La langue française

Carrière

Définitions du mot « carrière »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARRIÈRE1, subst. fém.

I.−
A.− Vx, littér. Terrain entouré de barrières et aménagé pour des courses de chars, des courses à pied, des passes d'armes.
B.− ÉQUITATION
1. Terrain pour les courses de chevaux.
Rem. Synon. mod. champ de course.
P. métaph. Ouvrir, fermer la carrière :
1. Cet élément du culte une fois développé, ouvrit la vaste carrière des superstitions humaines. Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 2, 1797, p. 289.
Entrer dans la carrière. Nous entrerons dans la carrière Quand nos aînés n'y seront plus (La Marseillaise, Strophe des enfants, 1792).
Loc. S'arrêter au milieu de la carrière (Ac. 1835-1932). Donner carrière à un cheval. Lui ouvrir le terrain de course, lui lâcher les rênes.
Au fig. Donner libre carrière. Laisser le champ libre. Donner carrière à son imagination. Votre système (...) donne carrière à tous les débordements (Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 104).
Emploi abs. Se donner carrière. Se déployer librement, sans frein. On racontait au sujet de ses cures [de Jésus] mille histoires singulières, où toute la crédulité du temps se donnait carrière (Renan, Histoire des origines du Christianisme,Vie de Jésus, 1863, p. 274).
2. TECHN. MILIT. :
2. « Les chevaux de carrière, la carrière en abrégeant, d'où monter la carrière, s'opposent aux chevaux de manège, ou manège, d'où monter le manège. L'équitation de manège, ou civile, est générale; celle de carrière comporte les manœuvres réglementées de l'arme; St-Cyr, 1903-05. » R. Mulot, Notes manuscrites sur l'arg. de Saint-Cyr en1903-05, 1918-19, p. 474.
3. P. méton.
a) Vx. Distance qu'un cheval peut parcourir sans perdre haleine. Fournir sa carrière. Bien faire sa course.
b) Espace à parcourir dans une course. Courir sa carrière :
3. carnioli [à André] : ... Regarde là-bas ce noble vaisseau (...) il s'en va (...) gagner le libre Océan pour y courir sa carrière magnifique, ... O. Feuillet, Scènes et comédies,1854, p. 113.
P. anal. Trajectoire d'un astre. Le soleil commence, achève sa carrière (Ac. 1835-1932).
P. métaph. :
4. « Quel champ pour la contemplation, quelle carrière pour l'essor de la pensée, ... » Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 31.
II.− Au fig.
1. [En parlant de pers.] Cours de la vie :
5. Quiconque prolonge sa carrière sent se refroidir ses heures; il ne retrouve plus le lendemain l'intérêt qu'il portait à la veille. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 11.
P. ext. [En parlant de choses] :
6. ... ces timbres [les « Bordeaux »], malgré la hausse, sont à un moment intéressant de leur carrière. L'Œuvre,2 févr. 1941.
2. Usuel. Profession où l'on s'engage et dont on peut parcourir les degrés. Carrière des ambassades, carrière diplomatique; officier, sous-officier de carrière :
7. ... il remâchait intérieurement les déboires d'une carrière sans avancement... Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 643.
Abrév. La Carrière. Carrière diplomatique :
8. saqueville. − Pourquoi diable as-tu quitté la diplomatie? louis. − Aujourd'hui il faut être député pour devenir quelque chose dans la carrière. Mérimée, Les Deux héritages,1853, p. 24.
