Routier : définition de routier


Routier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ROUTIER1, -IÈRE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Qui se rapporte à la route, aux routes. Axe, carrefour, trafic, transport, tunnel routier; carte, police, prévention, sécurité routière. Au tourisme par chemin de fer s'adjoint à présent le tourisme routier (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 507).Dans les pays de vieille civilisation, les gouvernements avaient à cœur de maintenir un réseau routier (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 187).
B. − Qui se rapporte aux véhicules qui circulent sur les routes. Les transporteurs routiers auraient voulu généraliser la première formule de compensation (Pineau, S.N.C.F. et transp., 1950, p. 59).
Gare routière. V. gare1C 2.
Parc routier. Nombre total de véhicules qui circulent dans un pays donné. Aux États-Unis (...) la composition du parc routier comprenait, en 1935, 25 % de semi-remorques et 75 % de camions (Tinard, Automob., 1951, p. 374).
II. − Substantif
A. − Subst. masc.
1. MAR. ,,Carte à petite échelle comprenant une partie d'un océan`` (Gruss 1978).
2. SPORTS (cycl.). [P. oppos. à pistard] Coureur sur route. La moyenne générale (...) dépasse 39 kilomètres-heure. On n'attend pas moins des routiers modernes, qui disposent d'un matériel perfectionné et qui emploient des braquets gigantesques (Le Monde, 7 juill. 1981, p. 11).
3. TRANSP. Chauffeur qui conduit des poids lourds sur de longues distances. La SNCF comme les routiers commettraient une erreur s'ils pensaient que des mesures réglementaires suffisent pour opérer des transferts de trafic d'un mode de transport à un autre (Pineau, S.N.C.F. et transp., 1950, p. 61).
P. méton. Restaurant fréquenté par des routiers où l'on sert des repas simples pour des prix modérés. Le conducteur d'un 38 tonnes mange le plat de crudités servi aux habitués du « routier » de G. à la sortie de la ville (L'Express, 24 juill. 1978ds Gilb. 1980).
4. SCOUTISME. Jeune homme qui fait du scoutisme. Synon. usuels compagnon, pionnier.Tu te plains que tes gars ne chantent pas. As-tu essayé sérieusement un soir de t'y mettre avec eux? Il y a bien un routier qui fait partie de « À Cœur Joie » et qui peut vous aider (Mon équipe et moi, Équipe nationale pionniers-scouts de France, 2eéd., 1964, p. 173).
B. − Subst. fém. [P. oppos. à voiture de ville] Voiture confortable et rapide faite pour effectuer de longs trajets. Roulez. Sa boîte 5 vitesses, ses 4 freins à disque servo-assistés, sa célèbre tenue de route, son moteur puissant, en font la plus sûre des grandes routières (L'Action automobile et touristique, mai 1979, p. 41).
Prononc.: [ʀutje], fém. [-jε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 [ms. xiiies.] adj. rotier « qui parcourt les routes (en volant) » (Les Loh., Richel. 1461, f o113a ds Gdf.); 1remoit. xiiies. subst. (Dou conte Symon de Crépy, éd. E. Walberg, p. 46, vers 33), a suivi la même évol. sém. que route*; a) subst. 1573 routier « celui qui sait bien les routes, pour avoir souvent voyagé » (Du Puys); spéc. 1765 « conducteur de voitures publiques (en Hollande) » (Encyclop. t. 14); 1950 « conducteur de poids lourds » (Lar. mens., août); d'où 1970 « restaurant où se retrouvent ces conducteurs » (Autojournal, 8 oct. ds Gilb. 1980); b) adj. 1829 « relatif à la route » carte routière (Hugo, Orient., préf., p. 5); 2. 1484 subst. masc. mar. routier « indicateur de navigation » (Pierre Garcie, Grant Routier [titre]); 3. 1928 scoutisme (J. Droit, Le Loup bavarde, p. 210); 4. 1964 subst. fém. routière « voiture faite pour la route » (Lar. encyclop.). Dér. de route*; suff. -ier*, -ière. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 43. − Quem. DDL t. 17.

ROUTIER2, subst. masc.

A. − [Au Moy. Âge] Soldat vagabond qui, en bande, se livrait au pillage. Jacques Callot maudit la guerre, mais il aime le soldat. Routiers maigres, habits râpés, piquiers, bottes tombantes, feutres en bataille et plumets dépenaillés, on dirait qu'il creuse le cuivre à la pointe d'une rapière (Faure, Hist. art, 1921, p. 82).
B. − Fam. Vieux routier. Homme qui, dans un domaine particulier, possède une solide expérience, faisant de lui un homme fin et rusé. Synon. renard.Cette observation est d'un goût très sûr et d'un vieux routier en littérature (Chênedollé, Journal, 1815, p. 81).Les vieux routiers de la démocratie ne parviennent pas à comprendre que l'on se donne tant de mal lorsqu'on n'a pas le dessein caché de diriger la classe ouvrière (Sorel, Réflex. violence, 1908, p. 51).
Rare au fém. Une vieille routière comme moi sait d'où ça tombe, ces accidents purement vocaux (Colette, Seconde, 1929, p. 203).
Prononc. et Orth.: [ʀutje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1245 « soldat organisé en bandes » (Philippe Mousket, Chron., 17028 ds T.-L.), ne survit que comme terme de civilisation; d'où 2. fin xves. adj. « roublard, qui a de l'expérience » (Farce du Savetier qui ne répond que chansons, Rec. Cohen, n oXXXVII, vv. 41-44 ds Kwart. neofilol. t. 3, p. 39). Dér. de route « bande, troupe » 1155 (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 12462) − 1671, Pomey mais répertorié comme terme anc. par la lexicogr.-, fém. subst. de rou(p)t « rompu » 1176 (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 854: Ja mes festuz n'an sera roz), anc. part. passé de rompre*, qui continue le lat. ruptus « id. »; suff. -ier*; cf. le lat. rutarius ca 1200 ds Latham.
STAT.Routier1 et 2. Fréq. abs. littér.: 66.

