La langue française

Adosser

Définitions du mot « adosser »

Trésor de la Langue Française informatisé

ADOSSER, verbe trans.

I.− Verbe trans. [Suivi d'un compl. d'obj. secondaire introd. par les prép. à ou contre.]
A.− [L'obj. dir. est une ou plusieurs pers.]
1. Lang. cour. Appuyer (le dos de) quelqu'un contre quelque chose. Adosser un enfant contre la muraille pour l'empêcher de tomber (Ac. t. 1 1932) :
1. − Allons, du courage, répète Albine. Tu sais que tu m'as promis de faire cinq pas. (...) Il mit un quart d'heure pour faire les cinq pas. À chaque effort, il s'arrêtait, comme s'il lui avait fallu arracher les racines qui le tenaient au sol. La jeune fille, qui le poussait, lui dit encore en riant : − tu as l'air d'un arbre qui marche. Et elle l'adossa contre le mûrier, dans la pluie de soleil tombant des branches. É. Zola, La Faute de l'abbé Mouret,1875, p. 1333.
Rare. [L'obj. dir. désigne une partie du corps (les épaules, cf. infra II A 1 ou le dos lui-même) de la personne-sujet] Appuyer contre :
2. « La jambe de bois est noire; La guerre est un dur sentier; Quant à ce qu'on nomme gloire, La gloire, c'est d'être entier. L'infirme adosse son râble, En trébuchant, aux piliers; C'est une chose admirable, Fils, que d'user deux souliers. ... » V. Hugo, Les Chansons des rues et des bois,Liberté, 1865, p. 239.
2. P. anal., ART MILIT. [L'obj. dir. désigne une troupe, une unité militaire...] La faire prendre appui à un obstacle naturel, à une construction... de manière à empêcher une attaque par derrière. Adosser une troupe, une armée contre une colline, à une colline (Ac. 1878-1932).
B.− [L'obj. dir. désigne une chose]
1. Placer (le dos d'une chose contre quelque chose qui lui sert d'appui). Adosser une chaise à un mur, adosser un bâtiment à un autre, etc. :
3. Celui qui fait creuser un puits ou une fosse d'aisance près d'un mur mitoyen ou non; celui qui veut y construire cheminée ou âtre, forge, four et fourneau, y adosser une étable, ou établir contre ce mur un magasin de sel ou amas de matières corrosives, est obligé à laisser la distance prescrite par les réglemens et usages particuliers sur ces objets, ou à faire les ouvrages prescrits par les mêmes réglemens et usages, pour éviter de nuire au voisin. Code civil,1804, p. 123.
4. ... elle veut (...) placer à l'entrée de la grotte souterraine, un sopha, une table, et, pour les préserver de l'humidité, elle adosse ces meubles à ce mur qu'elle veut décorer aussi. H. de Balzac, Annette et le criminel,t. 3, 1824, p. 88.
2. P. anal. ou au fig. Adosser un bâtiment contre une montagne, à un rocher (Ac. t. 1 1932) :
5. ... l'éventail géographique des trois territoires circonvoisins adossant aux monts Voirons, Môle et Brézon leur périphérie, et appuyant la pointe de leurs trois segments au pied du mont Gosse, segments séparés par la Menoge, l'Arve et le Viézon qui confluent en cet endroit ... Voilà quelques-uns des détails qui me reviennent; ... H.-F. Amiel, Journal intime,31 mars 1866, pp. 204-205.
6. ... Descartes croit au libre arbitre de l'homme. Il superpose au déterminisme des phénomènes physiques l'indéterminisme des actions humaines, et par conséquent au temps-longueur une durée où il y a invention, création, succession vraie. Cette durée, il l'adosse à un dieu qui renouvelle sans cesse l'acte créateur et qui, étant ainsi tangent au temps et au devenir, les soutient, leur communique nécessairement quelque chose de son absolue réalité. H. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 345.
3. Emploi abs., AGRIC. Adosser indique une certaine manière de labourer (cf. ados) :
7. ... les labours en planche... doivent être exécutés soit en partant des rives d'un champ pour labourer en revenant vers le centre (labour dit « en refendant ») soit en partant du milieu de ce champ pour labourer en tournant autour de cette ligne médiane (labour dit « en adossant ») T. Ballu, Machines agricoles,1933, p. 106.
II.− Verbe pronom. [Il est suivi des prép. à ou contre]
A.− [Le suj. est une pers.] (cf. infra I A).
1. Appuyer son dos contre quelque chose, se mettre contre quelque chose qui sert d'appui (mur, arbre, porte, cheminée d'un appartement). (Rare), s'adosser des épaules à quelque chose :
8. Le soir, il mangeait dans une crémerie de la rue Saint-Victor, coupant son pain par petites tranches, mâchant avec lenteur, faisant traîner son repas le plus possible; puis il se renversait, il s'adossait au mur, et fumait sa pipe. On aurait dit un bon gros père. É. Zola, Thérèse Raquin,1867, p. 99.
9. ... [l'ivre-mort] se met en marche, m'arrive droit dessus, s'arrête devant moi en cherchant son équilibre, les jambes molles mais trouvant un point d'appui derrière lui, contre le « charnier », la tonne d'eau douce contre laquelle il s'adosse, se laisse aller, glisse, s'affaisse soudainement, ... B. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 222.
Rem. 1. Emploi abs.
a) S'adosser.Appuyer son dos contre le dossier du siège sur lequel on est assis, ou en général contre un autre objet :
10. S'adosser, c'est une manière d'être couché debout qui n'est point haïe des songeurs. V. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 786.
b) [Le suj. désigne une pluralité disposée en série] S'adosser le long de quelque chose.Les hommes s'adossaient le long du mur.
Rem. 2. Emploi réciproque. [Le suj. est toujours au plur.] S'adosser dos à dos.
2. P. anal. [Le suj. désigne une troupe, un régiment] Avoir le dos tourné contre quelque chose dont on se sert comme d'un appui :
11. Deux troupes ennemies sur un champ de bataille sont deux lutteurs. C'est un bras-le-corps. L'une cherche à faire glisser l'autre. On se cramponne à tout; un buisson est un point d'appui; un angle de mur est un épaulement; faute d'une bicoques'adosser, un régiment lâche pied; un ravalement de la plaine, un mouvement de terrain, un sentier transversal à propos, un bois, un ravin, peuvent arrêter le talon de ce colosse qu'on appelle une armée et l'empêcher de reculer. V. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862p. 378.
Rem. L'objet contre lequel on a le dos tourné est une chose concr. (une construction ou une certaine partie de terrain), mais l'appui que cette chose apporte est surtout moral.
3. Au fig. [L'obj. sur lequel on s'appuie est une chose abstr.] S'appuyer sur quelque chose, pour s'en servir comme d'un appui :
12. Singuliers savants, singulière science. Au lieu de faire appel au moins à quelques sciences, à quelque science qui ait au moins quelque parenté avec eux, ou plutôt dont la matière ait au moins quelque parenté avec la leur, au lieu de s'appuyer, de s'adosser par exemple à la botanique, à l'anatomie et à la physiologie végétales, ... Ch. Péguy, Victor-Marie, Comte Hugo,1910, p. 815.
B.− Emploi passif du réfl. [Le suj. désigne une chose]
1. [Il désigne un objet quelconque] :
13. Le mur de droite de cette chambre, contre lequel s'adosse un lit de milieu, forme avec le mur du côté droit de la baie un angle légèrement aigu. G. Feydeau, La Dame de chez Maxim's,1914, I, 1, p. 3.
2. [Le suj. désigne un bâtiment, une agglomération] S'appuyer contre, être appuyé contre (une autre construction ou une partie de terrain).
Au fig. [Suj. et obj. sont des notions abstr.] (Cf. I B 2 et adossé A 2) :
14. La ville s'adosse à un coteau de vignes que dominent deux plans superposés de montagnes, l'un de pâturages, l'autre de forêts : le lac est à ses pieds. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 123.
Prononc. − 1. Forme phon. : [adose], j'adosse [ʒado:s]. Pour la finale -osse, transcrite [o:s], cf. Fouché Prononc. 1959, p. 52 (cf. aussi G. Straka, Système des voyelles du français moderne, Strasbourg, Institut de Phonétique, 1950, p. 33). Enq. : / ado2s, D /. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : ados, adossement. Cf. dos.
Étymol. ET HIST. − 1. Mil. xies. « tourner le dos (au fig.), d'où renier, rejeter » (Alexis, 447, 8, éd. G. Paris : Filz Alexis molt oüs dur corage Quant adossas tot ton gentil lignage). − xves. ds Gdf.; 2. a) fin xie-début xiies. « appuyer, garnir, tapisser » (Rom. d'Alix., Richel. 1420, fo35 a ds Gdf. : Et s'avoit les murs adossez De fors engins, par deriere, Qu'il ne chaissent par perriere); b) ca 1160 pronom. « s'appuyer à » (Enéas, 5946 ds T.-L. : A un arbre s'est adosez); fin xiies. « id. en parlant d'une constr. » (Ch. d'Antioche, VI, 486 ds Gdf. Compl. : El haut estage vienent, qu'est el mur adosses); 3. part. passé adjectivé a) 1611 blas. « mis dos à dos » (Cotgr. s.v. : Adossé. Leaning, or set against; also, set backe to backe; also backed; strengthened on the backe part); 1621 « id. » (La Morlière, Antiq. d'Amiens, p. 349, ds Gdf. Compl. : Il portoit de gueules a la bande d'azur chargee de six bars addorsez d'or); b) 1762 dessin (Ac. : adossé... les Peintres, les Sculpteurs et les Antiquaires se servent du même terme, en parlant de deux têtes mises sur une même ligne en sens opposé). Dér. de dos*; préf. a-*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 264. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 118, b) 610; xxes. : a) 487, b) 399.
BBG. − Aubert de la Rüe (E.). Le Français parlé aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Vie Lang. 1969, no208, p. 406. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barb.-Card. 1963. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Caput 1969. − Chabat t. 1 1875. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Grandm. 1852. − Husson 1964. − Thomas 1956.

