La langue française

Alcoolique

Sommaire

  • Définitions du mot alcoolique
  • Étymologie de « alcoolique »
  • Phonétique de « alcoolique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « alcoolique »
  • Citations contenant le mot « alcoolique »
  • Traductions du mot « alcoolique »
  • Synonymes de « alcoolique »
  • Antonymes de « alcoolique »

Définitions du mot « alcoolique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALCOOLIQUE, adj. et subst.

A.− Adjectif.
1. Vieilli. [En parlant d'un liquide] Qui contient de l'alcool. Liqueur alcoolique :
1. Observez au cabaret même, si vous pouvez surmonter ce dégoût : vous verrez qu'un homme en état ordinaire, buvant du vin non frelaté, boirait bien davantage, sans inconvénient. Mais, pour celui qui ne boit pas de vin tous les jours, qui sort énervé, affadi par l'atmosphère de l'atelier, qui ne boit, sous le nom de vin, qu'un misérable mélange alcoolique, l'ivresse est infaillible. J. Michelet, Le Peuple,1846, p. 89.
2. On boit l'eau des torrents dans la montagne, l'eau des ruisseaux dans la plaine, relevée de quelques gouttes de rhum, dont chacun a sa provision contenue dans une corne de bœuf appelée « chiffle ». Il faut avoir soin, d'ailleurs, de ne pas abuser des boissons alcooliques, peu favorables dans une région où le système nerveux de l'homme est particulièrement exalté. J. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 1, 1868, p. 91.
Rem. Pour la concurrence alcoolique/alcoolisé, cf. alcoolisé.
2. Qui est provoqué par les boissons alcooliques :
3. Moréas en ce moment souffre de crises alcooliques et n'est pas aux côtés de son ancien collaborateur. J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance,lettre de J. R. à A.-F., oct. 1906, p. 278.
3. Qui appartient à l'alcool :
4. De toutes les tables de café monte en l'air une odeur alcoolique, un parfum d'absinthe, avec le bruit et le rire des gens qui discutent les nouvelles du matin ou les plaisirs du soir. E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, pp. 191-192.
4. Qui concerne l'alcool :
5. Nous sortirions du cadre de notre sujet en racontant comment Pasteur fut amené à isoler les ferments lactique et alcoolique, comment il les cultiva sur des milieux définis, comment il s'assura qu'en ensemençant ces êtres de culture dans le lait ou le moût de raisin on y provoque à volonté telle ou telle fermentation. J. Rostand, La Genèse de la vie,1943, pp. 98-99.
[Sur le modèle de liberté religieuse] :
6. Après une journée entière de liberté alcoolique, voici les esclaves qui tressaillent un peu, on a du mal à les faire se tenir, ils reniflent, ils s'ébrouent et font clinquer leurs chaînes. L.-F. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 371.
[En parlant d'un sentiment, d'une attitude, etc.] :
7. Et envahi brusquement de patriotisme alcoolique, il cria : « À nos victoires sur la France! » G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Mademoiselle Fifi, 1881, p. 163.
8. Alors pour un oui, pour un non, devant tout le monde, le capitaine interpelle tout d'un coup un homme et lui dit de son ton patibulaire, alcoolique et faubourien à la fois : « Tenez, foutez-moi le camp, vous êtes plus c... que le roi des c... etc., etc... » J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance,lettre de A.-F. à J. R., sept. 1911, p. 308.
B.− Adj. ou subst. [En parlant d'une pers.] (Celui) qui est intoxiqué par les boissons alcooliques.
1. Emploi adj. :
9. Le cabot alcoolique finit par l'hôpital, l'homme de lettres par le mariage. J. Lemaître, Les Contemporains,1885, p. 313.
10. Est alcoolique quiconque absorbe de façon régulière des doses excessives d'alcool. Travail social,1956, no2, p. 29.
[Qualifie un subst. abstr.] :
11. Du reste, elle était devenue d'une conduite exemplaire, engraissée, comme guérie d'une toux qui avait fait craindre une hérédité fâcheuse, due à toute une ascendance alcoolique. É. Zola, Le Docteur Pascal,1893, p. 60.
2. Emploi subst. :
12. Comme des besoins artificiels tenaillent l'alcoolique repentant dont le corps réclame impérieusement l'humectation vénéneuse, de même (...) j'étais travaillée d'un immense besoin de satisfaction intellectuelle ... L. Frapié, La Maternelle,1904, p. 6.
13. ... et, sur le refus du médecin, le père, un alcoolique notoire, s'était jeté sur le nouveau-né pour l'étouffer de ses mains; ... R. Martin du Gard, Les Thibault,La Consultation, 1928, p. 1122.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [alkɔ ɔlik] ou [alkɔlik]. La plupart des dict. donnent les 2 var., dans cet ordre, à l'exception de Passy 1914 et Harrap's 1963, qui donnent seulement [alkɔlik]. Barbeau-Rodhe 1930 indique que [-ɔ ɔ-] est plus fréq. que [-ɔ-] (cf. également alcool). − Rem. Antérieurement à Passy 1914, la prononc. disyllabique de -oo- prévaut sans exception. Enq. : /alkolik/. 2. Forme graph. − Une forme alcoholique apparaît pour la dernière fois ds Gattel 1841.
Étymol. ET HIST. − 1. Adj. a) 1789 « qui tient de l'alcool » (Lavoisier ds Brunot t. 6, 1, p. 631 : gaz alcoolique); b) 1865 « propre à l'alcoolisme » (Littré-Robin : délire alcoolique) [1859, sans attest. ds Pt Rob.]; 2. subst. a) 1872 « substance alcoolique » (Journ. offic., 27 mars 1872, p. 2160, 1recol. ds Littré : L'alcoolique vulgairement appelé absinthe), attest. isolée; b) 1873 « personne qui se livre à des excès alcooliques » (Ibid., 14 mars 1873, p. 1772, ibid. : De là aussi la mobilité, la rapidité des idées et des actes de l'alcoolique). Dér. de alcool* étymol. 2 a; suff. -ique*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 140.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bruant 1901. − Chesn. 1857. − Éd. 1967. − Grand. 1962. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Adjectif

alcoolique \al.kɔ.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui contient de l’alcool.
    • […] il allait procéder à la confection du punch. […]. Il n’y avait plus qu’à enflammer ce lac alcoolique, et le caporal, la mèche allumée, attendait l’ordre de son capitaine, comme s’il se fût agi de mettre le feu à une mine. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • L’essai d’un alcool doit porter tout d’abord sur le degré alcoolique qui est déterminé au moyen de l’alcoomètre de Gay-Lussac. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
  2. (Par extension) (Médecine) Qui fait abus de l’alcool.
    • Je m’instruis de mon mieux aux dissertations philologiques de Jacques Boulenger, d’André Thérive et des savants alcooliques du Grammaire Club. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Qui est dû à l’alcool.
    • L’ivresse alcoolique est une expérience qui fait de l’ivrogne un poète et du soulographe un génie. — (Jean-Didier Vincent, Voyage extraordinaire au centre du cerveau, Odile Jacob, 2007, page 175)

Nom commun

alcoolique \al.kɔ.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui fait abus de l’alcool.
    • En Allemagne, en France, et même dans l’Angleterre victorienne, la montée de l’autoritarisme familial produit des schizophrènes, des suicidés, des alcooliques. L'éducation devient persécution. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 114)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALCOOLIQUE. adj. des deux genres
. Qui contient de l'alcool. Liqueur alcoolique. Il signifie aussi, par extension, Qui fait abus de l'alcool. Devenir alcoolique. En ce sens, on l'emploie comme nom. Un alcoolique.

Littré (1872-1877)

ALCOOLIQUE (al-ko-o-li-k') adj.
  • Qui contient de l'alcool. Liqueurs alcooliques, le vin, l'eau-de-vie et toutes les liqueurs de table.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ALCOOLIQUE. Ajoutez :

2Qui a rapport à l'alcool. Excès alcooliques. Folie alcoolique.
3 S. m. Un alcoolique, un homme qui se livre aux excès alcooliques. De là aussi la mobilité, la rapidité des idées et des actes de l'alcoolique, Journ. offic. 14 mars 1873, p. 1772, 3e col. En 1870, sur 1460 aliénés, 377 étaient alcooliques, ib. p. 1873, 2e col. Les alcooliques chroniques ne sont pas exempts de délire mélancolique, ib. p. 1873, 2e col.

Le langage médical a pris l'habitude de dire un alcoolique pour une personne qui se livre aux excès alcooliques ; mais cela n'est certainement pas bon ; dites un alcoolisé.

