. Des gémissements sourds sortaient du cachot; ... Champfleury, Les Souffrances du professeur Delteil,1855, p. 232.
PRONONC. : [kaʃo]. dans Passy 1914, possibilité de prononcer la finale avec [ɔ] ouvert; à ce sujet cf. abricot.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1550 « lieu secret » peut-être déjà « cellule de prison » (Desmaze, Pénalités anciennes, 242 dans Quem. : Visiter les chambres et cachots); 1627 spéc. « cellule de prison basse et obscure » (Trésor des 3 lang. esp., ital. et fr., J. Crespin, Genève). Dér. du rad. de cacher*; suff. -ot*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 900. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 626, b) 1 047; xxes. : a) 869, b) 502.
BBG. − Hasselrot 1957, p. 171. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 147.

Wiktionnaire

Nom commun

cachot \ka.ʃo\ masculin

  1. (Justice) Cellule basse et obscure.
    • Quand Napoléon III fut empoigné à Boulogne pour avoir donné une seconde représentation du débarquement à Cannes, on le jeta au cachot et on l'emmena à Paris sans lui donner le temps de changer de chemise. — (Arsène Houssaye, Les Confessions, tome IV : Souvenirs d'un demi-siècle 1830-1880, tome 4, Paris : chez E. Dentu, 1885-1891, chap. 4)
    • Le dix-septième jour de la seconde année de sa prévention, Jacques Errant fut extrait de son cachot et conduit entre deux gendarmes dans une grande salle où la lumière l'éblouit au point qu'il manqua défaillir. — (Octave Mirbeau, La vache tachetée, 1918)
    • […], puis mon geôlier m'enferma dans une petite pièce obscure. C'était un cachot, presque un placard, où la lumière du jour n'entrait jamais. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • – La prochaine fois que tu parleras dans ton dialecte, ce sera le cachot!
      Un sentiment de peur traversa les yeux de Wanda. Elle ne connaissait pas ce mot, « cachot », mais le ton menaçant lui faisait imaginer le pire.
      — (Madeleine Mansiet-Berthaud, Wanda, Presses de la Cité, 2017, p. 45)

Nom commun

cachot

  1. Prison.
  2. Cachot, prison.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CACHOT. n. m.
Prison basse et obscure. Cachots noirs. Mettre quelqu'un dans un cachot, au cachot.

Littré (1872-1877)

CACHOT (ka-cho ; le t se lie : un ka-cho-t obscur ; au pluriel l's se lie : des ka-cho-z obscurs ; cachots rime avec dos, maux, faux, etc.) s. m.
  • 1Petite prison basse et obscure dans une grande prison. Ce condamné s'étant révolté, fut mis au cachot. Dans un cachot affreux abandonné vingt ans, Mes larmes t'imploraient pour mes tristes enfants, Voltaire, Zaïre, II, 3.
  • 2En général, prison. Tirer quelqu'un des cachots. Un rayon de lumière perce l'horreur des cachots et va faire sentir à cet infortuné qu'il y a encore de l'humanité sur la terre, Massillon, Villars. Dans l'horreur d'un cachot par son ordre enfermé, Racine, Ath. V, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Advertis que depuis deux mois il avoit mis en ung cachot [une cachette] tous les calices, croix, reliques, etc. Carloix, III, 14. Ne faut chercher autres cellules et cachots en l'amarry [vésicule du fiel] que les anciens ont imaginé estre infinis, que ceste partie dextre et senestre, Paré, I, 34. Les bestes sauvages laissent leurs cavernes et cachots, Paré, XXIV, 6. … Fouillant et furettant par tous les trous, coings, recoings, destours, cachots et secrets, et non sans cause, Charron, Sagesse, I, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CACHOT, s. m. (Architect.) c’est dans les prisons un lieu soûterrain, voûté, sans aucun jour, où l’on enferme les malfaiteurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cachot »

 Dérivé de cacher avec le suffixe -ot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cacher ; bourguig. caichô.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cachot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cachot kaʃo

Évolution historique de l’usage du mot « cachot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cachot »

  • Toute faute qu'on fait est un cachot qu'on s'ouvre. De Victor Hugo / Les Contemplations
  • Ceux qui volent des individus passent leurs vies au cachot, couverts de chaînes ; ceux qui volent l’Etat vont vêtus d’or et de pourpre. De Caton l’Ancien
  • Personne ne peut tenir la vérité près de soi, fût-ce dans le cachot d’une formule. La vérité, on ne peut l’avoir, seulement la vivre. De Christian Bobin / L’inespérée
  • J’aimerais mieux être un crapaud et vivre des vapeurs d’un cachot que de laisser un coin de l’être que j’aime à l’usage d’autrui ! De William Shakespeare / Othello
  • Ni la tour de pierre, ni les murailles de bronze travaillé, Ni le cachot privé d'air, ni les liens de fer massif, Ne peuvent enchaîner la force de l'âme. De William Shakespeare / Jules César
  • https://7detable.com/article/societe/adrien-cachot-paul-pairet-je-l-aime-tres-tres-fort/3039 , Adrien Cachot : « Paul Pairet, je l’aime très très fort ! » - 7detable.com

Traductions du mot « cachot »

Langue Traduction
Anglais dungeon
Espagnol calabozo
Italien prigione
Allemand kerker
Portugais masmorra
Source : Google Translate API

Synonymes de « cachot »

Source : synonymes de cachot sur lebonsynonyme.fr

Cachot

Retour au sommaire ➦

Partager