La langue française

Buveur, buveuse

Sommaire

  • Définitions du mot buveur, buveuse
  • Étymologie de « buveur »
  • Phonétique de « buveur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « buveur »
  • Citations contenant le mot « buveur »
  • Traductions du mot « buveur »
  • Synonymes de « buveur »

Définitions du mot « buveur, buveuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

BUVEUR, EUSE, subst. et adj.

A.− (Celui, celle) qui boit.
1. [Le subst. ou l'adj. est suivi d'un compl. prép. de désignant une boisson] Nous sommes un peuple de politiciens combinards et de buveurs d'apéritifs (Mauriac, Journal du temps de l'occupation,1944, p. 316).
Buveur d'eau, parfois dépréc. (Personne) qui ne boit que de l'eau ou du vin très mélangé d'eau :
1. Tout ce monde est paisible, courtois, buveur d'eau. Barrès, Mes cahiers,t. 10, 1913-14, p. 343.
[Dans une station thermale] Curiste.
2. [Construit sans compl.] Celui, celle qui a coutume de boire avec excès du vin ou des boissons alcoolisées. Grand, gros buveur; fortes buveuses (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 256);tous gros mangeurs, copieux buveurs, attablés sans parler (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 261).
B.− Au fig., parfois dépréc. (Personne) qui se délecte de quelque chose ou se complaît dans quelque chose :
2. La naissance, longtemps attendue, d'un fils fut un événement plus considérable que l'abolition définitive de la durée, pour ces deux buveurs d'extase. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 216.
Buveur de sang. Monstre sanguinaire. Républicains écarlates, (...), anarchistes, buveurs de sang, les plus braves cœurs du monde (Hugo, Correspondance,1854, p. 202).
Arg. Buveur d'encre. Employé de bureau. Ces soldats-commis, surnommés buveurs d'encre, sont dédaignés par le gros des soldats (E. de La Bédollière, Les Français peints par eux-mêmes,t. 5, L'Armée, 1842, p. 33).
PRONONC. : [byvœ:ʀ], fém. [-ø:z].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1170-1200 beveors (André de Coutances, Roman des Franceis, éd. A. J. Holden dans Mél. Lecoy, vers 2); fin xiiies. buveours (Sone de Nansay, éd. M. Goldschmidt, 7757); 1470 buveur de vin (Wavrin, Chron., p. 118, ibid.); 1668 buveuse (La Fontaine, Fables, II, 20, 9). Dér. des rad. bev-, buv- de boire1*; suff. -eur2*, -euse.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 412. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 438, b) 920; xxes. : a) 834, b) 382.
BBG. − Baist (G.). Zur Lautgeschichte. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, p. 95. − Lew. 1960, p. 36. − Staaff (E.). Qq. rem. sur le passage d'eu atone à u en fr. In : [Mél. Wahlund (C.)]. Mâcon, 1896, p. 251.

Wiktionnaire

Nom commun

buveur \by.vœʁ\ masculin (pour une femme on dit : buveuse)

  1. Personne qui boit.
    • Au troisième stade, si le buveur y arrivait, c’était l’enivrement complet. L’homme tombait ivre-mort et rien au monde ne pouvait le tirer de son sommeil profond. — (Tutuuehitu, Le trésor des îles Marquises, Paris : Nouvelles Éditions Latines, 1977, page 132)
    • La plus récente causerie de Wambery portait sur l’existence d’un tyran walachien, le Voïvode Drakula (ou Vlad Drakul), réputé buveur de sang humain. Le tout-Londres ne parle bientôt plus que de vampires. — (François Rivière, Dracula, cent ans et toutes ses dents, dans Libération (journal), 31 décembre 1987)
  2. (En particulier) (Médecine) Curiste, personne qui boit de l’eau dans les stations thermales.
    • La promenade des buveurs.
  3. (Populaire) Homme qui aime le vin, qui est sujet au vin et qui boit beaucoup.
    • Il est certain que le débauché dissipera son talent, que le buveur le dépensera dans ses libations, sans que l’homme vertueux puisse se donner du talent par une honnête hygiène. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les buveurs se regardaient : ils chantaient l’un pour l’autre, au comble de l'émotion. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

Nom commun

buveuse \by.vøz\ féminin (pour un homme on dit : buveur)

  1. Celle qui boit.
  2. (Populaire) Femme qui aime le vin, qui est sujet au vin et qui boit beaucoup.
  3. (Zoologie) Synonyme de bombyx buveur (papillon).

Nom commun

buveuse \by.vøz\ féminin (pour un homme on dit : buveur)

  1. Celle qui boit.
  2. (Populaire) Femme qui aime le vin, qui est sujet au vin et qui boit beaucoup.
  3. (Zoologie) Synonyme de bombyx buveur (papillon).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BUVEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui boit. Les buveurs, dans les stations d'eaux, Les malades qui boivent. La promenade des buveurs. Il se dit plus ordinairement d'un Homme qui aime le vin, qui est sujet au vin et qui boit beaucoup. C'est un grand, un bon buveur. Téniers excelle à peindre des scènes de buveurs. Buveur d'eau, Personne qui ne boit que de l'eau ou du vin fort trempé.

