La langue française

Affronteur, affronteuse

Définitions du mot « affronteur, affronteuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFRONTEUR, EUSE, subst. et adj.

Vieilli. (Celui ou ce) qui affronte.
I.− Substantif
A.− [Subst. de l'animé pers.]
1. Correspond à affronter au sens vieilli de « tromper, insulter ou voler ».
a) Personne de mauvaise foi :
1. « ... c'est un vice qui nous est propre que, soudain que voyons quelque chose succéder heureusement à quelqu'un, chacun veut être de sa partie... » Et il en cite maint exemple, l'héroïque pucelle, qui eut incontinent pour imitatrices deux ou trois affronteuses qui firent les inspirées, et, aux choses de l'esprit, Rabelais, lequel, avec son Gargantua et son Pantagruel, s'attira aussitôt pour singes deux imitateurs et plats copistes, auteurs de propos rustiques et de fanfreluches. Ch.-A. Sainte-Beuve, Tableau hist. et crit. de la poésie française et du théâtre français au XVIes.,1828, pp. 99-100.
b) Personne insolente :
2. C'était [Emmanuel Arène] un cynique de la pire espèce, un portant beau, un affronteur. L. Daudet, L'Entre-deux-guerres,1915, p. 257.
c) Voleur, -euse :
3. − Va t'en, ribleur! [dit Eustache au militaire]. Entends-tu les voisins s'éveiller au bruit et qui vont te conduire au premier corps de garde comme un affronteur et un larron? Va t'en...! G. de Nerval, Nouvelles et fantaisies,1855, p. 211.
2. Correspond à affronter au sens de « braver » ou de « faire front » :
4. ... il [le duc] aimait les audacieux, les affronteurs, les aventuriers à bonne étoile. A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 40.
3. Région. Correspond au subst. affront. Chemin des affronteux. Chemin qu'empruntent les personnes craignant de recevoir un affront mérité :
5. « Viens, rougis si tu peux, et tâche de prendre le chemin des affronteux quand tu passeras par chez nous. » (Mare au Diable). L. Vincent, La Langue et le style rustiques de George Sand dans les« Romans champêtres », 1916, p. 139.
B.− [Subst. de l'inanimé] .Correspond à affronter au sens de « mettre front à front ». CHIR. Instrument qui sert à mettre en contact les deux lèvres d'une plaie :
6. Sutures (...) Affronteur linéaire du Dr Rojas Pineiro. Collin, Catalogue d'instruments de chirurgie,1935, p. 74.
II.− Emploi adj. [En parlant d'une pers.] Qui fait front, qui brave :
7. Des deux écrasés, Clotilde parut la plus forte et fut obligée de secourir son compagnon. Cet artiste si ombrageux, cet aventurier affronteur de toutes les morts, ce téméraire d'entre les casse-cou, dont on n'avait jamais vu le cœur faillir, eut besoin de s'appuyer sur sa femme pour ne pas tomber. L. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 227.
Rem. Affronteur pourrait être également interprété comme un subst. apposé (cf. supra I A 2).
Prononc. − Dernière transcription ds Passy 1914 : afrɔ ̃tœ:ʀ, -ø:z.
Étymol. ET HIST. I.− Subst. 1. 1536 « celui qui trompe, imposteur » (Calvin, Instit., IV, XIII, 15 ds Hug. : Il [saint Augustin] se complaind qu'il y en avoit entre eux [les moines] des coureurs et affronteurs, qui suççoyent la substance du simple peuple par leurs finesses), qualifié de vieilli par DG; 2. 1861-1866 abordeur de « celui qui aborde (qqc.) de front » (Ste-Beuve, Nouv. lundis, VII, 453 ds DG : Il est [Piron] l'un des maîtres et des affronteurs de la rime). II.− Adj. 1. 1853 « qui trompe (d'une chose) » (P. de Cornu, Œuvres poét., p. 81 ds Hug. : Sous le fard d'un parler afronteur Tu feins avoir trouvé mon service agreable). − Trév. 1771; 2. 1589 Affronteur « qui fait front, qui attaque (d'une chose) » P. Matthieu, Aman, II, 37 ds Hug. : Il se doit souvenir de ce brave Encelade, Qui dressa vers le ciel l'affronteuse escalade), attest. isolée. Dér. de affronter*, étymol. II 3 et I 2; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 5.
BBG. − Bél. 1957. − Daire 1759. − Lav. Diffic. 1846. − St-Edme t. 1 1824.

Wiktionnaire

Nom commun

affronteur \a.fʁɔ̃.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : affronteuse)

  1. (Vieilli) Celui, celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
    • C’est un affronteur, une affronteuse.
    • Je hais les affronteurs.
  2. Celui, celle qui trompe.
    • L'affronteur est comme le fripon, ou encore comme le filou, il est avant tout un escroc. — (Catherine Samet, Naissance de l'escroquerie moderne du XVIIIe au début du XIXe siècle, 2005)

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.

Nom commun

affronteuse \a.fʁɔ̃.tøz\ féminin (pour un homme on dit : affronteur)

  1. (Vieilli) Celle qui affronte par des insultes, des tromperies.
  2. Celle qui trompe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFRONTEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui affronte par des insultes, des tromperies. C'est un affronteur, une affronteuse. Je hais les affronteurs. Il a vieilli.

Littré (1872-1877)

AFFRONTEUR (a-fron-teur, teû-z') s. m.
  • Qui trompe. Et ainsi, c'est vous qui êtes l'affronteur, Guez de Balzac, Liv. VII, lett. IV. Un affronteur public, D'Alembert, V, 221. Voilà comme vous faites, bons affronteurs, vous ordonnez souvent les choses à tort et à travers, Hauteroche, Crispin M. III, 12.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AFFRONTEUR. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Par quoy nul homme de bon esprit ne doit croire tels affronteux, Paré, X, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affronteur »

→ voir affronter

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Affronter ; bourguig. efronteu ; provenç. afrontier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affronteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affronteur afrɔ̃tœr

Évolution historique de l’usage du mot « affronteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affronteur »

  • La météo va jouer un rôle prépondérant. Il faudra avoir de la réussite pour passer entre les rafales de vent. Et de la maitrise pour les affronteur au mieux. L'expérience de Martin Fourcade devrait être un atout. Eurosport, EN DIRECT / LIVE. 20km - Messieurs - Championnats du Monde - 13 mars 2019 - Eurosport

Traductions du mot « affronteur »

Langue Traduction
Anglais confronter
Espagnol confrontador
Italien confronter
Allemand konfrontator
Chinois 对抗者
Arabe المواءمة
Portugais confrontador
Russe confronter
Japonais 対決者
Basque confronter
Corse cunfrontu
Source : Google Translate API

Synonymes de « affronteur »

Source : synonymes de affronteur sur lebonsynonyme.fr

Affronteur

Retour au sommaire ➦

Partager