La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « barbot »

Barbot

Définitions de « barbot »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBOT1, subst. masc.

A.− BOT. Synon. de barbeau1*, de bluet.
B.− ICHTYOL. Synon de barbeau2.Lote commune (...) appelée aussi Barbot (...) Corps allongé, arrondi en avant, comprimé en arrière... (H. Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 207).
Arg. Souteneur (cf. maquereau) :
Il n'y avait pas un seul paysan parmi nous, rien que des petits artisans des faubourgs (...) et des pipelets, des musiciens de boîtes de nuits, des coureurs cyclistes, des maquereaux et des barbots... Cendrars, La Main coupée,1946, p. 21.
Prononc. et Orth. Seule transcr. mod. dans Passy 1914 qui donne 2 possibilités de prononc. pour la finale : barbo ou -ɔ (les dict. hist. notent [o] fermé). Pour Lar. 19e, barbot (au sens de poisson) est une fausse orth. de barbeau (cf. aussi Guérin 1892 et Nouv. Lar. ill.). Nouv. Lar. ill. ainsi que Lar. 20eet Lar. encyclop. enregistrent, au sens de ,,lotte commune``, les var. suiv. : barbot, barbote ou barbotte (Nouv. Lar. ill.); barbot, barbotin ou barbotte (Lar. 20eet Lar. encyclop.). Étymol. et Hist. 1. 1551 entomol. (Cotereau, trad. de Columelle, IX, 7 dans Hug. : Par ce moyen ny un stelion venimeux, n'un villain fouillemerde et barbot ... viendront piller les rusches); 2. 1810 ichtyol. nom vulg. de la lotte commune et de la loche franche (E. Molard, Le Mauvais lang. corr., p. 37); 3. 1886 févr. arg. « souteneur, voleur » (Le Cri du peuple, dans Bruant, p. 166 : Pégres et barbots, aboulez des pépettes, [...] Des vieux grimpans, bricheton ou arlequins). Déverbal de barboter* (cf. avec 2 l'a. fr. barbote, barbote, bourbote attesté au même sens au xiiies.) avec prob. contamination de barbe*; v. barbote. Fréq. abs. littér. : 1.

BARBOT2, subst. masc.

Argot
A.− Canard (F. Vidocq, Les Voleurs, 1836, p. 22).Tout l'temps dans la flotte comme de vrais barbots (A. Bruant, Dict. fr.-arg.,1901, p. 86).
B.− Fouille, vol d'une caisse, un logis (malf. 1852 dans Esn. 1966), vol à la Tire (malf. 1878, ibid.). Ne jacte jamais ton barbot dans un brocard (Hogier-Grison, Les Hommes de proie,Le Monde où l'on vole, 1887, p. 299).
Voler au barbot, faire le barbot. ,,Fouiller les poches`` (France 1907) :
[Un détenu, 40 ans, 1883] : (...) En galvaudant dans les rues, j'avais appris à faire le barbot (...) C'est moi qui éclairais les pièces qu'il s'agissait de fouiller... G. Moreau, Le Monde des prisons,1887, p. 11.
Rem. ,,Allusion à l'action des doigts fouillant dans une poche comme le bec du canard barbote dans un Trou`` (Larch. 1880).
Fouille d'un détenu (N. 1899 dans Esn. 1966). Attesté dans Nouv. Lar. ill.
C.− Région. Raves au barbot. Raves bouillies (J. Humbert, Nouv. glossaire genevois, 1852, p. 37).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1602 raves au barbot « raves bouillies » (Chanson de l'Escalade d'apr. Humbert, Nouv. gloss. genevois) − 1823 (Mém. de la Soc. des Antiquaires de France, t. 5, p. 274); 2. 1836 arg. (F. Vidocq, Les Voleurs, t. 1, p. 22 : barbot ... Canard); 3. 1862 arg. des malfaiteurs « fouille, vol dans une caisse, un logis » dans Esn.; 1865 (L. Larchey, Les Excentricités du langage, p. 22 : Barbot. Fouille. − Allusion à la main fouillant une poche, comme un bec de canard barbotte dans un trou). Déverbal de barboter*; 1 et 2 de barboter étymol. II, 1; 3 de barboter étymol. II, 2a.
BBG. − Lammens 1890, p. 42. − Rigaud (A.). Poisses d'avr. Déf. Lang. fr. 1971, no57, p. 20.

Wiktionnaire

Nom commun - français

barbot \baʁ.bo\ masculin

  1. (Pêche) (Vieilli) Variante orthographique de barbeau (poisson).
  2. (Péjoratif) Proxénète, barbeau.
    • La boîte de Nine, c’est une matière d’éventaire où s’étalent et resplendissent tous les échantillons de notre douce et vermineuse humanité : barbots tirés à quatre épingles et dont les goûts éminemment artistiques s’affirment dans le choix de leurs cravates ; […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 191)
  3. (Désuet) Barbier des forçats.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BARBOT (bar-bo) s. m.
  • Nom, dans l'Aunis, d'un scarabée noir bleuâtre, Gloss. aunisien, p. 69.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BARBOT, s. m. c’est ainsi qu’on appelle sur les galeres celui qui fait le poil aux forçats.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « barbot »

Barbeau 2, plante à fleurs bleues.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Poisson) Car le poisson a quatre barbillons, deux aux coins de la bouche et deux au bout du museau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbot barbɔ

Évolution historique de l’usage du mot « barbot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbot »

  • Très jeune, l’amour tripote, gigote et barbote ; très vieux, il chevrote, marmotte et chipote. De Camille Stréletski
  • L'imbécillité se tient coite si on la toise et la nargue ; après quoi, elle retourne barboter dans sa mare. De Pol Vandromme / Libre parcours

Traductions du mot « barbot »

Langue Traduction
Anglais bakhtiari
Italien barbot
Portugais bakhtiari
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbot »

Source : synonymes de barbot sur lebonsynonyme.fr

Barbot

Retour au sommaire ➦

Partager