La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « fichtre »

Fichtre

Définitions de « fichtre »

Trésor de la Langue Française informatisé

FICHTRE, interj.

Vieilli, fam. et pop. [S'emploie, comme un juron, soit pour appuyer une déclaration, soit en matière de réponse exclam. aux propos de l'interlocuteur] Synon. foutre3(vulg.).
A.− [Fichtre précède ou suit l'énoncé]
1. [L'énoncé est une phrase assertive] Fichtre, il ne fait pas chaud ici. Fichtre! déclara le jeune homme, il ne faudrait pas qu'un train arrive... Il y en aurait une, de marmelade! (Zola, Bête hum.,1890, p. 36).Et je regrettais de tant maigrir; le dégraissement ne m'embellit pas, fichtre! (Frapié, Maternelle,1904, p. 170).Fichtre! Si les consuls russes de là-bas sont tous de cette trempe, je ne m'étonne plus que les Albanais, moins patients que les Turcs, leur cassent la tête quelquefois (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 128).
[L'énoncé est un syntagme nom.] Il s'écrie : « J'ai écrit douze pages de mon roman... douze pages, fichtre! (Goncourt, Journal,1881, p. 117).Fichtre! neuf heures! dit-il, réveillé tout à fait par la sonnerie de sa pendule. Il faut pourtant se lever (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 98).Moyennant la livraison de deux ou trois millions de béliers. Trois millions, fichtre! En petit-fils de paysan, je trouvai que Bichat n'avait que des idées de puceau sur la capacité de reproduction de la race ovine (Abellio, Pacifiques,1946, p. 26).
2. Fichtre oui!; fichtre non! Vous oubliez la luxure, Renée, interrompt doucement Hamond. − Fichtre non, je ne l'oublie pas! (Colette, Vagab.,1910, p. 199).
3. [L'énoncé est une phrase exclam.] Fichtre, quelle audace! Puis ce dessin est dans un cadre riche du goût de Willette. Fichtre, quel goût! (Goncourt, Journal,1895, p. 755).
B.− [Fichtre se trouve inséré dans l'énoncé et suit le verbe princ.]
1. [Dans un énoncé négatif] Dans le parloir, où il ne faisait fichtre pas chaud, le prêtre et la vieille demoiselle s'assirent (Coppée, Vrais riches,1891, p. 55).Je ne sais fichtre pas où elle prend toutes les idées qu'elle a! (Martin du G., Thib.,Pénitenc., 1922, p. 706):
− Bon sang! Madame, ne voyez-vous pas que les rues du chef-lieu sont noires de curés, et qu'il y a des moines derrière toutes les grilles? Et quant à votre jeune Gustave, ce n'est fichtre pas moi qui l'empêche d'aller à la messe toute la journée au lieu de courir les filles! France, Orme,1897, p. 207.
2. Rare. [Dans un énoncé affirmatif] La donneriez-vous pour cinq francs? reprit l'homme. − Pardieu! s'écria avec un gros rire un roulier qui écoutait, cinq francs? Je crois fichtre bien! Cinq balles! (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 486).Je ne suis pas majeur. − Ah! tu n'es pas majeur! ah! tu n'es pas majeur, et tu vas au bal avec un frac de l'oncle Adolphe qu'il m'a fallu fichtre bien dix francs pour faire retoucher, et qui te va comme un gant de Suède à la patte d'un canard (Miomandre, Écrit sur eau,1908, p. 42).
Prononc. et Orth. : [fiʃtʀ ̥]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1793 fichetre ([L'Héritier], Mém. de Sanson (1829) ds Fr. mod. t. 15, p. 196); 1808 (Hautel). Euphémisme pour foutre* d'apr. ficher*. Fréq. abs. littér. : 1.
DÉR.
Fichtrement, adv.,vieilli, fam. et pop. [Qualifie le contenu de l'énoncé comme le ferait l'emploi de l'interj. foutre] C'est fichtrement drôle. Synon. diablement, extrêmement, sacrément, tout à fait, vachement.Sois tranquille! répondait Olivier, en riant. Le peuple ne vient pas. − Il fait fichtrement bien! Vous êtes fous. Vous voulez donc lui enlever tout courage à vivre? (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 979).« Nous avons besoin de toi ». − « Êtes-vous fous! Est-ce qu'on peut avoir besoin de moi? » Peyrony. − Capitaine, je dirai partout que tu doutes fichtrement de toi (Montherl., Olymp.,1924, p. 365).Et je peux même vous assurer que ce n'est fichtrement pas commode (Duhamel, Terre promise,1934, p. 129). [fiʃtʀ əmɑ ̃]. 1reattest. 1892 (Guérin); de fichtre, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Pauli 1921, p. 46 (s.v. fichtrement).Quem. DDL t. 1; t. 6 (s.v. fichtrement).

