La langue française

Brasier

Sommaire

  • Définitions du mot brasier
  • Étymologie de « brasier »
  • Phonétique de « brasier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « brasier »
  • Citations contenant le mot « brasier »
  • Traductions du mot « brasier »
  • Synonymes de « brasier »

Définitions du mot brasier

Trésor de la Langue Française informatisé

BRASIER, subst. masc.

A.− Feu de braises ardentes; p. ext., feu, incendie important. Un brasier ardent :
1. ... la morue était grattée enfin. Il alluma un petit feu de bois, étala le brasier et la fit griller. Zola, Germinal,1885, p. 1370.
2. Le foyer de gauche se ralluma. L'incendie pouvait être arrêté au point le plus inquiétant, à l'extrême droite, avant que ce brasier de gauche n'eût repris son importance. Malraux, L'Espoir,1937, p. 767.
P. compar. L'horizon (...) rouge comme un brasier (Maupassant, Mont-Oriol,1887, p. 99).
Rare, littér. Un brasier vert. Une traînée d'(...) herbes faisait penser à un brasier vert (Pourrat, Gaspard des Montagnes,La Tour du Levant, 1931, p. 258).
P. métaph.
[P. réf. à l'éclat lumineux et/ou à la chaleur d'un brasier] Un brasier de cierges, de pierreries, le brasier du couchant :
3. ... Durtal (...) gravit, quatre à quatre, le perron de la petite église et poussa la porte. Il demeura hésitant sur le seuil, ébloui par le brasier de cette chapelle en feu. Partout des lampes étaient allumées et, au-dessus des têtes, l'autel flamboyait dans sa futaie incendiée de cierges... Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 202.
4. New-York est actuellement un brasier traversé de souffles brûlants. On lève un bras et ce bras aussitôt ruisselle. Green, Journal,1943, p. 49.
Loc. Son corps est un brasier. Il a une fièvre ardente.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Rare [P. réf. au bruit d'un brasier] Un brasier de clairons crépite (Giono, Le Grand troupeau,1931, p. 256).
Au fig. Le brasier de l'amour, des passions. Le brasier de la présence de Dieu (Green, Moïra,1950, p. 208):
5. ... le sentiment que vous désirez m'inspirer n'est véritablement pas l'amour. Malavisé que j'étais d'offrir un brasier à qui se chauffe d'une bluette! M. de Guérin, Correspondance,1837, p. 263.
Loc. Sa tête est un brasier. Il est dans une grande exaltation.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
[P. allus. au pouvoir de destruction d'un brasier] :
6. − Vous n'avez tout de même pas la prétention, mon capitaine, d'être vivant après la guerre? Gavoille ne plaisantait pas. Nous savons bien que l'on ne peut faire autrement que de nous jeter dans le brasier, si même le geste est inutile. Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942, p. 267.
7. Bakounine annonçait la dictature, non contre son désir de destruction, mais en conformité avec lui. Rien ne pouvait l'arrêter, en effet, sur ce chemin, puisque dans le brasier de la négation totale les valeurs éthiques avaient aussi fondu. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 200.
B.− Vieilli. Brasero. Des noyaux d'olive allumés dans le brasier (Lamartine, Les Confidences,1849, p. 378).
PRONONC. : [bʀ ɑzje] ou [bʀa-]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob. et Warn. 1968 transcrivent le mot avec [ɑ] post. (plus exactement [ɑ ˑ] post. mi-long pour Passy et Barbeau-Rodhe). Fér. 1768, Land. 1834, Fél. 1851, Littré et DG donnent également [ɑ]. (La durée est notée dans Fér. 1768; Fér. Crit. t. 1 1787 qualifie la syll. de douteuse). Pour [ɑ] post. bref cf. aussi Grammont Prononc. 1958, p. 32. Dub. et Pt Lar. 1968 transcrivent la 1resyll. avec [a] antérieur.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1130-60 « feu de charbons ardents » (Couronnement Louis, 506 dans T.-L.); 1637 fig. « ardeur, passion » (Corneille, La Galerie du Palais, 307 dans Lex. de la Langue de Corneille, éd. Marty-Laveaux, p. 136); 1690 (Fur. : son corps est un brasier ardent). Dér. de braise* avec phénomène d'apophonie; suff. -ier*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 435. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 343, b) 904; xxes. : a) 932, b) 510.

Wiktionnaire

Nom commun

brasier \bʁa.zje\ masculin

  1. Feu de charbons ardents.
    • Il déposa le guide auprès d’un brasier à demi éteint dans lequel il jeta quelques brassées de bois sec pour le raviver. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Mon père l'avait installé commodément dans notre fauteuil Voltaire, et ma mère avait jeté une charpagnée de souches dans le brasier, qui pétillait gaîment. — (André Theuriet, L’Écureuil, dans La Revue des deux Mondes, vol.42, 1880, p.344 ; puis dans Les enchantements de la forêt ..., Hachette, 1901, p.111)
  2. (Par extension) Grand feu ; incendie.
    • Obsédées par la crainte des « francs-tireurs », les troupes d'invasion ont déjà, le 24 août, incendié Haybes, […]; demain, elle vont pétroler Rethel, faire de la moitié des maisons de la ville un immense brasier... — (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  3. Bassin de métal pour la braise ardente.
  4. (Figuré) Feu d'amour; corps brûlé de fièvre.
    • Telle est la chair des femmes, un abîme où s'engloutir sans recours, et celle des vierges un brasier qui consume l'âme. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Nom commun

brasier \Prononciation ?\ féminin

  1. (Mexique) Soutien-gorge.
    • El brasier que las mujeres de mi generación quemaban como símbolo de su libertad era para mi mamá su modo de subsistencia, ... — (La primogénita de Esmeralda Santiago publié dans Las Mamis: Escritores latinos recuerdan a sus madres p. 17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRASIER. n. m.
Feu de charbons ardents. Il signifie par extension Grand feu. Fig., C'est un brasier que son corps, se dit d'une Personne qui a une fièvre ardente. Fig., Sa tête est un brasier, Il s'échauffe jusqu'à l'exaltation.

