La langue française

Chabot

Définitions du mot « chabot »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHABOT, subst. masc.

A.− ICHTYOL. Petit poisson du genre cotte, à grosse tête et à nageoires épineuses, comprenant des espèces marines et une espèce d'eau douce, qui se cache dans les courants rapides et dont la chair est comestible. Le chabot de mer, synon. diable de mer, scorpion de mer; le chabot de rivière, synon. cabot, têtard, meunier. Sidoine s'empara (...) d'un chabot dont la peau gluante et la tête monstrueuse nous étonnèrent (P. Arène, Veine d'argile,1896, p. 249):
Il [le cuisinier] dissertait sur la délicatesse des poissons vivant dans ces fleuves de glace [en Russie] : les sterlets du Volga (...) les riapouschka, les chabots de Pskoff, dont on se sert dans le carême pour le stschi maigre, et dans la semaine du carnaval pour les blinis. E. et J. de Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 112.
B.− BLAS. Chabot en pal représenté de dos et la tête en haut.
Prononc. et Orth. : [ʃabo]. Passy 1914 admet également [ɔ] ouvert à la finale. À ce sujet cf. abricot. Ds Ac. 1694-1932. Littré, Rob. et Quillet 1965 signalent : ,,On dit aussi cabot.`` Pour le terme de techn. Ac. Compl. 1842, Lar. 19eet Quillet 1965 renvoient à chablot. Étymol. et Hist. 1. Ca 1220 cabot peut-être « têtard » (G. de Coincy, Miracles de Nostre-Dame, éd. F. Koenig, t. 2, p. 33, D'un archevesque qui fu a Tholete, 722), demeuré sous cette forme et en ce sens en norm. (Moisy) et en wallon (Roll. Faune t. 3, p. 66); 2. 1380 cabot « poisson à grosse tête » (Reg. aux publications, A. Tournai ds Gdf. Compl.); relevé sous cette forme en norm. (Moisy) et en pic. (Hécart); 1remoitié du xvies. chabot « id. » (Marot, III, 10 ds Littré), relevé sous la forme chavot en Franche-Comté (Roll. Faune t. 3, p. 174). Orig. obsc. À rapprocher de l'a. prov. cabotz « poisson à grosse tête » (mil. xiiies. ds Levy; 1181 lat. médiév. cabos, Toulouse ds Du Cange t. 2, p. 9b), bien attesté dans le sud-ouest du domaine occitan (A. Dauzat, Essais de géogr. ling. Noms d'animaux, Paris, 1921, p. 53), issu d'un lat. vulg. *capŏceu (dér. de caput « tête ») littéralement « poisson à grosse tête ». Cependant un empr. du fr. au prov. (A. Thomas Mél. Etymol., p. 51; Dauzat, loc. cit., pp. 52-58; Bl.-W.5; Barbier ds R. Lang. rom., t. 58, 1915, p. 295 et ds R. Philol. fr., t. 20, p. 120) avec restitution d'un sing. c(h)abot d'apr. les mots en -ot ayant leur plur. en -oz, fait difficulté, l'ancienneté du type cabot et la présence des deux types cabot/chabot dans le domaine fr. étant plutôt caractéristiques d'un mot autochtone. L'hyp. de Sjögren (Neuphilol. Mitt., t. 28, 1927, pp. 162-169) reprise par FEW (t. 2, p. 346b, note 5) selon laquelle chabot serait composé de chat (à cause de l'agilité de ce poisson) et de l'a. fr. bot « crapaud » [v. bot* (pied)] fait difficulté du point de vue géogr., le type bot étant absent du domaine occitan (v. FEW t. 15, 2, p. 40b). Fréq. abs. littér. : 11. Bbg. Barbier (P.). Noms de poissons. R. Lang. rom. 1915, t. 58, p. 295, 296. − Dauzat (A.). Essais de géogr. ling. Noms d'animaux. Paris, 1921, p. 53. − Sjögren (A.). Notes d'étymol. 2. Chabot. Newphilol. Mitt. 1927, t. 28, pp. 162-169. − Thomas (A.). Mél. d'étymo1. fr. Paris, 1902, p. 51.

Wiktionnaire

Nom commun

chabot \ʃa.bo\ masculin

  1. (Zoologie) Une des espèces de poissons osseux marins ou d'eau douce à grosse tête, certains cottidés (au sens restreint).
  2. (Zoologie) Variante de chabot commun (au sens très restreint).
    • Les poissons qu'on trouve dans la Charente sont la tanche, la truite, l’anguille, la plie, le barbeau, le chabot, l’âton, le dard, la brème, le goujon, l’ablette et l’écrevisse. Ceux qui remontent de la mer sont la lamproie, le meuil, qui s'arrêtent le plus ordinairement à Jarnac; la gathe, et rarement l’alose. — (J.-P. Quénot, Statistique du département de la Charente, Paris : chez Deterville & Angoulème : chez Trémeau & Cie & chez J. Broquisse, 1818, p. 6)
  3. (Zoologie) Synonyme de cottidé (au sens large) (poisson).
  4. (Maçonnerie) (Vieilli) Menu cordage pour les échafaudages.
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Contrairement au poisson, il est représenté en pal, la tête vers le chef et placé sur le ventre comme si on le voyait depuis une embarcation.
    • D’or à trois chabots de gueules, qui est de Jarnac → voir illustration « armoiries avec 3 chabots »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHABOT. n. m.
Poisson d'eau douce de couleur noirâtre.

Littré (1872-1877)

CHABOT (cha-bo) s. m.
  • 1Espèce de poisson, appelé aussi meunier ; ce sont des noms vulgaires de la lotte goujon. Ne faites… présent ni don, Si ce n'est d'un chabot pour avoir un gardon, Régnier, Sat. XII.

    On dit aussi cabot. Nous pêchions sur ce rivage des cabots, des polypes, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

  • 2 Terme de blason. Meuble d'armoiries qui représente un chabot en pal, la tête en haut montrant son dos. Pour leurs armes les Chabot ont toujours conservé leurs chabots en écartelure, Saint-Simon, 166, 202.

HISTORIQUE

XIIIe s. Qui n'est pas graindres d'un cabot, Du Cange, cabos.

XIVe s. Loches et chaveloz, à la sause verte, Bibl. des Char. 5e série, t. I, p. 233.

XVIe s. Sire, il te plaist trois poissons bien aymer : Premierement, le bienheureux dauphin : Et le chabot qui noue en la grand mer [allusion aux armes de l'amiral Chabot], Marot, III, 10. Les terroirs pierreux et sablonneux nourrissent les truites, chabots, cheviniaux…, De Serres, 425.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHABOT, s. m. (Hist. nat. Ichtiolog.) gobio fluviatilis, Gesn. cottus. Rond. petit poisson de riviere qui a quatre ou cinq pouces de longueur, & quelquefois six. La tête est grande, large, applatie par le dessus, & arrondie dans sa circonférence. C’est à cause de la grosseur de la tête de ce poisson qu’on l’a aussi appellé tête-d’âne, & âne. Il n’a point d’écailles : son dos est jaunâtre, & marqué de trois ou quatre petites bandes transversales : ses yeux sont petits, placés au milieu de la tête, & disposés de façon qu’ils ne regardent point en haut, mais à côté : l’iris est de couleur d’or ; la levre supérieure est recourbée en-dessus : la bouche est grande, arrondie, & toute hérissée de petites dents. Le chabot a deux nageoires auprès des oüies ; elles ont chacune environ treize piquans : elles sont arrondies & crénelées tout-autour. Il y a deux autres nageoires plus bas sur le milieu du ventre : elles sont petites, un peu longues, blanchâtres, & garnies de quatre piquans. Il y en a une autre qui s’étend depuis l’anus jusqu’à la queue, & qui est composée de douze piquans, & deux autres sur le dos : la plus courte est auprès de la tête ; elle est garnie de cinq piquans, & ordinairement de couleur noire, à l’exception du bord supérieur qui est roux : la plus longue n’est pas éloignée de l’autre ; elle s’étend presque jusqu’à la queue, & elle est composée de dix-sept piquans. Il y a de chaque côté, auprès du couvercle des oüies, un petit piquant crochu, & recourbé en-dessus. La queue est arrondie, & composée de onze ou douze piquans branchus : les piquans de toutes les autres nageoires sont simples. Les œufs de la femelle la font paroître enflée. On trouve le chabot dans les ruisseaux & dans les fleuves pierreux : il se tient presque toûjours au fond ; il se cache sous les pierres, & il se nourrit d’insectes aquatiques. Willughby. Rondelet. Voyez Poisson. (I)

* Pèche du chabot. Le chabot ne se prend point à l’hameçon, parce qu’il ne donne point à l’appas : il se pêche avec les nasses, & autres filets semblables. Voyez Nasses.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chabot »

Avec le sens de « poisson à grosse tête », emprunt à l’ancien occitan chabotz, issu du latin capoceus « muge, chabot, chevesne (voir ce mot) », dérivé de caput « tête ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé, à l'aide du suffixe diminutif ot, de chab ou cab, tête (voy. CHEF).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chabot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chabot ʃabo

Évolution historique de l’usage du mot « chabot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « chabot »

Langue Traduction
Anglais sculpin
Espagnol chabot
Italien scazzone
Allemand chabot
Portugais chabot
Source : Google Translate API

Synonymes de « chabot »

Source : synonymes de chabot sur lebonsynonyme.fr

Chabot

Retour au sommaire ➦

Partager