Wiktionnaire

Adverbe - français

fichtre \fiʃtʁ\ invariable

  1. Renforcement d’un énoncé négatif placé après le verbe.
    • Et je ne vois fichtre pas ce qui peut t’exciter en faveur des Grecs. — (Anatole France, Le Mannequin d’osier, 1897)
    • « Si je veux qu’il ait un peu de considération pour moi, se dit-il, et fichtre, c’est exactement ce que je veux, il ne faut surtout pas dire à cet homme, coquet comme un coq, que j’ai lavé des morts. » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 211)
    • Je ne sais fichtre pas ce qu’il aurait pu m’apprendre, et encore pour cela, aurait-il fallu qu’il ouvre la bouche. — (Léo Malet, Les Rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)
    • Il avait pris un soir son baluchon pour aller habiter chez une copine. Où précisément ? Peut-être du côté d’Élan ou de Villers-le-Tilleul. Il n’en savait fichtre rien. — (Bernard Totot, Le Mystère du troisième pied, Éditions Le Manuscrit, 2012, page 109)
    • Voilà, incontestablement, un livre générationnel ! Hommes ou femmes de moins de 55 ans, passez votre chemin, vous n’y comprendriez fichtre rien. — (J. Remy, « Au fil des pages : Il y a trop de tout partout », Le Bien public (www.bienpublic.com), le 19 juillet 2013)

Interjection - français

fichtre \fiʃtʁ\ invariable

  1. (Vieilli) ou (Ironique) Expression marquant la surprise, le désarroi, parfois l’admiration. → voir bigre, diable etc.
    • Le Philosophe Dumarsais, […] , donnait à un jeune Seigneur des leçons de Grammaire Française. Celui-ci n'entendant pas toute la fine Métaphysique de son Maître , s'impatiente & prononce avec une espèce de courroux: « Fichtre, je n'en viendrai jamais à bout ». Du Marsais lui répond du ton le plus phlegmatique: « Monsieur, ce mot n'est pas Français : on dit F .. mais il n'y a que la Canaille qui s'en sert ». — (« Traits Curieux », dans l’Almanach littéraire ou Étrennes d'Apollon, Paris, 1784, page 104)
    • Assez, Auguste, mon cher Auguste !.. Oui, je vais y répondre, Fichtre !.. je sais que je ne peux pas faire autrement... Vous ne me quitterez pas, n'est-ce pas, mon ami? — (Jean-François Alfred Bayard, Le poltron, comédie-vaudeville en un acte, créé au Théâtre du Vaudeville, le 9 octobre 1935, scène 14, Paris ; chez J.-N. Barba, 1835, page 43)
    • Fichtre non, répéta-t-elle, en me singeant. Avec ça qu’il faudrait vous pousser beaucoup. — (Léo Malet, Les Eaux troubles de Javel, Robert Laffont, Paris, 1957)
    • Fichtre ! Te voici donc condamné à la clandestinité avant même d’avoir commencé ta libération. — (Narcisse Praz, Le Rocher de Sisyphe, 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FICHTRE. Interjection
exprimant l'étonnement, la contrariété. Il est familier.

Littré (1872-1877)

FICHTRE (fich-tr')
  • Interjection qui se dit en place d'un mot grossier. Fichtre ! prenez donc garde.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

REM. Fichtre paraît être un infinitif dit pour un mot grossier et qui s'est transformé, par une seconde atténuation, en ficher.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fichtre »

(Date à préciser) De ficher pour remplacer foutre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fichtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fichtre fiʃtr

Fréquence d'apparition du mot « fichtre » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « fichtre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fichtre »

  • fichtre ! nous manquait plus que cela !
    ladepeche.fr — Rodez : Gad Elmaleh était en visite au musée Soulages hier matin - ladepeche.fr
  • Les lendemains de culotte, le zingueur avait mal aux cheveux, un mal aux cheveux terrible qui le tenait tout le jour les crins défrisés. Le bec empesté, la margoulette enflée et de travers. Il se levait tard, secouait ses puces sur les huit heures seulement : et il crachait, traînaillait dans la boutique, ne se décidait pas à partir pour le chantier. La journée était encore perdue. Le matin, il se plaignait d’avoir des guibolles de coton, il s’appelait trop bête de gueuletonner comme ça, puisque ça vous démantibulait le tempérament. Aussi, on rencontrait un tas de gouapes, qui ne voulaient pas vous lâcher le coude : on gobelottait malgré soi, on se trouvait dans toutes sortes de fourbis, on finissait par se laisser pincer, et raide ! Ah ! fichtre non ! ça ne lui arriverait plus ; il n’entendait pas laisser ses bottes chez le mastroquet, à la fleur de l’âge. Mais, après le déjeuner, il se requinquait, poussant des hum ! hum ! pour se prouver qu’il avait encore un creux. Il commençait à nier la noce de la veille, un peu d’allumage peut-être. On n’en faisait plus des comme lui, solide au poste, une poigne du diable, buvant tout ce qu’il voulait sans cligner un œil. Alors, l’après-midi entière, il flânochait dans le quartier. Quand il avait bien embêté les ouvrières, sa femme lui donnait vingt sous pour qu’il débarrassât le plancher.
    Emile Zola — L’Assommoir

Traductions du mot « fichtre »

Langue Traduction
Anglais damn
Espagnol maldición
Italien dannazione
Allemand verdammt
Chinois 该死的
Arabe اللعنة
Portugais droga
Russe черт
Japonais くそー
Basque madarikatua
Corse maldittu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fichtre »

Source : synonymes de fichtre sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot fichtre au Scrabble ?

Nombre de points du mot fichtre au scrabble : 15 points

Fichtre

Retour au sommaire ➦