Littré (1872-1877)

BUVEUR (bu-veur, veû-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui boit.

    Buveur d'eau, qui ne boit que de l'eau ou du vin fort trempé.

    Par extension, ceux qui boivent des eaux minérales. Tous les buveurs sont contents de leur santé, Sévigné, 359.

  • 2Qui aime à boire du vin. Un bon buveur. Un grand buveur disait qu'il ne buvait que pour s'empêcher d'avoir soif, Perrot D'Ablancourt, Apophth. dans RICHELET. Je ne vois que buveurs étendus sur l'arène, Qui nagent dans des flots de vin, Rousseau J.-B. Cantate de Bacchus. Un certain homme avait trois filles, Toutes trois de contraire humeur : Une buveuse, une coquette, La troisième, avare parfaite, La Fontaine, Fab. II, 20. Francs buveurs, que Bacchus attire Dans ces retraites qu'il chérit, A. Gouffé, Chansons. Mais aux buveurs sous la tonnelle Il dit : songez bien qu'ici-bas, Même quand la vendange est belle, Le pauvre ne vendange pas, Béranger, Aveugle de Bagn. D'autres buveurs, francs militaires, Chantent l'amour à pleine voix, Ou gaîment rapprochent leurs verres Au souvenir de leurs exploits, Béranger, ib.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li mieldre [meilleurs] buveor sont en Engleterre, Poésies fr. mss. dans LACURNE.

XVIe s. Beuveurs très illustres ! Rabelais, Pant. I. Tous ces vers biberons ne veulx desavouer, Advortons que j'ay faits en ma jeune allegresse, Quoyque je n'eusse lors une ame beuveresse, J. le Houx, Vau de Vire, 41. À bon buveur telle bouteille, dans LEROUX DE LINCY, t. II, p. 191.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BUVEUR. Ajoutez :
3Le buveur, la buveuse, sorte de papillon, bombyx potatoria.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BUVEUR, (en Anatomie.) on donne ce nom à un muscle droit de l’œil, autrement appellé adducteur de l’œil. Voyez Œil & Droit. (L)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « buveur »

Apparenté[1] au provençal beveire, bevedor, à l’espagnol bebedor, à l’italien bevitore, du latin bibitor, en ancien français beveor, buveour, beveur, beuveur, en enfin buveur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, beuveur ; bourguig. buvon ; provenç. beveire, bevedor ; espagn. bevedor ; ital. bevitore ; du latin bibitor. Dans l'ancien français et dans le provençal, au nominatif bevere, beveire, de bibitor, avec changement d'accent, bibītor, au lieu de bībitor; au régime beveor, bevedor, de bibitórem ; au nominatif pluriel beveor, bevedor, de bibitóres. Bibitorem a donné beveur, beuveur, buveur. Beuveur était une orthographe usitée dans le XVIIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « buveur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
buveur byvœr

Évolution historique de l’usage du mot « buveur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « buveur »

  • Les méchants sont buveurs d’eau. De Proverbe français
  • Ils ne peuvent vivre les vers qui sont écrits par des buveurs d'eau. De Horace / Epîtres
  • Tous les méchants sont buveurs d'eau : C'est bien prouvé par le déluge. De Louis-Philippe de Ségur / Chanson morale
  • S'il existait un enfer pour les amoureux et les buveurs, le paradis serait désert. De Omar Khayyâm / Rubâ’iyât
  • Les buveurs de bière solitaires sont redoutables : on ne sait jamais combien de chopes ils ont déjà ingurgitées. De Roland Topor
  • Les femmes froides sont pareilles aux buveurs d'eau qui acceptent un verre de vin et trinquent par politesse. De Anonyme / Dictionnaire de l'amour
  • Des vers ne peuvent plaire ni durer longtemps, s'ils ont été écrits par des buveurs d'eau. Horace en latin Quintus Horatius Flaccus, Épîtres, I, XIX, 2-3
  • Sous tous les cieux, le buveur est un être de rupture. De Sébastien Lapaque et Jérôme Leroy
  • Le vin est défendu, car tout dépend de qui le boit, Et aussi de sa qualité et de la compagnie du buveur. De Omar Khayyâm / Rubâ'iyyât
  • Je suis un buveur occasionnel, le genre de type qui sort boire une bière et qui se réveille à Singapour avec une barbe. De Raymond Chandler / The King in yellow
  • Le meilleur café glacé pour vous dépend du style de préparation de café que vous préférez globalement. Je suis une buveuse d'expresso, il n'est donc pas choquant que j'aime les méthodes ci-dessus. Mais si vous êtes passionné par les cafetières verseuses, vous pouvez essayer le café glacé à la japonaise dans votre Chemex ou autre. Moser recommande de remplacer environ 40 % de votre eau par de la glace. GQ France, La meilleure façon de faire du café glacé | GQ France
  • Qui sont les femmes inconnues peintes par Toulouse-Lautrec ? Les ouvrières, les prostituées, les buveuses d’absinthe, les artistes anonymes, l'énigmatique passagère de la cabine 54 ? Que veulent-elles nous dire ? France Culture, Les modèles de Toulouse-Lautrec ou la féminité grave
  • Un homme modérément honnête avec une femme modérément fidèle, tous deux buveurs modérés, dans une maison modérément saine, voilà le vrai type de la classe bourgeoise. De George Bernard Shaw / Bréviaire d'un révolutionnaire
  • M…*, quant à lui porte beau, ses traits sont fins, ses dreadlocks lui confèrent une allure léonine et il parle clairement. Ses débuts ne sont pourtant pas simples, conçu hors mariage, il est placé jusqu'à l'âge de 4 ans. Puis, il doit subir les violences de sa mère et de son beau-père jusqu'à ce qu'on le jette à la rue à 15 ans. Un accident du travail l'éloigne de l'emploi, de multiples liaisons naissent 6 enfants. Nombre de ses ex viennent à la barre dire tout le mal qu'elles pensent de lui : violent, manipulateur et buveur. Son casier, 16 condamnations dont 5 pour violences, n'arrange pas le tableau. lamanchelibre.fr, Manche. La soirée sadomasochiste vire au mortel : le passé trouble des deux prévenus
  • Avec 2 grammes d’alcool par litre de sang, le bon mangeur et buveur a été entendu place Suquet. L’homme de 35 ans, originaire d’Aix-en-Provence, a reconnu les faits. Il a avoué avoir fui car il n’avait pas d’argent pour payer. Il devra s’expliquer devant un juge dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. , Faits-divers - Justice | Dijon : le pied nickelé du “resto basket” ne courait pas assez vite
  • Vendredi soir, les rues de l'East Village de Manhattan et de Murray Hill regorgeaient de buveurs News 24, Des centaines remplissent les rues de Manhattan en tant que bars offrant un service à emporter - News 24
  • Alors pourquoi est-il si difficile d’avouer en société que l’on n’aime pas l’alcool? Lionel Davy, professeur de psychologie sociale à l’Université d’Aix-en-Provence, explique que «ne pas boire peut être considéré comme une «anomalie» puisque la consommation est une norme, un lubrifiant social. En refusant un verre, on refuse d’adhérer à une symbolique sociale.» De son côté, le sociologue Ludovic Gaussot estime que «lorsqu’on est ivre, on se permet des libertés non autorisées en temps normal. Les non-buveurs deviennent alors ces témoins un peu dangereux, soupçonnés d’avoir un regard moralisateur.» Le Temps, La coupe est pleine: le malaise des non-buveurs d’alcool - Le Temps
  • Le style de bière le plus consommé dans le monde est encore aujourd’hui la pilsner. Blonde, claire, limpide, rafraichissante, sèche : la pilsner reste pour la très grande majorité des buveurs de la planète le produit de choix pour se désaltérer. Ce créneau dominé par les géants de l’industrie brassicole mondiale est également visité par des microbrasseries. La pilsner de microbrasserie est une porte d’entrée intéressante pour un buveur conventionnel. Elle permet de retrouver le goût typique de sa bière commerciale favorite tout en consommant un produit local qui ne soit pas déroutant.  Salut Bonjour, Bières parfaites pour la fête des Pères | Salut Bonjour
  • L’épisode de The Outsider de la semaine dernière a continué à offrir plus d’indices sur les meurtres d’enfants mystérieux. Alors que Ralph (Ben Mendelsohn) refuse de croire que quelque chose de surnaturel pourrait se passer, Holly (Cynthia Erivo) est convaincue que quelque chose de plus sinistre se produit. Alors que Holly approfondit la légende d’El Cuco, le métamorphe qui se nourrit du chagrin des gens, elle commence à rassembler les éléments de ce à quoi ils ont affaire. Ce faisant, elle en vient à penser que cet être surnaturel est le «buveur de larmes». Breakingnews.fr, Ce que le cauchemar de Tamika a révélé à propos du buveur de larmes
  • À Bagnères, quand on parle de dame blanche, on pense tout de suite à la statue en pied de la buveuse d'eau, devant les thermes, œuvre d'Émile Poupineau, que nous avons déjà rencontré pour sa Bacchante du vallon du Salut. C'est la plus voyante : la statue est en pied, la Buveuse est nue. On ne peut pas la rater. Mais il y a trois autres bustes, plus discrets, mais forts intéressants. ladepeche.fr, La Bigorre à travers ses sculptures : les dames blanches - ladepeche.fr

Traductions du mot « buveur »

Langue Traduction
Anglais drinker
Espagnol bebedor
Italien bevitore
Allemand trinker
Portugais bebedor
Source : Google Translate API

Synonymes de « buveur »

Source : synonymes de buveur sur lebonsynonyme.fr
Partager