La langue française

Agrariste

Sommaire

  • Phonétique de « agrariste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « agrariste »
  • Citations contenant le mot « agrariste »
  • Images d'illustration du mot « agrariste »
  • Traductions du mot « agrariste »
  • Synonymes de « agrariste »

Phonétique du mot « agrariste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agrariste agrarist

Évolution historique de l’usage du mot « agrariste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agrariste »

  • Pourtant, la proximité de personnalité semble bel et bien présente. Le député Lassalle, technicien agricole dans le civil, n’a en effet jamais caché sa vision agrariste, localiste et teintée d’un humanisme particulier à ce milieu. Contrepoints, Qui sont les héritiers politiques de Jacques Chirac ? | Contrepoints
  • Cette bourgeoise ne pouvait pas se déclarer comme telle, car le peuple qui avait fait partir le colonialisme français s’y serait opposé, du fait que ce dernier représente, non pas le peuple français mais, le capitalisme français. Au 19e siècle, le pouvoir français avait promis aux paysanEs et aux travailleurEs de France l’eldorado en Algérie : c’est ce qui a conduit à la colonisation de peuplement après 1871, quand la France s’est imposée militairement et a donné les meilleures terres d’Algérie aux colons. À l’indépendance, la bourgeoisie nationale, militaro-bureaucratique, a confisqué le pouvoir, récupéré l’autogestion de 1962-1963, initiée de façon naturelle et spontanée par les travailleurEs algériens, et l’a brisée. Ils ont même piégé Che Guevara, qui a cru que le pouvoir était socialiste ! La bourgeoisie ne pouvait pas se déclarer capitaliste à cette époque, et a donc versé dans un populisme de gauche, récupérant la voie socialiste pour construire un capitalisme d’État, se donnant ainsi du temps pour croître sur le dos du secteur public, au nom du socialisme spécifique algérien. La dilapidation des deniers publics est une donnée de départ. À la fin des années 1970, quand Boumediene est décédé, la bourgeoisie nationale, compradore, s’est sentie capable de voler de ses propres ailes, notamment son aile ultra-libérale. En 1979, l’armée a dû trancher face à deux clans du FLN : d’un côté l’aile nationaliste libérale, avec, à sa tête, Abdelaziz Bouteflika, ministre des Affaires étrangères à l’époque, et de l’autre, le secrétaire général du FLN, Mohammed Salah Yahiaoui. Ce dernier voulait la continuité du capitalisme d’État alors que Bouteflika voulait un libéralisme ouvert, dans le sens du thatchérisme et du reaganisme en vogue à la fin des années 1970. L’armée a finalement tranché en faveur d’une troisième voie avec le colonel Chadli. C’est à cette époque, au début des années 1980, que le prix du pétrole est monté de 13 dollars à 42 dollars, favorisant la dimension mono-exportatrice de l’économie algérienne, fondée sur l’exportation des hydrocarbures (pétrole et gaz). La politique de restructuration économique de Chadli a été menée dans le but de casser les politique industrialisantes mises en place par Boumediene dans les années 1970. Il s’agissait alors de mettre en place une industrie assez importante avec la sidérurgie, l’électronique, la construction de camions et d’automobiles, à Rouiba notamment. Au lieu de continuer, en la corrigeant, cette politique issue du congrès de Tripoli (1962), qui avait certes rompu avec celle, agrariste, prévue au congrès de la Soummam (1956), sans toutefois s’aventurer dans une économie génératrice de dettes, Chadli et les siens l’ont abandonnée en faveur d’une politique économique de consommation, avec comme slogan : « Pour une vie meilleure ». Cette « vie meilleure », c’était l’import-import. Les années 1980-1984 ont été celles de l’euphorie de l’importation, des kiwis et bananes à l’électronique. Mais le peuple ne pouvait pas se payer ces produits, étant donné son pouvoir d’achat, et cela a créé beaucoup de frustrations. En 1986 est survenu le crash pétrolier, et le pouvoir a alors effectué un tournant en faveur du « travail pour garantir l’avenir ». On commence par « une vie meilleure » pour revenir au « travail »… au lieu de faire l’inverse. À ce moment, le pouvoir algérien pouvait encore payer la dette et s’affranchir du FMI et de la Banque mondiale. Mais ils ne l’ont pas fait, préférant gaspiller avec des pots-de-vins et des crédits aux pseudos-investisseurs qui n’étaient en réalité que des importateurs. Un immense gaspillage des deniers publics. , Aux origines économiques du mouvement populaire algérien | NPA

Images d'illustration du mot « agrariste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « agrariste »

Langue Traduction
Anglais agrarian
Espagnol agrario
Italien agrario
Allemand agrar
Chinois 耕种的
Arabe زراعي
Portugais agrário
Russe аграрий
Japonais 農民
Basque nekazaritza
Corse agraria
Source : Google Translate API

Synonymes de « agrariste »

Source : synonymes de agrariste sur lebonsynonyme.fr
Partager