Prononc. et Orth. : [kaʀjε:ʀ] ou [kɑ-]. [a] ant. ds Dub., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr.; cf. aussi Nod. 1844 et Littré. [ɑ] post. ds Barbeau-Rodhe 1930 (avec une demi-longueur), Warn. 1968; cf. aussi Land. 1834, Gattel 1841, Fel. 1851 et DG. Pour [ɑ] cf. encore Kamm. 1964, p. 97. [a] ou [ɑ] ds Passy 1914 et Pt Rob. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1534 équit. donner cent quarrieres « faire courir un cheval de tous côtés » (Rabelais, Gargantua, éd. Calder, Screech et Saulnier, chap. 21, 1. 130); 1524-40 id. carriere « espace où l'on fait courir les chevaux » (N. Herberay des Essars, Le Premier Livre de Amadis de Gaule, p. 199 ds IGLF); 1542-59 donner carriere [à un cheval] « (lui) laisser le champ libre » (Amyot, J. Caesar ds Gdf. Compl.); 1557 « cours des astres » (O. de Magny, Souspirs, p. 118 ds IGLF); av. 1560 « course quelconque » (Du Bellay, Œuvres, t. II, p. 17, ibid.); 1585 se donner carriere « se divertir » (N. du Fail, Contes d'Eutrapel, t. II, p. 97, ibid.); av. 1630 « cours de la vie » (D'Aubigné, Lettre au Président d'Expilly ds Œuvres, éd. Réaume et Caussade, t. 1, p. 355); 1671 « voie où l'on s'engage dans la vie » (Pomey); av. 1680 « profession qui présente des étapes » (Patru ds Trév. 1704); 1694 « temps pendant lequel on exerce une profession » (Ac.). S'agissant d'abord d'un terme d'équit., plutôt qu'empr. à l'a. prov. carreira « chemin » (Bl.-W.5; FEW t. 2, pp. 414-415) attesté dep. le xiies. (v. Rayn. et Levy Prov.), prob. empr. à l'ital. carriera (Wind, p. 68; DEI; Dauzat 1973; REW3, no1718; EWFS2) attesté dep. le xiiies. au sens « chemin de chars » (Pannuccio del Bagno ds Batt.) et au sens « course rapide d'un cheval » dep. le début du xvies. (Berni, ibid.), lui-même prob. empr. à l'a. prov. carreira, aussi carriera, le suff. -iera n'étant pas autochtone en ital. (v. Rohlfs, no1114 et Migl.-Duro, p. 163 et p. 173). L'a. prov., de même que l'a. fr. char(r)iere, a. pic. car(r)iere, quar(r)iere « chemin (de chars) » (xiies. ds Gdf. et T.-L.), sont issus du lat. vulg. *carraria « id. », adj. fém. substantivé tiré de (via) carraria « voie pour chars », dér. de carrus (char*).
DÉR. 1.
Carriérisme, subst. masc.Aspiration inconditionnelle, mais prudente à la réussite, à la satisfaction à tout prix d'ambitions personnelles, en particulier dans les carrières politiques, administratives, syndicales, etc. Morice a parlé, la bonne poire. Il a étalé son carriérisme, cet affreux pathos humanitaire, artistique et social (J. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1908, p. 63). 1reattest. 1908 (id.); de carrière, suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 2.
2.
Carriériste, subst. masc.Arriviste à tout. Coppée. − Il avait une vertu, il était charitable, il donnait sans calcul. Ce n'était pas un placement. À part cela, c'était un carriériste. Un homme extrêmement avisé (Barrès, Mes cahiers,t. 7, 1908-09, p. 334). [kaʀjeʀist] ou [kɑ-]. Seule transcr. ds Pt Rob. qui admet [a] ant. ou [ɑ] post. 1reattest. 1909 (id.); de carrière1, suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 307. − Grimaud (F.). Pt gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1968, p. 112. − Rat (M.). Sur le front du vocab. : définir. Déf. Lang. fr. 1965, pp. 9-10. − Wind 1928, p. 68.

