La langue française

Attique

Sommaire

  • Définitions du mot attique
  • Étymologie de « attique »
  • Phonétique de « attique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « attique »
  • Citations contenant le mot « attique »
  • Images d'illustration du mot « attique »
  • Traductions du mot « attique »
  • Synonymes de « attique »

Définitions du mot « attique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATTIQUE, adj.

A.− Qui est relatif à l'Attique (domaine de l'ancienne Athènes), à Athènes, aux anciens Athéniens :
1. Sans doute le théâtre, institution nationale et religieuse, eut-il dans l'ancienne Grèce une action telle que Fénelon pouvait dire que « chez les Athéniens tout dépendait du peuple et le peuple dépendait de la parole ». Mais la superficie de la république athénienne ne dépassait guère celle d'un département français, et c'est là une donnée dont il convient de tenir compte (...). Donnée qui éclaire de réalité cette phrase de Thucydide : « Il n'existait pas au monde de plus grand marché que le Pirée, ni de lumière intellectuelle plus éclatante que celle de la tribune et du théâtre attiques. » Arts et litt. dans la société contemp.,t. 1, 1935, p. 6405.
Spécialement
1. Qui est propre à l'Attique.
a) ASTRON. Année attique. Année luni-solaire de 12 mois dans les années communes, 13 dans les années embolismiques (année à mois supplémentaire), en usage chez les Grecs.
b) LING. Dialecte, grec attique, ou p. ell., l'attique. Grand dialecte littéraire grec, illustré, principalement au vesiècle avant Jésus-Christ par les plus grands écrivains :
2. ... si les langues en présence ont une origine commune et des caractères structuraux analogues, l'unification se fait au profit de la langue dont le prestige social est le plus fort (...), mais la langue victorieuse perd aussi ses caractères trop différenciatifs : elle donne naissance à une langue commune (cas du dialecte attique, lors de l'unification du grec). Traité de sociol.,1968, p. 275.
c) LITT. Les auteurs, les orateurs attiques, ou p. ell., les attiques. Les auteurs, les orateurs, qui ont employé le dialecte attique.
Emploi subst., p. ext. Écrivain dont les œuvres se distinguent par des qualités équivalentes à celles des grands auteurs attiques :
3. ... si quelque chose me prouve que Pellisson, malgré son élégance et sa pureté de diction, ne fut jamais un attique véritable et qu'il ignora toujours les vraies grâces, c'est précisément son goût déclaré pour une telle idole [Mllede Scudéry]. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 4, 1851-62, p. 139.
2. Qui est conforme à la manière des attiques. ARCHIT. Base, colonne attique. Base, colonne atticurge*.
Emploi subst. Attique (p. ell. de étage attique).
a) ,,Ornement d'architecture qui couronne un édifice ou la partie supérieure d'une façade, et a pour objet de dissimuler le toit`` (Bouillet 1859). Attique continu. Attique suivant sans interruption l'entablement d'un édifice. Faux attique. ,,Sorte de piédestal qui règne sous les bases d'un ordre, et empêche qu'elles ne soient masquées par une large corniche placée au-dessous`` (Noël 1968). P. ext. Attique de cheminée. Partie de la cheminée d'appartement, revêtue de plâtre, de marbre ou de bois, qui s'élève au-dessus de la tablette.
b) Étage supérieur, de dimension moindre, souvent orné de pilastres, servant d'amortissement à une façade. P. ext. Attique interposé. Attique situé entre deux grands étages. (Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Littré et Quillet 1965).
Rem. P. anal., en anat., le terme désigne l'étage supérieur de la caisse du tympan.
B.− Vieilli. Conforme à l'atticisme* :
4. Xénophon découvrit à son tour une route nouvelle. Sans s'appesantir, et sans rien perdre de l'élégance attique, il jeta des regards pieux sur le cœur humain, et devint le père de l'histoire morale. Chateaubriand, Génie du christianisme,t. 2, 1803, p. 82.
5. Le jeune homme [Mistral] nous récita quelques vers, dans ce doux et nerveux idiome provençal qui rappelle tantôt l'accent latin, tantôt la grâce attique, tantôt l'âpreté toscane. Lamartine, Cours fam. de litt.,40eentretien, 1859, p. 239.
Sel attique. Fine et spirituelle manière de penser, de s'exprimer et en particulier de plaisanter, caractéristique de l'atticisme; s'applique p. anal. à toute chose exprimée sur le même ton de délicate raillerie :
6. L'étranger, charmé à Paris et à Athènes, ne rencontre que des cœurs compatissants et des bouches toujours prêtes à lui sourire. Les légers habitants de ces deux capitales du goût et des beaux-arts, semblent formés pour couler leurs jours au sein des plaisirs. C'est là qu'assis à des banquets, vous les entendrez se lancer de fines railleries, rire avec grâce de leurs maîtres; parler à la fois de politique et d'amour, de l'existence de Dieu et du succès de la comédie nouvelle, et répandre profusément les bons mots et le sel attique, au bruit des chansons d'Anacréon et de Voltaire, au milieu des vins, des femmes et des fleurs. Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 1, 1797, p. 107.
Miel attique. [P. allus. aux abeilles de l'Hymette, réputées pour leur excellent miel, et à la légende selon laquelle ces abeilles se seraient posées sur les lèvres de Platon qui leur devrait la douceur de son style] :
7. Térence était africain, et cependant il semble avoir été nourri par les grâces athéniennes. Le miel attique est sur ses lèvres; on croirait aisément qu'il naquit sur le mont Hymette. Joubert, Pensées,t. 2, 1824, p. 159.
P. ext. [Qualifie un écrivain, son œuvre, sa langue, son esprit...] Qui présente des qualités (finesse, élégance, grâce...) comparables à celles des grands auteurs attiques :
8. − Eh! Bien, Rastignac, avez-vous vu Lucien? Il a fait peau neuve. − Si j'étais aussi joli garçon que lui, je serais encore plus riche que lui, répondit le jeune élégant d'un ton léger mais fin qui exprimait une raillerie attique. Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 9.
9. Tout cela d'Eugénie de Guérin est pur, net, distinct, bien vu, bien dit, rapidement conté; c'est classique, c'est attique et irréprochable. Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 9, 1863-69, p. 277.
10. Et baser, ce verbe néologique, que je voyais hier encore désigné d'une mauvaise note par une plume attique, faut-il donc absolument le proscrire, lui fermer la porte dans le nouveau dictionnaire? Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 11, 1863-69, p. 218.
PRONONC. : [a(t)tik]. Pour [tt] géminées et [t] simple dans le mot, cf. atticisme.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xves. adj. « d'Attique, de Grèce » et p. ext. « qui a des caractères propres aux Grecs » (Terence en françoys, 155 roéd. 1539 ds Delboulle, Recueil de notes lexicol. : Il a une langue angélique Et la vraye éloquence actique); av. 1560 au fig. miel attique (Du Bellay, Œuvres, éd. Chamard, Paris, 1908-31, t. 5, p. 65 : Or donc, Magny, puis que le ciel A confict d'un attique miel Tes vers sucrez, laisse les armes, Et chante l'amour et tes larmes); 1672 sel attique « plaisanterie fine » (Molière, Les femmes savantes, acte 3, scène 2, éd. du Seuil, 1962, p. 610); 2. 1639 subst. masc. archit. « petit ordre qu'on met au-dessus d'un plus grand pour terminer le bâtiment » (Comptes de Fontainebleau, p. 56 ds IGLF Techn. : Plus de donner trois couches de blancq de plomb au lambris de menuiserie du pourtour de ladicte chappelle au dessoubz de l'atique). Empr. au lat. atticus « d'Attique, d'Athènes » et p. ext. adj. désignant certaines qualités propres aux Athéniens (Plaute, Asin. 793 ds TLL s.v., 1133, 48; en partic. pour désigner une éloquence sobre et naturelle, Cicéron, Brut., 51, ibid., 1134, 39); attica mella au propre (Ovide, Medic., 82, ibid., 1133, 18); le lat. est lui-même empr. au gr. Α τ τ ι κ ο ́ ς « attique, athénien » (Hérodote ds Liddell-Scott).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 86.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Bouillet 1859. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − Gagnon (M.), Smith (S.). Le Vocab. de l'archit. en Fr. de 1500 à 1550. Cah. Lexicol. 1971, no18, p. 100. − Jossier 1881. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Noël 1968. − Rog. 1965, p. 115. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Adjectif

attique \a.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) propre à l’Attique ou, en particulier, à Athènes durant l’Antiquité
  2. Qui est fin, délicat, par allusion à la délicatesse et à la finesse du goût athénien.
    • Goût, finesse attique.
  3. (Par extension) Écrivain élégant et distingué.
  4. (Architecture) Qui consiste en pilastres raccourcis proportionnellement à l’étage qu’ils décorent et qui porte lui-même le nom d’étage attique ou, par ellipse, d’attique.
  5. Qualifie l’étage placé au sommet ou au milieu d’un édifice, de proportions moindres que les étages supérieurs ou inférieurs, séparé par une corniche du reste de la construction.

Nom commun

attique \a.tik\ masculin

  1. (Architecture) Étage placé au sommet ou au milieu d’un édifice, de proportions moindres que les étages supérieurs ou inférieurs, séparé par une corniche du reste de la construction.
    • Au-dessus du second ordre est un attique, un petit attique.
    • On a couronné ce bâtiment d’un attique, pour en cacher le toit.
    • L’attique du palais de Versailles.
    • [...] deux pavillons d’angles décorés de pilastres et d’attiques. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2-10, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  2. (Anatomie) Logette dans l'oreille moyenne où sont situé les osselets
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ATTIQUE. adj. des deux genres
. Qui est fin, délicat, par allusion à la délicatesse et à la finesse du goût athénien. Goût, finesse attique. Sel attique se dit de Tout ce qui porte le caractère de cette plaisanterie délicate et fine qui distinguait les Athéniens. Par extension, C'est un attique, se dit d'un Écrivain élégant et distingué. En termes d'Architecture, Ordre attique, Ordre qui consiste en pilastres raccourcis proportionnellement à l'étage qu'ils décorent et qui porte lui-même le nom d'Attique. Étage attique, ou, par ellipse, Attique. n. m. Étage placé au sommet ou au milieu d'un édifice, de proportions moindres que les étages supérieurs ou inférieurs, séparé par une corniche du reste de la construction. Au-dessus du second ordre est un attique, un petit attique. On a couronné ce bâtiment d'un attique, pour en cacher le toit. L'attique du palais de Versailles.

Littré (1872-1877)

ATTIQUE (a-tti-k') adj.
  • Conforme à l'atticisme. Goût, finesse attique. Ses railleries ne sont point froides ni recherchées, comme celles de ces faux imitateurs du style attique, mais vives et pressantes, Boileau, Longin, Sublime, 28. Au sel attique, au riant badinage, Il faut mêler la force et le courage, Voltaire, Ép. 3.

    Dialecte attique, le dialecte particulier aux Athéniens.

    Les auteurs attiques, ou simplement les attiques, les auteurs qui ont employé ce dialecte.

    Ordre attique, petit ordre de pilastres avec la plus courte proportion.

