Barbeau : définition de barbeau


Barbeau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BARBEAU1, subst. masc.

BOT. Plante à fleurs bleues qui croît dans les blés. Synon. bluet :
Un épi de blé mûrit plus tôt dans une moisson qu'isolé, et les barbeaux fleurissent plus vite parmi les blés qu'en bordure dans les jardins. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 79.
Adj. inv. Bleu(-)barbeau. Bleu clair. Frac, habit bleu-barbeau.
Prononc. : [barbo]. Étymol. et Hist. 1642 (Oudin, Seconde partie des recherches ital., Paris : Barbeau, fleur). Dér. de barbe1*; suff. -eau*. Fréq. abs. littér. 19.

BARBEAU2, subst. masc.

A.− ICHTYOL. Poisson de rivière du genre des cyprins à chair fade et criblée d'arêtes, muni de quatre barbillons. Synon. barbot, barbet, barbilliau :
1. Ils [les goujons] savent que les grands poissons omnivores, les barbeaux en particulier, abondants ici en rivière, détruisent leurs petits par bancs entiers... Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 239.
Barbeau méridional (Barbus méridionalis). ,,Appelé aussi durgau. Diffère du précédent [barbeau commun] en ce que la nageoire dorsale n'a pas de rayon dentelé`` (H. Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 209).
B.− Arg. Souteneur. Synon. maquereau :
2. C'était un grand barbeau, beau gars, qui tous les soirs allait relever ses compteurs. F. Trignol, Pantruche ou les Mémoires d'un truand,1946, p. 26.
Barbeau à la mie de pain. ,,Terme de mépris pour désigner un jeune souteneur dénué d'envergure`` (Le Breton 1960) :
3. Tous ces barbeaux à la mie de pain se faisaient cravater comme des fleurs par la maison Poulagua. Le Breton1960.
Prononc. et Orth. : [baʀbo]. Lar. 20esignale : ,,Les barbeaux sont aussi nommés barbets, barbillons, barbarins, barbios.`` Cf. aussi Lar. encyclop.; Rob. signale uniquement la var. barbillon. Étymol. et Hist. 1. Ca 1178 ichtyol. barbiaus plur. de barbel (Renart, éd. E. Martin, branche III, vers 393 : Les anguilles et les barbiaus Et autres poissons bons et biaus); 1549 barbeau (Est.); 2. 1866 arg. (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, p. 23). 1 empr. au lat. vulg. *barbellus issu de barbulus, glosé φ α ́ γ ρ ο ς ι ̓ χ θ υ ́ ς dans CGL II, 28, 21, dimin. b. lat. de barbus « sorte de poisson » (Ausone, Mos., 94 dans TLL s.v., 1748, 58), v. P. Barbier dans R. de dialectologie rom., t. 1, p. 432; 2 dér. de 1 p. réf. au sens arg. de maquereau*. Fréq. abs. littér. : 49.
BBG. − Rigaud (A.). Poisses d'avr. Déf. Lang. fr. 1971, no57, p. 20. − Sain. Lang. par. 1920, p. 264.

Barbeau : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

barbeau \baʁ.bo\ masculin

  1. (Botanique) Plante à fleur bleue, centaurée aussi appelée bleuet ou bluet (Centaurea cyanus).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Canada) Larve de l’œstre du cheval.
    • Mouche jaune : Mouche merdivore : Musca merdaria
      Chiques, barbeaux : Les larves de l’Œstre du cheval :
      Gastrus equi
      Chenilles des vaches : Les larves de l’Œstre du bœuf :
      Hypoderma bovis
      — (
      Noms vulgaires des insectes en Canada, Le Naturaliste canadien, tome troisième, no. 4 (mars 1871), C. Darveau, Québec, 1871)

Nom commun 2

barbeau \baʁ.bo\ masculin

  1. (Ichtyologie) Une des espèces de poissons osseux d’eau douce, de la famille des carpes, comestibles.
    • Les poissons qu'on trouve dans la Charente sont la tanche, la truite, l’anguille, la plie, le barbeau, le chabot, l’âton, le dard, la brème, le goujon, l’ablette et l’écrevisse. Ceux qui remontent de la mer sont la lamproie, le meuil, qui s'arrêtent le plus ordinairement à Jarnac; la gathe, et rarement l’alose. — (J.-P. Quénot, Statistique du département de la Charente, Paris : chez Deterville & Angoulème : chez Trémeau & Cie & chez J. Broquisse, 1818, p. 6)
    • On pêche fréquemment dans le Rhône le barbeau et le goujon, quelquefois la truite ordinaire, la truite saumonée et même le saumon, le plus souvent la carpe, le brochet et les deux espèces d'anguilles de nos marais , que distinguent fort bien nos pêcheurs et mieux encore nos gourmets. A certaines époques, on y prend des esturgeons et des aloses en grande quantité. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 81-82)
  2. (Ichtyologie) Rouget-barbet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Barbeau : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBEAU. n. m.
Poisson d'eau douce, ainsi nommé parce qu'il a quatre barbillons, deux aux coins de la bouche et deux au bout du museau. Barbeau de Seine.

Barbeau : définition du Littré (1872-1877)

BARBEAU (bar-bô) s. m.
  • Poisson de rivière (cyprinus barbus, L.) dont la chair est estimée, mais dont les œufs causent parfois, et surtout au printemps, des vomissements et des superpurgations. Manger des barbeaux.

    Barbeau de mer, rouget.

HISTORIQUE

XIIIe s. Que l'en ne prengne barbel dont les deux ne vaillent sept deniers, Ordonn. de Phil. le Bel, Bibl. des Chartes, 3e série, t. IV, p. 53. Les anguilles et les barbiaus Et autres poissons bons et biaus, Ren. 4147. Quiconques est pescheur des eaues le roy, il puet prendre maniere de poissons, fors quatre ; c'est à savoir brochès, barbeaus, anguiletes, carpes…, Liv. des mét. 262.

XVIe s. Ce poisson a cinq moustaches longues de demy pied ou environ, semblables à celles d'un gros barbeau, Paré, Monstr. App. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Barbeau : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BARBEAU, s. m. barbus, (Hist. nat. Zoolog.) poisson de riviere, ainsi nommé parce qu’il a quatre barbillons, deux aux coins de la bouche, & deux au bout du museau, qui est allongé & pointu. Le barbeau n’a point de dents ; ses yeux sont petits ; la prunelle est noire & environnée d’un cercle doré ; la fente des ouies est petite. On a remarqué que ce poisson vit assez long-tems hors de l’eau. La ligne qui s’étend sur les côtés, depuis les oüies jusqu’à la queue est peu sensible ; le dos est d’une couleur mêlée de verd & de jaune ; le ventre est blanc. Il a une nageoire sur le dos qui tient à un fort aiguillon ; deux au bas des oüies ; deux autres sous le ventre qui sont jaunes ; & au-delà de l’anus une autre nageoire qui est rougeâtre. La chair du barbeau est blanche & molle ; il y a beaucoup d’arrêtes ; elle est d’assez bon goût, sur-tout lorsque le poisson est gros. Rondelet, Voyez Poisson. (I)

* Barbeau, (Mat. med.) il faut préférer les petits barbeaux aux grands : il faut pour être bons, qu’on les ait pêchés dans des eaux pures & loin des rives. Le barbeau nourrit : mais il est difficile à digérer ; ses parties les plus estimées sont le foie & la tête.

Le Barbeau, (Péche.) est fort avide à l’appât : mais il est rusé, à moins que l’épouvante ne le prenne ; alors il se croit fort en sûreté s’il a la tête cachée ; la pêche s’en fait de la même maniere que celle de l’anguille.

Barbeau, plante. Voyez Bluet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « barbeau »

Étymologie de barbeau - Littré

Barbellus, diminutif de barbus, barbeau, ainsi dit à cause des barbes qu'il porte. Dans l'ancien français, li barbels ou barbaux est le nominatif singulier ; le barbel, le régime singulier ; li barbel, le nominatif pluriel, les barbels ou barbaus, le régime pluriel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de barbeau - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin barba (« barbe »).
  • (Nom 1) Car la fleur est garnie de barbes.
  • (Nom 2) Car le poisson a quatre barbillons, deux aux coins de la bouche et deux au bout du museau. Le sens « proxénète » apparaît au XIXe siècle, par analogie avec maquereau.
  • (Nom 3) De l'occitan barbèu (« jeune garçon, beau garçon, proxénète »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbeau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbeau barbo play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « barbeau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbeau »

  • Le barbeau est un poisson d’eau douce méconnu et néanmoins fantastique. Sa mâchoire puissante lui permet de briser des écrevisses, à l’image du bar qui ingurgite des crabes durs en mer. Ses rushs et coups de tête caractérisent un combat épique. Courrier picard, Le retour en grâce du barbeau
  • SAS au capital de 38112 € Siège social : 245 rue de bercy 75012 PARIS 12 RCS PARIS 424468114 Par décision de l'Assemblée Générale Extraordinaire du 30/12/2019 , il a été décidé de transférer le siège social au 90 rue barbeau 77850 HÉRICY à compter du 26/06/2020 Présidence : M NICOLLE Jean-Louis demeurant 90, rue barbeau 77850 HÉRICY . Radiation au RCS de PARIS et immatriculation au RCS de MELUN. , DROLE D AGENCE - Annonce légale Transfert de siège social autre département – Le Parisien

Traductions du mot « barbeau »

Langue Traduction
Portugais homem com um grande bigode
Italien fiordaliso
Espagnol barbo
Anglais barbel
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbeau »

Source : synonymes de barbeau sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires