Bobinard : définition de bobinard

chevron_left
chevron_right

Bobinard : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

bobinard \bɔ.bi.naʁ\ masculin (pour une femme on dit : bobinarde)

  1. (Vieilli) (Argot du commerce ou péjoratif) Commis de mercerie.
    • Les bonnetons et les bobinards ont l’air de battre monnaie, murmura Favier en parlant des vendeurs de la bonneterie et de la mercerie. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames)

Nom commun 2

bobinard \bɔ.bi.naʁ\ masculin

  1. (Argot) Maison de tolérance, lieu de prostitution, bordel. → voir boxon, claque etc.
    • En fait de nouveauté, ils auraient été à Nice, en automobile avec l’épouse dotée, et peut-être adopté l’usage du chèque pour les transferts de banque. Pour les parties honteuses de l’âme, emmené sans doute aussi l’épouse un soir au bobinard. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • C’est-i que vous prenez la maison du Torbayon pour un bobinard ? Vous voulez-ti que j’appelle mon homme ? (G. Chevallier, Clochemerle, Rieder, Paris, 1934)
    • Puis on allait au bobinard, on passait un instant au salon : l’on offrait un chocolat au kirsch, un joli ruban, un mignon carafon d’Armagnac ; l’on suivait jusqu’au lit un jupon qui vous plaisait ; puis l’on allait dormir, satisfait. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  2. (Populaire) Grand désordre. → voir bastringue, bataclan, bazar, bordel, bouiboui, boxon, merdier, souk etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bobinard : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « bobinard » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « bobinard »

Étymologie de bobinard - Wiktionnaire

(Nom 1) (Siècle à préciser) De bobiner avec suffixe -ard.
(Nom 2) (Siècle à préciser) Peut-être de Bobino, pitre qui eut son heure de célébrité au début du XIXe siècle, et illustre lieu de spectacles à Paris ; on trouve d’ailleurs bobino au sens lieu de prostitution chez Blaise Cendrars dans Le Lotissement du ciel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bobinard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bobinard bɔbɛ̃ar play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bobinard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bobinard »

  • On continue à parler « d’Europe » alors qu’on fait référence à l’administration oligarchique de Bruxelles, ou mieux, au bobinard de Bruxelles ... AgoraVox, Lettre ouverte à Daniel Cohn-Bendit - AgoraVox le média citoyen
  • Oui, bien bon article ... Mais ! .. ne parlez pas de « l’Union européenne » .. plutôt du bobinard de Bruxelles, ou du chancre de Bruxelles, mieux adaptés, plus réels AgoraVox, Le coronavirus, le danger chinois et la mondialisation libérale - AgoraVox le média citoyen
  • Sur les rives du Léman, non loin de la frontière française, un établissement semble défier le fantôme de Marthe Richard. Le Venusia, maison close moderne et taule à l'ancienne, n'est pourtant pas le bobinard standard. Bientôt quinze ans que ce salon de luxe prodigue aux désireux les premiers soins. Isabelle, alias Madame Lisa, mère maquerelle de son état et fondatrice des lieux, orchestre la danse. L'État helvétique défend en effet le droit des femmes à se prostituer, à condition qu'elles n'y soient pas contraintes... Dans son livre de confessions impies, Madame Lisa se targue d'avoir rendu son bordel accessible aux handicapés. «J'encourage ces personnes à avoir une vraie vie sexuelle !» Ici, donc, pas d'intouchables. Lisa a le mérite de considérer le micheton uniquement pour ce qu'il a dans les fouilles. Pantalon aux chevilles, «il est un homme comme un autre». Seul avec sa honte et sa fierté, ses certitudes et ses errements. Le reste n'est que légende de traversins et thérapie de beaux draps. , Portes ouvertes sur maison close de Madame Lisa chez Grasset (Paris, France)
  • Ainsi vous n'hésiterez pas à dire "boxon", "bobinard" et "claque". J'attire votre attention sur le fait que ce dernier mot fait un peu voyou, du temps de mauvais garçons à Pigalle. Mais un président de la République a le droit de s'encanailler un peu… Atlantico.fr, M. Macron, pourriez-vous essayer "lupanar" au lieu de "bordel"? | Atlantico.fr
  • Comment est-il parvenu, alors, à boucler son film ? Par miracle, sans doute. C’est que ses tournages étaient aussi comiques que ses films. Il était entêté. Ses films, justement, parlons-en. Depuis « Un drôle de paroissien » (1963), dans lequel Bourvil jouait un faux dévot piquant l’argent des troncs d’églises grâce à un caramel mâchouillé, jusqu’au « Cabanon rose » (2016), où Jean-Marie Bigard, gendarme ébahi, découvrait une maisonnette transformée en bobinard à paysans, Mocky a créé un petit monde avec des personnages à tête à claques. L'Obs, Mort de Jean-Pierre Mocky, le bastonneur fou du cinéma
  • On peut écrire des milliers de pages sur les rapports compliqués entre la France et l'Algérie. Chirac en épousera tous les épisodes. Et vivra une séquence peu banale pour un dirigeant français. Le 2 mars 2003, lors d'une visite officielle, une foule en liesse l'accueille. On scande « Chirac président » dans les rues d'Alger. Un million de personnes acclament l'homme qui a dit non à la guerre en Irak, l'homme qui a résisté à l'interventionnisme américain. Le président Bouteflika assiste, pas mécontent de son effet, à ce triomphe fait au visiteur officiel. Cinquante ans plus tôt, il fait la guerre. En 1978, il se confie au journaliste Guy Lagorce, évoquant « une vie qui était à la fois passionnante et enthousiasmante ». Il dit avoir « gardé un grand souvenir de ma période en Algérie, mais détaché de tous les éléments qui pouvaient alimenter une réflexion politique ». Et le jeune homme qu'il était alors explique : « On nous avait dit que nous étions là pour la bonne cause, et nous ne remettions pas cela en question. » Son regard sur cette période évoluera. Il racontera dans ses Mémoires qu'en 1947, il perdra son pucelage dans un bordel algérois. Il avait seize ans, il s'était engagé sur un navire marchand. Un soir d'escale, il suit les matelots dans un bobinard. Une autre époque. Le Point, Chirac : un Corrézien au Maghreb - Le Point
  • Te souviens-tu de cette époque où l’on pouvait retrouver son ou sa ou ses comparses au bastringue, au bistrot, au bobinard et se galocher allègrement en s’enfilant moultes pintes jusqu’au lever du jour ? C’était dans ce même pays pourtant… Charlie Hebdo, Courrier des lecteurs : « Nous n'avons aucune considération » - Charlie Hebdo
  • «Abbesse», «bobinard»... La langue française sait être impudique et donner un double sens à des termes, en apparence, tout à fait innocents. Florilège. Le Figaro.fr, Dix mots libertins qui n’en ont pas l’air

Traductions du mot « bobinard »

Langue Traduction
Corse bobinard
Basque bobinard
Japonais ボビナール
Russe bobinard
Portugais bobinard
Arabe بوبينارد
Chinois 博比纳德
Allemand bobinard
Italien bobinard
Espagnol bobinard
Anglais bobinard
Source : Google Translate API

Synonymes de « bobinard »

Source : synonymes de bobinard sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires