La langue française

Carillon

Définitions du mot « carillon »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARILLON, subst. masc.

A.−
1. Dispositif (dans les clochers d'églises ou dans les tours d'hôtels de ville) qui permet de faire résonner alternativement plusieurs cloches formant harmonie entre elles :
1. Il n'y a pas de grande ville belge où un carillon, juché dans le beffroi, ne vienne tous les quarts d'heure amuser l'artisan à son établi, ... par les étranges harmonies de ses sonorités métalliques. Taine, Philos. de l'art,t. 1, 1865, p. 261.
2. P. méton.
a) Battement de cloches à coups précipités, avec une sorte de mesure et d'accord. Sonner le carillon. Sonner à double carillon (Ac. 1835-1932). Les cloches de la paroisse de* sonnèrent en carillon (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 1, 1811, p. 249).
b) Sonnerie de cloches de carillon (vive et gaie); air exécuté sur ces cloches :
2. ... un ravissant carillon est venu à mon secours, un carillon fin, léger, cristallin, fantastique, aérien, qui a éclaté brusquement dans cette nuit noire, nous annonçant la Belgique, cette terre des étincelantes sonneries, et prodiguant sans fin son babillage moqueur, ironique et spirituel. Hugo, Le Rhin,1842, p. 47.
P. compar. Le gai carillon des campanelles des harnais des chevaux (T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 9).
P. métaph. J'ai entendu en moi-même un grand carillon joyeux (S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 451):
3. ... elle [Nana] avait pris à deux mains son épaisse chevelure blonde, et elle la secouait au-dessus de la cuvette d'argent, pendant qu'une grêle de longues épingles tombaient, sonnant un carillon sur le métal clair. Zola, Nana,1880, p. 1375.
c) Œuvre musicale tirant son caractère d'une imitation plus ou moins stylisée d'un carillon véritable. Écrire des carillons (E. Guiraud, H. Busser, Traité pratique d'instrumentation,1933, p. 96).
3. P. métaph. ou au fig.
a) Bruit, son qui se répète ou qui s'égrène à la façon d'un carillon. La première voiture de laitier secoua au dehors un carillon de verrerie (Colette, Chéri,1920, p. 223).
b) Fam. Tapage, vacarme. Faire du carillon :
4. Entends-tu le carillon qu'ils font? Paf, les portes! Clip-clap, les assiettes, les plats, les fourchettes, les bouteilles! Il me semble que j'entends chanter. Musset, Le Chandelier,1840, II, 2, p. 51.
Faire du carillon et du scandale (Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 217).
c) Ce qui sert à annoncer quelque chose à grand bruit. On mit en branle le carillon de la publicité (Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 57).
d) Jaillissement :
5. ... il [M. Tadéma] a aussi une note singulière, (...) jetant dans la pâle et tendre assonance de ses teintes des carillons de magnifique rouge, ... Huysmans, L'Art mod.,1883, p. 210.
B.− P. anal.
1. HORLOG. Ensemble de cloches ou de timbres d'horloge ou de pendule, accordés, sur lesquels frappent des marteaux pour jouer un air musical; horloge ainsi conçue :
6. ... j'(...) ai vu fonctionner le carillon, qui a trente-six cloches et cinquante-deux marteaux. Figurez-vous un énorme rouleau d'orgue de Barbarie, mis en jeu par le mécanisme de l'horloge, et dont les pointes, heurtant les touches d'un clavier de fer, soulèvent et font retomber le marteau qui doit frapper les cloches. Du Camp, En Hollande,1859, p. 177.
P. méton. Air sonné par une horloge ou une pendule à certains intervalles. Horloge, pendule, montre à carillon (Ac. 1835-1932). Le carillon de la Samaritaine (cf. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 5, 1814, p. 133). L'horloge du château sonnait sept heures avec carillon de musique à la mode des Flandres (G. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré,t. 1, 1858, p. 70).
2. MUS. Instrument de musique composé de lames d'acier ou d'une série de tubes que l'on frappe avec un marteau ou avec la main (cf. A. Lavignac, La Mus. et les musiciens, 1895, p. 180).
3. Sonnette d'appel à la porte de quelqu'un (modulant un petit air de musique); sonnerie. Il ébranla, d'un coup furieux, le lourd gland de soie rouge. Un carillon retentit, s'apaisa par degrés (Flaubert, L'Éducation sentimentale,1869, p. 81).
Rem. Les dict. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, DG, Guérin 1892, Quillet 1965) attestent le syntagme (fer de) carillon « tige de fer carrée » (cf. F. Fillon, Le Serrurier, 1942, p. 29 et Barb.-Cad. 1971), où se conserve le sens anc. du mot (cf. étymol.).
Prononc. et Orth. : [kaʀijɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1762 sous la forme carrillon; ds Ac. 1798-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. 1190 quaregnon « parchemin plié en quatre » (Roman d'Alexandre, 416, 29 ds T.-L.); ca 1218-1240 en quarrillon « en carré » (Gaydon, éd. F. Guessard et S. Luce, 287, ibid.); ne subsiste que dans le syntagme fer de carillon attesté dep. Félibien Dict. 1676; 2. 1178 soner a carenon « sonner en carillon [de quatre cloches] » (Renart, 3341 ds T.-L.); 1345 quarrellon « sonnerie de quatre cloches » (Arch. hospit. de Paris, II, 154 ds Gdf. Compl.); 1657 p. ext. « tintement » (Cyrano de Bergerac, L'autre monde, p. 138 ds IGLF Litt.); 1718 faire carillon « faire du tapage » (Le Roux, p. 93). Du lat. vulg. *quadrinionem, altération, d'apr. les mots commençant par quadri-, du b. lat. quaternio attesté dans la Vulgate pour désigner un groupe de quatre soldats puis au ves. un cahier de quatre feuillets (cf. Blaise); de là un ensemble en forme de carré ou formé de quatre objets. Fréq. abs. littér. : 213. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 209, b) 388; xxes. : a) 487, b) 225.

Wiktionnaire

Nom commun

carillon \ka.ʁi.jɔ̃\ masculin

  1. (Musique) Réunion de cloches accordées à différents tons.
    • Au bruit des fanfares et des carillons, ils s’élancèrent au plein galop les uns contre les autres […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les cloches grêles du haut carillon, frappées par les obus, ont rendu l’âme. — (Pierre Nothomb, Les Barbares en Belgique, 1915)
    • Horloge, pendule, montre à carillon : Horloge, pendule, montre qui sonne des airs à certains intervalles.
    • « Sept heures et demie ! dit Joseph.
      – Elle a sonné au moins quatre fois !
      – Huit coups pour la demie ! reprit-il. C’est un carillon. Quatre coups pour le quart, huit pour la demie, douze pour moins le quart, seize pour l’heure, et naturellement, elle sonne aussi les heures, sur une autre cloche. Ce qui fait qu’à midi, par exemple, elle sonne vingt-huit fois !
      — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, pages 263-264)
  2. Air qu’on exécute sur ces cloches.
    • Le carillon de Dunkerque.
  3. Battement de cloches à coups précipités, avec une sorte de mesure et d’accord.
    • Sonner le carillon. Sonner à double carillon.
  4. (Figuré) (Familier) (Vieilli) Crierie, grand bruit.
    • Quand la maîtresse du logis verra ce désordre, elle fera un beau carillon.
    • À Paris, sitôt que j’eus montré le petit carillon qui était en moi, le monde s’y plut, et, peut-être pour mon malheur, je fus engagé à continuer. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 90.)
  5. (Botanique) Autre nom de la mariette, sorte de campanule.
  6. (Télécommunications) (Technique) (Néologisme) Signal sonore constitué de tonalités, servant à identifier une opération en cours ou un événement qui vient de se produire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARILLON. n. m.
Réunion de cloches accordées à différents tons ou Air qu'on exécute sur ces cloches. Le carillon de Dunkerque. Horloge, pendule, montre à carillon, Horloge, pendule, montre qui sonne des airs à de certains intervalles. Il se dit aussi d'un Battement de cloches à coups précipités, avec une sorte de mesure et d'accord. Sonner le carillon. Sonner à double carillon. Il signifie encore, figurément et familièrement, Crierie, grand bruit. Quand la maîtresse du logis verra ce désordre, elle fera un beau carillon.

Littré (1872-1877)

CARILLON (ka-ri-llon, ll mouillées, et non cari-yon) s. m.
  • 1Sonnerie de cloches accordées à différents tons. Les carillons ont, dit-on, été inventés en Flandres où ils sont fort communs, Noël Et Carpentier, Dict. des origines.

    Air qu'on exécute sur ces cloches ainsi accordées. Comme on fait plutôt le carillon pour les cloches que les cloches pour le carillon, l'on n'y fait entrer qu'autant de sons divers qu'il y a de cloches, Rousseau, Dict. de musique, carillon.

    Spécialement, les airs joués dans des horloges publiques à l'aide d'un mécanisme qui produit toujours le même chant. Les carillons de la Samaritaine. J'aurais mieux aimé qu'ils [les horlogers] nous eussent envoyé quelques carillons pour Sainte-Sophie, Voltaire, Lett. à Cath. 81.

    Horloge, montre, boîte à carillon ou, simplement, carillon, horloge, montre, boîte qui sonne ou joue différents airs. Il a un carillon de Genève qui joue dix-huit airs.

