La langue française

Amphibologie

Sommaire

  • Définitions du mot amphibologie
  • Étymologie de « amphibologie »
  • Phonétique de « amphibologie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amphibologie »
  • Citations contenant le mot « amphibologie »
  • Traductions du mot « amphibologie »
  • Synonymes de « amphibologie »

Définitions du mot « amphibologie »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMPHIBOLOGIE, subst. fém.

A.− LING., RHÉT.
1. Manière de s'exprimer offrant un double sens en raison de la construction généralement maladroite (quoique grammaticalement correcte) d'un membre de phrase :
1. Il y a amphibologie dans une phrase lorsque la construction de cette phrase peut donner lieu à deux interprétations différentes. L'amphibologie vient d'un mauvais arrangement dans les mots ou dans les propositions (...). On se modèle sur ceux que l'on fréquente imperceptiblement. P. Larousse, Cours de style,Paris, 1851, pp. 71-73.
2. ... l'on sait (...) avec quel zèle, écrivains, grammairiens ou lexicologues pourchassent le moindre soupçon d'obscurité ou d'amphibologie... J. Paulhan, Les Fleurs de Tarbes,1941, p. 128.
2. Construction offrant une telle ambiguïté :
3. ... aussi, et malgré la curiosité du style de Tertullien, un style concis, plein d'amphibologies, reposé sur des participes, heurté par des oppositions, (...) il n'ouvrait plus guère l'Apologétique et le Traité de la patience ... J.-K. Huysmans, À rebours,1884, p. 43.
B.− PHILOS. Proposition qui présente un double sens :
4. ... il est permis d'ergoter, de traduire et d'altérer. Ambiguïté syntaxique, amphibolie des mots, − c'est le brouillard propice où vont germer les malentendus... V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 159.
Rem. La lang. philos. emploie plus fréquemment le synon. amphibolie (cf. Foulq.-St-Jean 1962).
Prononc. : [ãfibɔlɔ ʒi].
Étymol. ET HIST. − 1546 amphibologie « ambiguïté, équivoque » (Rabelais, Tiers Livre, éd. crit. par M. A. Screech, Droz, 1964, chap. 19, p. 139 : Maintes foys y ont faict erreur ceulx voyre qui estoient estimez fins et ingenieux, tant à cause des amphibologies, equivocques et obscuritez des mots, que de la briefveté des sentences). Empr. au lat. amphibologia, terme de rhét. « id. » (lui-même composé du gr. α ̓ μ φ ι ́ ϐ ο λ ο ς « ambigu » et λ ο ́ γ ο ς « parole », Cassiodore, Psal. c. 151A ds Blaise); TLL note qu'il est fréquemment rencontré dans les manuscrits pour amphibolia, son synon. (amphibolie) dès le 1ers. av. J.-C. dans la Rhétorique à Herennius (cf. TLL s.v. amphibolia, 1979, 61).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 5.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Dem. 1802. − Foulq.-St-Jean 1962. − Franck 1875. − Goblot 1920. − Gramm. t. 1. 1789. − Laf. 1878. − Mots rares 1965. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

amphibologie \ɑ̃.fi.bɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. (Rhétorique) Arrangement des mots d’une phrase qui peut la faire interpréter en deux sens différents et même contraires.
    • Il y avait souvent de l’amphibologie dans les oracles.
    • Il y a dans cette phrase une amphibologie.
    • L’inversion produit souvent des amphibologies.
    • En français, des phrases comme Le chat saute sur la table., J’ai nommé mon fils Adolphe, contiennent une part d’amphibologie.
    • Quoique la langue française s’énonce communément dans un ordre qui semble prévenir toute amphibologie, cependant nous n’en avons que trop d’exemples. — (Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen: actes du colloque international: Namur, 26, 27 et 28 novembre 1998, 2000)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMPHIBOLOGIE. n. f.
Arrangement des mots d'une phrase qui peut la faire interpréter en deux sens différents et même contraires. Il y avait souvent de l'amphibologie dans les oracles. Il y a dans cette phrase une amphibologie. L'inversion produit souvent des amphibologies.

