Brouter : définition de brouter


Brouter : définition du Wiktionnaire

Verbe

brouter \bʁu.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sens littéral) Paître, manger les bourgeons, les pousses et les feuilles des arbres.
    • La Girafe dans son pays natal, broute la sommité des arbres, préférant les plantes de la famille des mimosa qui y abondent. — (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • La silva proche des habitats fut totalement modifiée par l'action de l'homme qui traçait ses sentiers, taillait des arbres, bûcheronnait, pendant que ses bêtes broutaient les feuilles et les jeunes pousses. — (Martine Chalvet, Une histoire de la forêt, Éditions du Seuil, 2011)
  2. (Par extension) Paître l’herbe, pacager.
    • Je sais que jamais un vrai grand homme n’a pensé qu’il fût grand homme, et que, quand on broute sa gloire en herbe de son vivant, on ne la récolte pas en épis après sa mort. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 200.)
    • Dans la prairie, les vaches lentement avançaient, broutant devant elles sans hâte et sans trêve. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • L’animal était certainement occupé à brouter de la laîche, cette herbe qui pousse au bord de l’eau, ou à grignoter quelque racine de nénuphar. — (Michelle Paver, Chroniques des temps obscurs, vol.4 : Le banni, Hachette Jeunesse, 2008, chap.17)
    • Ses moutons broutaient dans mon pré.
    • L’endroit où les moutons ont brouté.
    • La chèvre peut brouter quatre à cinq heures de suite.
    • (Proverbial) Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute, on doit se résoudre à vivre dans l’état où l’on se trouve engagé, dans le lieu où l’on est établi.
  3. Fonctionner de façon saccadée et irrégulière.
    1. (Intransitif) (Figuré) Sautiller en parlant de la scie ou du rabot.
    2. (Intransitif) (Par extension) Avancer en sautillant en parlant d’un véhicule à moteur.
  4. (Intransitif) (Familier) Fatiguer, ennuyer.
    • Les signatures, ça me broute vraiment.
  5. (Argot) (Vulgaire) Pratiquer le cunnilingus ; cunnilinguer.
  6. (Hautes-Vosges) (Populaire) Tomber par terre. (information à préciser ou à vérifier)
    • La deudeuche fit une embardée, partit brouter quelques mètres de sillon du champ labouré, se cabra, se rétablit en grognant de toute la puissance chevrotante de son moteur, reprit enfin sa danse sur le chemin. — (Gilles Laporte, Sous le regard du loup, Terres de France/Presses de la Cité, 2016, chap. 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brouter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROUTER. v. tr.
Paître; manger l'herbe ou les feuilles des arbres. Il ne se dit guère qu'en parlant de l'Herbe qui tient à la terre et des Feuilles attachées à l'arbre. Les moutons broutent l'herbe. Les chèvres broutent la feuille, le bourgeon, etc. Brouter la verdure. Absolument, Ses moutons broutaient dans mon pré. L'endroit où les moutons ont brouté. La chèvre peut brouter quatre à cinq heures de suite. Prov. et fig., Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute, On doit se résoudre à vivre dans l'état où l'on se trouve engagé, dans le lieu où l'on est établi.

Brouter : définition du Littré (1872-1877)

BROUTER (brou-té) v. a.
  • 1Manger sur place l'herbe ou les feuilles des arbres. L'agneau broute le serpolet, La chèvre s'attache au cytise, Lamartine, Harm. I, 7. …le cerf hors de danger Broute sa bienfaitrice [la vigne] ; ingratitude extrême, La Fontaine, Fabl. V, 15.

    Par extension. Nous [abeilles] ne broutons que des fleurs odoriférantes ; nous ne faisons que du miel délicieux, Fénelon, XIX, 46. Tandis que des hommes créés à l'image de Dieu et rachetés de tout son sang, broutent l'herbe comme des animaux, auriez-vous la force d'y être le seul heureux ? Massillon, Carême, Aumône.

    Absolument. Dès que les chèvres ont brouté, Certain esprit de liberté Leur fait chercher fortune…, La Fontaine, Fabl. XII, 4.

    Fig. et familièrement. L'herbe sera bien courte s'il ne trouve de quoi brouter, se dit de celui qui sait vivre, se tirer d'embarras là où d'autres ne le sauraient pas.

  • 2 Terme de métier qui se dit d'un outil ne coupant pas le bois nettement, et en rendant la surface inégale, par comparaison avec l'effet de la dent des animaux qui broutent.

PROVERBE

Où la chèvre est attachée il faut qu'elle broute, se dit pour exprimer que le mieux est de se conformer à son sort, à sa situation, à la nécessité.

HISTORIQUE

XIIe s. Plus que la chievre ne s'apese Des chous bruster, s'ele en a ese, Benoit de Sainte-Maure, II, 12655.

XIVe s. Dame, dist Bauduins, par la vertut discrée, Kievre convient brouster là où est assenée, Baud. de Seb. X, 347.

