La langue française

Bahut

Sommaire

  • Définitions du mot bahut
  • Étymologie de « bahut »
  • Phonétique de « bahut »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bahut »
  • Citations contenant le mot « bahut »
  • Traductions du mot « bahut »
  • Synonymes de « bahut »

Définitions du mot « bahut »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAHUT, subst. masc.

A.− AMEUBL. Grand coffre de bois souvent garni de cuir et de ferrures, à couvercle bombé, d'usage courant au Moyen Âge pour les transports; ultérieurement tout meuble de forme ancienne servant surtout à serrer le linge ou les objets précieux. Coffre à/au linge; parfois dial., huche à pain :
1. Les bahuts, monsieur, répliqua l'architecte, les bahuts, meuble obligé d'une maison moyen âge! Le moyen âge et le bahut sont inséparables! Le bahut, madame, ajouta-t-il, en se tournant vers Malvina, le bahut, c'est le coffre au linge, l'armoire à glace, la commode, le secrétaire de nos aïeux. Le bahut et le prie-dieu, voilà la grande ébénisterie du xivesiècle! Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 244.
2. Pour tous ces malheureux [le laboureur, le maçon, le soldat], la vie est résolue par du pain dans la huche, et l'élégance, par un bahut où il y a des hardes. Balzac, Œuvres diverses,t. 2, 1850, p. 253.
Rem. Ac. 1835 et 1878 notent le sens comme étant ,,vx``, Ac. 1932 comme ,,vieilli``.
Au fig. et littér. Contenant :
3. ... je suis sûr, au contraire, que notre pauvre corps, ce bahut de misère, est un étui trop sale et trop matériel pour en soi renfermer un esprit immortel, ... Barbier, Satires,Le Secret de bien des gens, 1865, p. 43.
B.− Emploi techn.
1. ARCHIT. [P. anal. avec la forme du couvercle de bahut]
a) Profil bombé d'une pierre; assise supérieure bombée qui couronne un mur, l'appui d'un parapet, une terrasse. L'appui de ce quai, de cette terrasse est en bahut, est taillée en bahut (Ac. 1835-1935); blocs ou bahuts des plus grandes longueurs possibles d'une seule pièce (E. Degrand, J. Resal, Ponts en maçonnerie,t. 2, 1888, p. 408).
b) ,,Mur bas qui porte une arcature à jour, une grille, ou qui surélève un comble`` pour faciliter l'écoulement des eaux de pluie (cf. Chabat 1881) :
4. Les intervalles entre les corbeaux seront garnis de maçonnerie masquée par des plaques de faïence. Puis viendra le bahut portant le comble et les lucarnes, dont l'appareil est tracé dans notre planche. Les arcades du rez-de-chaussée faisant butée nous permettront de voûter cet étage en béton ou en brique creuse. Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l'archit.,t. 2, 1872, p. 43.
2. HORTIC. [P. anal. avec la forme] Bombement d'une allée ou d'une plate-bande pour favoriser l'écoulement des eaux. Endos de bahut, en couche de bahut, en bahut (Nouv. Lar. ill.); allée en bahut (Lar. 20e).
C.− Arg. [Le plus souvent pour désigner un meuble de rebut, une antiquaille sans valeur]
1. AMEUBLEMENT
a) Ensemble de meubles, mobilier.
Bazarder tout le bahut. Vendre tout le mobilier (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, 1878).
b) Armoire réglementaire à deux battants dont sont équipées les chambres de l'École polytechnique (G. Claris, Notre École polytechnique, 1895, p. 43).
P. métaph. Ventre
Spéc. Mauvais piano (Bruant 1901 ds Esn. 1965).
2. HABITAT
a) Chambre :
5. − Dis donc, Germinie, commença Gautruche, qu'est-ce que tu dirais de ça, hein? Une bonne chambre... pas comme ce bahut-là... une vraie, avec un cabinet... E. et J. de Goncourt, Germinie Lacerteux,1864, p. 224.
b) Logis, maison :
6. On parla de la maison Débonnaire. − Anatole et Colombel, qui en avaient été renvoyés, pour ivrognerie, dirent pis que pendre des patrons. (...) − Ah! bien, reprirent-ils, en chœur, vous en aurez du courage si vous restez dans ce bahut-là! Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 84.
En partic. Établissement scolaire avec internat.
Le bahut spécial. L'école spéciale militaire de Saint-Cyr.
P. ext. Lycée, pension, collège. Aller, rentrer au bahut :