    Année attique, année luni-solaire de 12 ou de 13 mois, en usage à Athènes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ATTIQUE, (Géog. anc.) province de l’Achaïe, en Grece, entre la mer Egée, la Béotie, & le pays de Megare. Le peuple de l’Attique étoit divisé en dix tribus ; ces tribus occupoient une partie de la ville d’Athenes, & quelques bourgs, villages & villes. On y en ajoûta trois dans la suite ; & l’on démembra quelques portions des anciennes, pour former les nouvelles ; ce qui fait que certains bourgs, dans les anciens auteurs, sont attribués à différentes tribus. Le conseil des Prytanes étoit composé de cinquante personnes prises de chaque tribu. La tribu Erechthéïde étoit ainsi nommée d’Erectheus ; l’Egeïde, d’Egée ; la Pandionique, de Pandion ; la Leontide, de Leon, qui dévoua ses filles pour le salut de la patrie ; la Ptolomaïde, de Ptolomée, fils de Lagus ; l’Acamantide, d’Acamas, fils de Thésée ; l’Adrianique, d’Adrien ; l’Oenéïde, d’Oénée, fils de Pandion ; la Cécropide, du roi Cecrops ; l’Hyppothoontique, d’Hyppothoon, fils de Neptune ; l’Aiantide, ou l’Æantide, d’Ajax de Telamon ; l’Antiochide, d’Antiochus, fils d’Hercule ; l’Attalide, d’Attale, roi de Pergame. Ces treize tribus comprenoient 174 peuples ou communautés de noms différens.

Eirésides, Herme, Hephestia, Thorique, le Céramique de dehors, Cephale, Cicynna, Curtiades, Poros, Prospalta, Sphettos, Cholargos, appartenoient à l’Acamantide.

Marathon, Oené d’Aiantide, Ramne, Titacide, Tricorynthe, le Phalere, Psaphides, appartenoient à l’Aiantide ou Æantide.

Ægilie, Alopeque, Amphitropé, Anaphlyste, Atené, Besa, Thores, Itea, Crioa, Leccum, Leucopyra, Melenes, Pallené, Pentelé, Perrhides, Peleques, Semachides, Phryrn, appartenoient à l’Antiochide.

Agnus, Apollonia, Sunium, à l’Attalide.

Athmonon, Æxoné, Ales, Æxonines, Daedalides, Epieiquides, Melite, Xipeté, Pithos, Sypalette, Trinémeis, à la Cécropide.

Ales, Araphenides, Araphen, Baté, Gargette, Diomaea, Erechthia, Ericera, Icaria, Ionides, Collyte, Cydantides, Plothras, Philaedes, Chollides, à l’Egéide.

Agraulé, Anagyre, Euonymos, Themachos, Kedes, Cephysie, Lampra supérieure & inférieure, Pambotades, Pergasé, Sybrides, Phaegus, à l’Erechtéide.

Aphidne, Elousa, Oa, Adrianide, Phegaea, à l’Adrianide.

Azenia, Amaxanthea, Anacaea, Acherde, Decelaea, Elaeus, Eleusis, Troiades, Thimoitades, Keiriades, Coïlé, Corydallos, Oeum Deceleicum, Oenoé Hippothoontide, le Pirée, Spendale, à l’Hippothoontide.

Æthalides, Halime, Deirades, Ekalé, Eupyrides, Ketti, Cropia, Leuconium, Oeum Ceramicum, Paeonides, Potamos, Scambonides, Hybades, Phrearrhes, à la Leontide.

Acharne, Butades, Brauron, Epicephesia, Thria, Hippotamades, Laciades, Lucia, Oë, Perithoides, Ptelea, Tyrmides, Philé, à la Léontide.

Angelé, Cydathenaeum, Cytheron, Myrrhinus, Paeanie superieure & inférieure, Prasies, Probalynthe, Stirie, Phegaea, à la Pandionide.

Berenicides, Tyrgonides, Conthylé, Phlya, à la Ptolomaide.

Argilia, Harma, Achrade, Dryme, Edapteon, Enna, Echelides, Euchontheus, Zoster, Thebe, Thrion, Calé, le Ceramique de dedans, Cothocides, Colonos Hippios, Colonos Agoraios, Cynosarges, Larissa, Laurium, Lenaeum, Limnes, Miletum, Munichia, Panacte, Parnethe, Pnyx, Patrocleia, Sciron, Sporgilos, Hymette, Hysies, Phormisii, Phrittii, Chitone, Orope, sont des lieux dont on ignore les tribus.

Attique. Voyez Epoque, ou Ere attique.

Attique, Tribu attique. Voyez Tribu.

Attique, talent attique. Voyez Talent.

