La langue française

Acquittement

Sommaire

  • Définitions du mot acquittement
  • Étymologie de « acquittement »
  • Phonétique de « acquittement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acquittement »
  • Citations contenant le mot « acquittement »
  • Traductions du mot « acquittement »
  • Synonymes de « acquittement »
  • Antonymes de « acquittement »

Définitions du mot « acquittement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACQUITTEMENT, subst. masc.

Action d'acquitter.
A.− Action d'acquitter quelqu'un (cf. acquitter I A).
DR. Action de rendre une décision de non culpabilité à l'égard d'un accusé :
1. Lui-même ne fut absous qu'à la minorité de trois voix contre quatre, et après six heures de délibération. Il dormait d'un sommeil paisible dans sa cellule de l'abbaye lorsqu'on vint lui apporter la nouvelle de son acquittement. H.-D. Lacordaire, Éloge funèbre du général Drouot,1847, p. 34.
2. Car si le président des assises nous avait laissé faire la preuve, conformément au droit que nous reconnaît la cour suprême, le jury n'aurait pas pu rapporter contre nous un verdict de culpabilité. La preuve permise, c'était l'acquittement de Zola, la réparation de l'illégalité qu'il avait dénoncée. G. Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 297.
P. ext., et souvent p. plaisant., dans la lang. cour. :
3. Après une longue indécision, une longue lutte, pour sortir de son angoisse, il va briser le cachet de cette lettre qui contient la condamnation sans appel ou l'acquittement solennel de sa maîtresse, ignominieusement suspectée, flétrie sous le poids d'une infâme accusation au secret tribunal de son cœur. P. Borel, Champavert,Passereau, l'écolier, 1833, p. 178.
4. Personne, je l'ai dit, ne se soucie dans la péninsule d'une loi d'oubli, bonne ou mauvaise, entière ou exceptionnelle. Un Espagnol pardonné ne se croit pas pardonné; un Espagnol pardonnant ne croit pas avoir pardonné : l'acquittement définitif est la mort. Dieu est là, de l'autre côté de la tombe, pour donner des lettres de grâce; c'est son affaire. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 230.
Rem. Acquittement, relaxe, absolution. L'acquittement, la relaxe et l'absolution constituent avec la condamnation, des décisions rendues sur le fond par les juridictions répressives. 1. Acquittement, relaxe. Acquittement est un terme réservé en principe aux décisions de la cour d'assises ou de juridictions milit., mais empl. même par les spécialistes pour la relaxe prononcée par les autres juridictions, qui jugent mal fondée l'action publique intentée contre la pers. poursuivie. L'acquittement est définitif. La relaxe est susceptible de voies de recours. 2. Acquittement, absolution. Absolution est un terme réservé à la décision rendue à l'encontre d'un prévenu ou d'un accusé reconnu coupable des faits reprochés, mais non punissable (cas d'excuse absolutoire). L'individu peut faire l'obj. de mesures de sûreté. Sa responsabilité civile subsiste, mais il échappe à toute mesure véritablement répressive.
B.− Action d'acquitter quelque chose (cf. acquitter I B). Acquittement + de + subst.Action de payer une somme d'argent due pour une chose :
5. L'hypothèque est un droit réel sur les immeubles affectés à l'acquittement d'une obligation. Code civil,1804, p. 382.
6. Ses seules dépenses connues étaient le pain bénit, la toilette de sa femme, celle de sa fille, et le paiement de leurs chaises à l'église; la lumière, les gages de la Grande Nanon, l'étamage de ses casseroles; l'acquittement des impositions, les réparations de ses bâtiments et les frais de ses exploitations. H. de Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 18.
Rem. Cet emploi vieillit; même l'admin. l'a remplacé par le mot paiement sur les feuilles d'impôt (cf. aussi acquit A 1, rem.).
En emploi abs., vieilli :
7. Quant à l'argent prêté, il y a une erreur commise à v[otre] préjudice, autant que je puisse croire. V[ous] m'avez prêté 250 fr. en argent et dont v[ous] avez un reçu que je [vous] prie de me rendre lors de mon acquittement. H. de Balzac, Correspondance,1830, p. 482.
Au fig., vx. Action de s'acquitter (d'une dette morale, d'un devoir...) :
8. « Si les services de ces braves militaires ont été longs et pénibles, d'un autre côté, jamais auparavant on n'avoit accordé des récompenses plus amples ni plus honorables : c'est à-la-fois l'acquittement d'une dette sacrée, et le témoignage de la reconnoissance publique. » J. de Crèvecœur, Voyage dans la haute Pensylvanie et dans l'État de New-York,t. 3, 1801, p. 158.
9. Je sais que la douleur est une épreuve, qui nous grandit et nous épure, si nous savons la supporter; mais il y a quelque chose qui accuse votre providence, c'est la douleur des enfants. J'ai tâché d'y voir l'acquittement nécessaire d'une dette ancienne, contractée dans des existences antérieures. L. Ménard, Rêveries d'un païen mystique,1876, pp. 149-150.
Rem. Comme le montrent les ex., l'image de la dette reste très présente à l'emploi fig., dont la liberté est de ce fait très limitée.
Prononc. − 1. Forme phon. : [akitmɑ ̃]. 2. Hist. − Fér. Crit. t. 1 1787 fait remarquer que : ,,Ce mot n'a point été encore universellement adopté. Le Rich. Port. le met; l'Acad. non. Il serait utile : je crois qu'il passera.``
Étymol. ET HIST. − 1. xiiies., attest. isolée « délivrance (d'une prison) » (Doon de Maience, 9945, A. P. ds Gdf. : Tuit en aorent Dieu de chel aquistement); 2. 1238, xiiies. seulement, peu attesté « cession » dr. (Mars 1238, S.-Nic. de Verd., Arch. Meuse, ibid. : Cist aquitemens fu fais en l'an que...); 3. 1317 comm. « action de se rendre quitte de » (1317 A. N. JJ 53, fo104 vods Gdf. Compl.; Laquelle somme est convertie en acquittement et en paiement des debtes de ladite commune); 4. 1725 dr. « action d'acquitter (un accusé) » (Desfontaines, Dict. néologique et Mém. de Trévoux ds Quem.). Dér. de acquitter*; 1 de acquitter II; 2 et 3 de acquitter I; 4 de acquitter III; suff. -ment*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 128.
BBG. − Bar 1960. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bruant 1901. − Cap. 1936. − Guizot 1864. − Lacr. 1963. − Lafon 1963. − Math. 1967. − Réau-Rond. 1951.

Wiktionnaire

Nom commun

acquittement \a.kit.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’acquitter, en parlant de dettes ou d’engagements.
    • Vous aurez là un ensemble [...] d’une poésie toute Moyen-Âge, quoique le monument n’ait été construit qu’en 1602 en acquittement d’un vœu fait quatre ans auparavant à propos de je ne sais quelle épidémie. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 182-183, 2012)
    • L’acquittement, l’entier acquittement des dettes, des frais d’une succession.
  2. (Droit criminel) Renvoi d’un accusé déclaré non coupable.
    • L’acquittement des accusés a été prononcé.
    • Dans ce cas, il se peut que le seul espoir d'acquittement pour les défendeurs soit de convaincre le jury de la justesse de leur cause, et la défense politique devient alors clairement préférable. — (Denis Allard, Santé mentale et processus sociaux: Volumes 17 à 18, 1985)
  3. (Informatique) Confirmation, par l’utilisateur d’une machine, qu’il a vu et pris en compte un signal ou un message de la machine.
    • La procédure ne peut reprendre qu’après acquittement du message d’erreur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACQUITTEMENT. n. m.
Action d'acquitter, en parlant de Dettes ou d'engagements. L'acquittement, l'entier acquittement des dettes, des frais d'une succession. Il signifie, en termes de Droit criminel, Renvoi d'un individu déclaré non coupable. L'acquittement des accusés a été prononcé.

Littré (1872-1877)

ACQUITTEMENT (a-ki-te-man) s. m.
  • 1Action d'acquitter une obligation pécuniaire. L'acquittement de vos dettes.
  • 2Renvoi d'un individu déclaré non coupable. L'acquittement fut prononcé à l'unanimité.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « acquittement »

 Dérivé de acquitter avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Acquitter ; provenç. aquitamen.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acquittement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acquittement akitmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « acquittement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acquittement »

  • La purification par la souffrance est, croyez-moi, moins douloureuse que la situation que vous faites à un coupable par des acquittements inconsidérés. Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Journal d'un écrivain, 1873, le Milieu
  • Certains avocats préfèrent vous envoyer au bagne avec une bonne plaidoirie plutôt que d’obtenir votre acquittement avec une mauvaise. De Philippe Bouvard
  • Deux acquittements valent une condamnation. De Alfred Capus / Les Pensées
  • L’agent de sécurité, jugé en compagnie des deux malfrats qui avaient pillé une bijouterie genevoise, s’en sort avec les honneurs. Le Tribunal correctionnel estime que le vigile a fait tout juste. Il a riposté à un premier coup de feu, il devait de toute façon se défendre contre une attaque imminente et illicite, il a respecté le principe de proportionnalité, il savait manier son arme et il n’a pas visé les braqueurs. En un mot, ce quinquagénaire a «agi avec professionnalisme et humanisme», conclut le verdict d’acquittement. Le Temps, Acquittement pour le vigile impliqué dans une fusillade à Genève - Le Temps
  • Il n’y a pas eu d’incendie par négligence selon le Tribunal de police à Neuchâtel. Ou en tout cas, il n’y a pas eu de négligence de la part de l’homme qui comparaissait mardi pour le sinistre ayant détruit, en octobre 2017, une partie de la maison du chemin des Chasse-Peines 1 à Hauterive. La juge a rendu son verdict : « acquittement pur et simple ». , Incendie à Hauterive : acquittement pour un des responsables du chantier - RTN votre radio régionale
  • Un tribunal du Salvador a confirmé lundi l'acquittement d'Evelyn Hernandez, jugée pour homicide après avoir perdu son bébé et condamnée à 30 ans de prison en première instance, mais qui a toujours assuré que l'enfant était mort-né. Orange Actualités, Salvador: confirmation de l'acquittement d'une femme pour une fausse couche
  • Un tribunal du Salvador a confirmé l'acquittement d'Evelyn Hernandez, jugée pour homicide après avoir perdu son bébé et condamnée à 30 ans de prison en première instance, alors qu'elle avait assuré que l'enfant était mort-né. VOA, Confirmation de l'acquittement d'une jeune femme pour une fausse couche au Salvador
  • Le 29 mars 2015, le café rochefortois « Le Foxy » a été saccagé par quatre individus lourdement armés (fusil à pompe, arme de poing, pied de biche,…). Deux individus ont aussi reçu des coups. Trois des quatre agresseurs présumés ont été identifiés. Trois cousins originaires de Bruxelles : Mohamed, Otman et Nabil. Lors d'une précédente audience début janvier, ils ont contesté tous les faits malgré de nombreux éléments. Ce jeudi matin, leurs avocats ont eu la parole et ont chacun plaidé l'acquittement. , Vendetta au Foxy à Rochefort : la défense plaide l'acquittement - DH Les Sports+

Traductions du mot « acquittement »

Langue Traduction
Anglais acquittal
Espagnol absolución
Italien assoluzione
Allemand freispruch
Portugais absolvição
Source : Google Translate API

Synonymes de « acquittement »

Source : synonymes de acquittement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « acquittement »

Partager