La langue française

Cabot

Sommaire

Définitions du mot cabot

Trésor de la Langue Française informatisé

CABOT1, subst. masc.

Pop., souvent péj. Chien. Synon. pop. clebs :
La pêche m'intéresse pas, je te dis! C'est la chasse, je vas te dire, c'est le lapin qui m'intéresse. Le grand Volat tendit l'oreille. Un mot passa entre ses lèvres : − Collet? − Dame non, fit l'homme. C'est trop facile de te faire poirer : tu poses une tente, un garde passe avec son chien, le cabot se prend par une patte, et voilà tes collets trahis. Genevoix, Raboliot,1925, p. 197.
Rem. Attesté dans les dict. gén. à partir de Littré (absent dans Ac.).
Prononc. et Orth. : [kabo]. Noter la graph. cabo dans L.-F. Raban et Marco Saint-Hilaire, Mémoires d'un forçat, 1828-29, p. 311. Étymol. et Hist. 1821 arg. « chien » (Ansiaume, Arg. en usage au bagne de Brest, fo7 ro, § 109); 1836 cabe (F. Vidocq, Les Voleurs, t. 2, p. 278); 1896 cabja (G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., p. 334); 1901 cabji (Bruant, p. 104). Mot d'orig. obsc. (FEW t. 22, p. 7a); peut-être à rattacher au lat. caput « tête » par l'intermédiaire d'une forme mérid., v. chabot. L'hyp. d'une altération de clabaud* (Esn.) « chien qui aboie fortement » sémantiquement recevable, fait difficulté du point de vue phonétique. Fréq. abs. littér. : 21.
BBG. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 287. − Robert (I.). La Tentation de l'arg. Déf. Lang. fr. 1969, no49, p. 10. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 48, 215. − Sain. Lang. par. 1920, p. 304, 378. − Sain. Sources t. 2 1972 [1930], p. 88, 444.

CABOT2, subst. masc.

Arg. des casernes. Caporal :
1. Y en a qui savent bourrer la caisse, a dit Fouillard, à la cantonnade... Il les aura, ses galons de cabot. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 58.
Cabot-chef. Caporal-chef.
Rem. 1. Dans l'ex. suiv., jeu de mot avec cabot1:
2. Être caporal c'est un métier de chien. Le cabot est le clebs de ses hommes et souvent j'en ai marre. Cendrars, La Main coupée,1946, p. 200.
Rem. 2. Attesté dans les dict. gén. à partir de Nouv. Lar. ill.
Prononc. et Orth. : [kabo]. Étymol. et Hist. 1881 cabo (Rigaud, Dict. de l'arg. mod., p. 65); 1886 cabot (Merlin dans Larch. Suppl. 1889, p. 40); 1901 cabji (Bruant, p. 88). Prob. altération de caporal* par attraction de cabot1* et pour éviter l'homon. avec capot. Fréq. abs. littér. : 9.
BBG. − Duch. 1967, § 33.3. − Sain. Lang. par. 1920, p. 148.

CABOT3, CABOTE, subst.

Fam., souvent péj. Comédien inexpérimenté, ou de talent ou de renom médiocres. Synon. de cabotin*.Cabot de province, jouer en cabot. Le vieux cabot parlant des anciennes tournées (Aragon, Le Roman inachevé,1956, p. 237):
Je ne comprenais pas le rôle. Je le jouais trop théâtre. Je le jouais en cabot, comme un cabot que je suis. Renard, Journal,1903, p. 820.
Au fém., rare. Quelques jeunes cabotes, soucieuses sans doute de s'instruire (Toulet, Les Tendres ménages,1904, p. 187).
Prononc. : [kabo], fém. [-ɔt]. Étymol. et Hist. 1847 (Dict. de l'arg., ou la Lang. des voleurs dévoilée, p. 137, s.v. comédien). Abrév. de cabotin, peut-être aussi p. infl. de cabot1*. Fréq. abs. littér. : 52.
BBG. − Duch. 1967, § 22.2.

CABOT4, subst. masc.

