La langue française

Pilastre

Définitions du mot « pilastre »

Trésor de la Langue Française informatisé

PILASTRE, subst. masc.

A. − ARCHIT. Membre vertical formé par une saillie rectangulaire d'un mur généralement muni d'une base et d'un chapiteau à la manière d'une colonne (d'apr. Archit. 1972). Pilastre niché, en gaine. Plus loin, des hémicycles de pierre à pilastres, à balustres, à niches, s'arrondissaient en espaliers sauvages (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p.38).C'était une jolie rotonde composée de quatre péristyles en saillie, ornée de huit pilastres d'ordre toscan (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.28):
. ... un grand quadrilatère bâti en pierres de taille, avec de hauts pilastres corinthiens appliqués à sa façade, un fronton très-embrouillé, trois statues décorant le sommet du tympan et les angles de la corniche, et une coupole en dôme soutenue par des arcades plein-cintre appuyées sur des colonnes... Du Camp, Hollande, 1859, p.110.
Pilastre cannelé. Pilastre orné de cannelures. De légers pilastres cannelés séparent les croisées à petits carreaux verdâtres, et sur leurs chapiteaux corinthiens s'appuie la frise d'un attique percé de doubles lucarnes (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p.4).
B. − P. anal.
1. FERRONNERIE
a) Montant ajouré placé de distance en distance dans une grille, une rampe, un balcon. Un petit mur où, de distance en distance, s'élèvent des pilastres réunis par des grilles, plus pour l'ornement que pour la défense (Balzac, Curé vill., 1839, p.51).L'arlequin, projeté dans l'espace ainsi qu'une pierre par un treuil, arriva sur les balustres de fer (...) il tomba, comme une balle morte, entre deux pilastres (Cladel, Ompdrailles, 1879, p.229).
b) Premier barreau du bas d'une rampe d'escalier. Les pilastres [de rampes d'escalier] peuvent être (...) en fonte ornée (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 3, 1928, p.49).
2. DÉCOR. Élément de décoration d'un intérieur ou d'un meuble, généralement de bois, en forme de pilastre. Le deuxième élément décoratif (...) est le pilastre. Le pilastre est la décoration commode du montant. (...) il est couronné de chapiteaux variés: selon le cas, il s'élargit, s'allonge, ou se superpose à volonté. Il souligne aussi la division du meuble en panneaux tout comme en architecture il souligne les parties d'une façade (Viaux, Meuble Fr., 1962, p.48).
3. MENUIS. Montant étroit d'un lambris de hauteur. La fixation des lambris se fait à l'aide de vis (...) que l'on s'efforce de dissimuler sous la plinthe, la cimaise ou la corniche ou encore derrière un pilastre (E. Ausseur, Manuel pratique du menuisier, Paris, Dunod, 1970, p.107).
Prononc. et Orth.: [pilastʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1545 archit. (Van Aelst, Regl. de l'archit. [trad. de l'ital.], fo10 vods Gdf. Compl.); 2. 1694 ferronnerie (Corneille); 3. 1752 menuis. (Trév.). Empr. à l'ital. pilastro, att. comme terme d'archit. dep. 1264 (d'apr. Alessio, s.v. parastatēs; déjà lat. médiév. domaine ital. pilaster en 1159, ibid.), prob. issu, avec haplologie et contamination para-étymol. du lat. pila «pilier», du lat. d'époque impériale parastatēs «pilastre», empr. au gr. π α ρ α σ τ α ́ τ η ς «id.» (cf. lat. médiév. domaine ital. palastra «pilastre» att. en 1363 et issu du croisement de parastatēs avec le lat. palus «poteau»; v. DEI, Devoto et Alessio, loc. cit.); ou bien dér. du lat. pila «pilier» à l'aide du suff. -astro qui exprime l'idée qu'une chose possède les caractéristiques d'une autre de manière incomplète (Bl.-W.1-5; FEW t.8, p.477b et 478b). Fréq. abs. littér.: 142. Bbg. Archit. 1972, p.87. _Born. 1967, p.28. _Hope 1971, p.216. _Wind 1928, p.122, 195.