Littré (1872-1877)

AMPHIBOLOGIE (an-fi-bo-lo-jie) s. f.
  • Arrangement des mots d'où résulte un sens douteux. Voici un exemple d'amphibologie dans Molière : Et de même qu'à vous je ne lui suis pas chère, Mélic. II, 3. Le sens est : Je ne lui suis pas chère comme à vous, de même qu'à vous. Mais au premier abord le sens paraît être : Je ne vous suis pas chère, et je ne lui suis pas chère. Cette amphibologie résulte de l'inversion.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMPHIBOLOGIE, s. f. (terme de Grammaire.) ambiguité. Ce mot vient du Grec ἀμφιϐολία, qui a pour racine ἀμφὶ, préposition qui signifie environ, autour, & βάλλω, jetter ; à quoi nous avons ajoûté λόγος, parole, discours.

Lorsqu’une phrase est énoncée de façon qu’elle est susceptible de deux interprétations différentes, on dit qu’il y a amphibologie, c’est-à-dire qu’elle est équivoque, ambiguë.

L’amphibologie vient de la tournure de la phrase, c’est-à-dire de l’arrangement des mots, plûtôt que de ce que les termes sont équivoques.

On donne ordinairement pour exemple d’une amphibologie, la réponse que fit l’oracle à Pyrrhus, lorsque ce Prince l’alla consulter sur l’évenement de la guerre qu’il vouloit faire aux Romains :

Aio te, Æacida, Romanos vincere posse.

L’amphibologie de cette phrase consiste en ce que l’esprit peut ou regarder te comme le terme de l’action de vincere, ensorte qu’alors ce sera Pyrrhus qui sera vaincu ; ou bien on peut regarder Romanos comme ceux qui seront vaincus, & alors Pyrrhus remportera la victoire.

Quoique la langue Françoise s’énonce communément dans un ordre qui semble prévenir toute amphibologie ; cependant nous n’en avons que trop d’exemples, surtout dans les transactions, les actes, les testamens, &c. nos qui, nos que, nos il, son, sa, se, donnent aussi fort souvent lieu à l’amphibologie : celui qui compose s’entend, & par cela seul il croit qu’il sera entendu : mais celui qui lit n’est pas dans la même disposition d’esprit ; il faut que l’arrangement des mots le force à ne pouvoir donner à la phrase que le sens que celui qui a écrit a voulu lui faire entendre. On ne sauroit trop répéter aux jeunes gens, qu’on ne doit parler & écrire que pour être entendu, & que la clarté est la premiere & la plus essentielle qualité du discours. (F)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amphibologie »

Du latin amphibologia, du latin classique amphibolia, du grec ancien ἀμφιβολία, amphibolia (« ambigüité ») ; le radical est le même que dans parabole.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amphibologia, par abréviation, pour amphibolologia, de ἀμφίϐολος, ambigu (voy. AMPHIBOLE) et λόγος, discours (voy. LOGIQUE). Ce mot a été taxé de barbarisme ; il faudrait en effet dire amphibolologie ou amphibolie ou amphilogie. Mais il n'y a pas à revenir là-dessus ; outre que amphibologia est déjà dans le latin, l'oreille a produit une contraction du mot comme dans idolâtrie pour idololâtrie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amphibologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amphibologie ɑ̃fibɔlɔʒi

Évolution historique de l’usage du mot « amphibologie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amphibologie »

  • Pour vous parler d’amphibologie, qui n’est pas l’étude scientifique dans leur milieu naturel des amphibiens, mais une « construction maladroite qui rend le sens d’un énoncé équivoque, obscur ou ridicule », quoi de plus éloquent qu’une photo ? Jugez vous-mêmes. Culture générale, Qu'est ce que l’amphibologie ? - Culture générale
  • Des points de contacts peuvent néanmoins être identifiés. Tout d’abord en ce que « [l]’artifice invite à travailler l’entre-deux, l’amphibologie, la duplicité[3] ». Ensuite, car artifice et frontière semblent se rejoindre au sein de la création artistique, notamment par l’impératif du cadre et l’usage de la contrainte qui, selon Marcel Benabou, « apparait comme […] un redoublement superflu des exigences de la technique […]. Tout se passe […] comme s’il y avait une frontière étanche entre deux domaines, celui où l’observance de quelques règles va de soi comme un fait naturel, celui où l’excès de la règle est perçu comme artifice indigne. » La dernière phrase soulève la question de la frontière établie entre naturel et artificiel mais également, par extension, entre art et artifice. La supposition d’une possibilité de « l’art [à dégénérer] en artifice[4] » incite à s’interroger sur la conception de l’art qu’elle présuppose et sur ce qui séparerait l’artifice de ce dernier. , Artifice(s) et frontières (Bordeaux)
  • Qui n’est pas la science qui étudie le taux de jolies personnes dans les salles universitaires mais une figure grammaticale. Une ambigüité stylistique en somme qui  permet d’aboutir à une phrase qui possède un double sens.  D’abord perçue comme une faute de construction, l’amphibologie est devenue au fil du temps un jeu pour les auteurs. Mais le choix des mots se doit d’être bien senti pour que cela fonctionne. Et comme toujours, rien ne vaut une  série d’exemples  pour mieux appréhender le concept : Culture générale, Le mot du mercredi : Amphibologie - Culture générale
  • Autant que les forts profits, les coûts bas, admirez l’amphibologie, l’à bas coût, le low-cost, sont le principe central du monde remplaciste. Tout y devient low-cost, même quand c’est aussi cher pour le consommateur que sa version originelle. Ce monde est caractérisé par la prolétarisation autant que par la paupérisation. Sous la pression de la surpopulation ville et campagne y convergent en banlieue, cet à-côté du lieu, cet à la place de l’être. Les banlieues à leur tour évoluent en terrain vague, cette terre gaste, gâchée, pourrie, ce Waste Land prophétisée par T. S. Eliot. Le racisme avait fait de l’Europe un champ de ruines, l’antiracisme la transforme en bidonville. Africa Top Success , Colonisations en débat ! - Africa Top Success
  • Dans un «certificat médical déclaratif» qu’il nous a fait parvenir, le professeur atteste qu’il n’est pas nécessaire d’être devin pour «affirmer sans aucune équivoque, ni amphibologie ni ambiguïté, que monsieur Bouteflika Abdelaziz souffre d’une pathologie chronique et invalidante incompatible avec la fonction supérieure qu’il occupe». «Ad validitatem et pour la solennité, le sus-nommé n’est pas en possession de toutes ses facultés mentales et motrices et son état de santé est sensiblement très altéré avec perte des fonctions cognitives», précise le spécialiste. Il considère que «l’ouverture d’une protection juridique au bénéfice du sus-nommé est plus que nécessaire et même impérative». El Watan, Professeur Boubezari : «Le présent certificat est établi en mon âme et conscience» | El Watan
  • Autant « microbes » qu’enfants en conflit avec la loi renvoient à des images. Leur amphibologie en fait des réservoirs de peur et des leitmotivs pour une approche sécuritaire des problèmes criminels et sociaux. Ces faux-concepts véhiculent une image fausse de nouveauté, là où il faut voir transmission d’une sous-culture. Ils font allusion à une communauté fictive avec un chef (Zama ou Pithagore), là où il y a en réalité une multitude de cliques qui bien souvent s’ignorent. Ils font miroiter une solution radicale, amnésique aux promesses et échecs des méthodes répressives passées et présentes (les opérations coups de poing des années 1980, la SAVAC, le PC-crise, le CECOS, le CCDO). JeuneAfrique.com, Les « microbes » n’existent pas : contribution pour une lutte efficace contre la criminalité juvénile à Abidjan – Jeune Afrique

Traductions du mot « amphibologie »

Langue Traduction
Anglais amphiboly
Source : Google Translate API

Synonymes de « amphibologie »

Source : synonymes de amphibologie sur lebonsynonyme.fr
Partager