Barbu : définition de barbu


Barbu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BARBU1, UE, adj.

A.− Qui a de la barbe.
1. [En parlant d'une pers.] Être tout barbu :
1. Au seuil de la boutique de parapluies, le vieux Bourras, chevelu et barbu comme un prophète, des besicles sur le nez, étudiait l'ivoire d'une pomme de canne. Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 562.
2. MmeBadounaud, haute, jeune, barbue, possédait de grands bras de laveuse, et par moments une sourde douceur dans sa voix rauque. Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 252.
Frère barbu. Convers notamment, qui dans les ordres religieux de Grandmont et de Citeaux, portait toute sa barbe, les frères seuls étant rasés.
Emploi subst. Un barbu. Un homme barbu.
2. P. anal. [En parlant d'un animal] ... la chèvre (...) allongeait sa tête barbue (Zola, La faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1461):
3. Des méandres d'eau bourbeuse, des saules, des bœufs barbus, et, loin, des courbes longues de montagnes aux teintes vives qui se fondent délicieusement. Cocteau, Maalesh,1949, p. 197.
B.− P. ext.
1. [En parlant d'êtres vivants]
a) [En parlant d'une partie du corps de l'homme] Qui présente un système pileux abondant :
4. kiki-la-doucette. − ... Cette patte que tu vois, − aristocratique et forte, barbue, entre les doigts, d'un poil inutile qui proclame la pureté de ma race, − cette patte garda huit jours une souillure bleuâtre... Colette, Sept dialogues de bêtes,1905, p. 84.
Emploi subst., arg. Barbu. ,,Système pileux intime féminin`` (A. Simonin, Le Pt Simonin ill., 1957, p. 41).
b) [En parlant de certains animaux (poissons, oiseaux...) ou de certains végétaux] Qui possède des appendices en forme de barbe, qui est garni de touffes de poils, de barbes* :
5. La liane barbue, à peine sortant de la terre, ne se fût point détournée des autres arbres américains, pour s'attacher au copalme, comme le véritable amour qui n'embrasse qu'un seul objet. Chateaubriand, Fragments du Génie du Christianisme primitif,1800, p. 189.
6. Ce n'est pas dans un jardin de Paris que je pourrais cueillir les grands grains d'avoine barbue, qui sont de si sensibles baromètres. Je me gourmande d'avoir égaré, jusqu'au dernier, ces baromètres rustiques, grains d'avoine dont les deux barbes, aussi longues que celles des crevettes-bouquet, viraient, crucifiées sur un carton, à gauche, à droite, prédisant le sec et le mouillé. Colette, Sido,1929, p. 38.
c) [Spéc. en parlant de végétation cryptogamique] Qui est recouvert de moisissures :
7. À quoi pensais-je de m'aller fourrer dans cette vrille de pierre qui perce le ciel, le tout pour manger du fromage barbu, et pour voir les clochers de Paris par une lucarne! Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 326.
2. P. anal. [En parlant de choses]
a) ASTRON., vx Comète barbue. ,,Comète qui porte en avant de son noyau un appendice lumineux qui imite une barbe`` (Lar. 20e).
b) DIPLOM. Lettres barbues. ,,Lettres du xiiiesiècle surchargées de pointes ou de traits déliés en forme de poils`` (Lar. 20e).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [baʀby]. 2. Homon. : barbue (poisson). 3. Forme graph.Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 notent la finale longue au fém. et Fér. Crit. t. 1 1787 écrit le fém. barbûe.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1213 adj. « (en parlant des hommes) qui a de la barbe » (Vocab. Faits des Romains, 685, 7, éd. L. F. Flutre dans Romania, t. 65, p. 483 : Garamant estoient unes genz de Libe grant et barbu, a lons crins); b) 1721 subst. masc. hist. relig. (Trév.); 1801 subst. « pers. qui a de la barbe », supra; 2. p. anal. adj. « qui présente des appendices en forme de filaments, de barbe » fin xiiies. zool. (Isopet de Lyon, éd. W. Foerster, 1306 dans T.-L. : au boc berbu), attest. isolée; mentionné à nouv. dep. Ac. Compl. 1842 (barbu); 1508-17 d'un objet (Fossetier, Cron. marg., ms. Brux. 10512, X, i, 5 dans Gdf. Compl.), attest. isolée; 1690 astron. (Fur.); 1809 bot. (Wailly Vocab.). Empr. au lat. *barbutus, réfection par substitution de suff. (-utus) du lat. class. barbatus, dér. de barba (barbe*); la forme barbu a supplanté barbé « qui a de la barbe » (ca 1100 Roland, éd. T. Müller, 65 dans T.-L. : Guarlan le barbet).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 383. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 333, b) 555; xxes. : a) 749, b) 595.
BBG. − Duch. 1967, § 13. − Lew. 1960, p. 235.

