Voiturier : définition de voiturier


Voiturier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VOITURIER, -IÈRE, subst. masc. et adj.

I. − Subst. masc.
A. − Vieilli
1. Personne qui fait métier de transporter des voyageurs, des marchandises. Synon. mod. convoyeur, transporteur.Une grande diligence à quatre chevaux ayant été retenue pour ce voyage, et dix personnes s'étant fait inscrire chez le voiturier, on résolut de partir un mardi matin (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Boule de suif, 1880, p. 118).
2. Celui qui conduit une voiture de transport hippomobile. Synon. cocher2, conducteur, postillon, roulier.Je vis de loin venir lentement une lourde charrette, un voiturier à pied la conduisait, deux hommes étaient sur la banquette de devant, les bras croisés (Janin, Âne mort, 1829, p. 204).
B. − DR. COMM.
1. [De l'Ancien Régime au xixes.] Voiturier par terre et/ou par eau. Personne appartenant ou non à une corporation qui transportait voyageurs et marchandises par voiture attelée ou coche d'eau. Les voituriers par terre et par eau sont assujettis, pour la garde et la conservation des choses qui leur sont confiées, aux mêmes obligations que les aubergistes (Code civil, 1804, art. 1782, p. 324).
2. Mod. ,,Transporteur par fer, route ou eau tant pour les marchandises que pour les voyageurs`` (Barr. 1974). Beaucoup de gens, même illustres, s'imaginaient à cette époque que les chemins de fer ne seraient pas le grand instrument des échanges; qu'ils ne transporteraient pas beaucoup de marchandises; et que, pour les transports effectués, les compagnies se borneraient au rôle de voituriers, laissant presque toujours aux intéressés la manutention des colis (Chardon, Trav. publ., 1904, p. 303).
C. − Employé chargé de garer les voitures des clients dans un hôtel, un casino. Je devais m'extirper tout seul (de la voiture), et en vitesse, si je ne voulais pas que le voiturier aille me garer en même temps que la Maserati! (V. Lestienne, L'Amant de poche, 1975, p. 80 ds Rob. 1985).
II. − Adjectif
A. − Vieilli
1. Relatif au transport par voiture. Il faudra renforcer la production aussi d'un quart, c'est-à-dire ajouter à la milice agricole et industrielle, non pas 251, chiffre qui indique la proportionnalité de l'industrie voiturière, mais 250 (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 166).
2. Destiné au passage des voitures. Il ne s'agissait, en réalité, que d'une rectification de la route voiturière, la profitable équivoque était entretenue par le conducteur des Ponts et Chaussées, affilié à la loge de l'avocat (Vogüé, Morts, 1899, p. 100).
B. − Mod. Qui se rapporte à l'industrie automobile. (Dict. xxes.). Centre voiturier. (Rob. 1985).
En appos. Maître voiturier. Celui qui conçoit, qui met au point de nouvelles voitures. Découvrez les nouvelles Corsa. L'alliance réussie de qualités opposées, assemblées par le savoir-faire d'un maître voiturier (Le Nouvel Observateur, 8 janv. 1983, p. 90).
Prononc. et Orth.: [vwatyʀje], fém. [-jε:ʀ]. Le subst. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1213 « qui sert au transport » (Fet des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 181, 22: nes voiturieres); 2. 2emoit. xives. gens voitturiers « personnes dont le métier est de transporter des voyageurs, des marchandises » (La Tour Landry, Livre pour servir à l'enseignement de ses filles, éd. A. de Montaiglon, p. 43). B. Subst. ca 1268 « celui dont le métier est de transporter des voyageurs, des marchandises » (Rupelmont, no118, A. provinc. de Gand ds Gdf. Compl.). Dér. de voiture*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér.: 91.

Voiturier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

voiturier \vwa.ty.ʁje\ masculin

  1. (Vieilli) Celui qui fait le métier de transporter des voyageurs, des marchandises, par terre, par eau
  2. (Sens actuel) Personne chargée de s’occuper de la voiture d’un client, pour que le client n’ait pas à se préoccuper du stationnement (dans un hôtel ou un restaurant, par exemple).
  3. (Marine) Navire spécialisé dans la transport de véhicules.

Adjectif

voiturier \vwa.ty.ʁje\

  1. Qui se rapporte à l'industrie automobile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voiturier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VOITURIER. n. m.
Celui qui fait le métier de transporter des voyageurs, des marchandises. Voiturier par terre, par eau.

Voiturier : définition du Littré (1872-1877)

VOITURIER (voi-tu-rié ; l'r ne se prononce jamais ; au pluriel, l's se lie : des voi-tu-rié-z actifs) s. m.
  • 1Celui qui fait son métier de voiturer.

