La langue française

Calembredaine

Sommaire

  • Définitions du mot calembredaine
  • Étymologie de « calembredaine »
  • Phonétique de « calembredaine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « calembredaine »
  • Citations contenant le mot « calembredaine »
  • Traductions du mot « calembredaine »
  • Synonymes de « calembredaine »

Définitions du mot calembredaine

Trésor de la Langue Française informatisé

CALEMBREDAINE, subst. fém.

Souvent au plur., fam. Propos extravagant, ridicule ou trompeur; action un peu folle. Synon. bourde, sornette, faux-fuyant.Débiter des calembredaines (Ac. 1798-1932). Grand diseur de calembours et de calembredaines monacales (G. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 317).Grand amateur de calembredaines et de contes rabelaisiens (L. Febvre, Combats pour l'hist.,1906-52, p. 257):
Plus les histoires sont égrillardes, plus elles enchantent ces bourgeois [de Fez] si graves en apparence : ils ont le goût de la gaudriole, des jeux de mots, des calembredaines. J. et J. Tharaud, Fez ou les Bourgeois de l'Islam,1930, p. 48.
Spéc. [chez Barbey d'Aurevilly] S'en aller en calembredaine. [En parlant d'un événement] Échouer. Mon rendez-vous avec MmeL. s'en va en calembredaine (Barbey d'Aurevilly, 2eMemorandum,1839, p. 372).
Rem. On rencontre ds la docum. calembredener, verbe intrans. Dire des calembredaines (cf. J. Richepin, Flamboche, 1895, p. 66).
Prononc. et Orth. : [kalɑ ̃bʀ ədεn]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1798 (Ac.). Le 2eélément -bredaine est à rattacher à tout un groupe de termes dial. de la famille de bredouiller* (FEW t. 1, p. 541a); à l'appui de cette origine, les formes de Suisse romande ds Pat. Suisse rom., et norm. (Moisy); la forme calembourdaine (Genevois ds Pat. Suisse rom.) est issue du croisement avec bourde* « plaisanterie, parole en l'air » de la même sphère sém.; v. aussi Guir. Étymol., pp. 15-16. Le 1erélément est obscur; il est peut-être à identifier avec le préf. péj. ca-, cal(i)- (v. caboche), dont il serait une forme nasalisée; cf. pic. calaimberdaine (Corblet). L'hyp. de Guir., loc. cit., qui, rapprochant calem- du wallon calaude « babillarde », calauder « bavarder » et du pic. calender « dire des balivernes », tous empr. au flam. kallen « bavarder » (v. FEW t. 16, p. 298a) suppose un verbe *caller, fait difficulté du point de vue phonét. et géogr., et rend improbable pour ce mot la thèse d'une composition tautologique (*caller + brediner). Fréq. abs. littér. : 35. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 199.

calembourdaine oucalembredaine / calembour -

Wiktionnaire

Nom commun

calembredaine \ka.lɑ̃.bʁə.dɛn\ féminin

  1. Bourde, vains propos, faux-fuyant, sornette.
    • Le peintre qui siégeait aux stalles en bas, et l’étudiant en vareuse rouge qui nichait en haut, au poulailler, s’égosillèrent de plus belle, en lazzis et en calembredaines. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • — Quand je vous disais qu’on ne peut pas garder son sérieux avec lui, dit Mme Verdurin à Forcheville. Au moment où on s’y attend le moins, il vous sort une calembredaine. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, pages 88-89)
    • C’est avec de telles calembredaines que les prêtres s’imaginent piper la confiance des enfants à l’âge où, précisément, ils commencent à discerner qu’ils n’ont pas poussé dans les choux. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 247)
    • Je me suis moi-même diverti, moins des calembredaines qui ont traîné les rues et dont beaucoup furent inventées, que des historiettes qui me furent contées par des témoins auriculaires. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, page 38)
    • Ces calembredaines assommaient Frédéric. — (Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, 1869, Folio, page 285)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALEMBREDAINE. n. f.
Bourde, vains propos. Vous éludez mes questions par des calembredaines. Il est familier.

Littré (1872-1877)

CALEMBREDAINE (ka-lan-bre-dê-n') s. f.
  • Bourde, vains propos, faux-fuyants. Répondre par des calembredaines. Mot très familier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CALEMBREDAINE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Darmesteter, Formation des mots composés en français, p. 115, trouvant en picard bredaine, bourde, voit dans calembredaine un composé de calem et berdaine. Berdaine équivaut à bourdaine, et est un dérivé de bourde, et calem est la particule péjorative cali, avec la nasalisation devant la labiale, fait qui n'est pas rare dans la phonétique française.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « calembredaine »

(Date à préciser) De calembourdaine, lui-même issu de calembour, à l’origine tout aussi incertaine, le second élément est apparenté à bourde au sens de « plaisanterie, parole en l’air » et croisé avec bredouiller, le premier est plus obscur.
Pihan dérive le mot de l’arabe كلام بردان, kalam-berdàn (« propos froid, faible »)[1]. Cette étymologie suppose que le mot est une contraction de deux constituants initialement séparés : calem et bourdaine. → voir calembour.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. calembourdaine ; picard, calemberdaine, cotillon avec corset qui enlace la berdaine [ventre]. Mot d'origine inconnue, à moins qu'on n'y voie quelque dérivation de calembour, qui, dans le picard, serait devenue la dénomination plaisante d'un vêtement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « calembredaine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calembredaine kalɑ̃brǝdɛn

Évolution historique de l’usage du mot « calembredaine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calembredaine »

  • Sur le fond, Edouard Philippe a fustigé le « conservatisme » des oppositions qui voudraient conserver le système existant. « Ceux qui défendent le statu quo – et ils ont parfaitement le droit de le défendre – racontent bien trop souvent des calembredaines. Ils se payent de mots sur le dos de ceux qui sont les moins bien traités par le système actuel (…) et de nos enfants, dont on attend qu’ils payent le moment venu et de bon coeur pour notre impéritie », a-t-il tonné. , Réforme des retraites : Deux motions de censure pour le gouvernement, accusé de « fiasco »
  • J’ai passé mon après-midi à ne rien faire, l’écran me rappelle mon reflet blasé qui semble aller à la rencontre de la ruine à exister ici à bêtement me dire que j’y suis presque arrivé, à ce stade d’après ; à commencer mon stage dans la résignation la plus emblématique à exécuter tous les jours la même calembredaine : au courage d’être provisoire que le progrès a si habilement organisé avec sa béatitude sotte avec ses schémas et ses radios crachotant toutes ses petites informations qui servent de spectacle semblant audacieux à toute la masse servile en face d’une quelconque machine à café mais peu importe… AgoraVox, Voici ce que nous avons : (3) - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « calembredaine »

Langue Traduction
Anglais nonsense
Italien scempiaggine
Source : Google Translate API

Synonymes de « calembredaine »

Source : synonymes de calembredaine sur lebonsynonyme.fr
Partager