7. Ça n'est jamais gai, le collège; ... l'odeur fade... qui monte sournoisement de la cuisine, flotte en tout temps le long des corridors et des escaliers des bahuts de province. G. Courteline, Ah! Jeunesse,L'Œil de veau, 1884, p. 52.
c) Localité ennuyeuse comme une pension scolaire, une prison :
8. Amiens, si c'est amusant? ... un bahut, mes enfants, un vrai bahut! Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 166.
3. TRANSP. Voiture de louage, fiacre, taxi. Il est rien moche son bahut [le taxi de Charles dit Zazie] (R. Queneau, Zazie dans le métro,1959, p. 15).
Attaquer le bahut. Se faire chauffer de taxi (d'apr. Esn. 1965).
PRONONC. ET ORTH.− 1. Forme phon. : [bay]. Passy 1914 admet des var. [bahy] et [bajy]. 2. Forme graph. − Var. bahu et bahud (Ac. Compl. 1842).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 2equart xiiies. « coffre à couvercle en dos d'âne » (Hist. de Ger. de Blav., Ars. 3144, fo187 rods Gdf. Compl. : Fromont a fait le dame de fort cordez loiier, Si c'on li voit le sanc par les onglez raiier, Et puis sur .I. bahut l'on fait mettre et quergier), qualifié de ,,vieux`` ds Rich. 1710; d'où p. ext. b) av. 1850 « sorte de meuble ancien en forme d'armoire » (Balzac ds Lar. 19e: Un bahut sculpté. Ces vieux bahuts, aujourd'hui si recherchés par nos antiquaires, étaient l'arsenal où les femmes puisaient les trésors de leur toilette); 2. p. anal. a) 1640 maçonn. « chaperon bombé d'un mur d'appui » (Guiffrey, Comptes des dépenses de Fontainebleau, p. 66 : ... et au dessu [du rez de chaussée] continué les murs d'apuis avec bahus de ladicte pierre); b) 1701 jard. (Fur. : [...] on dit, qu'une plate-bande, une planche, ou une couche est en bahut, lorsqu'elle est bombée et arrondie sur la largeur, pour faciliter l'écoulement des eaux, et mieux élever les fleurs); 3. 1832 arg. milit., Le bahut spécial « l'école spéciale militaire de Saint-Cyr » d'apr. Esn.; 1844 arg. scol. « lycée » (ibid. : Le bahut Charlemagne). Orig. obsc. L'hyp. d'une orig. germ. est suggérée par la localisation des premières attest. au nord de la France. Ont été proposés : − a.b.frq. *baghûdi, *baghôdi « garde, conservation des choses, bahut » Gamillscheg (Miscelânea de Filologia, literatura e história cultural à memória de Francisco Adolfo Coelho [1847-1919] ds Boletim de Filologia, t. 10, p. 189 et EWFS2), composé du frq. *bage (cf. m.néerl. bagge, bage « paquet, botte » [attesté en réalité seulement au plur. en ce sens; bagen « bagages » ds Verdam]) et de l'a. frq. *hôdi, *hûdi « protection » (cf. m.b.all. hoden, huden « cacher », Lübben Mittelniederdeutsches Handwörterbuch, 1965); − m.néerl. *behuut « lieu de protection » issu du m.néerl. behuden « cacher » (V. Günther cité par FEW t. 23, p. 30), hyp. qui suppose un passage de be- à ba- en syll. initiale, ce qui pourrait s'expliquer par le besoin de renforcer e en hiatus (cf. un renforcement par -i- dans la forme attestée baiul); − a.b.frq. *baughud, littéralement « protection, cache pour les objets précieux » (V. Günther, ibid.) fait difficulté du point de vue phonét., le passage de -au- à -a- devant -u- accentué ne pouvant s'expliquer pour un mot d'apparition relativement tardive. − L'étymon lat. des gloses bacapulus < bacca + capulus (FEW t. 1, p. 301) fait difficulté du point de vue phonét. et est abandonné par Von Wartburg FEW t. 23, p. 30. − L'étymon lat. bajulus (bailli*) proposé par Diez5qui supposait l'antériorité de l'esp. baúl n'est pas acceptable, l'esp. étant empr. au fr. (Cor., s.v. baúl). − L'étymon ar. tābút « coffre, bière » (Lok., no1975 et G. Rohlfs ds Literaturblatt für germanische und romanische Philologie, t. 47, p. 358) n'est pas acceptable, étant donnée la localisation géogr. du mot fr. − L'hyp. d'une orig. onomatopéique par dérivation régr. du dial. bahuter (bahurer, bahuler), (Sain. Sources t. 3, p. 146, aussi évoquée par Cor., loc. cit.) paraît peu fondée.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 208. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 174, b) 333; xxes. : a) 473, b) 272.
BBG. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 295. − Gamillscheg (E.). Französische Etymologien. In : [Mél. Coelho (F.)]. Boletim de filologia. Lisbonne 1949, t. 10, p. 189.