XVIe s. Sus, grand toreaux, et vous brebis petites, Allez au tect, assez avez brousté, Marot, III, 303.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Brouter : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BROUTER, se dit des animaux qui rompent avec la dent les herbes, l’extrémité des plantes, celles des branches menues, dans les prés, ou dans les jeunes taillis qui repoussent. On dit le brout des bêtes fauves : ce brout n’est autre chose que la pâture qu’elles trouvent dans les jeunes bois.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Brouter : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « brouter » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « brouter »

Étymologie de brouter - Littré

Wallon broster ; bourguignon, brôttai ; provenç. brostar, brouter, ronger, brost, rongé (voy. BROUT). Brouter, dans le sens de mal couper, a donné dans les métiers broutement et broutage, au sens de saccade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de brouter - Wiktionnaire

Dénominal de brout (« jeune pousse des arbres »), faisait broster en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brouter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brouter brute play_arrow

Conjugaison du verbe « brouter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe brouter

Évolution historique de l’usage du mot « brouter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brouter »

  • Selon Ibrahim Diallo, responsable des opérations du FNDC, ” il y a des moutons qui se sont introduits dans la cour du FNDC pour brouter de l’herbe à notre insu. Ils se sont endossés dans l’attente de se vendre très chers à l’approche de la fête de Tabaski… Vous comprendrez ici que le FNDC est un mouvement très organisé, très structuré dont les informations également sont très sécurisées. C’est pourquoi l’État malgré tous ses moyens n’arrive pas à déstabiliser le FNDC. Aucun agent secret n’a réussi à infiltrer le FNDC pour avoir des informations.” Guinee7.com, "Il y a des moutons qui se sont introduits dans la cour du FNDC pour brouter de l'herbe à notre insu" Ibrahim Diallo (FNDC) - Guinee7.com
  • Arrivées aux ruines du château, les biquettes ne se sont pas fait prier pour brouter l’herbe grasse de la motte féodale. Les promeneurs ont eux visité les ruines du château des sires de Créquy. Au retour, les participants ont assisté à la traite des chèvres. La Voix du Nord, À Fressin, une transhumance avec les chèvres jusqu’aux ruines du château féodal
  • En attendant, les brebis ont encore de quoi brouter pour "au moins un mois", estime l’éleveur. Et en cas de pluie, des abris leur permettant de se protéger ont été installés à l’entrée de la zone clôturée. Un abreuvoir a aussi été mis en place. Le petit cheptel a donc tout ce dont il a besoin pour poursuivre sa mission. Jean reviendra les visiter dans 15 jours pour s’assurer que tout va bien. Mais de toute façon, celles-ci sont filmées 24 heures/24… ladepeche.fr, Albi. Au centre fermé, finies les tondeuses, place aux brebis - ladepeche.fr
  • Il souffle un vent de déconfinement dans les bergeries d'Auzat (Ariège). Après avoir passé tout l'hiver dans l'étable, les 500 brebis de Jean-François Arabeyre sortent enfin. Elles sont ensuite transportées en camion un peu plus haut dans la montagne et devront ensuite parcourir quinze kilomètres à pied. Après une pause casse-croûte et des ascensions interminables, le Port de Saleix les attend avec de bonnes herbes à brouter. LCI, Transhumance : les moutons de l'Ariège prennent de la hauteur | LCI
  • La mi-juin sonne l’heure de la transhumance pour les chevaux, les vaches et les brebis qui vont durant tout l’été brouter les bons pâturages d’altitude. Le vacher et le berger, personnalités incontournables de ce mouvement saisonnier, s’installent pour trois et quatre mois, au plus près des troupeaux. L’accès aux cabanes pastorales se pratique uniquement à pied. Autrefois, se rappellent les éleveurs présents, "nous montions le sel pour les bêtes et tout ce qu’il faut, à dos d’homme ou de mulet". Depuis une quinzaine d’années, un accord conclu par le groupement pastoral avec le Centre de vol en montagne (l’armée) a modifié ce rituel. Dans le cadre d’une mission de service public, l’hélicoptère a pris la relève. C’est plus d’une tonne de blocs de sel pour les troupeaux bovins et équins, 200 kg de sacs de sel pour les ovins, quatre mois d’autonomie d’alimentation de base pour le vacher, le berger et leurs indispensables chiens et tout le matériel nécessaire, qui sont ainsi acheminés sur les différents points de l’estive. lindependant.fr, Transhumance : héliportage de matériel dans les estives à partir de Mantet - lindependant.fr
  • Suffolk ou Ouessant, les animaux à laine ont la cote. Ce n’est ni pour leur toison ni pour leur viande qu’ils sont convoités mais pour leur capacité à bien brouter l’herbe dans le pays châlonnais. Journal L'Union abonné, PHOTOS. Pourquoi tant de moutons ont fait leur apparition dans l’agglomération de Châlons
  • Lorsque le baobab s'écroule, la chèvre peut y monter pour brouter quelques feuilles. De Massa Makan Diabaté / Le Coiffeur de Kouta

Traductions du mot « brouter »

Langue Traduction
Portugais pastar
Allemand grasen
Italien pascolare
Espagnol pastar
Anglais graze
Source : Google Translate API

Synonymes de « brouter »

Source : synonymes de brouter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires