La langue française

Charançon

Sommaire

  • Définitions du mot charançon
  • Étymologie de « charançon »
  • Phonétique de « charançon »
  • Évolution historique de l’usage du mot « charançon »
  • Citations contenant le mot « charançon »
  • Images d'illustration du mot « charançon »
  • Traductions du mot « charançon »
  • Synonymes de « charançon »

Définitions du mot charançon

Trésor de la Langue Française informatisé

CHARANÇON, subst. masc.

ENTOMOL. Nom vulgaire de divers coléoptères nuisibles qui s'attaquent aux plantes, aux grains, aux légumes secs, etc. Le charançon (...) c'est la plaie de nos greniers (E. Labiche, Les Vivacités du capitaine Tic,1861, I, 5, p. 432).
Spéc., ORFÈVR. Poinçon où se trouve gravé un charançon (cf. S. Grandjean, L'Orfèvr. du XIXes. en Europe, 1962, p. 33).
Prononc. et Orth. : [ʃaʀ ɑ ̃sɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1740. Sous la forme Charanson; ds Ac. 1762-1932 sous la forme mod. Fér. Crit. t. 1 1787 signale : ,,on écrit ce mot de quatre manières : charanson, charançon, charenson, charençon`` et fait le commentaire suiv. : ,,L'Acad. s'est décidée pour la seconde; mais pourquoi le ç avec la cédille, lettre espagnole, qu'on ne doit employer que par nécessité. La 1remanière nous paraît la meilleûre``. Ac. Compl. 1842 réserve à charanson une vedette de renvoi à charançon. Étymol. et Hist. [1370 sans réf., ni indication de forme ds Bl.-W.1-5]; 1465 charenson (A. Joubert, Étude sur la vie privée au XVes. en Anjou, p. 135 cité par Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 303) − 1564, J. Thierry, Dict. fr.-lat. ds Gdf. Compl.; 1508 charenton (Eloy d'Amerval, Le Livre de la Deablerie, p. 766 ds IGLF) − 1550, B. de la Grise ds Hug.; 1546 charanton (F. Rabelais, Tiers Livre, éd. Marty-Laveaux, ch. II, p. 23 : Charrantons) − 1611, Cotgr.; 1611 charanson (ibid.) − 1867, Lar. 19e; 1678 charançon (Duez d'apr. Gdf. Compl.). Orig. discutée. L'étymon préférable semble être un gaul. *karantionos dér. par double suffixation (-nt- et -n-) du rad. gaul. *ker- *kar- désignant le cerf (cf. cerf-volant et le savoy. le cornu désignant un coléoptère; J. U. Hubschmied ds Vox rom., t. 3, 1938, p. 72; v. aussi IEW t. 1, pp. 574-76; cf. sérancer). Une dér. du lat. caries (carie*) dont les dér. désignent des insectes rongeurs (v. REW, no1692, 1694, 1697, Schuchardt ds Z. rom. Philol., t. 26, pp. 411-412, FEW t. 2, pp. 374b-375a, s.v. caries) présente des difficultés morphol. : Brüch (ds Z. fr. Spr. Lit., t. 50, pp. 307-309) et EWFS2supposent une dér. d'un a. fr. *charenz qui pour le 1erserait issu de carente pour *cariente d'un verbe *carire formé sur caries et pour le second serait dér. de caries par l'intermédiaire de *caring formé à l'aide du suff. germ. -ing servant à désigner des petits d'animaux ou de petits animaux. Fréq. abs. littér. : 18.
DÉR.
Charançonné, ée, adj.Blé chanrançonné. Attaqué par les charançons. [ʃaʀ ɑ ̃sɔne]. 1reattest. 1611 charansonné (Cotgr.), repris par Ac. 1835 sous la forme charançonné; de charançon, suff. *.

Wiktionnaire

Nom commun

charançon \ʃa.ʁɑ̃.sɔ̃\ masculin

  1. (Agriculture) Genre d’insectes coléoptères, très nombreux en espèces, dont plusieurs rongent les blés et autres grains, dans les greniers.
    • Il leur apprenait à […] chasser les charançons en suspendant partout, aux murs et aux toits, dans les herbages et dans les maisons, de l’orviot en fleur. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • J’allais chercher le sac contenant les flageolets, il était percé de mille petits trous et il grouillait de charançons. Adieu, beaux rêves de nourritures fastueuses ! Il fallut tout jeter. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 318.)
    • Le charançon du noyau de la mangue, Cryptorhynchus mangiferae, est un ravageur spécifique du manguier, classé sur la liste des insectes de quarantaine. — (Laure De Roffignac, Étude générale sur le charançon du noyau de la mangue Cryptorhynchus mangiferae (Fabricius) (Coleoptera : Curculionidae) dans les vergers de manguiers en Guadeloupe, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARANÇON. n. m.
T. de Zoologie. Genre d'insectes coléoptères, très nombreux en espèces, dont plusieurs rongent les blés dans les greniers.