Wiktionnaire

Nom commun 1

bahut \ba.y\ masculin

  1. (Vieilli) Sorte de coffre qui était couvert ordinairement de cuir et dont le couvercle était en voûte.
    • Les bahuts, monsieur, répliqua l’architecte, les bahuts, meuble obligé d’une maison moyen âge ! Le moyen âge et le bahut sont inséparables ! Le bahut, madame, ajouta-t-il, en se tournant vers Malvina, le bahut, c’est le coffre au linge, l’armoire à glace, la commode, le secrétaire de nos aïeux. Le bahut et le prie-dieu, voilà la grande ébénisterie du xive siècle ! — (Louis Reybaud, Jérôme Paturot, 1842)
    • Hideusement masqués, ou bariolés à perdre tout aspect humain, ils s’étaient mis à danser autour de la place, en frappant des pieds sur le sol, une danse étrange et boitillante ; tout encore, un peu plus vite à chaque fois ; et les tambours avaient modifié et accéléré leur rythme, si bien qu’il devenait pareil au battement de la fièvre dans les oreilles ; et la foule s’était mise chanter avec les danseurs, de plus en plus fort ; et une première femme avait hurlé, puis une autre, une autre encore, comme si on les tuait ; et puis soudain celui qui menait la danse se détacha du cercle, courut à un grand bahut de bois qui se trouvait à une extrémité de la place, souleva le couvercle, et en tira une paire de serpents noirs. — (Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes, 1932, traduit de l’anglais britannique par Jules Castier, 1932, Plon, édition de 2014, page 150.)
  2. (Par extension) Armoire ou buffet de forme ancienne.
    • Clémence a gardé la niche de la grande horloge franc comtoise et l’Olmer, un bahut à deux corps, entièrement rénové. — (Élise FISCHER, Les Cigognes savaient, Place des éditeurs, 2013)
  3. (Par analogie) (Architecture) Appui dont le haut est bombé comme le couvercle d’un bahut.
    • Ces grilles sont scellées soit dans le sol, soit sur un bahut en pierre de taille reposant lui-même sur un mur appui en ciment armé — (Georges Lefebvre, Plantations, parcs et jardins publics, Dunod, 1928, page 217)
  4. (Maçonnerie) Mur bas qui porte une arcature à jour, une grille, ou qui surélève un comble pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie.
    • Les intervalles entre les corbeaux seront garnis de maçonnerie masquée par des plaques de faïence. Puis viendra le bahut portant le comble et les lucarnes, dont l’appareil est tracé dans notre planche. Les arcades du rez-de-chaussée faisant butée nous permettront de voûter cet étage en béton ou en brique creuse. — (Eugène Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l’architecture, t. 2, 1872)
  5. (Jardinage) Forme bombée d’une couche.
    • La cour d’honneur, encadrée par un bahut hémicirculaire, est accompagnée d’une haie basse formée de Troènes d’Italie taillés. — (Vilmorin-Andrieux et Cie, Les fleurs de pleine terre, 1909, page 1304)

Nom commun 2

bahut \ba.y\ masculin

  1. (Habitat) Chambrette, chambre.
    • Dis donc, Germinie, commença Gautruche, qu’est-ce que tu dirais de ça, hein ? Une bonne chambre… pas comme ce bahut-là… une vraie, avec un cabinet. — (Edmond et Jules de Goncourt, Germinie Lacerteux, 1864, p. 224)
  2. Logis, maison.
    • On parla de la maison Débonnaire. − Anatole et Colombel, qui en avaient été renvoyés, pour ivrognerie, dirent pis que pendre des patrons. […] − Ah! bien, reprirent-ils, en chœur, vous en aurez du courage si vous restez dans ce bahut-là ! — (Joris-Karl Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 84)
  3. (Argot scolaire) (Familier) Internat, pension d’un établissement scolaire, école dotée d’un internat.
    • Le bahut spécial, c’est l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.
  4. (Argot scolaire) (Par extension) Lycée, collège.
    • Aller, rentrer au bahut.
    • Ça n’est jamais gai, le collège… l’odeur fade… qui monte sournoisement de la cuisine, flotte en tout temps le long des corridors et des escaliers des bahuts de province. — (Georges Courteline, Ah ! Jeunesse, L’Œil de veau, 1884, p. 52)
    • Une décision spectaculaire (et absurde) fut prise et diffusée dans les bahuts de France et de Navarre : ceux (et celles) qui seraient reçu(e)s au baccalauréat « Philo-lettres » en 1957 seraient autorisé(e)s à faire une deuxième terminale, spécialement conçue pour eux, à base de mathématiques et de physique-chimie exclusivement (avec rattrapages, renforcements etc. et tout le saint-frusquin). — (Jean-Michel Cartier & Louis Porcher, Apprendre et enseigner d’hier à aujourd’hui, L’Harmattan, 2010, page 94)
  5. Localité ennuyeuse comme une pension scolaire, une prison.
    • Amiens, si c’est amusant ?… un bahut, mes enfants, un vrai bahut ! — (Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, page 166)

Nom commun 3

bahut \ba.y\ masculin

  1. (Transport) Voiture de louage, fiacre, taxi (transport de personnes).
    • Il est rien moche son bahut. [le taxi de Charles dit Zazie] — (Raymond Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, 1959, page 15)
  2. (Transport) (Familier) Camion, poids lourd (transport de marchandises).
    • Les chauffeurs le savaient tous et ceux qui arrivaient après l’heure légale en étaient souvent quittes pour garer leur bahut dans la rue en attendant la reprise des activités. — (Jean-Paul Didierlaurent, Le liseur de 6h27, Au Diable Vauvert, 2014, page 41)

Adjectif

bahut \ba.y\

  1. Relatif à Bergères, commune située dans le département de l’Aube.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BAHUT (ba-u ; le t ne se lie pas, du moins dans la conversation) s. m.
  • 1Grand coffre garni de cuir, et dont le couvercle est légèrement bombé. Un bahut sculpté.

    Huche. La vieille fouille au bahut [prend le pain], La Fontaine, Faucon.

    Meuble ancien en forme d'armoire.

  • 2La dernière assise d'un mur de parapet de pont ou de quai qui est taillé en bahut, c'est-à-dire bombé.
  • 3Dans un jardin, bombement d'une allée ou d'une plate-bande.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et uns vieus baüs Ocist quatre dus [ducs], Son corps defendant, Fatrasies, édit. JUBINAL, II, 216.

XVe s. Premierement il [Hue le Dépensier] fut trainé sur un bahut à trompes et à trompettes par toute la ville de Herford, Froissart, I, I, 24.

XVIe s. La peau est envoiée au coroieur, pour, accoustrée, servir à faire des grands cribles pour nettoier les bleds, ou à couvrir des coffres à bahu, De Serres, 836.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BAHUT. Ajoutez :
4Dans l'argot des écoles, pensionnat, logement.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bahut »

Génev. bahiu ; provenç. bauc ; espagn, baul ; portug. bahúl, bahú ; ital. baule. Ces formes sont trop divergentes pour qu'on puisse déterminer une étymologie plausible. Diez remarque que, si l'on savait que ce mot appartient en propre à l'espagnol, on pourrait croire qu'il vient de bajulus, porteur, en admettant toutefois que l'accent aurait passé de ba sur ju. On fera attention que, tandis qu'en espagnol, en provençal et en italien, bau est monosyllabique, ce qui le représente dans le français et le portugais est dissyllabique. D'après Palsgrave, p. 19, l'h était aspirée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bahut »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bahut bay

Évolution historique de l’usage du mot « bahut »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bahut »

  • A Poitiers, les personnels du Lycée du Bois d'amour ont organisé ce mardi soir une action originale contre les réformes des retraites et des lycées. Une opération baptisée "Une nuit au bahut" et qui a rassemblé une trentaine de personnes, essentiellement des professeurs désabusés mais déterminés. France Bleu, A Poitiers, les personnels d'un lycée organisent une Nuit au bahut contre la réforme des retraites
  • Alertée en novembre sur le cas de onze anciens élèves du lycée Jean-Jaurès de Montreuil devenus « sans bahut » - dont Ryan et Kadiatou - la FCPE 93 a écrit à la direction académique pour lui demander de trouver une solution. « On nous a répondu qu'ils allaient recevoir une affectation, sauf qu'on ne propose pas à ces jeunes de rejoindre une classe traditionnelle, mais des dispositifs habituellement réservés à des personnes en décrochage scolaire, note Anne Pieter. Or, ces jeunes n'étaient pas en décrochage, ils avaient simplement un niveau trop juste pour avoir leur bac. Sauf que ce dispositif coûte moins cher à l'Education nationale, car les élèves ont moins d'heures de cours. » leparisien.fr, Lycéens «sans bahut» en Seine-Saint-Denis : quatre familles attaquent l’Education nationale - Le Parisien
  • on viendra avec mon épouse ça nous rajeunira de voir les"anciens du bahut"(yvon,jeannot,pierrot,claude (mr sécu),.et tous les autres bien sur! midilibre.fr, Sète : l'heure de la retraite n'a pas encore sonné pour le "Bahut des Vedettes" - midilibre.fr

Traductions du mot « bahut »

Langue Traduction
Anglais bahut
Espagnol bahut
Italien bahut
Allemand bahut
Chinois 巴胡特
Arabe باهوت
Portugais bahut
Russe bahut
Japonais バハット
Basque bahut
Corse bahut
Source : Google Translate API

Synonymes de « bahut »

Source : synonymes de bahut sur lebonsynonyme.fr
Partager