    Voituriers par eau, conducteurs des barques, bateaux et trains de bois. Les voituriers par terre et par eau sont assujettis, pour la garde et la conservation des choses qui leur sont confiées, aux mêmes obligations que les aubergistes, Code civ. art. 1782.

    PROVERBE

    À batelier et voiturier, ne s'y faut jamais fier.
  • 2 Adj. Voiturier, voiturière, qui a rapport au voiturage. De l'industrie locomotive ou voiturière et des voies de communication, Baudrillart, Manuel d'écon. polit. IX.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et en après si vint uns voituriers de Batpaumes qui aportoit une charge d'encens, Arch. des missions scient. 2° série, t. II, p. 307. S'il fist mener denrées à le [la] bonne vile, pour vendre à voituriers estranges, Beaumanoir, XXIX, 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Voiturier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VOITURIER, s. m. (Commerce.) celui qui voiture, qui se charge de transporter d’un lieu à un autre des personnes, des marchandises, des papiers de l’or, de l’argent, des vins, des bois, &c. même des prisonniers, moyennant un prix ou fixé par les supérieurs & magistrats de police, ou arbitraire & tel que le voiturier en convient avec les marchands ou autres particuliers qui veulent se servir de son ministere.

Sous ce nom sont compris non-seulement les voituriers proprement dits, ou rouliers, & les bateliers ou maîtres de barques & de bateaux, qui voiturent librement par toute la France, soit par terre, soit par eau ; mais encore les messagers, maîtres des coches, les maîtres des carrosses, les fermiers des coches d’eau, les loueurs de chevaux, les maîtres des postes, & autres, qui ont des privileges & des pancartes. Voyez Messagers, Coches, Carrosses, Postes, &c.

Quant aux voituriers rouliers, quoiqu’ils soient libres à certains égards, comme sur la faculté d’entretenir autant de voitures qu’ils veulent ; de n’être fixés ni pour le prix à certaine somme invariable ; ni pour le départ ou l’arrivée, à certains jours & à certains lieux, comme les maîtres de coches ou carrosses publics y sont obligés : les rouliers cependant sont astreints à divers reglemens de police & de commerce, concernant le soin qu’ils doivent avoir des marchandises ; les frais & indemnités dont ils sont tenus en cas de perte occasionnée par leur faute ; les avis qu’ils doivent donner aux propriétaires ou commissionnaires de l’arrivée des marchandises ; la maniere dont ils doivent se comporter par rapport aux lettres de voiture. Les voituriers par eau sont aussi sujets à de semblables reglemens, qu’on peut voir en détail dans le Dictionnaire de Commerce.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « voiturier »

Étymologie de voiturier - Littré

Voiture. On trouve aussi voituron.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de voiturier - Wiktionnaire

 Dérivé de voiture avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « voiturier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
voiturier vwatyrje play_arrow

Citations contenant le mot « voiturier »

  • En tête de ce classement se trouve, ainsi, le métier de voiturier, qui peut être payé jusqu’à 3 500 € brut mensuels - pourboires compris et avec une base de travail située au-delà des 35 heures. Le Telegramme, Quels sont les jobs d’été les mieux payés ? - France - Le Télégramme
  • C’est l’âge où elle a commencé à travailler dans la restauration du lycée Feuchères, à Nîmes. Et c’est à Nîmes qu’elle rencontre Charles Vincent, voiturier à l’hôtel Imperator. Mariée en 1935 à Lanuéjols, elle déménage peu de temps après à Lyon où son époux obtient un poste à la SNCF. Leurs trois filles aînées, Yolande, Christiane et Gisèle, naissent à Lyon. midilibre.fr, À plus de 107 ans, Madeleine Passet s’en est allée - midilibre.fr
  • S’il est le mieux rémunéré, le métier de voiturier ne fait curieusement pas partie des emplois les plus recherchés par les saisonniers. C’est le poste d’animateur de centre de loisirs qui arrive en tête, devant celui de vendeur, d’hôte ou hôtesse d’accueil, de serveur et de manutentionnaire. CNEWS, Voiturier, plagiste, animateur… quels sont les jobs d’été les mieux payés ? | CNEWS
  • Baidu va utiliser son ordinateur ACU pour alimenter un service de voiturier autonome usine-digitale.fr, Baidu va utiliser son ordinateur ACU pour alimenter un service de voiturier autonome

Images d'illustration du mot « voiturier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « voiturier »

Langue Traduction
Corse valet
Basque autoak
Japonais 係員
Russe камердинер
Portugais manobrista
Arabe خادم
Chinois 代客
Allemand kammerdiener
Italien valletto
Espagnol ayudante de cámara
Anglais valet
Source : Google Translate API

Synonymes de « voiturier »

Source : synonymes de voiturier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires