La langue française

Bacchanal

Définitions du mot « bacchanal »

Trésor de la Langue Française informatisé

BACCHANAL, subst. masc. sing.

Vieilli. Grand bruit, vacarme, tapage provoqué habituellement par des personnes, quelquefois par des objets (instruments de musique, etc.). Faire bacchanal; faire du, un (grand) bacchanal :
1. Une fraternité s'établissait avec la rue. On trinquait à ceux qui passaient. On appelait les camarades qui avaient l'air bon zig. Le gueuleton s'étalait, gagnait de proche en proche, tellement que le quartier de la Goutte-d'Or entier sentait la boustifaille et se tenait le ventre, dans un bacchanal de tous les diables. Zola, L'Assommoir,1877, p. 581.
2. Les tout premiers autobus, les merveilleux « Madeleine-Bastille » qu'avaient le haut « impérial », ils y mettaient toute la sauce, tous leurs explosifs, à cet endroit juste, pour escalader la rampe... C'était un spectacle cent pour cent, c'était un bacchanal terrible... Ils crachaient toutes les eaux bouillantes contre la Porte Saint-Martin. Céline, Mort à crédit,1936, p. 360.
Rem. Dans l'ex. 1 le sens de bacchanal est proche de celui de bacchanale.
En partic. Tumulte satanique :
3. Il sied de se répéter que le Démon ne peut rien sur la volonté, très peu sur l'intelligence et tout sur l'imagination. Là, il est le maître et il y déchaîne le sabbat; mais ce bacchanal n'a pas plus d'importance que le vacarme d'une musique militaire qui passe sous vos fenêtres. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 158.
Rare. Déchéance, ruine :
4. [M. Pipelet :] Les peintres! (...) c'est la peste d'une maison... c'est son bacchanal, c'est sa ruine. Sue, Les Mystères de Paris,1842-43, p. 118.
Rem. 1. Ac. 1835, Besch. 1845, Littré, Ac. 1878, 1932, Rob. et Lar. encyclop. considèrent le mot comme fam. De même Thomas 1956. 2. Nom sans plur. selon Littré. Selon Colin 1971 ,,le masculin bacchanal (...) a disparu de l'usage courant au profit du féminin bacchanale (...)``. Cf. également É. Molard, Le Mauvais lang. corr., 1810, p. 33 : ,,Ce nom substantif est du genre féminin (...).`` 3. Ac. Compl. 1842 et Guérin 1892 attribuent en outre à bacchanal le sens de « lieu où l'on célébrait les mystères de Bacchus ». 4. Pour la différence entre bacchanal et bacchanale, cf. bacchanale.
PRONONC. : [bakanal]. Barbeau-Rodhe 1930 donne la possibilité de prononcer [kk] géminé : k/k.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1145 « grand bruit, tumulte » (Wace, Conception ND, Brit. Mus. Add. 15606, fo37eds Gdf. Compl. : Li vent vint a la nef devant O torment et baquenas grant); av. 1317 baquenal (Joinv., 219 ds Littré), attest. isolées; repris dep. Ac. 1835 qui le qualifie de ,,familier``. Empr. au lat. bacchanal, -is subst. neutre « lieu où l'on célèbre les mystères de Bacchus » (Plaute, Aul., 408 ds TLL s.v., 1661, 6), (d'où l'empr. du m.fr. bacchanal attesté en ce sens en 1552, Des Masures ds Gdf. Compl.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Bruant 1901. − France 1907.

Wiktionnaire

Nom commun

bacchanal \ba.ka.nal\ masculin

  1. (Familier) Grand bruit ; tapage.
    • Les Boches préparaient un « sale » coup, et Luc, de quart au périscope, avait donné l’alerte à sa tranchée. Presque aussitôt le bacchanal se déchaîne : les obus pleuvent, les parapets sautent. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, page 155)
    • Déchelette n’était pour rien dans le bacchanal qui grondait chez lui nuit et jour. — (Alphonse Daudet, Sapho, chapitre 1er)
    • Était-ce l’évocation brutale de ma Dorothéa au milieu de ce bacchanal militaire ? — (Louis Dumur, Nach Paris !, chapitre 5)
  2. (Histoire) Révolte paysanne.
    • Philippe Jean Hesse pose la question du pourquoi et de la localisation des révoltes paysannes du début de 1789 au regard de la géographie des coutumes, alors que Maurice Dommanget évoque les grèves de moissonneurs - ou bacchanals. — (Histoire & sociétés rurales, volume 7, Université de Caen, Centre de recherche d’histoire quantitative)
    • Cette présence dissuasive d’un garde militaire est aussi appréciable pour les marchands-laboureurs en cas de « bacchanals », ces grèves de moissonneurs étrangers qui se multiplient au XVIIIe siècle dans les campagnes.
  3. (Lorraine) Chose embrouillée ; embrouillamini.
    • Maudit l’infernal
      Faiseur de grimoire,
      Dont l’esprit fatal
      Mit dans sa mémoire
      Tout ce bacchanal.
      — (Michel-Jean Sedaine, Le Déserteur, acte 3, scène 4, 1769)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BACCHANAL (ba-ka-nal) s. m.
  • Familièrement, grand bruit, vacarme.

    Il n'a point de pluriel.

HISTORIQUE

XIIIe s. Durant les quatre samedis fu si grant baquenal en la mer devant Damiette, que il y ot bien douze vins vessiaus, que grans que petiz, briziez et perdus, Joinville, 219.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bacchanal »

Du latin Bacchanal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bacchanal, fête de Bacchus, de bacchari, se livrer aux orgies (voy. BACCHUS).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bacchanal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bacchanal bakʃanal

Évolution historique de l’usage du mot « bacchanal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bacchanal »

  • Quelle différence entre bacchanal party,et bordel party? France-Antilles Martinique, Une grande "Bacchanal party" - Toute l'actualité de la Martinique en photos

Traductions du mot « bacchanal »

Langue Traduction
Anglais bacchanal
Espagnol báquico
Italien baccante
Allemand bacchanal
Chinois 酒醉的
Arabe العربيد
Portugais bacanal
Russe гуляка
Japonais バッカナル
Basque bacchanal
Corse baccanale
Source : Google Translate API

Synonymes de « bacchanal »

Source : synonymes de bacchanal sur lebonsynonyme.fr

Bacchanal

Retour au sommaire ➦

Partager