La langue française

Zébré

Définitions du mot « zébré »

Trésor de la Langue Française informatisé

ZÉBRÉ, -ÉE, adj.

A. − [En parlant de la robe de certains mammifères] Marqué de raies ou de bandes foncées, plus ou moins parallèles. On a trouvé, il y a quelques années, au centre de l'Afrique, un grand et bel animal, à la robe zébrée, que les naturels désignent sous le nom d'okapi (Boule, Conf. géol., 1907, p. 158).
B. − P. anal.
1. Marqué de raies, de bandes plus ou moins parallèles alternativement claires et sombres. Étoffe, robe zébrée. La voiture emporte au grand trot, dans une allée zébrée d'ombre et de lumière, les beautés couchées comme dans une nacelle (Baudel., Curios. esthét., 1863, p. 362).
Passage zébré. ,,Passage pour piétons, matérialisé par des marques de peinture au sol`` (Dub. 1980).
2. Marqué de hachures, de rayures, de stries. Un cahier de brouillon zébré de ratures laborieuses (Genevoix, Avent. en nous, 1952, p. 112).
[En parlant de la peau, d'une partie du corps] Ses bras nus étaient zébrés jusqu'à la saignée d'égratignures, de coupures, de déchirures et de toutes sortes d'estafilades (France, Vie fleur, 1922, p. 367). ll se mit à rire stupidement (...) tirant la peau de ses joues sous ses yeux (...) pour découvrir les orbites roses, zébrées, affreuses (Vialar, Rose mer, 1939, p. 62).
Prononc. et Orth.: [zebʀe]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1807 gâteau zébré (Journ. des gourmands, 3etrim., p. 245 d'apr. M. Höfler ds Z. rom. Philol. t. 84, p. 93); 1831 avec compl. (Barthélémy, Némésis, t. 38, 25 déc., p. 216 d'apr. M. Riffaterre ds Fr. mod. t. 22, p. 68: laquais [...] zébrés de galons). Dér. de zèbre*; suff. *. Fréq. abs. littér.: 65.

Wiktionnaire

Adjectif

zébré \ze.bʁe\

  1. Qui est marqué de raies semblables à celles du zèbre.
    • C’est un minibus zébré rouge et noir, tu ne peux pas le rater.
    • Le ciel était zébré d’étincelles électriques qui grésillaient sous les larges gouttes de la pluie.. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Certains coins, les coins d’ombre humide, grouillaient d’un pullulement de reptiles, noirs, jaunes, violacés, zébrés, tigrés.— (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • D’autres ont le visage zébré par des bandes de même couleur, horizontales cette fois. — (Gérard Streiff, Les pilleurs de fresques, 1999)

Forme de verbe

zébré \ze.bʁe\

  1. Participe passé de zébrer.
    • Je l’ai zébré avec de la gouache.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ZÉBRÉ, ÉE. adj.
Qui est marqué de raies semblables à celles du zèbre.

Littré (1872-1877)

ZÉBRÉ (zé-bré, brée) adj.
  • Qui est marqué de bandes foncées sur un fond clair, comme la robe du zèbre.

    Cheval zébré, cheval dont la robe présente des lignes noirâtres qui entourent l'avant-bras et la jambe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « zébré »

Participe passé adjectivé de zébrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zébré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zébré zebre

Traductions du mot « zébré »

Langue Traduction
Anglais zebra
Espagnol cebra
Italien zebra
Allemand zebra
Chinois 斑马
Arabe الحمار الوحشي
Portugais zebra
Russe зебра
Japonais シマウマ
Basque zebra
Corse zebra
Source : Google Translate API

Zébré

Retour au sommaire ➦

Partager