La langue française

Astreint

Sommaire

  • Définitions du mot astreint
  • Étymologie de « astreint »
  • Phonétique de « astreint »
  • Évolution historique de l’usage du mot « astreint »
  • Citations contenant le mot « astreint »
  • Traductions du mot « astreint »
  • Synonymes de « astreint »
  • Antonymes de « astreint »

Définitions du mot astreint

Trésor de la Langue Française informatisé

ASTREINDRE, verbe trans.

A.− Emploi trans. Astreindre qqn à qqc., à faire qqc.Assujettir quelqu'un à quelque chose, lui imposer une règle, une discipline ou bien un acte, qui revêtent un caractère d'obligation rigoureuse. Synon. contraindre.
1. [Le suj. est une pers.] :
1. Si le même esprit de prudence et de prévoyance, qui a fait borner à un petit nombre d'années déterminé la mission du dépositaire du pouvoir exécutif, a fait aussi qu'on l'a assujetti à des règles dans l'exercice de ce pouvoir; si on l'a astreint à suivre certaines formes, à s'adjoindre certaines personnes, à ne point agir contre leur avis; et si des mesures réellement efficaces ont été prises pour qu'il ne puisse s'affranchir de ces entraves, alors sans doute ce principal agent de la nation sera sans inconvénient. Destutt de Tracy, Commentaire sur l'Esprit des lois de Montesquieu,1807, p. 190.
2. Il s'agit donc, pour obtenir des attitudes ou des mouvements très développés et très variés, d'astreindre les muscles à travailler dans les limites extrêmes de leurs possibilités. M. Bourgat, Techn. de la danse,1959, p. 15.
Au passif :
3. Dans le parc proprement dit, les diverses actions de l'homme sont soumises à un régime spécial plus ou moins restrictif suivant les cas : si les activités pastorales et forestières ne peuvent y être totalement interdites, elles y sont réglementées; de même le tourisme est astreint au respect de la nature, de manière à sauvegarder un champ d'observation incomparable. G. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 386.
Rem. En poésie, rare, part. passé employé comme adj. Imposé :
4. Quand on avait la foi dans ces premiers moments On ne demandait pas des formules astreintes. Quand on avait la loi sous ces premiers serments On ne demandait pas des règles de contraintes. Péguy, Ève,1913, p. 723.
2. [Le suj. est une chose] :
5. ... elle s'est endormie sur votre épaule [Cécile] et vous la caressiez, vous lui donniez de petits baisers sur ses cheveux noirs qui se décoiffaient peu à peu, s'échappaient de l'ordre auquel les astreignaient leurs épingles, ... M. Butor, La Modification,1957, p. 189.
Rem. Emploi styl. dans l'ex. suiv. avec retour au sens étymol. du verbe « resserrer, lier » :
6. Ah, ce n'est point le bonheur que je t'apporte, mais ta mort, et la mienne avec elle, Mais qu'est-ce que cela me fait à moi que je te fasse mourir, Et moi, et tout, et tant pis! pourvu qu'à ce prix qui est toi et moi, Donnés, jetés, arrachés, lacérés, consumés, Je sente ton âme, un moment qui est toute l'éternité, toucher, Prendre La mienne comme la chaux astreint le sable en brûlant et en sifflant! Claudel, Partage de Midi,1reversion, 1906, II, p. 1030.
B.− Emploi pronom. réfl. (plus fréq.) S'astreindre à qqc., à faire qqc.S'astreindre à (un travail, une tâche, un exercice, une discipline, etc.) Exiger de soi-même un effort physique ou moral :
7. C'était cela sa résolution, cette volonté subitement arrêtée de ne rien lui dire. Et lui, le pauvre enfant, qui n'était venu chercher cette certitude que pour avoir le droit de lui parler! Dans le moment même qu'il savait, il s'astreignait à oublier; il se condamnait au silence. Petite grande âme héroïque, qui avait compris que la dame en noir qui avait besoin de son secours ne voudrait pas d'un salut acheté au prix de la lutte du fils contre le père! G. Leroux, Le Parfum de la Dame en noir,1908, p. 26.
8. La discipline que je me suis imposée durant trois ans n'aura pas été sans profit; mais je trouve aujourd'hui profit plus grand à m'en dégager qu'à continuer de m'y astreindre. Gide, Journal,Feuillets, 1937, p. 1290.
PRONONC. ET ORTH. : [astʀ ε ̃:dʀ ̥], j'astreins [ʒastʀ ε ̃]. Enq. : /astʀ ε ̃/ (il) astreint. Fér. Crit. t. 1 1787 mentionne et condamne, au nom de l'étymol., une orth. astraindre.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Fin xiies. « lier, attacher étroitement » (S. Bern., Serm., Richel. 24768, fo110 rods Gdf. : Quant li dedantriene uniteiz des cuers assamblet la deforaine multipliciteit et astrent par lo glus de chariteit et par lo liien de paix); 1611, Cotgr.; 2. fin xiies. « s'obliger par un effort » (Moralités sur Job, éd. W. Fœrster, 311, 17 ds T.-L. : Maintes foiz turnons nos mimes les visces el usage de vertuz, se nos nos astraindons encontre eaz par fort estude); 1355 astreindre « obliger strictement à qqc. » (Bersuire, B.N. 20312 ter, fo27 rods Gdf. Compl. : Si l'amour et la charité du commun proufit ne l'i astreinsist). Du lat. astringere « lier, attacher (hommes ou choses) » sens propre (Plaute, Bacch., 823 ds TLL s.v., 959, 72); d'où au fig. (Plaute, Trin., 699, ibid., 962, 14), « lier, engager (sa parole) » (Cicéron, Off. 3, 111, ibid., 963, 27) et « obliger à (qqc.) » (Cicéron, Leg., 2, 48, ibid., 964, 14). Influence des verbes en -aindre pour certaines formes de l'a. fr.; prononc. du s- par influence du lat. écrit.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 285. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 313, b) 261; xxes. : a) 564, b) 462.
BBG. − Pierreh. Suppl. 1926. − Suavet 1963. − Timm. 1892.

