Brouetter : définition de brouetter


Brouetter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BROUETTER, verbe trans.

Transporter quelque chose dans une brouette. Brouetter du sable.
Absolument :
1. Wilhelm lui, était un petit villageois, râblé, solide. Il travaillait du matin au soir. (...) Il se donnait un mal extrême, manœuvrait le râteau, la bêche, le sécateur, brouettait, fumait, nettoyait, revenait le soir radieux et fourbu. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 385.
P. métaph. :
2. ... quelques pauvres diables de gâcheurs politiques lesquels s'imaginent qu'ils bâtissent un édifice social parce qu'ils vont tous les jours à grand'peine, suant et soufflant, brouetter des tas de projets de loi des Tuileries au Palais-Bourbon... Hugo, Le Roi s'amuse,1832, p. 351.
PRONONC. : [bʀuεte] ou [bʀuete], (je) brouette [bʀuεt]. Passy 1914 transcrit la 2esyll. de l'inf. par [ε] ouvert (cf. Nod. 1844, Littré, DG et aussi Fér. 1768 qui note è moyen). Pt Rob. la transcrit avec [e] fermé. Cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841 et Fél. 1851. Warn. 1968 transcrit [ε] pour le lang. soutenu, [e] fermé pour le lang. courant.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1304 (A.N. KK 393, fo21 dans Gdf. Compl. : Por le tere a broouter); 4equart xives. broueter (Froissart, Chroniques, B.N. 2644, fo206 vo, ibid.). Dér. de brouette*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.
DÉR.
Brouettage, subst. masc.,rare. Transport à l'aide d'une brouette (cf. brouette B). Le brouettage présente sur le traînage l'avantage de localiser le glissement à la circonférence de l'essieu, et non plus sur la jante (J.-N. Haton de La Goupillière, Cours d'exploitation des mines,1905, p. 677). Seule transcr. dans Littré : brou-è-ta-j'. 1reattest. 1867 (Lar. 19e); suff. -age*.
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 34.

Brouetter : définition du Wiktionnaire

Verbe

brouetter \bʁu.ɛ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transporter dans une brouette.
    • Il aurait bien aimé partager sa joie avec son père, mais celui-ci, agacé, le traitait de fainéant parce qu’il ne se précipitait pas pour prendre une fourche et brouetter le fumier. — (Michel Ragon, Les Mouchoirs rouges de Cholet, Albin Michel, 1984, livre premier, chapitre 5)
    • Marguerite fut chargée d’arracher les vieilles tiges et de les brouetter dans le bois. — (Comtesse de Ségur, Les Petites Filles modèles, chapitre V ; Librairie Hachette et Cie, collection Bibliothèque rose, Paris, 1909, page 31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brouetter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROUETTER. v. tr.
Transporter dans une brouette. Brouetter de la terre, du sable, etc.

Brouetter : définition du Littré (1872-1877)

BROUETTER (brou-è-té) v. a.
  • 1Transporter dans une brouette.
  • 2Mener dans une petite chaise à deux roues.

HISTORIQUE

XVe s. Ces ribaudeaux sont brouettes, que ils seulent par usage mener et brouetter aveques eux, Froissart, II, II, 155.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brouetter »

Étymologie de brouetter - Littré

Brouette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de brouetter - Wiktionnaire

→ voir brouette
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brouetter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brouetter bruɛte play_arrow

Conjugaison du verbe « brouetter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe brouetter

Évolution historique de l’usage du mot « brouetter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brouetter »

  • En 1889, les deux fils L’Héritier, Édouard et Ernest, construisent le premier niveau de la villa du 11 pour abriter leurs bureaux. Ils sollicitent pour cela l’autorisation de « brouetter de la terre en traversant les contre-allées ». , Dijon | 11, cours Général-de-Gaulle
  • Il ressort tout de même de la performance consternante du minustre en charge de l’Edulcoration Nationale que ce genre de Deux Poids, Deux Mesures parfaitement scandaleux n’a guère fait bouger les minions journalistiques à la solde de la presse française, d’habitude si prompte à enflammer la polémique. Rare est celui qui se sera offusqué de l’évidente asymétrie de traitement, de la désinvolture inouïe dans laquelle Vallaud-Belkacem dispense son opinion. Il aura fallu attendre plusieurs jours pour qu’ils remarquent vaguement l’incroyable foutage de gueule en cinémascope auquel on assiste dans un pays qui se gargarise d’égalité et de justice, de l’hypocrisie flagrante de ces socialistes toujours prêts à brouetter de pesantes quantité de respect à qui osera penser autrement qu’eux. Contrepoints, Liberté d’expression : de quelle maladie Vincent Peillon est-il le nom ? | Contrepoints
  • Mais chacun, avec leurs différences burlesques, se comprennent. Mieux, ils dialoguent avec leurs moyens. Tout chez eux est artisanal. Ils maîtrisent à merveille les portés, en inventent de nouvelles formes, se saisissent par toutes les parties de leur corps. Car ici, le cirque est la base de leur langage. Titoune virevolte, se lance, avec une agilité et une précision extrêmes, tout en haut de ce chapiteau pendant qu'au sol, Bonaventure Gacon accomplit des gestes qui peuvent requérir de la force : pousser une brouetter, se jouer d'échelles... Le spectacle est fait de petits riens, ne cherche pas à faire récit et, pour autant, se tisse un univers qui ne cesse de s'agrandir. « On essaie de ne pas trop intellectualiser. Pour nous, le cirque reste très animal, très instinctif. La force du cirque est que les gens se mettent en cercle pour essayer de comprendre une réalité. Ce sont les spectateurs qui vont faire qu’on va dessiner cette réalité-là. On essaie de travailler à rebours, de se mettre juste dans la sensation et de ne pas trop polluer ça en essayant de raconter », relatait Bonaventure Gacon sur France Culture le 6 décembre 2018, lors de l'émission Par les temps qui courent. , Théâtre et danse Grenoble : Cirque - Un trésor nommé "Campana" - article publié par Nadja Pobel
  • Depuis avril 2019, le transporteur Jacky Perrenot teste un tracteur de parc Terberg YT202-EV 100 % électrique pour brouetter les semi-remorques de son client Ferrero. Imaginée dans un but d’optimisation de la consommation de carburant, l’expérimentation est concluante : « Sur les phases de démarrage et d’accélération, où les moteurs thermiques sont toujours très bruyants et très consommateurs de carburant, la motorisation électrique est plus performante et plus silencieuse », rapporte Jonathan Bertin, chef de projet nouvelles énergies chez Perrenot. En outre, la traction des semi-remorques s’effectue à la même vitesse et avec le même rendement pour la même charge. « L’économie d’énergie par rapport au gazole est donc réelle », reprend Jonathan Bertin. Flottes Automobiles, Jacky Perrenot se met au brouettage 100 % électrique

Traductions du mot « brouetter »

Langue Traduction
Anglais wheelbarrow
Source : Google Translate API

Synonymes de « brouetter »

Source : synonymes de brouetter sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires