La langue française

Accueil > Orthographe > « Date butoire » ou « date butoir » ?

« Date butoire » ou « date butoir » ?

« La date butoir pour le projet est dans une semaine. »

Encore hier, on nous demandait comment écrire « date butoir » alors que le mot féminin « date » incite à accorder « butoir » au féminin également. Découvrons dans cet article une petite astuce pour ne plus faire d'erreur pour l'écriture de ce mot en français. Bonne lecture !

On écrit « date butoire » ou « date butoir » ?

Une date butoir est une date à ne pas dépasser, une date limite. L'expression date butoir est récemment entrée dans la langue, elle n'est relevée que depuis la fin des années 1980 dans la presse francophone. On utilise souvent cette expression dans le milieu professionnel.

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


S'abonner

Règle : Il ne faut pas confondre le mot « butoir » avec un adjectif qui s'accorderait en genre et en nombre. Ainsi, on écrira toujours « butoir » sans -e car il ne s'accorde pas lorsqu'il est apposé à un nom féminin. Attention toutefois, « butoir » s'accorde en nombre. Si le nom qui le précède est au pluriel, alors on écrira « butoirs » avec un -s : des dates butoirs.

Exemples :  

On fixe une date. Une date butoir. Au-delà de laquelle il lui faudra quitter les lieux.

Hélène Duffau, Combat

On commence par où? La date butoir est en rouge et le numéro des guichets en vert. L'assaut a été déclenché à l'aube. Nous avions à nous battre doublement et nous ne savions même pas quelle pièce nous manquait.

Boualem Sansal, L'enfant fou de l'arbre creux

Le problème était d'autant plus sérieux qu'il y avait une date butoir fixée par les Koweitiens au 31 décembre 1990 pour la vente d'Ertoil.

Loïk Le Floch-Prigent, Affaire Elf, affaire d'État

Ainsi, autant que nous le sachions, rien n'a été fait pour mettre en œuvre la proposition ci-dessus. Mais peut-être, compte tenu des circonstances, la date butoir a-t-elle été reportée.

J. M. Keynes, Les conséquences politiques de la paix (J. Bainville) - Les conséquences économiques de la paix (J. M. Keynes)

La veille de la date butoir, peu avant le coucher du soleil, le village de Ngalape sauva l'honneur des autres villages lébous. Une jeune fille, du nom de Cam Mbenga, armée d'une sagaie dans la main droite, un arc dans la main gauche, son carquois rempli de flèches en bandoulière, vint se ranger aux côtés des habitants de Bargny.

Abasse Ndione, Ramata

Désormais il n'y a plus de raisons d'écrire « date butoir » avec un -e ! Nous espérons que vous ne ferez plus cette faute d'orthographe. N'hésitez pas à prolonger votre lecture en consultant nos autres articles sur l'orthographe française.

Le résumé en microrécit

S'abonner
Sujets :  accord

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Jan VR

Mais « butoir » n’est-il pas employé ici comme qualificatif au nom date, comme on pourrait employer l’adjectif limite ou certaine ou encore fini(e).
Si on remplace « date » par un autre mot, comme marée montantE ou marée butoirE (qui n’a qu’un sens poetique) tandis que un instant serait certain et une période certaine !
Alors il pourrait varier en quantité, s ou pas s, pas pas en genre ???
Ou serait la logique ?

Répondre
Johanne

Merci!
Le message est clair et précis.

Répondre
Nadjet Chetouani

Je trouve ce site très intéressant.
Cordialement,

Répondre
Isabelle Dotan

Il me semble que dans l’explication de l’accord de « butoir », il n’est jamais indiqué qu’avant tout, butoir est un substantif. Selon le dictionnaire de ATILF butoir n’existe que comme substantif et non adjectif :

« BUTOIR1, subst. masc.
Objet placé de telle manière qu’il bloque, limite ou règle le mouvement d’un autre ».
Voir : http://stella.atilf.fr/Dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?11;s=1654506045;r=1;nat=;sol=0;

Une date-butoir ne serait-elle pas simplement l’apposition de deux substantifs l’un féminin et l’autre masculin et donc « butoir » restera naturellement masculin ? Par contre, l’ajout du « s » ne pose pas de problème au pluriel.

Répondre
vasse

merci
@+

Répondre
label2K10

Et bien la question à poser est : « les offres ont causé QUOI?  » ici on n’a pas la réponse mais c’est après. Donc pas de « s »
Les problèmes que nos offres commerciales vous ont causés … Elles ont causé QUOI? des problèmes. Donc c’est devant, j’accorde.
C’est tout.

Répondre
David L

Et encore, nous avons de la chance si les gens utilisent ce terme de date butoir, car désormais on entend plus que « deadline ». 🙁
C’est quoi slide et diapo (mais je digresse).

Répondre
Nicolas Le Roux

C’est modifié, c’était une faute de frappe. Merci beaucoup.

À bientôt,
Nicolas.

Répondre
Nicolas Le Roux

Merci à vous de venir sur ce site internet !

Nicolas.

Répondre
Nicolas Le Roux

Bonjour,
Je dirais plutôt « écrire à nouveau ». 😉

Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

« Date butoire » ou « date butoi...

Partager