Wiktionnaire

Adjectif

astreint \as.tʁɛ̃\

  1. Limité par des règles, lois, conventions ; obligé, contraint.
    • L’algèbre est si astreinte à la considération des figures. — (René Descartes, Discours de la méthode 2, 5)
    • À mesure que l'on monte dans la hiérarchie militaire ou la hiérarchie sociale, on se trouve plus ou moins astreint à l'initiative. Alors, adieu la paix. — (Remy de Gourmont, Pendant l'Orage, Mercure de France, 1915, p. 36-37)
    • Ils pourront en outre être astreints par un juge à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour faire cesser la diffusion de fausses informations, à savoir « toutes allégations ou imputations inexactes ou trompeuses » d’un fait de nature à altérer la sincérité d’un scrutin à venir. — (Marc Rees, Loi anti-fake news : l'Asic interroge la Commission européenne et la CNIL, Next INpact, 22 octobre 2018 → lire en ligne)

Forme de verbe

astreint \as.tʁɛ̃\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe astreindre.
  2. Troisième personne du singulier du présent du verbe astreindre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASTREINT (a-strin, strin-t') part. passé.
  • Obligé à. Astreint à un rude labeur. L'algèbre est si astreinte à la considération des figures, Descartes, Méth. 2, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « astreint »

(Date à préciser) Du participe passé de astreindre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « astreint »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
astreint astrɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « astreint »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « astreint »