adosser « mettre le dos à ... »

Wiktionnaire

Verbe

adosser \a.do.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’adosser)

  1. Appuyer le dos contre quelque chose.
    • Il se pencha sur moi, me releva et m’adossa contre le mur. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Adosser un enfant contre la muraille pour l’empêcher de tomber.
  2. (Figuré) Placer une chose contre une autre qui lui sert d’appui ou d’abri.
    • De ce côté se dressait, sous un treillis vert, le pignon de la maison voisine. Un atelier de sculpteur y adossait sa charpente vitrée qui laissait voir des figures de plâtre endormies dans la poussière. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 277)
    • Le succès, déjà, hésitait, lorsque, des montagnes, la Piave, fleuve appauvri, devint soudain un effroyable torrent, emportant les ponts, les bacs, les chaînes de bateaux formant routes de convoi. Vingt régiments, en quelques heures, furent bloqués, adossés au fleuve. — (Jacques Mortane, La Guerre des Ailes : Leur dernier vol, Éditions Baudinière, 1931, p. 15)
    • Adosser un bâtiment contre une montagne, à un rocher.
    • Adosser un appentis contre un bâtiment, contre une maison.
    • Adosser une troupe, une armée, contre une colline, à une colline.
  3. (Pronominal) S’appuyer le dos contre quelque chose.
    • Attaqué par trois hommes, il s’adossa à la muraille et se défendit.
  4. (Pronominal) (Figuré)
    • Mais nous sommes déjà dans les faubourgs. Les maisons s’espacent, se reculent, s’adossent à la rivière ou à la montagne. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

Verbe

adosser \Prononciation ?\ transitif

  1. Adosser.
    • A .i. arbre s’est adossez — (Roman d’Eneas, ms. 60 français de la BnF, f. 170v. b.)
  2. Renverser sur le dos.
  3. Poursuivre.
  4. Appuyer, garnir.
  5. S’appuyer sur quelque chose.
  6. Abandonner.
  7. Rejeter, oublier, renier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADOSSER. v. tr.
Appuyer le dos contre quelque chose. Adosser un enfant contre la muraille pour l'empêcher de tomber. Attaqué par trois hommes, il s'adossa à la muraille et se défendit. Il signifie aussi figurément Placer une chose contre une autre qui lui sert d'appui ou d'abri. Adosser un bâtiment contre une montagne, à un rocher. Adosser un appentis contre un bâtiment, contre une maison. On dit dans un sens analogue Adosser une troupe, une armée, contre une colline, à une colline. Le participe passé

ADOSSÉ, ÉE, se dit, en termes de Blason, de Deux pièces d'armoiries, comme deux lions, deux poissons mis dos à dos. Il porte de gueules à deux lions adossés. En termes de Dessin et d'Antiquité, Têtes adossées, Deux têtes mises sur une même ligne en sens opposé. Voyez ACCOUPLER.

Littré (1872-1877)

ADOSSER (a-dô-sé) v. a.
  • 1Mettre le dos contre quelque chose. Il adossa ses hommes à une muraille.
  • 2Placer une chose contre une autre qui lui sert d'appui. Adosser son camp à un fleuve. L'architecte veut adosser la maison au coteau.
  • 3S'adosser, v. réfl. Il s'adossa contre un arbre et se défendit vaillamment. Le général voulait s'adosser à un marais impraticable.

HISTORIQUE

XIIe s. Par l'apostolie sont de lur mestier sevré ; Pur la poür del rei ont Deu tut adossé [ils ont tourné le dos à Dieu], Th. le mart. 69.

XIIIe s. Jà coars n'enterra [entrera] en paradis celestre ; Si n'est nuns si coars qui bien n'i vousist estre ; Mais tant doutent mesaize et à guerpir lor estre, Qu'il en adossent Dieu et metent à senestre, Rutebeuf, 140. Bien avez vergoigne adossée, Qui honissiez vostre espousée, Ren. 14301. Contremont vers le mur ont puié les degrés ; El haut estage vienent, qu'est el mur adossés ; à une des fenestres es-les vous [les voilà] acoutés, Ch. d'Ant. VI, 486. Or prions Dieu le glorious, Que il mete tel sens en nous, Que nous puissommes adosser Les fols delis et oublier, Unicorne et serpent.

XIVe s. Tel vie menerent longuement, et adoserent nostre Seigneur et ses commandemens ; et nostre Sire les adosa, si comme vous oirez ci après, Chr. St-Denis, III, 10. Aussi est il des gens de religion qui le monde ont adossé et guerpi, ib. IV, 6.

XVe s. Quand il vit que on l'avoit ainsi adossé, il ordonna ses besognes et se despartit de Paris tout melancolieux, Froissart, III, IV, 21. Si estoit arresté aux champs, et avoit adossé un noyer, et là se combattoit, Froissart, II, II, 61. Non pourtant elle s'apaisa, et adossa la tendeur feminine, et s'adouba de virile vertu, Louis XI, Nouv. 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « adosser »

(XIIe siècle) Composé de a- et de dos.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mot dérivé de dosser avec le préfixe a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. adossare ; de à et dos.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « adosser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adosser adɔse

Évolution historique de l’usage du mot « adosser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « adosser »

  • Lemaitre-Demeestere a la fibre du lin. Cette entreprise d’Halluin tisse la plante textile depuis 1835. Elle vient de s’adosser au groupe coopératif agricole NatUp. Ensemble, ils prévoient d’ouvrir une filature en 2021, une étape du travail du lin qui échappe jusqu’ici à la France, premier pays producteur de lin au monde. La Voix du Nord, Lemaitre-Demeestere tire un nouveau fil (de lin) de son histoire en s’adossant à la coopérative agricole NatUp
  • En matière de solidarité, leur programme s’axe d’abord sur l’importance du CCAS, dont ils souhaitent doubler le budget. Hervé Charles a ensuite rappelé qu’ils constituaient la seule liste à soutenir le maintien d’un hôpital à Tarbes, mais aussi l’important d’avoir un centre de santé. "Le maire en a créé un, il a eu raison", a concédé Rebecca Caley, numéro deux de la liste. "Mais on se pose des questions sur le projet. On veut un vrai centre, avec le tiers payant, de la prévention, et y adosser une maison des femmes. On s’interroge aussi sur l’implantation au Foirail où il y a déjà un cabinet, on aurait souhaité le mettre dans un quartier." nrpyrenees.fr, TCES mettra plus de moyens pour le social - nrpyrenees.fr
  • Les transports Bouvard (01) ont décidé de s’adosser au groupe MGE (88) qui dispose désormais d’une huitième société d’exploitation. Spécialisée dans les transports de marchandises générales, ainsi qu’en logistique, la société Bouvard, a été créée il y a une trentaine d’années à Chavannes-sur-Reyssouzel. Transport Info, La société Bouvard (01) rejoint le groupe MGE (88) - Transport Info
  • Ce nouveau fonds vient s'adosser au projet de budget pluriannuel européen d'environ 1.100 milliards d'euros pour la période 2021-2027. Bilan, UE: 750 milliards d'euros pour relancer une économie exsangue - Bilan

Images d'illustration du mot « adosser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « adosser »

Langue Traduction
Anglais lean
Espagnol respaldar
Italien addossarsi
Allemand stellen gegen
Portugais associar
Source : Google Translate API

Synonymes de « adosser »

Source : synonymes de adosser sur lebonsynonyme.fr

Adosser

Retour au sommaire ➦

Partager