  • 2Battement de cloches à coups précipités et cadencés. Sonner le carillon. Sonner à double carillon. Les carillons des cloches semblaient augmenter l'allégresse publique, Chateaubriand, Génie, IV, I, 1. Du pieux carillon les légères volées Couraient en bondissant à travers les vallées, Lamartine, Joc. I, 33.

    Fig. et familièrement. À double, à triple carillon, très fort, excessivement. Il fut sifflé à double carillon. Le jour que naquit Chatillon, On sonna double carillon Par tous les clochers de Cythère, Voiture, dans MÉNAGE qui a remarqué qu'on dit non pas sonner double carillon, mais sonner à double carillon.

    Terme de physique. Carillon électrique, petit carillon composé de trois timbres que l'électricité met en mouvement.

  • 3 Fig. et familièrement, tapage, crierie. Ces enfants font un carillon insupportable. Sa femme lui fera un beau carillon.
  • 4 Terme de métier. Barre de fer de 18 à 20 millimètres carrés.
  • 5Anciennement, sorte d'ornement d'un bonnet de femme. Habillée du bel air, avec de petits bonnets à double carillon, Sévigné, 282.
  • 6Carillon de Dunkerque, air vif, à 2/4, composé de deux reprises, chacune de huit mesures, ainsi nommé sans doute parce qu'il y avait à Dunkerque une horloge qui jouait cet air-là.

    Danse très vive ou plutôt ronde qui se joue sur cet air et par laquelle on termine souvent les bals bourgeois. Elle commence par un grand rond ; après quoi, les danseurs en place frappent trois fois dans leurs mains, puis trois fois du pied à terre ; enfin chaque cavalier fait tourner la dame qu'il a à sa gauche, en ayant soin de la déposer à sa droite. On recommence ensuite le grand rond, puis les battements de mains et de pieds, et les tours de main qui à chaque fois donnent une nouvelle dame à chaque cavalier.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et les cordes corut saisir, Les sains [cloches] sone de grant aïr à glaz, à treble, à carenon, Ren. 3341.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARILLON, s. m. (Horlogerie.) horloge ou pendule à carillon ; c’est une horloge qui sonne ou répete un air à l’heure, à la demie, & quelquefois aux quarts.

Ces horloges sont fort communes en Flandre ; on en voit presqu’à toutes les églises : mais dans ce pays-ci elles sont assez rares. L’horloge de la Samaritaine est je crois la seule de cette espece qui soit dans Paris.

Quant aux pendules à carillon, elles sont beaucoup plus en usage en Angleterrre qu’ici, où on en fait peu.

Les carillons sont faits sur les mêmes principes que les serinettes, ou les orgues d’Allemagne. Dans celles-ci les tons sont formés par des petits tuyaux d’orgue ; dans les carillons, ils le sont par des timbres ou des cloches, dont les diametres doivent suivre exactement le diapason. Voyez Diapason & l’article Cloche. Ils ont de même un tambour qui a des chevilles sur sa circonférence, lesquelles au lieu de lever des touches comme dans ces orgues, baissent les leviers pour les faire frapper sur les timbres. (T)

Comme les cloches des carillons sont souvent fort éloignées du cylindre étant placées symmétriquement dans une lanterne élevée au-dessus du bâtiment qui contient l’horloge, on transmet à leurs marteaux l’action des chevilles du cylindre par des fils de fer attachés d’un bout à la queue du marteau, & de l’autre au milieu d’une bascule, fixée par une de ses extrémités. Voyez Clavier du grand orgue ; & pour la maniere de noter le cylindre, l’article Serinette. Il faut remarquer que le clavier du cylindre ne peut pas être touché avec les doigts, parce que le cylindre occupe la place de l’Organiste ; & d’ailleurs que les touches sont trop larges & toutes de même longueur, les feintes n’étant point distinguées par ces sortes de claviers. Si donc on veut y en ajuster un que l’on puisse toucher avec les doigts, on placera le clavier où on jugera à propos, & par le moyen d’un ou de plusieurs abrégés (voyez Abregé), on établira la sonnerie entre les touches du clavier & les leviers, ou queues des marteaux.

On conçoit facilement que lorsque le carillon répete par le moyen du cylindre, il faut une puissance qui le fasse tourner comme, par exemple, un ressort, un poids, dont le mouvement est modésé par le moyen d’un roüage, comme, dans les sonneries. Voy. Sonnerie. Il est encore facile d’imaginer qu’il y a une détente qui correspond à l’horloge, au moyen de laquelle le carillon sonne aux heures & aux demies, &c. & que cette détente est disposée de façon, qu’il sonne toûjours avant l’horloge, & que celle-ci ne peut sonner qu’après le carillon.

Quant à la maniere de noter le tambour, elle est la même que pour les orgues d’Allemagne. Voyez Serinette, Orgue d’Allemagne.

Les tableaux mouvans, & les figures qui jouent des airs, soit avec un violon, un tambourin, &c. sont faites sur le même principe ; c’est toûjours un tambour, qui faisant un tour dans un tems donné, leve des bascules, qui par de petites chaînes font mouvoir les doigts, les bras, &c. Tel étoit, par exemple, l’admirable flûteur de M. de Vaucanson. Voyez l’article Androide.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « carillon »

(1718) De l’ancien français quarrillon, issu du bas latin quadrinio, quaternio (« groupe de quatre objets »), via quarellon (1345), et carenon (1178).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ménage, qui écrit carrillon, indique la vraie étymologie : un mot bas-latin quadrilio signifiant un quaternaire, à cause que les carillons se faisaient autrefois avec quatre cloches ; l'ancien français carenon a le même sens, mais vient de quaternio.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « carillon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carillon karijɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « carillon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carillon »

  • Dimanche 7 juin, à 18h, le carillonneur Koen Van Assche donnera un concert à l’hôtel de ville. Celui-ci sera retransmis sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Facebook Ville de Douai. , Douai. Un concert de carillon à l’hôtel de ville et retransmis sur les réseaux sociaux | L'Observateur
  • Un concert de carillon va avoir lieu ce dimanche 7 juin au beffroi de l’hôtel de ville de Douai. Il sera retransmis en direct sur la page Facebook de la ville. La Voix du Nord, Un concert de carillon organisé ce dimanche au beffroi de Douai
  • Les Amis de Tourcoing avaient l’habitude d’organiser un concert au carillon dédicacé lors de la Saint-Valentin. Ils ont réitéré pendant le confinement et face au succès, ils proposent des morceaux pour la fête des Mères. La Voix du Nord, Tourcoing : et si vous dédicaciez un morceau au carillon à votre mère ?
  • A l’instar des précédentes éditions, des carillonneurs seront programmés et proposeront des concerts axés autour de la thématique choisie par les organisateurs. Cette 18e édition sera organisée en prenant en compte les conditions sanitaires liées à la pandémie Covid-19 et en suivant rigoureusement les directives des autorités. En fonction des recommandations sanitaires, le parvis de l’église Saint-Jean-le-Vieux sera ouvert ou pas au public. Le nombre de personnes accueillies sera contingenté. Si le parvis est fermé, les festivaliers seront invités à écouter les concerts dans les rues adjacentes de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Le Journal Catalan, Le 18e festival de carillon est maintenu... - Le Journal Catalan
  • Apple ramène officiellement le carillon de démarrage Mac avec macOS Big Sur, quatre ans après l’avoir supprimé dans une version précédente du système d’exploitation. Breakingnews.fr, Le carillon de démarrage Mac fait son retour dans macOS Big Sur
  • Il aura fallu presque trois ans au beffroi de Bergues pour retrouver une allure accueillante, consolider ses entrailles et retaper son carillon. Le 4 septembre 2017 sonnait la fermeture de l’édifice au public. Du rez-de-chaussée à la pointe du lion Nicolas, tout est aujourd’hui prêt pour (ré)accueillir les visiteurs, attendus dès ce samedi pour une visite crescendo. La Voix du Nord, Pour sa réouverture, le beffroi de Bergues s’offre une renaissance par palier
  • Mardi 16 juin, un harmonium exceptionnel conçu en 1842, a intégré le musée du carillon et de l’harmonium de Taninges. Celui-ci en compte désormais vingt. L'Essor Savoyard, Un harmonium exceptionnel intègre le musée de Taninges - L'Essor Savoyard
  • L’association Les Amis du Carillon se réjouit bien évidemment de la participation de ce joyau qu’est le carillon de Villefranche-de-Rouergue à la Fête de la musique de ce dimanche 21 juin, entre 15 heures et 17 heures. L’instrument, situé tout en haut du clocher de la collégiale, accueillera ses carillonneurs habituels, le titulaire Paul-Henri Mériau mais aussi Sylvie Mille (photo ci-contre) et Ninogan Dumas. centrepresseaveyron.fr, Trois carillonneurs interpréteront des variétés françaises que le public pourra reprendre - centrepresseaveyron.fr

Images d'illustration du mot « carillon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « carillon »

Langue Traduction
Anglais carillon
Espagnol carillón
Italien carillon
Allemand glockenspiel
Portugais carrilhão
Source : Google Translate API

Synonymes de « carillon »

Source : synonymes de carillon sur lebonsynonyme.fr

Carillon

Retour au sommaire ➦

Partager