La langue française

Bocard

Sommaire

  • Définitions du mot bocard
  • Étymologie de « bocard »
  • Phonétique de « bocard »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bocard »
  • Citations contenant le mot « bocard »
  • Traductions du mot « bocard »
  • Synonymes de « bocard »

Définitions du mot bocard

Trésor de la Langue Française informatisé

BOCARD1, BOCAMBRE, subst. masc.

MÉTALL. Machine composée d'un moulin à pilons coiffé d'une masse de fer et mû par un moteur, servant à broyer le minerai destiné à la fonte et à réduire certaines substances en poudres fines. Passer la mine au bocard (Ac. 1798-1932, Lar. 19e, Littré); bocard à eau, bocard à sec (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Rob.) :
Le bruit éternel du bocard, qui, sur la chaussée, écrase les pyrites, ce bruit s'est arrêté avec l'angélus de Notre-Dame du Bois... J. de La Varenne, Esculape,1949, p. 52.
Prononc. ET ORTH. : [bɔka:ʀ]. Dernière transcr. de la forme bocambre dans DG : bò-kāmbr'. L'ensemble des dict. indique bocambre comme un synon. de bocard. Pour Nouv. Lar. ill. il s'agit d'un synon. peu usité de bocard. Pour Rob. la forme bocambre est une altération de la forme bocard. Homon. et homogr. bocard2. Étymol. et Hist. I. 1741 boccard (D'Hérouville de Claye, Mémoire sur les mines d'Alsace, 13 in Gobet, Anciens minéralogistes fr., 2, 738 dans Quem.). II. 1751 bocambre (Encyclop. t. 2). Mots empr. par la voie orale, au vocab. de l'exploitation minière all.; I altération, avec adaptation d'apr. le suff. -ard*, de l'all. Pochwerk « moulin à écraser le minerai destiné à la fonte » (Weigand, s.v. poch!; Paul Betz, s.v. pochen), composé de pochen « frapper » et de Werk « appareil, mécanisme ». II altération de l'all. Pochhammer « id. » (Weigand et Paul-Betz, loc. cit.), composé de pochen et de Hammer « marteau ».
DÉR. 1.
Bocardage, subst. masc.,métall. Action de bocarder. Bocardage des scories (Ch.-A. Wurtz, Dict. de chim. pure et appliquée,t. 1, 1870, p. 1298). [bɔkaʀda:ʒ]. 1reattest. 1801 (Journ. des Mines, no67, p. 48 dans Quem.); dér. de bocard, suff. -age*.
2.
Bocarder, verbe trans.,métall. Écraser au moyen du bocard le minerai pour le débarrasser de sa gangue. Bocarder la mine (Ac. 1798-1932). ,,Le quartz n'est point bocardé, mais concassé par des cylindres de fonte`` (A. Brongniart, Traité des arts céram.,1844, p. 39). [bɔkaʀde]. 1reattest. 1751 (Encyclop. t. 2, s.v. bocard); dér. de bocard, dés. -er.
BBG. − Behrens D. 1923, p. 82 (et s.v. bocarder). − Colomb. 1952/53, pp. 216-217. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 167.

BOCARD2, BOXON, subst. masc.

Arg. Maison de prostitution, lupanar. Aller au bocard (cf. Queneau, Les Enfants du limon, 1938, p. 27);... ça doit sûrement être les rues de bocards! (Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 38).
Rem. Bocard est de plus en plus remplacé par boxon : ,,Ils [ces athlètes] venaient surtout eux, au boxon, pour la rigolade. Souvent ils se battaient pour finir, énormément`` (Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 284).
Au fig. Désordre, fouillis, « pagaille ».
Prononc. ET ORTH. 1. Forme phon. : [bɔka:ʀ], [bɔk], [bɔksɔ ̃]. 2. Forme graph. − Lar. 19e, s.v. bocard (arg.) ,,On dit aussi boccard, boc et boxon.`` Cf. aussi Guérin 1892 : ,,Bocard, une des formes de bocson.`` (Noter qu'il est le seul dict. à écrire ainsi cette dernière forme; tous les autres écrivent boxon). Nouv. Lar. ill. et Lar. 20eenregistrent boc et mentionnent sous cette vedette les formes bocard, boccard et boxon. Cf. aussi Lar. encyclop. qui donne séparément boc (vx), bocard et boxon. Rob. Suppl. 1970 note bocard d'une part et boxon d'autre part.
Étymol. ET HIST. I.− 1811 bocson « cabaret » (Chanson dans Esn.); 1846 « maison de tolérance » (L'Intérieur des prisons). II.− 1821 bocard (Desgranges dans Sain. Lang. par., p. 164); 1836 boccard (F. Vidocq, Les Voleurs, p. 26); 1858 boc, bocard, boxon (Larch., p. 413); 1884 bocart (J. Richepin, Les Blasphèmes, p. 43). I angl. pop. boxon « cabinet particulier de taverne », dér. de box « salon particulier, dans un café » (1712 dans NED); II bocard, orig. obsc.; peut-être forme apocopée de boxon (écrit bocson en 1811) avec suff. péj. -ard*; le rattachement du mot à bouc (v. boucan) proposé par Sain. Lang. par., p. 379, possible du point de vue sém., fait difficulté du point de vue phonét.; boc peut être une forme apocopée de bocson ou de bocard; il est classé par FEW t. 21, p. 507, s.v. bordel parmi les mots d'orig. incertaine.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 173. − Sain. Lang. par. 1920, p. 164, 379.

