La langue française

Amende

Sommaire

  • Définitions du mot amende
  • Étymologie de « amende »
  • Phonétique de « amende »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amende »
  • Citations contenant le mot « amende »
  • Images d'illustration du mot « amende »
  • Traductions du mot « amende »
  • Synonymes de « amende »
  • Antonymes de « amende »

Définitions du mot amende

Trésor de la Langue Française informatisé

AMENDE, subst. fém.

A.− Peine matérielle.
1. DR., lang. cour. Peine pécuniaire infligée pour une infraction. Amende pénale, payer une amende :
1. Ils [les collecteurs] traînaient en prison les personnes qui tardaient à payer, et ajoutaient une amende à la quote-part, prétendant qu'on méritait punition pour avoir manqué aux ordres sacrés du roi. P. de Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 2, 1821-1824, pp. 333-334.
2. Coulon n'avait pas fini : − « Les condamne, en outre, à cinq francs d'amende comme coupables de la contravention relevée par le ministère public ». G. Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 181.
3. La grande majorité des peuples primitifs connaissent deux formes de peines, l'amende et la mort. L'emprisonnement est rare... R.-H. Lowie, Manuel d'anthropologie culturelle,1936, p. 318.
Rem. 1. Syntagmes amende arbitraire, civile, fiscale, ordinaire; amende de fol appel, de procédure; sous peine d'amende; acquitter, condamner à, encourir, frapper de, infliger, mettre à une/l'amende.
Rem. 2. S'emploie except. pour taxe, imposition :
4. L'empereur, chef de la grande famille, pratiquait des recensements plusieurs siècles, dit-on, déjà avant notre ère; il y avait des primes à la population, des amendes sur le célibat. P. Vidal de La Blache, Principes de géographie humaine,1921, p. 60.
Rem. 3. Le sens anc. « restitution, réparation » est encore attesté ds les dict. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Quillet 1965).
2. P. ext., lang. cour., fam. Punition légère imposée et consentie par jeu, comme sanction à une infraction, un oubli, etc. :
5. D'ailleurs nous ne parlons jamais de la guerre : c'est défendu pendant les repas. Il est également interdit de parler argot et de s'entretenir du service. Pour toute infraction, il faut verser deux sous d'amende à la cagnotte : c'est notre jeu de tous les jours. R. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 124.
Proverbes
Les battus paient l'amende [en parlant de qqn qui est condamné au lieu d'être dédommagé] :
6. Le loup aussi accuse l'agneau de lui avoir cherché querelle. Bref la force n'a jamais tort et les battus doivent payer l'amende. H.-F. Amiel, Journal intime,1866, p. 66.
Va-t-en battre le prévôt, tu gagneras (ou payeras) double amende [Se disait à qqn de désœuvré].
Rem. Attesté ds J.-F. Rolland, Dict. du mauvais langage, 1813, p. 8 et ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845.
Argot
,,Somme d'argent exigée d'un homme du milieu ou d'une fille, en dédommagement d'une incorrection (s'il s'agit d'un homme), ou d'une rupture (s'il s'agit d'une fille).`` (J. Lacassagne, L'Argot du milieu, 1928).
Rem. Attesté aussi ds Le Breton 1960.
Redevance dont les racketteurs taxent les commerçants :
7. Ces dix dernières années, le sens d'« amende » s'est ... modifié. Les équipes de racket disent « mettre à l'amende » ... taxer un commerçant d'une redevance mensuelle ou hebdomadaire. A. Simonin, Le Petit Simonin illustré,dict. d'usage, 1957, p. 24.
Rem. Attesté aussi ds Le Breton 1960.
B.− Peine morale. Amende honorable.
1. DR. Peine infamante qui, sous l'Ancien Régime, obligeait le coupable à reconnaître publiquement son crime et en demander pardon. Faire amende honorable :