CARRIÈRE2, subst. fém.

Terrain d'où l'on extrait les pierres, le sable, etc., nécessaires à la construction. Carrière à ciel ouvert; ouvrir une carrière. La (...) mécanisation des carrières de pierre tendre (R.-M. Lambertie, L'Industr. de la pierre et du marbre,1962, p. 54):
On ne s'étonnera pas que presque toujours, ce soient d'anciennes carrières souterraines (...) qui soient utilisées pour la culture du champignon. L. Plantefol, Cours de bot. et de biol. végétale,t. 1, 1931, p. 164.
Prononc. et Orth. Cf. carrière1. Étymol. et Hist. Ca 1170 quarriere (Rois, éd. Curtius, p. 220). Empr. au lat. vulg.quadraria « id. » (cf. lat. médiév. quadraria, 823 ds Nierm.), dér. du b. lat. quadrus (lapis) « pierre de taille », proprement « (pierre) carrée » (v. cadre et carreau).
STAT. − Carrière1 et 2. Fréq. abs. littér. : 2 929. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 656, b) 3 350; xxes. : a) 3 279, b) 3 862.
BBG. − Rat (M.). Sur le front du vocab. : définir. Déf. Lang. fr. 1965, pp. 9-10. − Wind 1928, p. 68.

Wiktionnaire

Nom commun 1

carrière \ka.ʁjɛʁ\ féminin

  1. (Vieilli) Champ de courses : espace fermé de barrières et disposé pour toute sorte de courses, principalement pour les courses à cheval ou en char.
    • Le bout de la carrière.
    • Aller jusqu’au bout de la carrière.
    • Parcourir la carrière.
    • S’arrêter au milieu de la carrière.
    • Pénétrer dans la carrière.
    • Ouvrir la carrière.
  2. (Équitation) L’étendue de terrain où l’on peut faire courir un cheval sans qu’il perde haleine.
  3. (Figuré) Le cours de la vie, le temps qu’on exerce un emploi, une charge, etc.
    • Nous entrerons dans la carrière
      Quand nos aînés n'y seront plus ;
      Nous y trouverons leur poussière
      Et la trace de leurs vertus.
      — (La Marseillaise, paroles du septième couplet dit « des Enfants »)
    • Dans le cours de ma carrière, j’ai abordé beaucoup de sujets qui ne semblaient guère devoir entrer dans la spécialité d’un écrivain socialiste. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • Que je le plains, pécheur, en ton heure dernière !
      Les maux les plus affreux sont amassés sur toi;
      Le noir enfer, séjour rempli d'effroi,
      T’attend au bout de la carrière.
      — (Mort du pécheur, dans Félix Dupanloup, Manuel des petits séminaires et des maisons d'éducation chrétienne, page 106, 2e éd., 1844)
    • J'ai vu, dans ma longue carrière d'ingénieur acousticien, bien des matières excellentes conductrices du son, mais jamais je n'en rencontrerai une seule comparable, même de loin, à celle dont sont pétris les murs de l'hôtel Terminus à Marseille. — (Alphonse Allais, Le petit loup et le gros canard, dans Deux et deux font cinq, Paris, Paul Ollendorff, 1895)
  4. (Figuré) (Travail) Profession que l’on embrasse, études auxquelles on se livre, entreprises où l’on s’engage, etc.
    • Un troisième ami de la maison, le principal du collège d'Arbois, M. Romanet, exerça une influence décisive sur la carrière de Louis Pasteur. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, page 14)
    • Et je commence à haïr l'humanité. La haine, ce sera ma carrière à moi. Je vous servirai dans vos faiblesses et dans vos grandeurs. Vos amours ou votre politique, peu importe. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • […] il me fallut examiner sérieusement quelle carrière je voulais embrasser. Le sens de cette expression m’échappait totalement. Pour moi, une carrière était un grand trou taillé dans une colline. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 7)
    • Pauvre Bill. En plus de la gêne occasionnée par la découverte que sa femme était une coureuse de jupons, il lui fallait limiter les dégâts sur sa propre carrière politique en campant sur une position ferme concernant les valeurs familiales. — (Richelle Mead , Succubus Nights, vol.2, Succubus, traduit par Benoît Domis, Paris : Bragelonne/Milady, 2009, 2011, chap. 22)
  5. La carrière diplomatique (souvent écrit avec une initiale majuscule).
    • Son fils Émile fit carrière dans la Carrière. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 111)
  6. (Poésie) Le mouvement périodique des astres.
    • Le soleil commence, achève sa carrière.
    • L’astre des nuits parcourt sa paisible carrière.