Littré (1872-1877)

BRASIER (brâ-zié, l'r ne se lie jamais : un brasier ardent, dites : brâ-zié ardent ; au pluriel l's se lie : des brazié-z ardents) s. m.
  • 1Feu de charbons ardents. Sur ce brasier souffle donc en silence, Ou d'un vieux livre interroge les mots, Béranger, Alchim.
  • 2 Par extension. La maison brûlait et ne fut bientôt qu'un brasier. Et ce brasier croissant les repousse au dehors, Mairet, Mort d'Asdrub. V, 2. Des hommes extrêmement ignorants condamneront au brasier un livre qu'ils n'auront pas lu, Voltaire, Lettr. d'Argental, 25 avril 1763.
  • 3 Fig. De l'indigne brasier qui consumait mon cœur, Il ne me reste plus que la seule rougeur, Rotrou, Venceslas. II, 2.

    Son corps est un brasier, il a une fièvre ardente.

    Sa tête est un brasier, il est dans une grande exaltation.

  • 4Grand bassin de métal où l'on met de la braise pour chauffer une chambre.

HISTORIQUE

XIIIe s. Haister [rôti] [il] quisseit [cuisait] sur le bracer D'un sengler parcreü et grant, Lai del desiré. Qui donc veïst cel asne ocire et destrenchier, E metre en la caudiere et sor le grant brasier…, Ch. d'Ant. VII, 899.

XVe s. Sur mol duvet assis ung gras chanoine, Lez ung brasier, en chambre bien nattée, Villon, Ball. Contredit de Franc gontier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRASIER. - HIST. Ajoutez :

XVIe s. [Scevola] pour montrer quel il estoit, s'estant faict apporter un brasier, veit et souffrit griller et rostir son bras, jusques à ce que l'ennemy mesme, en ayant horreur, commanda oster le brasier, Montaigne, I, 307.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brasier »

(1130) Voir braise
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Braise ; espagn. brasero.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du français brassière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brasier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brasier brazje

Évolution historique de l’usage du mot « brasier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brasier »

  • Les serments les plus forts ne sont que de la paille dans le brasier des sens. De William Shakespeare / La Tempête
  • Contemplez hardiment tous ceux qui sont costumés De se sacrifier à l’autel des beautés Vous verrez que le vent de leur légèreté Leur éteint le brasier aussitôt qu’ils l’allument. De Jean de Sponde / Premier recueil de poésie
  • Un an jour pour jour après un précédent incendie, un nouveau brasier s'est déclaré dans la décharge de Sorbiers ce jeudi peu après 17 heures. Les pompiers d'Aspres sur Buëch, Gap, Laragne et Serres ont été envoyés sur les lieux. Le sinistre est sous contrôle selon les autorités. D!CI TV & Radio, Hautes-Alpes : un an jour pour jour après un incendie, un nouveau brasier enflamme la décharge de Sorbiers | D!CI TV & Radio
  • "Cela fait de la peine à voir", commente Françoise, en ce vendredi matin. Comme tous les habitants du quartier, elle a été réveillée vers 7 heures par les sirènes des pompiers. Puis elle a vu, les habitants de la cage d'escalier quitter un à un leur logement, le temps pour les secouristes d'éteindre l'important brasier. Une soixantaine de personnes environ. www.lechorepublicain.fr, Dreux : un incendie ravage un appartement aux Bâtes - Dreux (28100)
  • Tant qu'il y a une étincelle, il y a une espérance de brasier. Alexandre Arnoux, Faut-il brûler Jeanne ?, Gallimard
  • Le vent, qui éteint une lumière, allume un brasier. De Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais / Le Barbier de Séville
  • L'individualisme est comme le vent qui anime un brasier, mais qui éteint une chandelle. De Étienne Parent
  • Alertés, treize sapeurs-pompiers du centre de secours de Chauny prennent alors le relais sous le commandement du lieutenant Éric Berthelot, chef de groupe. Épaulés par une ambulance, un fourgon pompe-tonne et la grande échelle, les secouristes investissent les lieux malgré l’important brasier. Face à l’intensité du foyer, les soldats du feu doivent lutter contre les flammes pendant 45 minutes avant que l’incendie ne soit maîtrisé. Courrier picard, Une maison complètement détruite par un important incendie à Chauny
  • Un violent incendie fait toujours rage dans le secteur de Chute-des-Passes, au nord du Lac-Saint-Jean. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) combat ce brasier depuis mardi, mais elle ne parvient toujours pas à le maîtriser. EBENE MAGAZINE, Un brasier de plus en plus imposant dans le secteur de Chute-des-Passes - EBENE MAGAZINE

Traductions du mot « brasier »

Langue Traduction
Anglais fire
Espagnol brasero
Italien braciere
Allemand feuer
Portugais inferno
Source : Google Translate API

Synonymes de « brasier »

Source : synonymes de brasier sur lebonsynonyme.fr
Partager