La langue française

Calandre

Définitions du mot « calandre »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALANDRE1, subst. fém.

A.− AUTOMOB. ,,Grille décorative protégeant le radiateur contre les projections de gravillons`` (Guerber 1967) :
La calandre du radiateur s'est graduellement fondue (dans les années 1939-1940) jusqu'à disparaître complètement. Seuls un emblème ou ornement et une grille rappellent son existence. H. Tinard, L'Automob.,1951, p. 385.
B.− TECHNOL. Machine composée de plusieurs cylindres chauffés qui servait autrefois à presser et lustrer les étoffes, le papier, et qui est destinée aujourd'hui à la fabrication de feuilles en caoutchouc, chlorure de polyvinyle, etc., ou à l'enduction de tissus avec des feuilles de chlorure de polyvinyle. On obtient une feuille mince de caoutchouc en laminant une feuille brute épaisse (...) entre deux cylindres chauffés (...) d'une calandre (H. de Graffigny, Les Industr. du caoutchouc,1928, p. 45).
Prononc. et Orth. : [kalɑ ̃:dʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Ortho-vert 1966, p. 126, énumère les mots dont la finale s'écrit -andre : calandre, coriandre, esclandre, filandre, méandre, palissandre, salamandre et scaphandre ainsi que les 2 verbes épandre et répandre. À opposer à étendre, apprendre, attendre, etc., qui s'écrivent -endre. Étymol. et Hist. a) [Calendruer*, 1313 (kalendreur) et calendrer*, 1400] 1483 technol. « cylindre pour lustrer les étoffes » (Escript de lewiuer d'entre Jehan Carpentier et Jaquemart Pincemaille, chir., A. Tournai ds Gdf. Compl.); b) 1928, supra; c) 1948 automob. (Nouv. Lar. ill.). Prob. issu par assimilation vocalique d'un a. fr. *colandre, lui-même issu d'un b. lat. *colendra adaptation du gr. κ υ ́ λ ι ν δ ρ ο ς (cylindre*) avec changement de genre peut-être sous l'infl. de columna (colonne*) (Schuchardt ds Z. rom. Philol., t. 26, pp. 410-414; FEW t. 2, p. 935 et Bl.-W.5; v. aussi Brüch ds Z. rom. Philol., t. 65, 1949, pp. 195-222). L'intermédiaire du prov. calandra (calendra 1470 ds Pansier; REW3, no2437) n'est pas justifié. Un empr. au néerl. kalandern « glisser » (EWFS2) est à écarter, le néerl. étant empr. au fr. (De Vries Nederl.). Bbg. Brüch (J.). Die romanischen Fortsetzungen des lateinischen cylindrus, besonders frz. calandre (Glanzpresse). Z. rom. Philol. 1949, t. 65, pp. 195-222.

CALANDRE2, subst. fém.

,,Alouette méditerranéenne à gros bec jaune, à calotte rousse et sourcil beige`` (Burn. 1970) :
Bien assise était la demeure, et certe Il pendait des filigranes du perron; Et le verger fut grand où hantait la calandre diserte. Moréas, Poèmes et Sylves,Le Pèlerin passionné, 1891, p. 11.
Prononc. et Orth. : [kalɑ ̃:dʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1236 kalandre (G. de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 77). Empr. à l'a. prov. calandra « alouette » (1180-1225, P. Raimond de Toulouse ds Rayn.), lui-même issu d'un lat. vulg. *calandra du gr. κ α ́ λ α ν δ ρ ο ς « id. » (Denys, Av. [paraphrase d'Oppien d'Apamée] ds Liddell-Scott; cf. André Oiseaux), v. aussi Brüch ds Z. fr. Spr. Lit., t. 49, p. 314; FEW t. 2, p. 56; EWFS2.
DÉR.
Calandrelle, subst. fém.Petite alouette au plumage brun, au bec fort. L'alouette des champs et la calandrelle sont celles qui composent les bandes les plus considérables (H. Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 144). Seule transcr. ds Littré : ka-lan-drè-l'. 1reattest. 1838 (Ac. Compl. 1842); de calandre, suff. -elle*; cf. le lat. sc. calandrella 1829 (Kaup, Skizzirte Entwickelungsgeschichte ds Agassiz Aves).
BBG. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 314.

CALANDRE3, subst. fém.