Nom commun 2

carrière \ka.ʁjɛʁ\ féminin

  1. Endroit d’où sont extraits des matériaux de construction (pierres, sable, minéraux non métalliques), par opposition aux mines.
    • Nous ne pouvons quitter cette région sans nous arrêter un instant dans les célèbres carrières de Chevroches et d’Armes. Elles s'ouvrent l'une et l'autre dans la couche moyenne de l'étage bathonien. — (Annuaire historique du département de l'Yonne, Auxerre : Perriquet, 1851, vol.15, p.276)
    • Ce sarcophage serait un invendu de la carrière voisine. Enfoncé dans le sol tout contre le mur du XIIe siècle, il est assez endommagé. — (Monique Veaux, A la découverte de Mont-de-Marsan et sa région, Editions Jean Lacoste, 1980, p.93)
    • Les gîtes de substances minérales ou fossiles renfermés dans le sein de la terre ou existant à la surface sont, relativement à leur régime légal, considérés comme mines ou comme carrières. — (Article 1, Code minier, France, 2010)
    • Le parc, conçu pour l’Exposition universelle de 1878, a été construit sur une ancienne carrière de gypse. Jusqu’en 1860, cette ressource servait à bâtir les immeubles parisiens.— (Le parc des Buttes-Chaumont retrouve sa jeunesse pour ses 150 ans, Le Moniteur, 18 août 2017)
  2. (Populaire)(Poitou) Nom donné aux décharges, dépotoirs, car elles furent souvent autrefois installées dans une ancienne carrière en vue de la combler. Même si les dépotoirs ont disparu, le terme est resté dans le langage courant.
    • Ça ne marche plus du tout, c'est bon pour la carrière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARRIÈRE. n. f.
Espace fermé de barrières et disposé pour toute sorte de courses, principalement pour les courses à cheval ou en char. Le bout de la carrière. Aller jusqu'au bout de la carrière. Parcourir la carrière. S'arrêter au milieu de la carrière. Entrer dans la carrière. Ouvrir la carrière. Ce mot a vieilli et il est remplacé ordinairement par Champ de courses. En termes de Manège, il désignait l'Étendue de terrain où l'on pouvait faire courir un cheval sans qu'il perdît haleine. Ce cheval a bien fourni sa carrière, Il a bien fait la course qu'on voulait qu'il fît. Donner carrière à un cheval, Le laisser libre de courir, lui lâcher la bride. De là, figurément, Donner carrière, Laisser pleine liberté d'agir. Donner carrière à son esprit, à son imagination. Donner carrière à sa méchanceté. Se donner carrière, Se laisser emporter à l'envie qu'on a de dire ou de faire quelque chose. Se donner carrière aux dépens de quelqu'un, S'en amuser par des railleries. Il désigne aussi figurément le Cours de la vie, le temps qu'on exerce un emploi, une charge, etc. Finir, achever, terminer sa carrière. Fournir sa carrière. Être au bout, au terme de sa carrière. Ne faire que commencer sa carrière. Longue, pénible carrière. Il se dit encore figurément de la Profession que l'on embrasse, des études auxquelles on se livre, des entreprises où l'on s'engage, etc. La carrière des sciences et des arts. Il préféra la carrière des armes. La carrière du barreau. La carrière administrative. Suivre une carrière. La carrière des honneurs, de l'ambition, de la gloire. Ouvrir à quelqu'un une carrière, une belle carrière, Lui donner une occasion de paraître et d'exercer ses talents. Cela lui a ouvert une belle carrière. Il se dit, poétiquement, du Mouvement périodique des astres. Le soleil commence, achève sa carrière. L'astre des nuits parcourt sa paisible carrière.

Littré (1872-1877)

CARRIÈRE (ka-riê-r') s. f.
  • 1Lieu fermé de barrières et disposé pour les courses. Il excelle à conduire un char dans la carrière, Racine, Brit. IV, 4. Quand pourrai-je, au travers d'une noble poussière, Suivre de l'œil un char fuyant dans la carrière ? Racine, Phèd. I, 3. Aux athlètes dans Pise elle ouvre la barrière, Chante un vainqueur poudreux au bout de la carrière, Boileau, Art poét. II. Je laisse aux plus hardis l'honneur de la carrière Et regarde de loin assis sur la barrière, Boileau, ib.