8. Qu'ensuite il fût conduit dans la cour du palais et à l'hôtel Saint-Paul, où, sur des échafauds élevés à cet effet, il répéterait les mêmes paroles; qu'il y restât à genoux jusqu'à ce que des prêtres assistans aient récité les sept psaumes de la pénitence, les litanies, et des prières pour le repos de l'âme de monseigneur d'Orléans. Qu'ensuite il baisât la terre et demandât pardon; que récit de cette amende honorable fût fait dans les lettres royales adressées à toutes les bonnes villes pour y être criées et publiées à son de trompe. P. de Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 3, 1821-1824, p. 85.
9. − Fille bohème, le jour qu'il plaira au roi notre sire, à l'heure de midi, vous serez menée dans un tombereau, en chemise, pieds nus, la corde au cou, devant le grand portail de Notre-Dame, et y ferez amende honorable avec une torche de cire du poids de deux livres à la main, et de là serez menée en place de Grève, où vous serez pendue et étranglée au gibet de la ville... V. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 367.
Rem. À distinguer : a) l'amende honorable sèche ou simple, moins infamante que l'amende honorable ordinaire, faite à l'audience ou à la Chambre du Conseil; b) l'amende honorable in figuris ou publique, infligée devant le tribunal en présence du public.
P. ext., lang. cour., fam. Aveu public d'une faute dans l'intention de se faire pardonner :
10. Or donc, cette préface est pour prier les personnes qui liront l'ouvrage ci-contre, de ne pas croire, d'après certains passages, que c'est une amende honorable que j'ai faite en le composant : ces passages et les sentimens que je donne à mes personnages sont nécessaires à l'intérêt du roman, comme les incidens et les aventures que l'on a trouvés condamnables dans le vicaire, l'étoient à l'intérêt de ce roman en lui-même. H. de Balzac, Annette et le criminel,t. 1, 1824, p. 13.
11. Je fais ici amende honorable à la mer dont j'avais parlé irrévérencieusement ... T. Gautier, Tras los montes,Voyage en Espagne, 1843, p. 16.
2. RELIG. (liturg. cath.). Prière, cérémonie de réparation (pour demander pardon à Dieu des blasphèmes, sacrilèges, etc.).
Rem. 1. Attesté ds Lar. 19e-Lar. encyclop., Guérin 1892. 2. Dér. Amendier, subst. masc., arg. de théâtre, vx. Régisseur qui inflige les amendes. Cf. L. Larchey, Dict. hist., étymol. et anecdotique de l'argot parisien, 1873, p. 28 : ,,l'amendier fleuri, comme disent les acteurs en parlant du généreux distributeur d'amendes qui surveille la scène. (Vie parisienne, 1869).``; attesté aussi ds Nouv. Lar. ill.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [amɑ ̃:d]. Fér. 1768 fait observer que la 2esyllabe est longue. 2. Homon. : amande, amende (j', il, verbe amender). 3. Forme graph. : cf. amendement.
Étymol. ET HIST. − 1. 1172-75 « réparation (d'un tort) » (Chrétien de Troyes, Chevalier au lion, éd. Förster, 6290 ds T.-L. : Mes je vos vuel de cest afeire Tel amande et tel enor feire); 2. spéc. 1268-71 « réparation par le paiement d'une somme d'argent » (E. Boileau, Livre des mestiers, le p., I, 31 ds Gdf. Compl. : VI. d. d'amende au mestre). Déverbal de amender* étymol. 2 A a.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 385. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 697, b) 635; xxes. : a) 537, b) 378.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. 1967. − Baudr. Pêches 1827. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bible 1912. − Blanche 1857. − Boiss.8. − Boucher 1835. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Chabat t. 1 1875. − Comm. t. 1 1837. − Daire 1759. − Dup. 1961. − Dupin-Lab. 1846. − Éd. 1913. − Gottsch. Redens. 1930, p. 425. − Jal 1848. − Kold. 1902. − Lacr. 1963. − Lafon 1963. − Laplatte (C.). Langue judiciaire et langue notariale. Autour des mots : amende et amender. Fr. mod. 1948, t. 16, pp. 89-90. − Larch. 1880 (s.v. amendier). − Lar. comm. 1930. − Lav. Diffic. 1846. − Lavedan 1964. − Le Breton 1960. − Lemeunier 1969. − Lep. 1948. − Le Roux 1752. − Marcel 1938. − Math. 1967. − Pol. 1868. − Prév. 1755. − Réau-Rond. 1951. − Sommer Suppl. 1882. − St-Edme t. 1 1824. − Tournemille (J.). Au jardin des locutions françaises. Vie Lang. 1953, no17, p. 350.

Wiktionnaire

Nom commun

amende \a.mɑ̃d\ féminin

  1. (Droit) Peine pécuniaire imposée par la justice.
    • Un travail conduit démocratiquement serait réglementé par des arrêtés, surveillé par une police et soumis à la sanction de tribunaux distribuant des amendes ou de la prison. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.347)
    • Durandus eut beau exciper de son ignorance, il ne fut libéré qu’après s’être vu condamner à une amende. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Citoyen islandais, M. Jón Kristinsson fut convaincu en 1984 de deux infractions au code de la route par le tribunal correctionnel du district d’Akureyri, qui lui infligea une amende. — (Conseil de l'Europe, Annuaire de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, Martinus Nijhoff Publishers, 1990, vol.33, page 137)
    • Un chien parisien coûte 75 € par an en motocrottes à la mairie de Paris. Ce montant correspond environ au prix de l’amende (sous forme d’écotaxe) pour une crotte de chien à New York. — (Franck Bien et ‎Sophie Meritet, Microéconomie - Les défaillances de marché, Pearson Education France, 2014, page 102)
    • Vous serez mis à l’amende.
  2. (Proverbial) C’est la coutume de Lorris, les battus paient l’amende ou, simplement et plus ordinairement, Les battus paient l’amende : se dit en parlant de quelqu’un qui est condamné, tandis qu’il devrait être dédommagé.
    • Amende honorable : sorte de peine infamante qui était ordonnée par justice et qui consistait à reconnaître publiquement son crime et à en demander pardon.
    • (Figuré) Faire amende honorable d’une chose : en demander pardon.
    • Vous avez manqué aux égards qui lui sont dus, il faut que vous en fassiez amende honorable.

Forme de verbe

amende \a.mɑ̃d\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de amender.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de amender.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de amender.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de amender.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de amender.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMENDE. n. f.
T. de Jurisprudence. Peine pécuniaire imposée par la justice. Amende ordinaire. Amende arbitraire. Payer l'amende. Être condamné à l'amende, à de grosses, à de fortes amendes. Une faible, une légère amende. Une amende de cinquante francs. Vous serez mis à l'amende. Prov., C'est la coutume de Lorris, les battus paient l'amende; ou, simplement et plus ordinairement, Les battus paient l'amende, se dit en parlant de Quelqu'un qui est condamné, tandis qu'il devrait être dédommagé. Amende honorable, Sorte de peine infamante qui était ordonnée par justice et qui consistait à reconnaître publiquement son crime et à en demander pardon. Fig. et fam., Faire amende honorable d'une chose, En demander pardon. Vous avez manqué aux égards qui lui sont dus, il faut que vous en fassiez amende honorable.

Littré (1872-1877)

AMENDE (a-man-d') s. f.
  • 1Peine pécuniaire. Mettez des amendes sur ceux qui…, Fénelon, Tél. XI. On a condamné à des amendes tous les donatistes, Bossuet, Lett. 237. Me mettrait-on à l'amende ? Non, La Fontaine, Cas. Dix mille francs, dix mille francs d'amende ! Dieu ! quel loyer pour neuf mois de prison ! Béranger, Dix m. f.
  • 2Amende honorable, peine infamante, aveu public et forcé d'un crime. Son arrêt qui était de faire amende honorable devant Notre-Dame, Sévigné, 296.

    Fig. Faire amende honorable, demander publiquement pardon. Si on ne vous eût fait amende honorable pour l'affront…, Hamilton, Gramm. 9. Il a fait une grande amende honorable de sa vie passée, Sévigné, 173. Va, va-t'en faire amende honorable au Parnasse…, Molière, Femmes sav. III, 5. Pour lui faire amende honorable de ses infidélités, Bossuet, Prière, 3.

    PROVERBE

    Les battus payent l'amende, celui à qui une réparation serait due, souffre un nouveau dommage. Hé quoi donc ? les battus, ma foi ! paieront l'amende, Racine, Plaid. II. Outre la perte de son procès, le battu payait encore l'amende à l'époque où la plupart des différends se vidaient dans un champ de bataille à coups de mains.

HISTORIQUE

XIIe s. Sire Reinaus, je m'en escondirai [excuserai] : à cent puceles, sur sains [je] vous jurerai Qu'oncques nul home fors vostre cors [je] n'aimai ; Prenez l'emmende, et je vous baiserai, Romancero, p. 50.

XIIIe s. Pour Dieu, prendés l'amende [réparation] que li rois vous offre, Chr. de Rains. p. 143. Et s'il i a nule parole Que sainte eglise tiengne à fole, Prest sui qu'à son voloir l'amende, Se ge puis suffire à l'amende, la Rose, 15504. Il fut jugié que li taverniers seroit en amende envers Pierre, Beaumanoir, XXVI, 15. Se cil devant Dieu li demande, Je ne respont pas de l'amende, Rutebeuf, 73. Nous establissons que nulz de nos baillifs ne lieve amande pour debte que nos subjez doivent, ne pour malefaçon, se ce n'est en plein plet où elle soit jugée et estimée, Joinville, 295. La quarte amende fu telle, que frere Hugue de Joy, qui estoit marechal du Temple, fut envoié au soudanc de Damas de par le mestre du Temple, Joinville, 268.

XVe s. Ceux de l'ost estoient moult courroucés, et ne savoient sur qui prendre l'amende, Froissart, II, II, 76. Et, quant pour parler il avoit reçu quelque dommage [Louis XI] ou en avoit soupçon, et le vouloit reparer, il usoit de ceste parole au personnage propre : Je sçay bien que ma langue m'a porté grand dommage, aussi m'a elle fait quelquesfois du plaisir beaucoup ; toutes fois c'est raison que se repare l'amende, Commines, I, 10.

XVIe s. Par l'amende et reparation qu'il en fit aux ombres des amants morts, Yver, p. 549. Les autres furent condamnez en l'amende, partie honorable et partie profitable, Castelnau, 5. Si l'enfant est jà formé, qu'il [celui qui fait avorter] en perde la vie : mais s'il n'est encore formé, qu'il soit condamné à amende pecuniere, Paré, XXVII, p. 658.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMENDE, s. f. (Jurisprud.) imposition d’une peine pécuniaire pour un crime ou un délit, ou pour avoir intenté mal-à-propos un procès, ou interjetté un appel téméraire d’un jugement sans grief.

Il y en a que les lois n’ont pas déterminées, & qui s’imposent, suivant les circonstances & la prudence du Juge ; d’autres qui sont fixées par les Ordonnances ; telles sont entr’autres celles qui sont dûes en matieres civiles, en cas d’appel, de récusation de Juges, de demande en requête civile ; lesquelles dans tous ces cas doivent être consignées d’avance par l’appellant, le récusant, ou demandeur en requête civile ; toute audience lui devant être deniée jusqu’à ce ; sauf à les lui restituer, si par l’évenement du procès, ses moyens d’appel, de récusation, ou de requête civile sont jugés admissibles & pertinens.

Amende honorable est une sorte de punition infamante, usitée particulierement en France contre les criminels de lese Majesté divine ou humaine, ou autres coupables de crimes scandaleux.

On remet le coupable entre les mains du bourreau, qui le dépouille de ses habits, & ne lui laisse que la chemise ; après quoi il lui passe une corde au cou, lui met une torche de cire dans la main, & le conduit dans un auditoire ou devant une Eglise, où il lui fait demander pardon à Dieu, au Roi & à Justice. Quelquefois la punition se termine là : mais le plus souvent ce n’est que le prélude du supplice capital ou des galeres.