Wiktionnaire

Nom commun

pilastre \pi.lastʁ\ masculin

  1. Pilier carré, auquel on donne les mêmes proportions et les mêmes ornements qu’aux colonnes et qui ordinairement est engagé dans un mur.
    • Combien de balcons en ferronnerie, de mascarons, de pilastres nous restituent l’image de ce que fut cette cité au XVIe, au XVIIe, au XVIIIe siècle. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il visita la Grande Galerie dont il détailla la splendeur, la parqueterie, les pilastres de marbre, les bronzes et les antiques qui paraissaient s'aboucher à travers les trois cent cinquante-sept miroirs. — (Laurent Dingli, Dans l'ombre des Lumières, Flammarion, 2010)
    • Pour bien faire, il faudrait que d'habiles architectes présidassent aux plus chétifs bâtiments. C'est une grande erreur de croire qu'il n'y ait que les colonnes et les pilastres, que les temples et les palais qui soient du ressort de l'architecture. — (Isabelle de Charrière, Trois femmes, L’Âge d’Homme, 1996, p. 13)

Nom commun

pilastre [piˈlastɾe] (graphie normalisée) masculin

  1. (Architecture) Pilastre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PILASTRE. n. m.
Pilier carré, auquel on donne les mêmes proportions et les mêmes ornements qu'aux colonnes et qui ordinairement est engagé dans un mur. Pilastre dorique, ionique, corinthien, etc. Pilastre cornier. Pilastres accouplés. Pilastre cannelé. Pilastre de marbre. Boiserie en pilastres, figurant des pilastres.

Littré (1872-1877)

PILASTRE (pi-la-str') s. m.
  • 1Colonne carrée, qui a les mêmes proportions et les mêmes ornements que les colonnes d'architecture, et qui est ordinairement engagée dans un mur.

    Pilastre attique, celui qui a plus de hauteur que n'en comporte régulièrement sa largeur.

    Pilastre flanqué, pilastre garni de deux demi-pilastres peu saillants.

    Pilastre engagé, celui contre lequel une colonne est adossée.

    Pilastre double, pilastre formé de deux fûts dont les chapiteaux et les bases se confondent.

    Pilastre lié, celui qui est joint à une colonne ou à un autre pilastre, par la base ou par le chapiteau.

    Pilastres de rampe, les petits pilastres à hauteur d'appui, qui servent à retenir les travées des balustres.

  • 2 Terme de menuiserie. Espèce de colonne plate de décoration.
  • 3 Terme de serrurerie. Se dit des montants de fer à jour de peu de longueur, qu'on place de distance en distance dans les travées des grilles, sur des murs d'appui, dans une rampe ou dans un balcon.
  • 4Premier barreau du bas d'une rampe d'escalier.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand j'ois nos architectes s'enfler de ces gros mots de pilastres, architraves, corniches, Montaigne, I, 382.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PILASTRE, s. m. (Archit.) colonne quarrée, à laquelle on donne la même mesure, le même chapiteau, la même base, & les mêmes ornemens qu’aux autres colonnes, & cela suivant les ordres. Le pilastre est quelquefois isolé ; mais il est plus souvent engagé dans le mur. Dans ce second cas, on le fait sortir du tiers, du quart, du sixieme, ou de la huitieme partie de sa largeur, selon les ouvrages. On cannele les pilastres comme les colonnes, & on leur donne sept cannelures dans chaque face du fust.

Le pilastre a la même origine que les colonnes, c’est-à-dire, qu’il représente des arbres équarris. Voy. Colonne. Ce mot vient de l’italien pilastro qui a la même signification.

Pilastre attique. C’est un petit pilastre d’une proportion particuliere, & plus courte qu’aucune de ceux des cinq ordres. Il y a deux sortes de pilastres attiques, de simples, & de ravalés. On voit un modele des premiers à la porte de l’hôtel de Jars, du dessein de François Mansard, rue de Richelieu, à Paris ; & un modele du second, au château de Versailles.

Pilastre bandé. Pilastre qui, à l’imitation des colonnes bandées, a des bandes sur son fust, uni ou cannelé. Tels sont les pilastres toscan de la galerie du Louvre du côté de la riviere.

Pilastre cannelé. C’est un pilastre qui a des cannelures.

Pilastre ceintré. Pilastre dont le plan est curviligne, parce qu’il suit le contour du mur circulaire d’une tour ronde ou creuse, comme les pilastres du chevet d’une église, d’un dôme, &c.

Pilastre cornier ou angulaire. Pilastre qui cantonne l’angle ou l’encoignure d’un bâtiment, comme au portail du Louvre, par exemple.

Pilastre coupé. C’est un pilastre qui est traversé par une imposte qui passe par-dessus ; ce qui fait un mauvais effet. On en peut juger par les pilastres ioniques des portiques du château des Tuilleries.

Pilastre dans l’angle. Pilastre qui ne présente qu’une encoignure, & qui n’a de saillie de chaque côté que le sixieme ou le septieme de son diametre. Il y a de ces pilastres au portail du Louvre.

Pilastre de rampe. On appelle ainsi tous les pilastres à hauteur d’appui, qui ont quelquefois des bases & des chapiteaux, & qui servent à retenir les travées des balustres, des rampes d’escaliers, & des balcons.

Pilastre diminué. C’est un pilastre qui étant derriere ou à côté d’une colonne, en retient le même contour, & est diminué par le haut, pour empêcher qu’il n’excéde l’aplomb de l’entablement. Tel est le portail de l’église de S. Gervais, & celui du collége Mazarin, à Paris.

Pilastre doublé. Pilastre formé de deax pilastres entiers, qui se joignent à angles droits & rentrans, & qui ont leurs bases & leurs chapiteaux confondus, comme, par exemple, les pilastres corinthiens au grand sallon de Clagny, ou en angle obtus, tels que ceux qui sont derriere les huit colonnes corinthiennes du dedans de l’église des Invalides.

Pilastre ébrasé. Pilastre plié en angle obtus, par sujétion d’un pan coupé, comme on le pratique aux églises qui ont un dôme sur leurs croisées.

Pilastre engagé. C’est un pilastre qui, quoique placé derriere une colonne auquel elle est adossée, n’en suit cependant pas le contour ; mais qui est contenu entre deux lignes paralleles, & a sa base & son chapiteau confondus avec ceux de la colonne. Tels sont les pilastres des quatre chapelles d’encoignure de l’église des Invalides.

Pilastre en gaine de terme. Pilastre qui est plus étroit par le bas que par le haut. C’est ainsi que sont les grands pilastres rustiques de la haute terrasse de Meudon.

Pilastre flanqué. Pilastre accompagné de deux demi-pilastres avec une médiocre saillie. Tels sont les pilastres corinthiens de l’église de S. André della Valle, à Rome.

Pilastre grêle. Pilastre placé derriere une colonne, & qui est plus étroit qu’il ne devroit être, s’il étoit proportionné à cette colonne, parce qu’il n’a de largeur parallele que le diametre de la diminution de la colonne, pour éviter un ressaut dans l’entablement. Il y a des pilastres grêles à l’ordre dorique du gros pavillon du château de Clagny, & au grand portail de l’église de S. Louis des Invalides.

On nomme aussi pilastre grêle un pilastre qui a de hauteur plus de diametre que le caractere de son ordre. C’est ainsi que sont les pilastres grêles corinthiens de l’église des religieuses Feuillantines du fauxbourg S. Jacques, à Paris, qui ont plus de douze diametres, au lieu qu’ils devroient n’en avoir que dix.

Pilastre lié. On peut appeller ainsi non-seulement un pilastre qui est joint à une colonne par une languette, comme le cavalier Bernin l’a pratiqué à la colonnade de S. Pierre de Rome ; mais encore les pilastres qui ont quelques parties de leurs bases & de leurs chapiteaux jointes ensemble. On a des pilastres doriques de cette espece au portail des Minimes de la place royale, à Paris.

Pilastre plié. Pilastre qui est partagé en deux moitiés dans un angle rentrant. Il y a de ces pilastres dans les angles de la place de Louis le Grand, à Paris.

Pilastre rampant. Il y a deux pilastres ainsi nommés. Le premier, quoiqu’à plomb, suivant la rampe d’un escalier, se trouve d’équerre sur les paliers, & sert pour la décoration des murs de la cage, ou de l’échiffre. Le second pilastre est assujetti par quelqu’autre pente. De cette derniere espece de pilastre rampant, sont les pilastres doriques des aîles qui communiquent la colonade avec le portail de S. Pierre de Rome.

Pilastre ravalé. C’est un pilastre dont le parement est refouillé & incrusté d’une table de marbre bordée d’une moulure, ou avec des ornemens, comme on en voit. par exemple, aux pilastres des arcs des orfevres, ou avec des compartimens en relief, ou de marbre de diverses couleurs. Il y a aux chapelles Sixte & Pauline de sainte Marie Majeure, à Rome, des pilastres ravalés de cette seconde espece.

Pilastre rudenté. Pilastre dont les cannelures sont remplies jusqu’au tiers d’une redenture, comme les pilastres de la grande galerie du Louvre, ou d’une rudenture plate, tel que ceux du Val-de-Grace, à Paris ; ou enfin d’ornemens semblables à ceux des colonnes rudentées.

Pilastres accouplées. Pilastres qui sont deux-à-deux. Tels sont les pilastres composites de la grande galerie du Louvre. Dict. d’archicect. (D. J.)

Pilastre de fer, (Serrur.) c’est le nom qu’on donne à certains montans à jour, qu’on met d’espace en espace, pour entretenir les travées des grilles avec des ornemens convenables. Tels sont, par exemple, les pilastres des grilles du château de Versailles & de ses écuries. (D. J.)

Pilastre de lambris, (Menuis.) espece de montant, ordinairement ravalé entre les panneaux de lambris d’appui & de revêtement.

Pilastre de vitre, (Vitr.) espece de montant de verre qui a base & chapiteau, avec des ornemens peints, & qui termine les côtés de la forme d’un vitrail d’église.

Pilastre de treillage, (Jardinage.) corps d’architecture long & étroit, fait d’échalas en compartiment, pour décorer les portiques & cabinets de treillage dans les jardins.

Pilastre, (Antiq. rom.) entre les sépulchres médiocres des Romains, on y comprend les pilastres & les coffres, qui ont servi pour des personnes d’une condition ordinaire, & quelquefois pour des princes même. Ces pilastres sont ou ronds ou quarrés. Pline appelle les pilastres quarrés qui sont de pierre, stelas lapideas. De la premiere espece est le gros pilier du tombeau de Pacuvius, qui se trouve encore à Rome, tel qu’il nous est représenté dans le livre des tombeaux de Fondt, graveur polonois. Ce pilastre n’a que trois diametres de sa partie basse, & est recouvert d’un chapiteau dorique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pilastre »

De l’italien pilastro.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. pilastro, du lat. pila (voy. PILE 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pilastre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pilastre pilastr

Citations contenant le mot « pilastre »

  • Parallèlement à la découverte des peintures originelles sur les murs, un pilastre contigu à la travée a aussi été exploré en profondeur. Une deuxième surprise est apparue : après dégagement de la gangue de mortier, des sculptures identiques à celles extérieures ont été mises au jour, est-il expliqué sur le site de la Fondation Patrimoine. Reforme.net, Loto du Patrimoine : le plus vieux temple protestant de France sélectionné - Reforme.net
  • Un malaise serait à l’origine de la perte de contrôle d’une Peugeot 2008, dans la rue du Calvaire à Masnières. Ce lundi, vers 18 h 20, son conducteur a embouti un panneau de signalisation et a terminé dans un pilastre d’une maison. La Voix du Nord, Un conducteur fait un malaise à Masnières et emboutit un pilastre
  • En 1743, l’impératrice Elizabeth Petrovna, fille de Pierre 1er, charge l’architecte Francesco Rastrelli, de décorer le Cabinet. Rastrelli y introduit des sculptures en bois doré, des miroirs et des mosaïques en agate et en jaspe. L’architecte italien utilise des inserts pittoresques, des miroirs sur pilastres et quatre peintures en mosaïque au lieu de peintures, pour créer un intérieur unifié. Cet intérieur sans précédent nécessitait une attention toute particulière. Dans la Chambre d’ambre, il y avait un gardien spécial qui surveillait l’état de l’ambre. , La Chambre d’ambre : la 8ème merveille du monde en Russie | Russie Information

Images d'illustration du mot « pilastre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pilastre »

Langue Traduction
Anglais pilaster
Espagnol pilastra
Italien lesena
Allemand pilaster
Chinois 壁柱
Arabe عامل
Portugais pilastra
Russe пилястр
Japonais ピラスター
Basque pilastra
Corse pilastru
Source : Google Translate API

Synonymes de « pilastre »

Source : synonymes de pilastre sur lebonsynonyme.fr

Pilastre

Retour au sommaire ➦

Partager