Littré (1872-1877)

CHARANÇON (cha-ran-son) s. m.
  • Nom commun de tous les insectes de la famille des curculionides, de l'ordre des coléoptères tétramères, dont plusieurs espèces mangent les blés dans les greniers. Le charançon s'est mis dans ces blés. Que les sauterelles, la grêle, les chenilles, le charançon ne nous pillent pas tous les ans, Courier, I, 326.

HISTORIQUE

XVIe s. Oultre la calamité des mulotz, le deschet des greniers, et la mangeaille des charantons et mourrins, Rabelais, Pant. III, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « charançon »

(Date à préciser) : Pihan le tire de l’arabe جاروس, jarous (« insecte dévorateur de blé »)[1] tandis que J.-P. Savignac y voit un mot issu du gaulois *carantionos (« petit cerf »)[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. carence ; bas-lat. calandrus, grillon, cigale, charançon, insectes ainsi nommés par une vague assimilation avec la calandre, oiseau (voy. CALANDRE) ; l'l s'est changée en r, changement qui n'est pas très rare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « charançon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charançon ʃarɑ̃sɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « charançon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charançon »

  • Au bord de la Méditerranée, il est fréquent de croiser des palmiers déplumés, et d'autres carrément abattus. Le responsable de la destruction de cette plante emblématique de la côte ? Un insecte, nommé charançon rouge du palmier. leparisien.fr, Le charançon, cette petite bête qui tue les palmiers des côtes méditerranéennes - Le Parisien
  • Voici comment s’y reconnaître avec les différents types de charançons Var-Matin, Voici comment s’y reconnaître avec les différents types de charançons - Var-Matin
  • En effet, comme beaucoup le savent aujourd’hui, l’implantation du colza s’anticipe dès la récolte du précédent. Compte tenu de la pression insecte, il convient de combiner plusieurs leviers pour permettre au colza de limiter l’impact des larves de grosses altises ou du charançon du bourgeon terminal.❚ Favoriser l’implantation du colza : une étape clé à ne pas négliger !Les enjeux de l’implantation du colza sont de permettre un bon enracinement en supprimant les zones tassées mais également de gérer l’humidité du sol en évitant tout travail profond inutile qui assècherait le sol. N’oublions pas que pour ré-humecter 1 cm de sol sec, 2 mm d’eau seront nécessaires. Pour cela, une évaluation de la qualité structurale de la parcelle est indispensable. Cette prise de décision doit être réalisée avant la récolte du précédent. L’idéal serait d’anticiper les interventions profondes dans les cultures précédentes pour n’avoir à implanter les colzas qu’après des interventions superficielles.❚ Favoriser la croissance continue du colza durant toute la phase automnalePour atténuer l’effet des larves de grosse altise ou de charançon du bourgeon terminal, il faut éviter que le colza ne marque une faim d’azote jusqu’à l’entrée de l’hiver. Rappelons qu’un colza robuste doit au minimum avoir une biomasse de 20 g/plante mi-octobre et progresser jusqu’à 45 g/plante début décembre.Pour cela, plusieurs leviers agronomiques peuvent être utilisés.- Bien alimenter les colzas : l’utilisation d’un engrais organique ou à défaut d’un engrais minéral localisé au semis permet d’accompagner la croissance du colza. Si l’azote est un élément important, il ne faut pas négliger les autres nutriments à savoir le phosphore et la potasse.- Adapter la densité de semis : pour atteindre une biomasse de 45 g par plante, il faut éviter les sur-densités, notamment dans les sols les plus superficiels. Viser 25 à 35 pieds levés.- Utiliser des plantes compagnes : nos études ont montré qu’en stimulant l’exploration racinaire du colza, la teneur en azote de la plante était supérieure, ce qui retarde l’apparition de faim d’azote par rapport à des situations sans plantes compagnes. Dans ces situations, une adaptation du programme herbicide est nécessaire pour ne pas pénaliser le développement des plantes compagnes. Une limitation du nombre de larves par plante est également observée (viser un minimum de 200-300 g de biomasse de plantes compagnes par m²)… , A anticiper avant le semis ! - La Terre de Chez Nous - Franche-Comté Belfort
