La langue française

Cabre

Définitions du mot « cabre »

Trésor de la Langue Française informatisé

CABRE, subst. fém.

A.− Région. Chèvre :
Le petit chevrier toscan ne dessine pas les chèvres d'après les bas-reliefs... mais d'après les cabres bondissantes de son troupeau. A. Suarès, Voyage du Condottière,t. 2, 1932, p. 194.
B.− P. anal., TECHNOL., inus. Appareil de levage tripode utilisé autrefois dans les ports, les carrières, etc. (cf. chèvre).
Rem. Attesté dans la plupart des dictionnaires.
P. ext., TISS., vx. Chevalet du métier à tisser la soie qui supporte l'ensouple pendant le montage des chaînes (cf. cabri).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. du xixes. ainsi que dans Lar. 20e.
Prononc. : [kɑ:bʀ]. [ɑ] accentué est gén. post. et long [ɑ:] devant une consonne sonore suivie d'une liquide; à ce sujet, cf. Fouché Prononc. 1959, p. 58; Grammont Prononc. 1958, p. 31; G. Straka, Syst. des voyelles du fr. mod., Strasbourg, Inst. de Phonét., 1950, p. 21; Mart. Comment prononce 1913, p. 32. Étymol. et Hist. 1. 1535 cabre « chèvre » (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder et M. A. Screech, Genève, 1970, p. 47 : Sang de les cabres! [juron atténué pour « Sang du Christ! »]); 1547 (N. du Fail, Propos rustiques, p. 135 dans IGLF Litt. : gambes de cabre à la sauce verte); 2. 1723 technol. (J. Savary des Bruslons, Dict. universel de comm. : Cabre. Espèce d'engin assez semblable à celui que les charpentiers et les maçons appellent une chèvre). Empr. à l'a. prov. cabra « chèvre » (dep. 1241-82, Deudes de Prades dans Rayn.) et « machine pour élever les pierres » (1497 d'apr. Pansier t. 3, p. 31), du lat. capra (v. chèvre).
BBG. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 259.

Wiktionnaire

Nom commun

cabre \kabʁ\ féminin

  1. (Régionalisme) (Agriculture) Chèvre.
  2. (Marine) (Désuet) Chèvre pour tirer ou lever les fardeaux.
  3. (Marine) (Désuet) Bouton rond d'une galère.
  4. (Marine) (Désuet) Pièce sur laquelle on mettait l’ensuble.

Forme de verbe

cabre \kabʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cabrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cabrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cabrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cabrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cabrer.

Verbe

cabre 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Tenir, rentrer.
    El vestit no cap a l'armari
  2. (Figuré) Y avoir lieu de, être utile de, être la peine de.
  3. (Mathématiques) Égaler.
    vint-i-quatre entre sis, n'hi caben quatre (vingt-quatre divisé par six égalent quatre)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CABRER (SE). v. pron.
Se dresser sur les pieds de derrière, en parlant d'un cheval effarouché. Il signifie au figuré S'emporter, se révolter contre une proposition, un conseil, une remontrance, etc. On ne saurait dire un mot qu'il ne se cabre. Ne lui dites pas cela, vous le ferez cabrer.

Littré (1872-1877)

CABRE (ka-br') s. f.
  • Terme de marine. Sorte de grue pour lever les fardeaux.

    Terme de tisserand. Sorte de chevalet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cabre »

De l’ancien occitan cabra (« chèvre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin capere (« prendre, comprendre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Capra, chèvre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cabre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cabre kabr

Citations contenant le mot « cabre »

  • Le peuple ? Un âne qui se cabre ! De Victor Hugo / Les châtiments
  • Un moustique peut piquer et faire se cabrer un cheval, mais l'un demeure un insecte et l'autre est toujours un cheval. De Jules Renard
  • J'ai vu un cheval se cabrer, dans un pré. Je lui ai expliqué qu'il pouvait être accusé de plagiat, alors il est gentiment retourné à son écurie en hennissant pour se moquer de moi. Que fait donc la justice ? ladepeche.fr, Après Tarbes, une autre ville retire son "cheval cabré" - ladepeche.fr

Traductions du mot « cabre »

Langue Traduction
Anglais rearing up
Espagnol encabritado
Italien allevando
Allemand aufrichten
Chinois 抚养
Arabe التربية
Portugais empinando
Russe воспитание
Japonais 育てる
Basque haztea
Corse allevà
Source : Google Translate API

Synonymes de « cabre »

Source : synonymes de cabre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cabre »

Cabre

Retour au sommaire ➦

Partager