Famille d'insectes dont le type est le charançon du blé. La calandre du blé, comme celle du riz, cause de grands ravages (Fén.1970).
Prononc. et Orth. : [kalɑ ̃:dʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xves. calende « charançon » (Catholicon Lille, éd. A. Scheler, s.v. gurgulio [lire curculio]); 1504 calandre (J. Le Maire, IV, 24 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 288). Prob. var. dial. de charançon* (Bl.-W.5), mais dont l'orig. et l'évolution restent obsc. L'hyp. d'un empr. au néerl. kalander « id. » (Behrens D., p. 33) est à écarter, le néerl. étant empr. au fr. (De Vries Nederl.; Valkh.). Un emploi métaph. de calandre « oiseau » (Dauzat 1973) est peu probable. Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun 1

calandre \ka.lɑ̃dʁ\ féminin

  1. (Industrie) (Textile) Machine dont on se sert pour presser et lustrer les draps, les toiles et autres étoffes et glacer les papiers.
    • On obtient une feuille mince de caoutchouc en laminant une feuille brute épaisse […] entre deux cylindres chauffés […] d'une calandre. — (H. de Graffigny, Les Industries du caoutchouc, 1928)
  2. (Automobile) Entrée d’air située à l’avant d’une automobile permettant d’aérer le moteur.
    • La calandre du radiateur s’est graduellement fondue (dans les années 1939-1940) jusqu’à disparaître complètement. Seuls un emblème ou ornement et une grille rappellent son existence. — (H. Tinard, L'Automobile, 1951)
    • Il compte fortement sur l'effet de surprise et sur la solidité du pare-buffles soudé sur la calandre du Mercedes par un Touareg prévoyant. — (Jean-Marc Ligny, AquaTM, Gallimard, 2018 [2006], page 516.)

Nom commun 2

calandre \ka.lɑ̃dʁ\ féminin

  1. (Ornithologie) Grande alouette de l’Ancien Monde, qui a une grande tache noire sur le haut de la poitrine.
    • Bien assise était la demeure, et certe
      Il pendait des filigranes du perron ;
      Et le verger fut grand où hantait la calandre diserte.
      — (Moréas, Poèmes et Sylves, Le Pèlerin passionné, 1891)
    • Quand les calandres commencèrent à chanter dans les champs en terrasse de l’adret, il quitta encore une fois sa maison et repassa la frontière. — (Mario Rigoni Stern, Histoire de Tönle, 1978 ; traduit de l’italien par Claude Ambroise et Sabina Zanon Dal Bo, 1988, p. 37)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALANDRE. n. f.
T. d'Arts. Machine dont on se sert pour presser et lustrer les draps, les toiles et autres étoffes et glacer les papiers.

Littré (1872-1877)

CALANDRE (ka-lan-dr') s. f.
  • Sorte d'alouette, dite aussi grosse alouette et sentinelle.

HISTORIQUE

XIIIe s. Kalendre est uns oiziaus tous blans : li siens poumons garist del obscurté des iex, de qui la Bible deffent que nus ne mangust, Bibl. des Chartes, 4e série, t. V, p. 334. Lors s'evertue, et lors s'envoise Li papegaus et la kalandre, la Rose, 78.

XIVe s. Quant il se treuve as champz dessus l'ample païs, Et il ot la calandre et le chant des mauvis, Baud. de Seb. VI, 369.

XVIe s. Incontinent que Viscontin mourut, Son ame entra au corps d'une calendre… Ores qu'il est calendre devenu, Il contrefait tous les oyseaux du monde, Marot, III, 33.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CALANDRE, s. f. calandra, (Ornithol.) oiseau du genre des aloüettes. Voyez Alouette. Il est un peu plus gros que l’aloüette ordinaire, & il lui ressemble assez par la forme du corps. On peut le comparer à la grive pour sa grandeur ; cependant la tête est plus grosse, le bec plus court & plus épais : les pattes sont comme celles des autres aloüettes. Toute la face antérieure ou inférieure est de couleur cendrée, avec quelques taches noires qui sont sur la poitrine comme dans les grives. Toute la face supérieure ou postérieure est de couleur de terre d’ombre. A deux pouces au-dessous du bec il y a un cercle, ou plûtôt un collier de plumes noires qui entoure le cou. Willughby, Ornith. Voyez Oiseau. (I)

Calandre, insecte. Voyez Charençon.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « calandre »

(Nom commun 1) (1483) Du latin cylindrus (« cylindre ») ; le \c\ a pu garder le son dur du fait qu’il se trouvait devant y, comme dans coing de cydonium[1].
(Nom commun 2) (1236) De l’ancien occitan calandra,
  1. à cause de la huppe que porte cet oiseau, du latin caliendrum (« bonnet »)[1] ;
  2. emprunté au grec ancien κάλανδρος, kálandros (« alouette »)[2].
  3. du latin charadrius (« oiseau au plumage jaunâtre ») qui donne l’ancien français caradril, caladril et le médiéval caladrius.
(Nom commun 3) (1504) Probablement une variation dialectale de charançon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et ital. calandra ; espagn. calandria ; portug. calhandra ; probablement, à cause de la huppe que porte cet oiseau, de caliendrum, bonnet, de ϰάλλυντρον, ornement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « calandre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calandre kalɑ̃dr

Évolution historique de l’usage du mot « calandre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calandre »

  • Un designer a imaginé à quoi aurait pu ressembler la BMW Série 4 si elle avait conservé une calandre plus conventionnelle. Auto moto : magazine auto et moto, Et si la BMW Série 4 avait une calandre classique ? - Auto moto : magazine auto et moto
  • Ce détail de style ne laisse personne indifférent : on aime ou on déteste. Mais dans l'histoire de BMW, le constructeur a déjà essayé de dessiner des modèles équipés eux aussi d'une calandre à la taille impressionnante. Le concept-car Garmisch de 1970, par exemple, arborait un double haricot sensiblement plus gros que celui des autres BMW de l'époque. Turbo.fr, La grosse calandre BMW a été inventée par Hartge en 2006
  • Cette calandre est inévitablement ce que les lecteurs, les automobilistes, et les acheteurs retiendront de la deuxième Série 4, avant même sa puissance, son prix, ou le fait qu’elle est nettement plus large à l’arrière qu’une Série 3 afin d’offrir une meilleure tenue de route. Qu’on l’adore ou qu’on la déteste, les stylistes BMW expliquent qu’ils ont simplement exaucé les vœux des clients de la marque. Caradisiac.com, BMW défend fermement la calandre gigantesque de la nouvelle Série 4
  • Par conséquent, Revenant Automotive propose un package de révision complète de la calandre ! L’ensemble comprend le pare-chocs avant de remplacement, la nouvelle calandre avant, le nouveau séparateur avant, l’emblème Revenant, de nouveaux supports personnalisés pour les capteurs de stationnement et la caméra avant, et tout le matériel de montage requis. On retrouve ainsi une calandre positionnée plus haute mais plus fine, plus classique, séparée finement du nouveau spoiler. Elle rappelle fortement la V8 Vantage et même la DB7. Le mariage des phares et des proportions de la calandre est bien plus harmonieux. Histoire quand même de chipoter, on pourra trouver à redire sur le logo Revenant, placé sur le côté de la calandre. Mais bon pas facile, demandez à Alfa avec sa calandre et les plaques d’immatriculation… Leblogauto.com, Revenant corrige la calandre de l'Aston Martin Vantage - Leblogauto.com
  • Sinon, il y a une solution moins radicale. Plutôt que de s'évertuer à essayer de changer virtuellement la calandre pour en remettre une plus classique, certains pensent (comme moi) que l'itération sportive, la M4, pourrait être le remède pour faire passer plus facilement ce nouveau code stylistique. Turbo.fr, Et si la nouvelle BMW Série 4 avait une calandre « normale » ?
  • Le modèle se présente encore dans la pénombre mais ne cache pas ses nombreuses similitudes avec le concept de 2019. Au menu notamment : le même gabarit massif (4,60m de long, 1,92m de large et 1,63m de haut pour le prototype) et la même signature lumineuse avec notamment ce "V" éclairé qui encadre l'imposante calandre."Même un élément conventionnel comme la calandre a évolué pour devenir un bouclier étonnant qui protège une technologie importante utilisée pour le système de conduite autonome ProPilot", annonce le constructeur dans un communiqué.On peut également distinguer de courts porte-à-faux et une ligne de toit fuyante, synonyme de dynamisme. Nissan promet en outre de nombreux "aménagements intérieurs et de l'espace" mais aussi "des performances de type voiture de sport".Pour mémoire, le concept Ariya était animé par deux moteurs électriques (un sur chaque essieu) mais sa puissance n'avait jamais été communiquée.Lire aussiAriya, le futur SUV 100% électrique de Nissan !Renault-Nissan vers un nouveau Dieselgate ?Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi : la nouvelle stratégie Autoplus.fr, Nissan Ariya (2020) : le SUV électrique annoncé pour juillet, 1ère photo
  • La grille a maintenant une forme hexagonale, avec un contour chromé plus épais. La pointe intérieure des optiques est redessinnée, pour suivre ainsi la nouvelle forme de la calandre. La signature lumineuse est plus fine. Celle de l’arrière est aussi revue, avec des clignotants dynamiques. Autre évolution visible à l’arrière : le nom Ateca est écrit avec une police manuscrite. Les boucliers sont redessinés, ce qui entraine d’ailleurs une augmentation de la longueur de 18 mm (l’Ateca s’étire maintenant sur 4,38 m). Ce restylage s’accompagne d’une nouvelle gamme de jantes. Abcmoteur, Seat Ateca : un petit restylage

Images d'illustration du mot « calandre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « calandre »

Langue Traduction
Anglais grille
Espagnol parrilla
Italien calandra
Allemand kalander
Portugais grelha
Source : Google Translate API

Synonymes de « calandre »

Source : synonymes de calandre sur lebonsynonyme.fr

Calandre

Retour au sommaire ➦

Partager