    Fig. Passer carrière, accepter certaines conditions. Personne n'avait été d'avis de passer carrière sur les énormes propositions qui avaient été faites à Torcy à la Haye, Saint-Simon, 238, 171. Portland voulut essayer de tout, et voir si, n'en faisant plus une condition [du départ de Jacques de la France], puisqu'il avait passé carrière, et comblant le roi de prévenances et de respects, il ne pourrait pas obtenir ce fruit de ses souplesses, Saint-Simon, 54, 146.

    Donner carrière, laisser le champ libre ; se donner carrière, s'ouvrir un champ libre. Donner carrière à ses plaintes, à ses passions. J'avais franchi les monts qui bornent cet état, Et trottais comme un jeune rat Qui cherche à se donner carrière, La Fontaine, Fabl. VI, 6. Pour peindre les beautés, cette éloquence se donnait carrière, Hamilton, Gramm. 11.

    Familièrement. Se donner carrière aux dépens de quelqu'un, le railler sans aucune retenue.

    Il ouvrit et ferma la carrière, il ferma la carrière qu'il s'était ouverte, se dit d'un homme qui, excellant dans l'art dont il fut le créateur, est resté sans rivaux.

  • 2 Terme de manége. La course que peut fournir un cheval sans perdre haleine. Ce cheval a bien fourni sa carrière. Donner carrière à un cheval, lui lâcher la bride. Ils avaient exigé du roi de Perse qu'il se tiendrait toujours éloigné des côtes de la mer de la carrière d'un cheval, Montesquieu, Espr. XXI, 21.

    Sorte de manége découvert, dans les haras.

    Terme de fauconnerie. La carrière de l'oiseau, qui est un espace d'environ soixante toises qu'il est dressé à monter.

  • 3 Par extension, une course quelconque. Les navires qui partent pour fournir une longue carrière, Massillon, Prof. 2.
  • 4Course ou cours des astres. Les planètes fournissant toujours la même carrière… Le soleil étant au milieu de sa carrière. Il voulait reculer les frontières de son empire jusqu'aux lieux où le soleil finit sa carrière. Le dieu [le soleil], poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs, Lefranc de Pompignan, Odes, III, 1.
  • 5 Fig. Champ, espace où la vie se déploie et s'exerce, où les choses s'accomplissent, où les sentiments se font jour. Qu'ils fassent un ouvrage Riche d'inventions, de sens et de langage… Qu'ils montrent de leur eau, qu'ils entrent en carrière, Régnier, Sat. IX. Et c'est mal de l'honneur entrer dans la carrière, Corneille, Hor. II, 3. Sa faveur me couronne entrant dans la carrière, Corneille, Poly. IV, 3. Dieu ouvre une belle carrière à nos espérances, Bossuet, I, Annonc. 2. Moulin ouvre la carrière par cet anéantissement de tout acte, Bossuet, Or. 3. Vous n'entreprenez point une injuste carrière, Racine, Baj. II, 1. C'est par où nous ouvrirons les instructions de cette sainte carrière [du carême], Massillon, Carême, Jeûne. Pour interrompre enfin une si affreuse carrière, Massillon, Carême. Mot. de conv. Ô vous qui de l'honneur entrez dans la carrière, Voltaire, Disc. 3. Lorsque Bossuet descendit dans la carrière, la victoire ne demeura pas longtemps incertaine, Chateaubriand, Génie, I, I, 1. Il a fourni la carrière de plusieurs carêmes, Bossuet, Bourg. 1. Il pourrait se vanter d'avoir fourni une assez belle carrière, Sévigné, 595. Je n'ai pas trop mal couru ma carrière, Sévigné, 598. On veut fournir toute la carrière, La Bruyère, 11. Vous laissez si peu de carrière à mes sentiments qu'il faut malgré soi se conformer à votre façon de penser, Crébillon, dans DESFONT. Il a recommencé, pour ainsi dire, la carrière de ses anciennes amours ; sa première jeunesse s'est écoulée une seconde fois dans nos entretiens, Rousseau, Hél. IV, 9.
  • 6Le cours de la vie, le temps pendant lequel on exerce une charge, un emploi, etc. Qu'un long âge apprête aux hommes généreux Au bout de leur carrière un destin malheureux ! Corneille, Cid, II, 9. Croyez-vous que lui-même il fut homme à vous suivre, Si par votre trépas vous l'aviez prévenu ? Non, madame, il voudrait achever sa carrière, La Fontaine, Matr. Elle veut y venir doucement finir sa carrière, Sévigné, 432. Je touche au dernier pas de ma longue carrière, Voltaire, Alz. I, 1. Je veux qu'il pousse sa carrière aussi loin que Fontenelle, et que dans son agréable vie…, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 9 mai 1764. Ses forces ne lui permettaient ni de faire de grands efforts ni de se flatter de l'espérance d'une longue carrière, Condorcet, Busquet.
  • 7Profession, état, étude. Choisir ou se choisir une carrière. Entrer dans la carrière politique. Faire ses premiers pas dans la carrière du gouvernement. La carrière du barreau. La carrière militaire. La carrière des armes. Vaincu par lui, j'entrai dans une autre carrière, Racine, Ath. III, 3.

HISTORIQUE

XIIe s. Girarz seit bien d'Ardene la grant charriere, Gérard de Ross. p. 362.

XIIIe s. Il vit venir Amy par la chariere, Du Cange, carreria. La seconde maniere de voie qui fust fete, si fu de huit piés de largue, et l'apel'on cariere, Beaumanoir, XXV, 2. Qui lors veïst par les charrieres Gent armez avant et arrieres, Guiart, t. II, p. 407.

XVe s. Ils descendirent de leurs defenses et vinrent en la carriere et apporterent grand foison de bois et merrien, Froissart, II, III, 38.

XVIe s. L'ignorance des auditeurs preste une belle et large carriere au maniement d'une matiere cachée, Montaigne, I, 247. Se fourvoyer de la droicte carriere, Montaigne, I, 339. J'ay veu un homme donner carriere à deux pieds sur sa selle, Montaigne, I, 368. Ne plus ne moins qu'un bon coureur qui par malheur se laisseroit tomber au plus près du bout de sa carriere, Amyot, Philop. 31. Un tel preparatif est beau, dit-il, pour une course et carriere mais je crains le retour et la continue de la guerre, Amyot, Phoc. 32. Quand les ennemis auroyent brisé une carriere [voie] tout à travers de la ville, et qu'ils pussent passer et repasser à travers de ladite ville jusques au nombre de quarante de front, Palissy, 121. Il fallut courir à l'escurie, ou depuis trois semaines par prevoiance on avoit accoustumé de picquer des chevaux en une carriere ouverte, D'Aubigné, Hist. II, 187. Frais, gaillard, jeune, ainsi qu'un jouvenceau Qui pour l'amour de sa belle guerriere Monte à cheval et passe une carriere, Ronsard, 679. Cheval aiant le pas, le trot, le galop et la carriere, eslevé, libre, vigoureux et viste, seur, prompt et ferme le maniement et les bonds, avec facile et leger arrest, De Serres, 303. Le second chemin s'appelle carriere et a huit pieds de largeur, et y peut l'on bien mener charrettes l'une après l'autre et bestail en cordelle, et non autrement, Coustumier génér. t. I, p. 403.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « carrière »

(Nom commun 1) (1534) De l’italien carriera, « chemin de chars », du latin populaire carraria, de carrus.
(Nom commun 2) (XIIe siècle) De l’ancien français quarriere, du latin populaire quadraria, « lieu où l’on taille les pierres », de quadratum saxum (« rocher carré]»), lui même quadrus, («carré») et de saxum («rocher»).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. carriera, rue ; espagn. carrera ; portug. carreira ; ital. carriera ; de carrus, char (voy. CHAR) : proprement voie d'un char.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « carrière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carrière karjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « carrière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carrière »