Attique, (en Architecture.) étage peu élevé qui sert à couronner & exhausser un bel étage, tel que celui qui se voit à Versailles du côté des Jardins : ou nomme cet étage supérieur attique, parce que sa proportion imite celle des bâtimens pratiqués à Athenes, qui étoient tenus d’une hauteur médiocre, & sur lesquels il ne paroissoit point de toits ; aussi faut-il se garder d’en faire paroître de trop élevés, qui sembleroient accabler cet étage ; & si dans un bâtiment de beaucoup de profondeur, on ne pouvoit se dispenser d’introduire des combles apparens, il faudroit se garer de pratiquer sous ces combles de pareils étages, malgré l’usage fréquent qu’on en fait dans nos bâtimens à la place des mansardes ; ce qui rend à la vérité les étages supérieurs beaucoup plus praticables.

Ces especes d’étages sont souvent décorés d’un ordre d’architecture qui n’a rien de commun avec la proportion des cinq especes d’ordonnances, toscane, dorique, ionique, corinthienne ; & composée : mais cependant il doit y avoir quelque rapport avec le genre d’architecture qui le reçoit ; c’est-à-dire, que chacun des cinq ordres a sa proportion particuliere, qui exprime le genre rustique, solide, moyen, délicat, & composé ; & que l’ordre attique, à lui seul, doit emprunter de chacun de ces ordres le caractere qui lui convient, selon qu’il est placé sur l’un d’eux, sans pour cela avoir plus de cinq diametres au moins, ou six diametres au plus, & se distinguer principalement par la richesse ou la simplicité, selon que l’exige la convenance du bâtiment.

La plûpart des architectes sont d’avis contraires sur la hauteur qu’on doit donner à cet ordre, par rapport à celui de dessous. Ce qu’ils ont trouvé de plus parfait dans les exemples antiques, n’a pû les accorder : les uns lui donnent les deux tiers de la hauteur de l’ordre qui les soûtient ; les autres ne lui en donnent que la moitié. Je suis de ce dernier avis, & conviens néanmoins que cette proportion peut varier de quelque chose, selon que l’édifice est plus ou moins élevé ; ce qui ne peut se déterminer qu’à la faveur des regles de l’optique, sans lesquelles on ne peut que tâtonner, risquer de faire des fautes monstrueuses, ou réussir par un heureux hasard.

Jamais il ne faut employer cet ordre en colonne, sa proportion raccourcie ne pouvant jamais faire un bon effet ; & quand il se trouve des colonnes dans l’ordonnance d’un bâtiment que l’on veut couronner d’un attique, il faut reculer ce dernier ordre à-plomb des pilastres de dessous, & couronner les colonnes de devant avec des figures, comme a Versailles, à S. Cloud, à Clagny, &c. Il faut savoir aussi que les croisées que l’on pratique dans ces étages doivent être quarrées, ou tout au plus que leur largeur doit être à leur hauteur, comme 4 est à 5, & sur-tout éviter de les faire barlongues, forme, consacrées aux soûpiraux. Voyez Abajour.

Les balustrades qui couronnent cet étage, doivent aussi se ressentir de sa proportion raccourcie, & avoir environ un cinquieme moins de hauteur que celles qui couronnent un ordre régulier.

On pratique souvent des attiques sans ordre & sans croisée : ils sont destinés à recevoir seulement des inscriptions au lieu de balustrades, tels qu’on voit ceux de la porte S. Denys, S. Martin, S. Bernard, & à la plûpart des fontaines publiques ; alors ces attiques prennent le nom de l’architecture qui les reçoit, & de la diversité des formes qui les composent ; ce qui fait appeller attique continu, celui qui entoure toutes les faces d’un bâtiment sans interruption ; attique circulaire, celui qui sert d’exhaussement à un dôme, à une coupole, à une lanterne, &c. attique interposé, celui qui est situé entre deux grands étages ; attique de comble, celui qui est construit de pierre ou de bois, revêtu de plomb, servant de parapet à une terrasse, plate-forme, &c. attique de cheminée, le revêtissement de marbre ou de menuiserie, depuis le dessus de la tablette, jusqu’environ la moitié de la hauteur du manteau ; ces derniers étoient fort usités dans le dernier siecle, avant l’usage des glaces : Versailles, Trianon, & Clagny, nous en fournissent des exemples, que l’on imite encore aujourd’hui dans les grandes pieces, où la dépense & la décoration des glaces seroient superflues. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « attique »

