La langue française

Altérité

Sommaire

  • Définitions du mot altérité
  • Étymologie de « altérité »
  • Phonétique de « altérité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « altérité »
  • Citations contenant le mot « altérité »
  • Traductions du mot « altérité »
  • Antonymes de « altérité »

Définitions du mot altérité

Trésor de la Langue Française informatisé

ALTÉRITÉ, subst. fém.

PHILOS. Caractère, qualité de ce qui est autre, distinct. Anton. identité :
1. Que l'on imagine quelque changement dans la forme ou la position de l'objet connu : en glissant sur lui avec sa rapidité ordinaire, le sens percevra tout de suite le changement, et s'arrêtera dans sa course; mais le rapport d'altérité suppose bien celui d'identité perçu auparavant. Maine de Biran, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser,1803, p. 93.
2. L'infinité et la réalité ne font qu'un. Toute aliénation, toute opposition finie disparaissent à présent, puisque l'homme se forme et se crée jusque dans l'altérité de la mort. J. Vuillemin, Essai sur la signification de la mort,1949, p. 268.
3. L'amour ne détruit pas l'altérité, il l'intensifie au contraire, mais en la transformant (...) L'amour implique une certaine altérité, non pas une altérité de l'ordre du lui, qui est exclusion, mais une altérité de l'ordre de toi, qui est réciprocité de présence. G. Madiner, Conscience et amour,pp. 96-97 (Foulq.-St-Jean 1962).
Prononc. : [alteʀite].
Étymol. ET HIST. − 1. 1270 philos. « altération, changement » (Introd. d'astron., Richel. 1353, fo10ads Gdf. : De la primordial, ce est la premiere matire, dient li philosophe, que ... ce est autresi matire senz forme comme Deus est forme senz matire, et ce est ce qu'il dient alterité, quar ele reçoit toute maniere de muance selonc la diversité des formes que ele reçoit en soi), attest. isolée; 2. 1697 id. « qualité de ce qui est autre » (Boss., Ét. d'orais., I, 1 ds Littré : Quoi! l'ange saint qui est préposé à la conduite de cette âme, et les autres esprits bienheureux ne peuvent plus la distinguer de Dieu? elle ne connaît pas elle-même sa distinction, ou, comme parle cet auteur [Rusbroc], son altérité?). Empr. au b. lat. alteritas « différence » attesté dep. le mil. du ives. (Marius Victorinus, Adv. Arrium, 1, 25, 1, 48 ds TLL s.v., 1751, 84 : in identitate, ... in alteritate).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 14.
BBG. − Battro 1966. − Foulq.-St-Jean 1962. − Goblot 1920. − Lafon 1963. − Lal. 1968. − Piéron 1963.

Wiktionnaire

Nom commun

altérité \al.te.ʁi.te\ féminin

  1. (Philosophie) Fait d’être autre, d’être distinct.
    • Ce que M. Mannoni a oublié, c’est que le Malgache n’existe plus ; il a oublié que le Malgache existe avec l’Européen. Le Blanc arrivant à Madagascar a bouleversé les horizons et les mécanismes psychologiques. Tout le monde l’a dit, l’altérité pour le Noir, ce n’est pas le Noir, mais le Blanc. — (Frantz Fanon, Peau noire, masques blancs, 1952, Points-Seuil, page 94.)
    • Lorsque j’écris, je fais l’expérience d’une altérité. Je suis autant scribe qui écoute qu’écrivain qui crée. — (Éric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, collection Le Livre de Poche, page 253.)
    • Connaître en droit et connaître en fait, c’est du pareil au même puisqu’entre deux, nulle altérité n’a le droit de s’immiscer. Le droit fait comme s’il était le fait. — (Pascal Jérôme, Le vrai & le faux.: Essai d'ontologie topologique, L’Harmattan, 2002, page 64)
    • La société médiévale est, par rapport à nous, objectivement, une société radicalement autre. Mais l’appréhension de cette altérité est entravée par deux processus, certes opposés (…) mais qui aboutissent au même résultat – l’incompréhension. — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Les parents ont tendances à beaucoup projeter sur leurs enfants, à en faire leur miroir. Le risque c’est que leur altérité et leur personnalité ne soient respectées.— (Marie-Claude Vallejo« Ne pas faire de l’enfant un copier-coller de son parent » – Journal La Croix, page 25, 11 avril 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ALTÉRITÉ (al-té-ri-té) s. f.
  • Terme de scolastique. Qualité d'être autre. Quoi ! l'ange saint qui est préposé à la conduite de cette âme, et les autres esprits bienheureux ne peuvent plus la distinguer de Dieu ? elle ne connaît pas elle-même sa distinction, ou, comme parle cet auteur [Rusbroc], son altérité ? Bossuet, Ét. d'orais. I, 1. La séité ou le soi, la quiddité ou le ce, l'identité, la diversité ou l'altérité…, Diderot, Opin. des anc. phil. (éclectisme).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « altérité »