  • Déjà signalées dans le sud-ouest depuis début février, les premières captures de charançons de la tige du colza viennent également d'être observées en Bourgogne-Franche-Comté. Terres Inovia recommande alors de sortir les cuvettes jaunes et de consulter le BSV pour savoir si le vol a débuté sur vos parcelles. Terre-net, Signalement de charançons de la tige dans les colzas : que faire ?
  • Les charançons des siliques pondent leurs œufs ou se nourrissent en perforant les siliques les plus tendres du colza. Les cultures sont sensibles à leur présence, jusqu’au stade G4, soit tant qu’il dispose de siliques jeunes faciles à piquer. Selon les régions, risque sclérotinia et présence de pucerons cendrés sont aussi à surveiller. En blé, l’attention va se porter surtout sur la septoriose qui constitue un risque à partir du stade 2 nœuds de la céréale, et les rouilles jaune et brune, en fonction des secteurs. Terre-net, Vigilance face aux charançons des siliques
  • La Croisette ou la Promenade des Anglais sans palmier, ce n'est pas pour demain: Cannes et Nice replantent à tour de bras les arbres tués par le charançon rouge. Mais l'insecte menace toujours, et un arrêté controversé laisse la prévention au bon vouloir des villes. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, De Fréjus à Nice, le difficile sauvetage des palmiers face au charançon
  • Le stade des colzas avance à grand pas, et avec lui, la surveillance des parcelles. Selon les régions, on sera très vigilant cette semaine, vis-à-vis du charançon de la tige et des méligèthes. Les parcelles les plus avancées ont commencé leur floraison et ne sont plus concernées par ces insectes. En blé, les conditions climatiques de l'hiver et des dernières semaines ont été très favorables au piétin-verse et à la rouille jaune. Il est conseillé de surveiller de près les variétés sensibles à ces deux maladies. Terre-net, La vigilance est de mise face aux charançons de la tige et méligèthes
  • La découverte en juin dernier du charançon noir du figuier, Aclees foveatus, sur un verger bio de la Vallée de Sauvebonne, dans le Var, a surpris les producteurs de figues et fait naître des inquiétudes légitimes. En effet, les symptômes de la présence de ce coléoptère d’origine asiatique, pour le moins discrets, rendent difficiles son identification mais n’entraînent pas moins l'affaiblissement, voire le dépérissement des arbres. Les femelles vont, en effet, perforer le tronc, attaquant à partir du collet et jusqu’à la charpentière, pour pondre leurs œufs entre l’écorce et l’aubier. C’est là que les larves vont se développer, en se nourrissant du bois. Adulte, l’insecte, plutôt nocturne, peut aussi attaquer feuilles, fruits et bourgeons. Doté d’ailes, mais assez paresseux, il semble préférer marcher, ce qui limite sa capacité de dispersion. Réussir fruits & légumes | FLD, Figuier : le charançon noir inquiète les producteurs après sa découverte dans le Var | Réussir fruits & légumes | FLD
  • Espèce indigène du Québec, le charançon de la carotte est un insecte qui vivait autrefois dans les marais et les tourbières. Il s’est adapté aux cultures maraîchères et cause des ravages dans les champs de carottes et d’autres apiacées comme le céleri, le céleri-rave et le persil. La Terre de Chez Nous, Charançon de la carotte : découverte d’un ver « castrateur » | La Terre de Chez Nous
  • Les colzas ont cette année tendance à être plus en avance que d’habitude. Alors que le risque larves d’altises est désormais derrière nous, ce sont les charançons de la tige qui font leur apparition avec une pression très variable selon les régions. Terre-net, Surveiller les vols de charançons de la tige sur colza
  • On appelle charançon un ensemble d’insectes coléoptères ravageurs appartenant majoritairement à la famille des Curculionidae. Ils s’en prennent essentiellement aux céréales mais pas uniquement puisque le nom vernaculaire peut être suivi du végétal attaqué : charançon du blé (Sitophilus granarius), charançon du riz (Sitophilus oryzae), charançon du pois ou bruche du pois (Bruchus pisorum), charançon de la noisette ou balanin (Curculio nucum), charançon du bananier (Cosmopolites sordidus), charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus), etc. Binette & Jardin, Le charançon, insecte redoutable ravageur des végétaux

Images d'illustration du mot « charançon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « charançon »

Langue Traduction
Anglais weevil
Espagnol picudo
Italien punteruolo
Allemand rüsselkäfer
Portugais gorgulho
Source : Google Translate API

Synonymes de « charançon »

Source : synonymes de charançon sur lebonsynonyme.fr
Partager