4 S. m. Un alcoolique, une substance alcoolique. L'alcoolique vulgairement appelé absinthe…, Journ. offic. 27 mars 1872, p. 2160, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « alcoolique »

 Dérivé de alcool avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alcoolique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alcoolique alkɔlik

Évolution historique de l’usage du mot « alcoolique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alcoolique »

  • Il y a trop d’eau, trop de froid et pas assez de pétrole dans les pays froids et pas assez d’eau, trop de chaleur et plein de pétrole dans les pays chauds. A part ça, Dieu n’est pas alcoolique. De Claude Frisoni / Frisoni soit qui mal y pense
  • Je suis un alcoolique inscrit aux Ecrivains Anonymes. De Brendan Behan
  • Couleur des yeux d'un alcoolique : vert-bouteille toujours. De Etienne Grandterre
  • Tout n'est pas cirrhose dans la vie, comme dit l'alcoolique. De Frédéric Dard / Les pensées de San-Antonio
  • Je suis végétarien et anti-alcoolique : ainsi je peux faire un meilleur usage de mon cerveau. De Thomas Edison
  • Le clown alcoolique a toujours le même nez, même quand il l'enlève. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • Un alcoolique, c'est quelqu'un que vous n'aimez pas et qui boit autant que vous. De Coluche / L’horreur est humaine
  • L'alcoolique est un être errant qui recherche dans les vignes du Seigneur son paradis perdu. De André Pronovost / Les Marins d'eau douce
  • Quand tu es là, tu travailles avec un tel dégoût, tu es pâle, tu es triste... On dirait un anti-alcoolique. De Raimu / du film Marius
  • Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! De Winston Churchill / Conférence - Mars 1959
  • Je m'excuse d'avoir parlé de George W. Bush comme d'un "déserteur". Je voulais dire qu'il est un déserteur, un voleur d'élections, un alcoolique au volant, un menteur au sujet des armes de destruction massive et un illettré. De Michael Moore / Communiqué sur MichaelMoore.com, 27 janvier 2004
  • Pertuis : la vie d'une famille brisée le maçon alcoolique... LaProvence.com, Faits divers - Justice | Pertuis : la vie d'une famille brisée le maçon alcoolique condamné | La Provence
  • Les solutions hydro-alcooliques font désormais partie de notre quotidien. Pourtant, ils peuvent être dangereux dès lors qu’ils contiennent du parfum et que l’on s’expose au soleil. Il est donc préféré de ne pas en utiliser lorsqu’il y a du parfum et privilégier du savon et de l’eau. Linfo.re, Gel hydro-alcoolique: à utiliser avec précaution pour limiter les risques - LINFO.re - La Réunion, Santé
  • Il faut laisser le temps aux actions de se mettre en place pour juger de l'opportunité des mesures. Mais si, par malheur, un nouveau confinement devait être déclaré en raison d'un retour de l'épidémie, il faudra vraiment porter une attention aux malades alcooliques qui risquent gros dans ce type de situation. Il y a suffisamment d'asbl, de professionnels et de centres ou de services hospitaliers spécialisés dans la prise en charge dans le pays pour que cela ne vire pas à la catastrophe.» Wort.lu, Confinement et alcool forment un mauvais cocktail
  • La DGCCRF vient de publier un avis de rappel du gel hydro-alcoolique Clean and Pure - El Temizleme Jeli, en raison d’un taux d’éthanol insuffisant pour garantir l’efficacité antibactérienne et antivirale. , Rappel d'un gel hydro-alcoolique de la marque Clean and Pure - Produits au rappel (RAPEX)
  • Depuis la crise sanitaire du coronavirus, tout le monde a sa solution hydro alcoolique à portée de main. Mais ces gels à base d'alcool ne sont pas sans risque si on s'expose au soleil. Avec les fortes chaleurs de ces prochains jours, les dermatologues mettent en garde. France 3 Occitanie, "Attention aux dangers des gels hydroalcoolique sur la peau en période de forte chaleur " préviennent les dermatologues

Traductions du mot « alcoolique »

Langue Traduction
Anglais alcoholic
Espagnol alcohólico
Italien alcolizzato
Allemand alkoholiker
Portugais alcoólico
Source : Google Translate API

Synonymes de « alcoolique »

Source : synonymes de alcoolique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « alcoolique »

Partager