La langue française

Attiger

Sommaire

  • Définitions du mot attiger
  • Phonétique de « attiger »
  • Évolution historique de l’usage du mot « attiger »
  • Traductions du mot « attiger »
  • Synonymes de « attiger »

Définitions du mot attiger

Trésor de la Langue Française informatisé

AT(T)IGER,(ATIGER, ATTIGER) verbe trans.

Argot
A.− Blesser, meurtrir :
1. − Tiens, il vient d'être attigé, celui-là, et pourtant... Une blessure fraîche mouille le cou d'un corps presque squelettique. Barbusse, Le Feu,1916, p. 292.
Emploi pronom. Se blesser, se faire du mal physiquement ou moralement (cf. É. Chautard, La Vie étrange de l'arg., 1931, p. 224).
B.− Attiger la cabane, le gourbi. La renverser.
C.− ,,Accroître, développer excessivement`` (Esn. 1965) :
2. Les reproductions c'est-à-dire... Je faisais sauter les engueulades... Je conservais que les enthousiasmes... Je dressais une liste des souscripteurs... J'atigeais bien la cabane... Quatre queues au bout des zéros!... Céline, Mort à crédit,1936, p. 479.
P. ext., cour. Exagérer :
3. Dans mon milieu, le flirt était banni comme quelque chose de ridicule et d'indigne, les amoureux étaient des amoureux transis et la grande affaire était l'amitié. On attigeait même un peu dans ce sens, c'était la mode, et j'avoue que c'était moi qui donnais le ton, malgré mon amie Élisabeth. E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 301.
PRONONC. ET ORTH. : [atiʒe]. Parfois écrit avec un seul t (cf. supra ex. 2), sans doute parce que le mot appartient surtout à la lang. parlée.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1808 pop. attiger « meurtrir de coups » (D'Hautel ds Sain. Sources Arg. t. 1, p. 143 : Attigé, avoir la figure ou l'œil attigés, c'est-à-dire le visage meurtri de coups, l'œil noir ou poché. Cette expression est d'un fréquent usage parmi les écoliers et les petits garçons qui courent les rues); 1829 arg. « torturer » (Recueil d'argot ds Mémoires d'un forban philosophe, ibid., t. 2, p. 168); 2. 1922 absol. « exagérer » (De Montherlant, Le Songe, p. 145). Var. phonét. de aquiger* (Sain. Sources Arg. t. 2, p. 276; Esn.);
STAT. − Fréq. abs. littér. : 13.
BBG. − Esn. 1966. − France 1907. − Larch. 1880. − Larch. Suppl. 1880. − La Rue 1954. − Le Breton 1960. − Michel 1856. − Sain. Lang. par. 1920, p. 516. − Sandry-Carr. 1963.

Wiktionnaire

Verbe

attiger \a.ti.ʒe\ intransitif et transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Argot) Exagérer.
    • Allez, riposta-t-il, n'attige pas. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Elle abuse, elle attige … elle m’emmerde, vous dis-je. — (Georges Brassens, Misogynie à part)
  2. (Argot) (Vieilli) (Rare) Frapper, blesser, meurtrir.
    • Il essayait de me repousser, mais déjà, d’un coup de talon sec, je lui attigeais les orteils de l’autre pinceau. — (Albert Simonin, Grisbi or not grisbi, Série noire, 1954, page 196)
  3. (Argot) Bousculer, malmener ; discréditer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « attiger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attiger atiʒe

Évolution historique de l’usage du mot « attiger »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « attiger »

Langue Traduction
Anglais attract
Espagnol atraer
Italien attirare
Allemand anlocken
Chinois 吸引
Arabe جذب
Portugais atrai
Russe привлекать
Japonais 引き付ける
Basque erakarri
Corse attirà
Source : Google Translate API

Synonymes de « attiger »

Source : synonymes de attiger sur lebonsynonyme.fr
Partager