Wiktionnaire

Nom commun 1

bocard \bɔ.kaʁ\ masculin

  1. (Métallurgie) Machine au moyen de laquelle on écrase le minerai ou les vieilles pièces de fonte avant de le fondre.
    • Les bocarts sont fréquemment employés dans le voisinage des mines métalliques pour réduire en poudre les minerais qui contiennent des parties non métalliques ou gangues, ce qui permet ensuite de les débarrasser facilement de ces gangues. — (Ch. Delaunay, Cours élémentaire de mécanique théorique et appliquée, 8e éd., Paris : chez Masson & chez Garnier frères, 1873, p. 226)
    • Le bocard est pourvu d’un papillon qui permet d’étrangler l’arrivée de vapeur sous le piston sans réduire la quantité admise au-dessus. — (Henri Le Chatelier, Revue de métallurgie - Volume 5, 1908)

Nom commun 2

bocard \bɔ.kaʁ\ masculin

  1. Maison de prostitution, lupanar.
    • — Sais-tu où ça perche, toi, les rues Lipscani, Serindar, Bulandra ?…
      Conan m’interrompit :
      — Ça doit sûrement être les rues des bocards ! Comment que tu dis ?…
      — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 38.)
    • La petite prostituée nous avait dit qu’elle était internée dans son bocard depuis quatorze mois — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 126.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOCARD. n. m.
T. de Métallurgie. Machine au moyen de laquelle on écrase le minerai avant de le fondre. Passer la mine au bocard.

Littré (1872-1877)

BOCARD (bo-kar) s. m.
  • Terme de métallurgie. Machine qui écrase la mine avant de la fondre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BOCARD, s. m. moulin à pilon dont on se sert pour broyer la mine avant que de la mettre au feu, surtout lorsqu’elle est mêlée de pierre & de parties métalliques : un autre avantage de la mine bocardée, c’est qu’étant réduite en poudre, elle présente plus de surface à l’action du feu. Il n’y a guere de lavoirs sans être accompagné d’un bocard. Le bocard est une machine fort simple ; ce sont des poutres ferrées par un bout, tenues verticalement par des traverses de bois, entre lesquelles elles peuvent descendre & monter par le moyen d’un gros cylindre garni de cammes ou dents qu’une roue à eau fait mouvoir, & qui rencontrant en tournant des éminences pratiquées aux poutres ferrées ou pilons, les élevent & les laissent retomber lorsque les cammes viennent à s’échapper de dessous les éminences des poutres ferrées ou des pilons. Le bout ferré du pilon frappe dans une auge où l’on jette la mine à bocarder, & l’écrase. De cette mine écrasée, les parties métalliques étant les plus lourdes, tombent & restent au fond de l’auge ; les parties pierreuses & plus légeres sont entraînées par un courant d’eau qu’on fait passer sous les pilons. Du bocard la mine est portée au lavoir, & du lavoir au fourneau à griller. Voyez dans nos Planches de Minéralogie, & dans celles des grosses-Forges, plusieurs figures de bocard.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bocard »

De l'allemand Pochwerk (« même sens ») de pochen («écraser»).

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Allem. Pochwerk, bocard, pochen, bocarder. Pochen veut dire proprement frapper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bocard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bocard bɔkar

Évolution historique de l’usage du mot « bocard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bocard »

  • Profihunt propose depuis de nombreuses années des séjours de chasse au bocard de Sibérie dans la région de Kourgan. Cette région de l’Oural est celle où l’on rencontre la plus belle densité d’animaux. La chasse y est ouverte du 25 août au 20 octobre ainsi que pendant le rut entre le 25 août et le 15 septembre. Chassons.com, Le brocard de Sibérie, le graal du chasseur! - Chassons.com

Traductions du mot « bocard »

Langue Traduction
Anglais stamp mill
Espagnol bocarte
Source : Google Translate API

Synonymes de « bocard »

Source : synonymes de bocard sur lebonsynonyme.fr
Partager