La langue française

Dipsomane

Sommaire

  • Définitions du mot dipsomane
  • Étymologie de « dipsomane »
  • Phonétique de « dipsomane »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dipsomane »
  • Citations contenant le mot « dipsomane »
  • Vidéos relatives au mot « dipsomane »
  • Traductions du mot « dipsomane »
  • Synonymes de « dipsomane »

Définitions du mot « dipsomane »

Wiktionnaire

Adjectif

dipsomane \dip.sɔ.man\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui a un besoin maladif de boire des boissons toxiques (en particulier de l’alcool) lors de crises intermittentes.

Nom commun

dipsomane \dip.sɔ.man\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Personne ayant un besoin maladif de boire des boissons toxiques (en particulier de l’alcool) lors de crises intermittentes.
    • Le dipsomane, lorsqu’il se sent abattu, triste, irritable et sans appétit, sait souvent qu’il va boire beaucoup trop, et peut en prévenir son entourage. — (Orlando de Rudder, Manuel de la gueule de bois: Les recettes qui marchent vraiment (ou pas), 1993)
    • Les dipsomanes ajouteront encore au dernier moment une dose de cognac. — (Éric Chevillard, L’Explosion de la tortue, Minuit, Paris, 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « dipsomane »

Du grec ancien δίψα, dipsa (« soif ») et -mane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dipsomane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dipsomane dipsɔman

Évolution historique de l’usage du mot « dipsomane »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dipsomane »

  • Cela fait longtemps que, un crayon ou un pinceau dans une main, une guitare Gibson dans l'autre, le romancier de «Tangage et roulis» persifle la mort. On a déjà retiré un poumon à ce fumeur et dipsomane. Cette fois, on lui a trouvé, dans l'œsophage, une tumeur de sept centimètres, dont il se sépare bien volontiers. Bibliobs, David McNeil aux urgences
  • Les historiens antiques le qualifient d’« hébété », de « goinfre », de « dipsomane ». L’audacieux écrivain, lui, distingue en Claude le rêveur et, en sa quête spirituelle, le nec plus ultra de l’éros romain. Le Monde.fr, Avec « Vénus s’en va », Damien Aubel redonne de la chair à l’empereur Claude
  • Ce n’est pas une chanson. C’est une hépatite. «Heroin» infecte le premier album du Velvet Underground, «The Velvet Underground & Nico», paru en 1967. Lou Reed a écrit les paroles de ce chef-d’oeuvre en 1964, un an après l’assassinat de John Kennedy. Il était alors à l’université de Syracuse, où il suivait les cours d’«écriture créative» de Delmore Schwartz, l’auteur de «In Dreams Begin Responsibilities», un poète dipsomane et paranoïaque qui, avant de mourir d’une crise cardiaque en 1966, eut le temps d’accuser Lou Reed d’être un agent de la CIA. Bibliobs, Cantique de la défonce #2 : "Heroin", chanson piquante
  • " Et si une ville était la somme de toutes les villes qu’elle a été depuis sa fondation, avec en prime, errant parmi ses ruelles, cachés sous les porches de ses églises, ivres morts ou défoncés derrière ses bars, les spectres inquiets ayant pris part à sa chute et son déclin ? Il semblerait que toute une humanité déchue se soit donné rendez-vous dans le monumental roman d’Alan Moore, dont le titre – Jérusalem – devrait suffire à convaincre le lecteur qu’il a pour décor un Northampton plus grand et moins quotidien que celui où vit l’auteur. Partant du principe que chaque vie est une entité immortelle, chaque instant humain, aussi humble soit-il, une partie vitale de l’existence, et chaque communauté une cité éternelle, Alan Moore a conçu un récit-monde où le moindre geste, la moindre pensée, laissent une trace vivante, une empreinte mobile que chacun peut percevoir à mesure que les temps semblent se convulser. Il transforme la ville de Northampton en creuset originel, dans lequel il plonge les brûlants destins de ses nombreux personnages. Qu’il s’agisse d’une artiste peintre sujette aux visions, de son frère par deux fois mort et ressuscité, d’un peintre de cathédrale qui voit les fresques s’animer et lui délivrer un puissant message, d’une métisse défoncée au crack qui parle à la braise de sa cigarette comme à un démon, d’un moine du IXe siècle chargé d’apporter une relique au « centre du monde », d’un sans-abri errant dans les limbes de la ville, d’un esclave affranchi en quête de sainteté, d’un poète tari et dipsomane, tous sentent que sous la fine et fragile pellicule des choses, qui déjà se fissure, tremblent et se lèvent des foules d’entités. Des anges ? Des démons ? Roman de la démesure et du cruellement humain, Jérusalem est une expérience chamanique au coeur de nos mémoires et de nos aspirations. Entre la gloire et la boue coule une voix protéiforme, celle du barde Moore, au plus haut de son art." Claro - Présentation de l'éditeur France Culture, Conclave de mages et chœur de bardes : Alan Moore, Claro, Pacôme Thiellement
  • Les Anciens, c'est connu, coupaient leur vin, le plus souvent à l'eau de mer. Pline l'Ancien, le Robert Parker des écrivains antiques, raconte qu'on doit cette pratique à un esclave dipsomane qui puisait allègrement dans le tonneau de son maître, puis remplaçait le liquide dérobé par de l'eau salée. Le maître, de son côté, trouvait son vin meilleur chaque jour. Il a gracié son esclave à condition qu'il lui donne sa recette. L'anecdote est probablement fausse, mais la pratique était courante. Caton, dans son traité «Sur l'agriculture», donne aux viticulteurs trop éloignés du rivage des conseils pour faire de la fausse eau de mer. Les Romains coupaient aussi le vin avec du miel, de la saumure de poisson, de l'ail, et même du plomb. Pline approuve l'ébullition du vin dans des cuves de plomb, qui facilite la conservation et renforce l'arôme, en plus de donner le saturnisme. Bibliobs, I comme Ivrogne : petit abécédaire littéraire du vin

Vidéos relatives au mot « dipsomane »

Traductions du mot « dipsomane »

Langue Traduction
Anglais dipsomaniac
Espagnol dipsómano
Italien dipsomaniac
Allemand dipsomane
Chinois 醉鬼
Arabe مدمن
Portugais dipsomaníaco
Russe алкоголик
Japonais dipsomaniac
Basque dipsomaniac
Corse dipsomaniac
Source : Google Translate API

Synonymes de « dipsomane »

Source : synonymes de dipsomane sur lebonsynonyme.fr
Partager