  • Chaque contribuable est quelqu’un qui travaille au profit du gouvernement sans être astreint à passer les concours de fonctionnaires. De Ronald Reagan
  • Tout ce que la constitution de l'univers nous astreint à souffrir, endurons-le en faisant preuve de grandeur d'âme. De Sénèque / La Vie heureuse
  • Celui qui veut conserver sa liberté doit protéger même ses ennemis de l’oppression ; car s’il ne s’y astreint pas il créera ainsi un précédent qui l’atteindra un jour. De Thomas Paine
  • Dans un univers d'astreinte morale, endosser le costume du démon tentateur peut être une forme de civilité. De Anonyme
  • La beauté vitale peut tout se permettre : elle n'est pas astreinte aux limitations du goût. De Jean Rostand / Carnet d’un biologiste
  • Payet était déjà lié à Marseille jusqu’en 2022. Il s’agit donc d’une prolongation de deux ans et avec des conditions nettement moins avantageuses que celles du précédent. Son salaire, qui s’élève à 3 M€ annuel, sera divisé par deux cette saison, il sera réduit de 30% l’année suivante et et il le sera de manière plus conséquente encore après 2021 s’il n’atteint pas un nombre suffisant d’apparitions. Le Réunionnais s’est donc astreint à un gros sacrifice sur le plan financier, mais il a été content de le faire afin d’aider le club en cette période difficile. 24matins.fr, OM : Payet prolonge de deux ans avec projet de reconversion et efforts financiers phénoménaux
  • Il s’est astreint à un silence médiatique depuis 2014, et s’y est jusqu’ici tenu. René Vandierendonck, maire de Roubaix de 1994 à 2012, fait une exception pour ce second tour des municipales. Il a en effet fait le choix de prendre officiellement position en faveur de Karim Amrouni, candidat à la tête d’une liste divers-gauche, face au maire sortant Guillaume Delbar. La Voix du Nord, Municipales à Roubaix: l’ancien maire René Vandierendonck soutient Karim Amrouni
  • C’est la tâche à laquelle s’est astreint Vecteur Plus, spécialiste de la veille commerciale et stratégique, basée notamment sur l’analyse des données de la commande publique (1). Depuis le début du confinement, Hervé Chevallier, directeur Intelligence marché ausculte les appels d’offres (AO) publiés chaque semaine, les mettant en relation avec les données 2019. La Gazette des Communes, La commande publique ne retrouve pas son rythme de croisière
  • Mais depuis début juin, Jules s’astreint de nouveau à un planning plus précis. Malgré ce travail soutenu et continu, l’étudiant ne sent pas tout à fait armé. "Je crois qu’on ne peut jamais se sentir vraiment prêt. Dans un concours, on peut toujours tomber sur un sujet qui nous met en difficulté malgré sa préparation. Il faut faire le deuil d’une préparation parfaite". , Concours d’entrée en école de commerce : "il faut faire le deuil d’une préparation parfaite" - L'Etudiant
  • Le tribunal administratif a rendu son jugement le 19 mai concernant une requête sur le Plan local d’urbanisme. Le demandeur a été débouté et astreint à verser 1 200 € à la commune, le PLU est donc validé. midilibre.fr, Le conseil municipal a décidé de ne pas augmenter les impôts - midilibre.fr
  • Enfin, un sortant de prison peut être astreint à une mesure de surveillance judiciaire pendant une période égale aux réductions de peines dont il a bénéficié. Mais les aménagements de peine pour les terroristes ont été pratiquement supprimés, par la loi comme par la pratique. , Terrorisme : l’Assemblée crée un nouveau régime de sûreté - Pénal | Dalloz Actualité
  • Emmanuel Macron est sorti du relatif confinement auquel il s’était astreint durant la crise sanitaire. Le président de la République s’est rendu, mardi 16 juin, sur le site de recherche et de production de vaccins de Sanofi, à Marcy-l’Etoile (Rhône), l’un des plus importants au monde avec ses 3 500 salariés. Le Monde.fr, L’Etat et Sanofi s’associent dans la recherche d’un vaccin contre le Covid-19
  • Loué pour « sa bonne humeur », l’homme, admirateur de Gandhi et fervent supporteur des féminines de l’OL, est aussi apprécié pour « son calme ». Les séances de footing tous les deux jours et les exercices de respiration auxquels il s’astreint n’y sont certainement pas étrangers. « Je ne l’ai jamais vu s’énerver. La fatigue finit par se faire sentir à l’approche de l’échéance mais je le sens serein », poursuit le membre de son équipe de campagne. , Municipales 2020 à Lyon : Qui est Grégory Doucet, l’écologiste qui pourrait remplacer Gérard Collomb ?

Traductions du mot « astreint »

Langue Traduction
Anglais constrained
Espagnol constreñido
Italien costretto
Allemand eingeschränkt
Chinois 受约束的
Arabe مقيدة
Portugais constrangido
Russe ограничен
Japonais 拘束された
Basque mugatutako
Corse vincente
Source : Google Translate API

Synonymes de « astreint »

Source : synonymes de astreint sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « astreint »

Partager