On appelle aussi faire amende honorable à quelqu’un, lui faire une réparation publique en justice, ou en présence de personnes choisies à cet effet, des injures qu’on lui a dites, & des mauvais traitemens qu’on lui a faits. (H)

Amendes, relatives aux chasses. Il en est dit : article 40. de l’Ordonnance de Louis XIV. du mois d’Aout 1669. « La collecte des amendes adjugées ès Capitaineries des chasse, de nos maisons royales ci-dessus dénommées sera faite par les Sergens, Collecteurs des amendes des lieux, lesquels fourniront chacune année un état de leur recette & dépense au grand-Maître, dans lequel pourra être employé jusqu’à la somme de 300 livres par nos Capitaines ou leurs Lieutenans, pour les frais extraordinaires de procès & de justice de leurs Capitaineries ; & pourront taxer aux Gardes-chasses leurs salaires pour leurs rapports sur les deniers des amendes, dont le revenant-bon sera mis entre les mains du Receveur de nos bois, ou de notre Domaine, pour les payer, & en compter comme des autres deniers de son maniement. Défendons à tous Greffiers, Sergens, Gardes-chasses, & autres Officiers, de s’immiscer en la collecte des amendes des chasses ; pourquoi à cet effet, sera observé ce qui est ordonné pour les amendes de nos forêts. »

Art. 14. titre des peines, amendes, restitutions, du mois d’Août 1669. « Défendons aux Officiers d’arbitrer les amendes & peines, ni les proposer moindres que ce qu’elles sont reglées par la présente Ordonnance, ou les modérer ou changer après le jugement, à peine de répétition contr’eux, de suspension de leurs charges pour la premiere fois, & de privation en récidive. »

Article 15. idem. « Ne sera fait donc remise ou modération, pour telle cause que ce soit, des amendes, restitutions, intérêts, confiscations, avant qu’elles soient jugées, ni après pour quelque personne que ce puisse être. »

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amende »

(Siècle à préciser) Déverbal sans suffixe de amender.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amender ; bourguig. aimande.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amende »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amende amɑ̃d

Évolution historique de l’usage du mot « amende »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amende »

  • Ce qui te déplait en moi amende-le en toi. De Proverbe allemand
  • Les contractuelles ont souvent les yeux en amende. De Philippe Geluck / Et vous, chat va ?
  • Déplore ton passé, amende le présent, crains l'avenir, c'est-à-dire le pêché. De Jan Hus / Lettres
  • Si vous vous êtes mal comporté repentez-vous, faites amende honorable et promettez de mieux vous comporter la fois prochaine. Ne ressassez pas vos erreurs. Se trainer dans la boue n’a jamais été le meilleur moyen de se nettoyer. De Aldous Huxley / Brave New World
  • Qui critique les autres travaille à son propre amendement. De Arthur Schopenhauer / Aphorismes sur la sagesse dans la vie
  • A peine a-t-on publié un livre, on n'a qu'un souci : l'effacer, le faire oublier par le suivant. Une carrière d'écrivain est une succession d'amendes honorables. De Jean Rostand / Ignace ou l'écrivain
  • Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Le Premier ministre de Bulgarie, Boïko Borissov, a écopé d’une amende pour ne pas avoir respecté un décret qu’il avait lui-même promulgué. En effet, le chef du gouvernement s’est rendu, mardi 23 juin, au monastère de Rila, dans le sud-ouest du pays, pour un projet de rénovation de la route menant à ce site religieux réputé. Après un entretien, de près, avec le supérieur du monastère, il est entré dans l’église, sans masque, détaille Euronews. Un équipement de protection pourtant obligatoire dans le pays. Capital.fr, Le Premier ministre bulgare écope d’une amende pour ne pas avoir respecté son propre décret - Capital.fr
  • L’agent a accepté la peine de 90 jours d’amende à 15 euros (1350 au total) pour blessures involontaires, proposée par le procureur lors de ce qui n’était pas une audience correctionnelle, mais une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. SudOuest.fr, Pays basque : 1350 euros d’amende pour le policier qui avait atteint une étudiante au visage avec un tir de LBD
  • Depuis mi-juin, en France, les villes de Rennes, Reims, Créteil ou encore Boissy-Saint-Léger,  expérimentent l'amende forfaitaire pour sanctionner l’usage de stupéfiants, notamment de cannabis et de cocaïne dans la rue.  midilibre.fr, L'amende de 200 € pour les fumeurs de cannabis dans la rue testée en France - midilibre.fr
  • Depuis plusieurs semaines, le déconfinement est en marche et les restrictions sont progressivement levées dans toute la France, comme par exemple la règle des 100 kilomètres, disparue dès la fin du mois de mai. Certaines actions effectuées dans l'espace public restent néanmoins toujours passibles de sanctions. Si le trafic a ainsi complètement repris dans les transports en commun, le port du masque est en revanche encore obligatoire dans le métro, le tram, le bus mais aussi le train. En cas d'infraction, la personne sans masque est punissable d'une amende de 135 euros. LCI, Transports, rassemblements... : pour quels motifs pouvez-vous encore recevoir une amende de 135 euros ? | LCI
  • En raison de la pandémie de coronavirus, certains magasins ont été forcés au cours des dernières semaines de limiter leur taux d’occupation. Les clients ont donc pu se retrouver forcés à patienter dans une file d’attente. Un désagrément qui peut devenir plus problématique lorsqu’il faut ensuite régler une amende. C’est la mésaventure qu’a vécu un homme de 57 ans, qui vit à Manchester, explique The Sun. Pour une minute de retard, il a été contraint de payer une amende de 95 livres, soit un peu plus de 105 euros. Capital.fr, Aldi : un client reçoit une amende à cause de la file d’attente - Capital.fr
  • Depuis ce mardi 16 juin en Ille-et-Vilaine, les forces de l'ordre peuvent délivrer des amendes forfaitaires pour consommation et détention de cannabis ou de cocaïne. La première amende est tombée dans la soirée annonce le procureur de la République. France Bleu, La première amende de 200 euros pour consommation de cannabis délivrée à Rennes
  • La facture s'annonce très lourde. Le parquet a requis, mardi soir, des amendes d'un montant total de 8,2 millions d'euros à l'encontre du groupe Servier et une peine de trois ans de prison ferme contre son ex-numéro deux, jugés à Paris dans l'affaire du scandale sanitaire du Mediator. Contre l'Agence de sécurité du médicament, poursuivie pour avoir tardé à suspendre la commercialisation du Mediator en dépit d'alertes répétées sur sa dangerosité, l'accusation a demandé une peine de 200 000 euros d'amende. Le Point, Mediator : 8,2 millions d'euros d'amende requis contre les laboratoires Servier - Le Point
  • L’article L.3421-1 du code de la santé publique prévoit que l’usage de substances ou plantes illicites est un délit, puni d’un an d’emprisonnement et de 3750 € d’amende, depuis 1970 (à l’époque jusqu’à 15 000 francs d’amende et 1 an d’emprisonnement). La Gazette des Communes, Usage de stupéfiants : l'amende forfaitaire délictuelle expérimentée
  • Un projet de décret défendu par la secrétaire d’Etat à la transition écologique, Brune Poirson, prévoit une amende de 135 euros, contre 68 actuellement, en cas d’abandon de masque, de gant, de mégot ou d’ordures sur la voie publique. Le Monde.fr, Masques, mégots par terre : le gouvernement veut porter l’amende à 135 euros

Images d'illustration du mot « amende »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « amende »

Langue Traduction
Anglais fine
Espagnol multa
Italien ammenda
Allemand geldbuße
Portugais multa
Source : Google Translate API

Synonymes de « amende »

Source : synonymes de amende sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « amende »

Partager