BARBU2, subst. masc.

ORNITH. Oiseau tropical de l'ordre des grimpeurs, à bec conique garni de longs poils raides, et dont le plumage est remarquable par la beauté et la richesse des couleurs.
1reattest. 1775 (J.-C. Valmont de Bomare, Dict. raisonné universel d'hist. nat., Paris, Brunet, t. 1); de barbus1*, p. anal. [barby].

Barbu : définition du Wiktionnaire

Adjectif

barbu \baʁ.by\

  1. (Barbe) Qui a de la barbe, qui porte une barbe.
    • Il y avait là Legray, le photographe, Lockroy, le dessinateur, etc., enfin, une quatorzaine de troupiers finis, plus ou moins moustachus, plus ou moins barbus, le sac au dos, le fusil à deux coups sur l'épaule, et chacun avec un râtelier varié à sa ceinture. — (Henri Durand-Brager, Quatre mois de l'expédition de Garibaldi en Sicile et en Italie, Paris : chez E. Dentu, 1861, page 84)
    • D’un étage à l’autre, c’était un remue-ménage incessant de paras, qui montaient et descendaient, chassant devant eux des Musulmans, prisonniers déguenillés, barbus de plusieurs jours. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • La chèvre est un animal barbu.
  2. (Botanique) Qualifie les parties d’un végétal qui ont des touffes de poils, de barbes.
    • Les anthères du charme sont barbues.
    • La feuille du tilleul est barbue à l’angle des nervures.

Nom commun 1

barbu \baʁ.by\ masculin (pour une femme on dit : barbue)

  1. (Barbe) Personne qui porte une barbe.
    • Le feuilleton radiophonique "Malheur aux barbus" raconte le mystérieux enlèvement, par l'aventurier Edmond Furax, de tous les hommes portant une barbe.
  2. (Péjoratif) Intégriste musulman.
    • Souffrant lui, le modéré, de l’amalgame que les Occidentaux font encore entre terrorisme et islam et dont les véritables déclencheurs sont,selon lui, les barbus et autres porteuses de voile, il n’hésite pourtant pas à monter au créneau pour défendre d’autres faiseurs d’amalgames dans le genre, de l’obscurantisme aveugle des islamistes… — (El Hadji Samba Khary Cissé, Un Islam Fidèle Moderne, Éditions L’Harmattan, 2010)
    • « Par exemple, je n’oublierai jamais quand tante Gertrude m’a qualifié d’idiot utile des barbus, et que j’ai répliqué en imitant des bruits d’épouvantail islamiste. Ooouuuhhhh, les méchants terroristes s’en viennent, tante Gertrude, oouuuhhh! Ils vont te forcer à mettre le voile! » — (Le Navet, 31 décembre 2013)
    • Pour "L’Échelle de Jacob", ce mythe évoqué par les trois religions, un barbu est venu spécialement d'Anvers pour me dire que Jacob n'est pas cité dans le Coran. Il n'était pas menaçant, mais inquiétant. — (Kader Attia, Interview par Yasmine Youssi, Télérama n°3393, janvier 2015)

Nom commun 2

barbu \baʁ.by\ masculin

  1. (Cartes à jouer) Jeu de cartes dans lequel le roi de cœur est appelé par ce nom.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Ichtyologie) Barbeau.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Ornithologie) Nom normalisé donné à deux genres d'oiseaux grimpeurs et frugivores de la famille des mégalaimidés (ordre des piciformes) comprenant 35 espèces à bec conique et allongé entouré de longs poils raides ou vibrisses, dont le plumage, et en particulier la gorge, est souvent remarquable par la beauté et la richesse des couleurs, de silhouette trapue et à tête surdimensionnée, que l'on retrouve dans les forêts tropicales et subtropicales de l'écozone indomalaise (genres Psilopogon et Caloramphus).
    • Un barbu de la Malaisie (Bucco pyrolophus Temm.), devenu le type d'un genre dans les classifications modernes (Pyrolophus Mùll.), et dont M. Eyton nous a fait connaître l'ostéologie, a encore un sternum très semblable à celui des Mégalèmes, l'apophyse antérieure paraît toutefois être un peu moins mince. — (Milne Edwards, Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale, Quatrième série, tome XI, Victor Masson, Paris, 1859, page 126)
  4. (Ornithologie) (Désuet) Nom que l'on donnait indifféremment aux XVIIIe et XIXe siècles à de nombreux petits oiseaux grimpeurs de l'ordre des piciformes tant de l'Ancien que du Nouveau Monde, qui étaient réunis artificiellement dans une ou deux familles qui ont été graduellement scindées et dont les genres vernaculaires ont été rebaptisés de manière à les départager selon les connaissances de la systématique, ne laissant de "vrais" barbus que ceux de la famille des mégalaimidés de la région indomalaise.
    • Les barbus de l'époque de Brisson, Buffon, et Cuvier ont reçu de nouveaux noms par la suite pour les distinguer taxinomiquement selon les différentes familles auxquelles ils appartenaient, ce qui nous a donné les barbicans, barbions, barbacous, cabézons et tamatias d'aujourd'hui.
    • Dans les oiseaux, si l’on recherche cette physionomie, on s’apercevra aisément que tous ceux qui, relativement à la grosseur de leur corps, ont une tête légère avec un bec court et fin, ont en même temps la physionomie fine, agréable et presque spirituelle ; tandis que ceux au contraire qui, comme les barbus, ont une trop grosse tête, ou qui, comme les toucans, ont un bec aussi gros que la tête, se présentent avec un air stupide, rarement démenti par leurs habitudes naturelles. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Les Toucans », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1167.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Barbu : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBU, UE. adj.
Qui a de la barbe. Être tout barbu. Cette femme est barbue comme un homme. La chèvre est un animal barbu. Il se dit, par analogie, en termes de Botanique, des Parties d'un végétal qui ont des touffes de poils. Les anthères du charme sont barbues. La feuille du tilleul est barbue à l'angle des nervures. Épi barbu, Épi qui a des barbes. Blé barbu, Sorte de blé dont l'épi est barbu.

Barbu : définition du Littré (1872-1877)

BARBU (bar-bu, bue) adj.
  • 1Qui a de la barbe. Homme barbu. Femme barbue.

    Comète barbue, comète précédée d'une sorte de barbe lumineuse.

  • 2 Terme de botanique. Hérissé de barbes, de poils, de filets. Blé barbu.
  • 3 S. m. Terme d'histoire naturelle. Genre d'oiseaux grimpeurs qui habitent la zone torride et qui vivent en société.

HISTORIQUE

XIe s. Il est derriere od celle gent barbée, Ch. de Rol. CCXL.

XIIIe s. As tu tes pechiez regehiz [avoué] ? - Oïl, fet-il ; à un viez lievre Et à une barbue chievre, Ren. 6818. Bien en i avoit mil que jeunes que barbés, Ch. d'Ant. V, 47.

XVIe s. Ne vois-tu pas qu'un œuf engendre un coq Cresté, grisé et barbu, qui le choq D'un autre coq ne craint à la bataille ? Ronsard, 963.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barbu »

Étymologie de barbu - Littré

Barbe ; provenç. barbat et barbut, comme dans le vieux français barbé et barbu ; espagn. barbudo ; ital. barbuto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de barbu - Wiktionnaire

(1213)[1] Dérivé de barbe avec le suffixe -u ; le latin barbatus est devenu *barbutus en bas-latin → voir barbudo en espagnol, barbuto en italien. A supplanté barbé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbu barby play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « barbu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbu »

  • C’est un abou­tis­se­ment pour beau­coup d’ac­teurs qui militent depuis plu­sieurs années afin que le gypaète barbu retrouve sa place dans le mas­sif : le pro­gramme Life Gypconnect, l’as­so­cia­tion des Graines d’é­le­veurs du Vercors ou encore le Parc natu­rel régio­nal du Vercors qui ont mené conjoin­te­ment ce pro­jet à bien. Place Gre'net, Réintroduction de deux gypaètes barbus dans le Vercors | Place Gre'net
  • Gabriel, le brun barbu, y emménage avec Juan, le blond timide. Les deux trentenaires étaient jusque-là collègues dans une menuiserie. Dans les couloirs de leur colocation va rapidement se nouer entre eux une romance qui se heurte au tabou de l'homosexualité dans la classe ouvrière. Les Inrockuptibles, “Le Colocataire”, le désir filmé au plus près
  • À ce jour, le barbu de Kavala, à un an de la fin de son contrat, n'aurait aucun contact pour quitter le club. Une situation anxiogène pour l'OM, peut-être un peu moins pour le principal intéressé, qui ne fera de toute façon pas de vagues. Le journaliste néerlandais Rik Elfrink a une anecdote allant dans ce sens : "Il y a une image de lui que je n'oublierai jamais. C'était lors d'un retour de déplacement européen en Norvège, dans les couloirs d'un aéroport. Tous les joueurs étaient ensemble, en train de jouer aux cartes ou de discuter. Pendant ce temps-là, 'Mitro' était en train de dormir, étendu sur trois sièges. J'appréciais beaucoup le personnage." LaProvence.com, OM | Mercato OM : Mitroglou, pas mieux à Eindhoven qu'à Marseille | La Provence
  • Le Gypaète barbu est l'une des quatre espèces de vautours présentes en France. Dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, des opérations de réintroduction sont organisées chaque année dans le Massif Central et dans les Préalpes. L’objectif ? Eviter que l’espèce ne disparaisse en créant des noyaux de population permettant de rétablir les échanges et le brassage génétique entre les populations des Alpes et des Pyrénées. , Deux Gypaètes barbus réintroduits dans la Drôme - Actualités - LPO
  • Ceux qui se souviennent des conseils d'un vieux sage barbu en kimono ne le savent que trop bien : dans la vie, tout est une question de point de vue. Aperçu lors du dernier State of Play de l'année 2019, c'est désormais (oui mais) sur consoles que le renversant Superliminal dévoile ses charmes forcément trompeurs.  Gameblog, Superliminal dévoile sa date de sortie surréaliste sur consoles
  • Pouvez-vous imaginer les montagnes russes émotionnelles d’être l’enfant d’un acteur de personnage comme Josh Gad? Parfois, il est un bonhomme de neige de chant animé nommé Olaf, une autre fois il est le compagnon de Gaston LeFou dans Beauty and the Beast, puis plus tard, il devient un nain barbu nommé Mulch Diggums. C’est beaucoup pour un enfant à traiter, comme Gad l’a récemment décrit à propos de son rôle Artemis Fowl. Dans ses mots: Urban Fusions, Les filles de Josh Gad n'ont pas apprécié son look barbu pour le nouveau film Disney + | TV
  • Il racle contre la vitre du terrarium. "Il est bien vif celui-là", réagit l’adjudant Cédric De Portal, pompier de l’équipe animalière. Dans une salle fermée à clé de la caserne de Pau, un dragon barbu, alias pogona, attend ses propriétaires. Jeudi soir, vers 20 heures, les pompiers l’ont récupéré dans la haie d… SudOuest.fr, Vidéo. Pau : le dragon barbu attend toujours sa famille
  • Pour les hommes barbus, qui représentent 50% des sondés, le nettoyage du visage est primordial. En effet, selon le Professeur Roger Jankowski, chef du service d’ORL du CHU de Nancy: «Des études suggèrent que la barbe accumule des bactéries et peut être un réservoir de virus. Si vous parlez avec quelqu’un qui postillonne même un petit peu, ses postillons vont s’accrocher plus facilement sur un visage barbu que sur un visage glabre.» Slate.fr, Pourquoi les barbus doivent être un poil plus vigilants face au Covid-19 | Slate.fr

Traductions du mot « barbu »

Langue Traduction
Portugais barbudo
Allemand bärtig
Italien barbuto
Espagnol barbudo
Anglais bearded
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbu »

Source : synonymes de barbu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « barbu »



mots du mois

Mots similaires