La langue française

Cartier

Sommaire

  • Définitions du mot cartier
  • Étymologie de « cartier »
  • Phonétique de « cartier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cartier »
  • Citations contenant le mot « cartier »
  • Traductions du mot « cartier »
  • Synonymes de « cartier »

Définitions du mot cartier

Trésor de la Langue Française informatisé

CARTIER, subst. masc.

A.− Fabricant de cartes à jouer. Maître cartier (Ac. 1798-1878).
B.− Papier employé dans la fabrication des cartes à jouer. Cartier ordinaire (A. Maire, Manuel pratique du bibliothécaire,1896, p. 376).
Rem. Selon Lar. 19e-20e, Littré et Quillet 1965 cartier désigne un papier destiné à envelopper les jeux ou les sixains de cartes à jouer.
Prononc. et Orth. : [kaʀtje]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. quartier. Étymol. et Hist. 1. Début xvies. « fabricant de cartes à jouer » (Etienne de Médicis ds DG); 2. 1751 (Encyclop. t. 2 : Cartier. Nom d'une sorte de papier qui est destiné à couvrir les jeux ou les sixains de cartes à joüer). Dér. de carte* étymol. 1; suff. -ier* ayant servi à des moments différents à créer des mots de même consonance mais de sens différent. Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. Lew. 1960, p. 210.

Wiktionnaire

Nom commun

cartier \kaʁ.tje\ masculin

  1. Personne qui fait et vend des cartes à jouer.
  2. Papier destiné au dos des cartes à jouer sous l'Ancien Régime.

Nom commun

cartier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de quartier.

Nom commun

cartier [kaʁˈtje] (graphie normalisée) masculin

  1. Cartier.
  2. Géographe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARTIER. n. m.
Celui qui fait et vend des cartes à jouer.

Littré (1872-1877)

CARTIER (kar-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : les kar-tié-z et les cartes) s. m.
  • 1Celui qui fait et vend des cartes à jouer. Maître cartier. Le roi fit arrêter sans bruit le garçon bleu qui tenait le panier des cartes et le cartier, Saint-Simon, 58, 168.
  • 2Sorte de papier destiné à couvrir les jeux ou les sixains des cartes à jouer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARTIER, s. m. artisan ou marchand qui a le droit de faire & vendre des cartes à joüer. Voyez Cartes.

Les Cartiers faiseurs de cartes à joüer, forment à Paris une communauté fort ancienne : on les nomme aujourd’hui Papetiers-Cartiers : mais dans leurs statuts ils ont le titre de maîtres du métier de Cartiers, faiseurs de cartes, tarots, feuillets, & cartons ; ou Cartiers, Tarotiers, Feuilletiers, & Cartonniers.

Les statuts dont ils se servent encore à présent, & qui ne sont que des statuts renouvellés en conséquence de l’édit de Henri III. de 1581, ont été confirmés & homologués en 1594 sous Henri IV. ils contiennent vingt-deux articles, auxquels Louis XIII. & Louis XIV. en ont encore ajoûté quelques autres.

Le premier & le quatrieme portent qu’aucun ne pourra faire le métier de Cartier s’il n’est reçû maître, & s’il ne tient ouvroir ouvert sur la rue.

Les deuxieme & troisieme fixent l’apprentissage à quatre années, suivies de trois autres de compagnonage, après lesquelles les aspirans sont obligés de faire le chef-d’œuvre, qui consiste en une demi-grosse de cartes fines, & de payer les droits aux jurés pour être admis à la maîtrise.

Les cinquieme & sixieme fixent le nombre des apprentis à un, ou à deux si le maître tient chez lui cinq ou six compagnons ; & défendent aux maîtres de se transporter leurs compagnons sans en avertir les jurés.

Les septieme, huitieme, neuvieme, dixieme, & dix-huitieme, fixent les droits des fils, filles, & veuves des maîtres.

Le seizieme enjoint aux maîtres d’avoir une marque différente les uns des autres, sur laquelle doit être détaillé leur nom, surnom, enseigne, & devise.

Les autres articles regardent l’élection des deux jurés, & contiennent des regles de discipline pour les maîtres & les compagnons. Voyez les réglemens des arts & métiers.

Cartier, nom d’une sorte de papier qui est destiné à couvrir les jeux ou les sixains de cartes à joüer. Voyez Papier & Cartes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cartier »

Dérivé de carte avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de carta avec le suffixe -ier.
Forme du dialecte provençal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cartier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cartier kartje

Évolution historique de l’usage du mot « cartier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cartier »

  • Plus en savoir plus : www.cartierwomensinitiative.com , Elles veulent changer le monde, Cartier les soutient

Traductions du mot « cartier »

Langue Traduction
Anglais cartier
Espagnol cartier
Italien cartier
Allemand cartier
Portugais cartier
Source : Google Translate API

Synonymes de « cartier »

Source : synonymes de cartier sur lebonsynonyme.fr
Partager