Lat. alter, autre (voy. AUTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin alteritas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « altérité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
altérité alterite

Évolution historique de l’usage du mot « altérité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « altérité »

  • Très lentement, et souvent trop tard, l'homme commence à reconnaître dans l'animal son témoin, son altérité irremplaçable. De George Steiner
  • Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l’autre à la fois dans son identité et dans son altérité. De Proverbe africain
  • Le visage de mon prochain est une altérité qui ouvre l'au-delà. Le Dieu du ciel est accessible sans rien perdre de sa transcendance, mais sans nier la liberté du croyant. De Emmanuel Levinas / Difficile Liberté
  • C’est un point commun qu’ont les écrivains avec les prisonniers, cette idée de l’altérité : c’est toujours quelqu’un d’autre qui a fait ce qu’ils ont fait. De Mario Claudio / Evene.fr - Octobre 2006
  • Le tourisme avec les sociabilités ludiques qu’il favorise, les images qu’il génère, est un dispositif d’appréhension graduée, codée et non traumatisante de l’extérieur et de l’altérité. De Rachid Amirou
  • La représentation de l’Autre est une question centrale de la littérature. Que l’on parte ailleurs rencontrer « l’Autre », dans une quête de l’inconnu propice à tous les rêves, inspirant la séduction ou l’effroi ; ou que l’Autre arrive chez « Nous », et perturbe le quotidien, amène nécessairement des dangers, des savoirs, des désirs nouveaux. Or, la représentation de l’autre n’est jamais une simple description naturelle : au contraire elle appartient (et participe) à la construction collective de l’altérité qui structure les mythes et les récits de toute société, exprimant ses désirs, ses refoulements, ses craintes et ses préjugés. C’est au contact de l’altérité que le Même –le nous –se crée et se structure, renforçant consciemment ou inconsciemment le sentiment de communauté. Qu’il s’agisse d’inspirations orientalistes, d’évocations oniriques, de récits de voyages ou d’écrits postcoloniaux ; la littérature de l’altérité témoigne de l’évolution de l’imagination des sociétés et des réactions collectives face à l’étrange et à l’étranger (fantastique ou historique). Elle rend compte aussi des réactions face aux sentiments ou sensualités étranges, anormales – la psychanalyse ayant même reconnu dans l’Autre, l’inquiétante étrangeté de l’inconscient. Le thème de l’altérité se renouvelle d’autant plus aujourd’hui dans le contexte très particulier de la mondialisation et du développement du tourisme de masse à partir de la seconde moitié du XXe siècle. , L'autre et l'ailleurs : altérités et imaginaires (Paris Sorbonne)
  • EN DEUX MOTS Les Lumières sont à notre image car nous sommes à la leur. Elles sont, d’une certaine manière, le corpus canonique de notre modernité occidentale, tradition philosophique complexe et diverse qu’il est important de lire et de relire en ne la figeant pas dans les clichés scolaires, et ceci, dans le but de toujours mieux nous connaître nous-mêmes et nous positionner face à l’obscurantisme actuel, sans occulter nos propres tendances à la domination et à la négation de l’altérité qui existent déjà, ici et là, dans les textes de cette époque inaugurale. Atlantico.fr, "L'héritage des Lumières, ambivalences de la modernité" de Antoine Lilti : Les Lumières, plus qu’un slogan... un essai magistral | Atlantico.fr
  • « Le spectacle parle essentiellement d’altérité, d’empathie, de délicatesse, c’est une histoire d’amour entre Camille et Manolo mais aussi une histoire d’amour pour cet être qu’ils considèrent comme une partie d’eux-mêmes », indique Fabrice Melquiot qui a mis en écriture le récit originel des artistes. , Culture - Loisirs | [Vidéo] La Filature : « Centaures, quand nous étions enfants », pour une ville qui renaît
  • Une dizaine d’amateurs de philosophie s’est retrouvée dans le jardin de la librairie Buissonnière autour de Serge Guérin. Une reprise pour le Café philo, avec des échanges fournis sur la thématique du jour traitant de l’actualité "Covid". Et de superposer une nouvelle formulation de la devise trinaire de notre République, conservant le seul terme, celui de liberté : Sécurité, Liberté, Altérité. Jacques Dupire, membre actif de l’ADA, porteuse des cafés philo, fit remarquer combien le principe de fraternité est inapproprié car en tant que sentiment (et non principe), il ne peut être imposé au citoyen. Celui d’altérité serait donc utilisé à bien meilleur escient. Un "brain storming" suivit, permettant d’élaborer toute une réflexion préconisant que la sécurité conditionne la liberté. ladepeche.fr, Samatan. Reprise pour le Café philo - ladepeche.fr

Traductions du mot « altérité »

Langue Traduction
Anglais otherness
Espagnol alteridad
Italien alterità
Allemand andersartigkeit
Portugais alteridade
Source : Google Translate API

Antonymes de « altérité »

Partager