,,Poisson du genre mugil, à grosse tête, large et courte`` (cf. Baudr. Pêches 1827). L'ombre du blanc cabot / happe la sauterelle (Francis Jammes dans M. Parent, Paris, Les Belles Lettres, 1957, p. 101).
Rem. 1. Autre graphie chabot. 2. Attesté dans la plupart des dict. gén. dep. Ac. Compl. 1842.
Prononc. : [kabo]. Étymol. et Hist. V. chabot. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 248.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cabot \ka.bo\ masculin

  1. (Familier) (Péjoratif) Chien.
    • L'ouverture donnait sur la loge de Gaby Million où la vedette avait laissé ses chiens. Les bêtes se mirent à aboyer.
      Naturellement c'est plein de cabots, crut devoir déclarer spirituellement Mr. Morgan. Mes girls aussi en trimbaleraient une meute si je le tolérais. — (Francis Carco,
      L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

Nom commun 2

cabot \ka.bo\ masculin (pour une femme on dit : cabote)

  1. (Théâtre) (Péjoratif) Comédien médiocre.
    • Pour devenir un comédien de mérite, n’est-il pas indispensable d’être cabot à la naissance, cabot dès qu’on marche et qu’on parle ? — (Guy de Maupassant, « L’Homme de lettres », in Chroniques, 6 novembre 1882.)
    • Un jour, il l’avait surprise avec un croupier de cercle ; un autre jour avec un cabot des Bouffes… — (Octave Mirbeau, Le Calvaire , 1886)

Nom commun 3

cabot \ka.bo\ masculin

  1. (Militaire) (Argot militaire) (Péjoratif) ou (Ironique) Caporal.
    • Dès le deuxième litre, il entama les souvenirs du régiment ; il passa la revue de tous les camarades de chambrée et de tous les chefs, du colon au dernier des cabots, en passant par le capiston, le yeutenant, le juteux, le doublard et le piédeban ; […]. — (Louis Pergaud, Un renseignement précis, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quand je pense, dit Richardon, que j’étais cabot fourrier, et que je serais peut-être juteux, si j’avais eu le flair de rempiler ! — (César Fauxbras, Viande à brûler, Flammarion, 1935)

Nom commun 4

cabot \ka.bo\ masculin

  1. (Ichtyologie) Variante de chabot, nom vernaculaire donné à différentes espèces de poissons, notamment :
    1. Le chabot commun, Cottus gobio (désuet)
    2. Le chevesne
    3. Le gobie
    4. Le muge ou mulet.
    5. Le cernier commun.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CABOT (ka-bo) s. m.
  • Voy. CHABOT.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CABOT (ka-bo), s. m. Variété de chien. Dernièrement, le docteur trouva dans la rue un malheureux chien, de l'espèce dite cabot, qui avait une patte écrasée, le Rappel, 11 janv. 1875.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CABOT, poisson de mer. Voyez Mulet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cabot »

(Nom commun 1) (1821) Étymologie obscure, le lien avec clabaud est séduisante sémantiquement mais pose problème du point de vue phonétique.
(Nom commun 2) (1847) Voir cabotin qui lui est antérieur (1807).
(Nom commun 3) (1881) Ellipse de caporal avec un /b/ pour éviter l’homonymie avec capot ou de l'occitan cabòt (« grosse tête »)[1].
(Nom commun 4) Variante de chabot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cabot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cabot kabo

Évolution historique de l’usage du mot « cabot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cabot »

  • À partir de la cinquantaine, je le dis comme je le pense, on n'est plus qu'un vieux cabot. De Louis de Funès / Noir et Blanc
  • On appelle les comédiens des cabots, parce qu'ils se sauvent quand on les siffle. De Marcel Pagnol

Images d'illustration du mot « cabot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cabot »

Langue Traduction
Anglais mutt
Espagnol perro
Italien cane
Allemand cabot
Portugais rafeiro
Source : Google Translate API

Synonymes de « cabot »

Source : synonymes de cabot sur lebonsynonyme.fr
Partager