Du latin Atticus, du grec ancien Ἀττικός, attikos (« habitant de l’Attique »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀττιϰὸς, qui appartient à l'Attique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « attique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attique atik

Évolution historique de l’usage du mot « attique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attique »

  • Le château est un bel exemple de l’architecture de style Louis XIII, dont la caractéristique la plus évidente est un jeu de polychromie unique dans la région. L’ardoise et le grès rouge, comme la brique dans le reste du royaume, contrastent avec la blancheur du calcaire. Autres références au style, la recherche d’horizontalité, les fenêtres, allégées de leurs meneaux et croisillons, et l’ordre attique, cher à l’architecture française. ladepeche.fr, Château d’Olemps, une merveille de grés rose à l’architecture française - ladepeche.fr
  • Terrasses et rez-de-chaussée comme des pièces à vivre Tout en élégance, les façades de béton blanc abritent un jeu de terrasses nichées dans les interstices. Les brises vues modulables s’animent au gré de l’ensoleillement et contribuent au bien-être des résidents. Les jardins en rez-de-chaussée et les généreuses terrasses de la résidence sont de vraies pièces à vivre offrant aux résidents des espaces extérieurs préservés ouverts sur la nature et offrant des vues dégagées sur les collines. Au dernier étage, d'où l'on peut apercevoir la mer, les appartements en attique jouissent de superbes panoramas sur le quartier et la nature marseillaise. Plus que jamais, Eloquence devance son époque en adoptant les principes d’une construction durable respectueuse de l’environnement et économe en ressources énergétiques. LaProvence.com, Économie | Eloquence, votre prochain appartement neuf vous attend ! | La Provence
  • C'est que l'emplacement a son charme, à 50 mètres de la plage, sur le très courtisé Bassin d'Arcachon. Et il a les faveurs d'un promoteur qui va y  implanter un programme immobilier : les “Belles de Taussat”. Le projet, destiné aux « seniors actifs », comprend 74 logements répartis en quatre bâtiments s’élevant sur deux niveaux (R+1) et attique (c’est-à-dire un second étage en recul par rapport aux façades). 110 stationnements en sous-sol sont aussi prévus. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Bassin d'Arcachon : des démolitions en série pour un projet immobilier contesté à Lanton
  • A Dubaï, le magicien suisse dispose d’un attique avec vue panoramique sur la marina et l’océan dans un appartement de 566 m2 disposant de 5 chambres avec leur salle de bain en suite. Sur le toit du «Rêve», le nom de l’immeuble sont posés une piscine et un centre de fitness. L’immeuble doté d’une conciergerie 5 étoiles 24h24 lui permet de commander un hélicoptère ou un jet privé. Sport24, L’appartement de luxe de Federer à Dubaï - Scan Sport
  • En sus des ateliers et espaces de production, le quatrième étage offre de la place pour développer et transmettre tous ces métiers de haut artisanat que Patek Philippe s’attache à préserver (gravure main, émaillage, guillochage, marqueterie de bois, etc.). S’y trouve également un auditorium de 299 places. Le bâtiment est couronné au cinquième étage par un restaurant de 880 places en attique jouissant d’une vue circulaire sur la campagne et les montagnes environnantes et par quatre salons VIP. Le Figaro.fr, Une Patek Philippe Calatrava en édition limitée en hommage à la nouvelle manufacture

Images d'illustration du mot « attique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « attique »

Langue Traduction
Anglais attic
Espagnol ático
Italien attico
Allemand dachboden
Chinois 阁楼
Arabe علبه
Portugais sótão
Russe чердак
Japonais 屋根裏
Basque ganbaran
Corse attico
Source : Google Translate API

Synonymes de « attique »

Source : synonymes de attique sur lebonsynonyme.fr
Partager