  • C'est une grande servitude qu'une grande carrière. Sénèque en latin Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque le Philosophe, Consolation à Polybe, 6
  • Un homme doit souvent sa carrière à sa première femme, et sa deuxième femme à sa carrière. De Maurice Horgues
  • Une grande carrière se mesure de nos jours au nombre des échecs. De Henri Jeanson
  • Un amour, une carrière, une révolution : autant d’entreprises que l’on commence en ignorant leur issue. De Jean-Paul Sartre
  • On ne choisit pas sa carrière ; elle s’empare de nous. De John Dos Passos / New York Times - 25 Octobre 1959
  • Beaucoup de gens ont du talent, mais seul le travail permet de faire carrière. De Alice Parizeau / Nata et le professeur
  • La vie est la seule carrière qui m'intéresse. De Erik Orsenna / Lire - Mai 2000
  • Les petites fantaisies font les grandes carrières. De Théodore Fraenkel / Le coeur à barbe - Avril 1922
  • On mène une carrière selon qui l’on est ou qui l’on aimerait être. De Charlotte Rampling / Studio Magazine - Février 2006
  • La médecine est la seule carrière qui travaille sans relâche à détruire la raison de son existence. De James Bryce
  • On dit d’un politicien qu’il réussit une belle carrière quand le nombre de ses arrivées ratées est inférieur à celui de ses faux départs. De Philippe Bouvard
  • Idée pour faire une carrière d'artiste conceptuel : signer les dessins d'enfants. De Roland Topor
  • Pour les Européens, la vie est une carrière ; pour les Américains, c'est un hasard. De Mary McCarthy / Amérique la Belle
  • Reste maintenant à voir si cette rumeur se confirmera. On ne doute pas du talent de Ronaldinho, mais il peut se poser la question de sa condition physique à 40 ans. Un retour sur les terrains après la fin de la carrière est assez rare, d’autant plus 5 ans après la fin. ParisFans, Anciens - Ronaldinho penserait à relancer sa carrière de joueur
  • Nous entrerons dans la carrière Quand nos aînés n'y seront plus. Claude Joseph Rouget de Lisle, La Marseillaise
  • Après l'annonce des résultats à Périgueux, Patrick Palem annonce la fin de sa carrière politique sur France Bleu Périgord. Il a été battu par Delphine Labails lors du second tour des élections municipales. France Bleu, Municipales à Périgueux : "Ma carrière politique s'arrête là" affirme Patrick Palem sur France Bleu Périgord
  • André Trigano rêvait d'un cinquième mandat à la tête de la mairie de Pamiers (Ariège). L'élu de 94 ans tire sa révérence après une riche carrière  politique et d'homme d'affaire. Mais sa dernière campagne a fortement écorché son image.   France 3 Occitanie, PORTRAIT. André Trigano, la fin de carrière du maire de Pamiers qui espérait "mourir sur la scène politique"
  • La carrière de granite à ciel ouvert de Pissy est un trou de plusieurs centaines de mètres de profondeur. Elle est située à la périphérie de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Ce granite, qui sert à construire des bâtiments, des maisons et des routes, fait vivre chaque jour environ 4 000 personnes, dont la moitié sont des femmes, et de 400 à 700 enfants. Franceinfo, Burkina Faso : malgré le coronavirus, les enfants travaillent toujours dans la carrière de Pissy
  • Un feu de pelleteuse s’est déclaré ce samedi 27 juin, vers 8 h 30, dans la zone industrielle de Bavilliers-Argiésans. « On a entendu une explosion et puis on a vu un gros panache de fumée qui semblait venir de la carrière située à une centaine de mètres. Et puis très vite on a vu passer des camions de pompiers », témoignent des employés d’une entreprise de serrurerie-métallerie toute proche du lieu du sinistre. , Faits-divers - Justice | Feu de pelleteuse dans une carrière

Traductions du mot « carrière »

Langue Traduction
Anglais career
Espagnol carrera
Italien carriera
Allemand karriere
Portugais carreira
Source : Google Translate API

Synonymes de « carrière »

Source : synonymes de carrière sur lebonsynonyme.fr

Carrière

Retour au sommaire ➦

Partager