Routier : définition du Wiktionnaire

Adjectif

routier \ʁu.tje\

  1. Qui concerne la route.
    • Place Charles-Surugue, des feldgendarmes apprennent aux Auxerrois à traverser dans les passages cloutés qu’ils semblaient ignorer. C’est une leçon de prévention routière avant la lettre. — (Robert Bailly, Les feuilles tombèrent en avril, Paris, Éditions sociales, 1977, page 69)
    • Enfin, pour le repérage des noms de lieu et des réseaux de communication terrestres, les deux atlas routiers, Southeast Asia et Indonesia, publiés chez Nelles Verlag, demeurent irremplaçables. — (Rodolphe de Koninck, L’Asie du Sud-Est, éd. Armand Colin (collection U), 2012, introduction)

Nom commun 1

routier \ʁu.tje\ masculin

  1. (Marine) (Cartographie) Livre qui marque, qui enseigne les routes de mer, les caps, les fonds, les ancrages, etc., particulièrement pour les voyages au long cours, d’échelle généralement inférieure à 1 / 4 000 000[1].
    • Le routier de la méditerranée. Le routier des Indes. Le grand routier.
  2. (Par ellipse) (Commerce) Restaurant qui accueille ceux qui se déplacent sur les routes.
  3. (Histoire) (Militaire) Homme de guerre faisant partie de bandes de soldats d’aventure.
    • Ici la flamme des tisons rougeoya et bleuit, et les faces des routiers bleuirent et rougeoyèrent. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Un vieux routier, homme exercé aux affaires par une longue expérience.

Nom commun 2

routier \ʁu.tje\ masculin (pour une femme on dit : routière)

  1. (Transport) Conducteur de camion ou de camionnette, qui assure le transport par la route.
    • Les deux routiers sont attablés, occupés à exterminer en silence un plateau de fromages et les deux kils de rouge qui vont avec. — (Pascal Perbet, Tribu Vivaldi, Éditions Julliard, 2015, chap. 1)
    • La colère monte chez les routiers, mais aussi parmi les salariés des bases d’entrepôts logistiques et ceux des transports sanitaires, qui ne s’estiment pas protégés contre le coronavirus. — (Coralie Schaub, « Les routiers envisagent d’exercer leur droit de retrait dès ce lundi », dans Libérationn° 12072, du lundi 30 mars 2020, page 17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Routier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROUTIER. n. m.
Livre qui marque, qui enseigne les routes de mer, les caps, les fonds, les ancrages, etc., particulièrement pour les voyages au long cours. Le routier de la Méditerranée. Le routier des Indes. Le grand routier. Adjectivement, Carte routière, Carte de géographie où les routes sont marquées avec un soin particulier et qui sert de guide aux voyageurs.

Routier : définition du Littré (1872-1877)

ROUTIER (rou-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des rou-tié-z exacts) s. m.
  • Livre qui enseigne les chemins, les routes.

    Adj. Carte routière, carte où les routes sont marquées.

    Particulièrement. En termes de marine, livre contenant, avec des cartes marines, des instructions utiles aux pilotes et aux capitaines pour la navigation dans certains parages. Routier est l'adressement des chemins par mer, et aussi par terre ; de là le livre des adresses de mer porte ce titre : Routier et pilotage de mer, Le P. René François, 1621, dans JAL. [Les professeurs d'hydrographie] tiendront quatre jours au moins de chaque semaine leurs écoles ouvertes, dans lesquelles ils auront des cartes, routiers, globes, sphères, boussoles, arbalètes, astrolabes, etc. Ordonn. d'août 1681, I, VIII, 3. Les parties des cartes qui représentent les mers, ou seulement les côtes, ont encore leurs difficultés particulières ; on ne peut trop ramasser, trop comparer de journaux de pilotes et de routiers, Fontenelle, Delisle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. ROUTIER. Ajoutez :
2Qui va sur les routes ordinaires. Hier matin a eu lieu, à Rouen, l'essai d'une locomotive routière, Journ. offic. 19 oct. 1873, p. 6447, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « routier »

Étymologie de routier - Littré

Route.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de routier - Wiktionnaire

Mot dérivé de route avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « routier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
routier rutje play_arrow

Citations contenant le mot « routier »

  • Les microplastiques projetés dans l'air par les transports routiers pourraient polluer les océans autant que ceux venus des rivières, selon des modélisations publiées ce mardi.  LExpress.fr, Des microplastiques issus du trafic routier retrouvés aux quatre coins des océans - L'Express
  • Après trois ans d’âpres négociations, l’Union européenne a adopté, mercredi 8 juillet, une réforme-clé pour le transport routier. Ce « paquet mobilité » vise à améliorer les conditions de travail des chauffeurs et à éviter les distorsions de concurrence, mais il est accusé de « protectionniste » par les pays d’Europe de l’Est. Le Monde.fr, L’Europe adopte une réforme-clé pour le transport routier, colère à l’Est
  • Au Japon, le pourcentage de femmes chez les chauffeurs routiers n'est que de 2,4%, soit environ 20,000 personnes. Cependant, il y a plus de 134,000 femmes détentrices du permis poids lourds dans tout le pays et de plus en plus d'entre elles envisagent une carrière professionnelle dans le secteur du transport en tant que routières. DozoDomo, Chauffeur routier, un métier de plus en plus féminin au Japon | DozoDomo
  • Opération de contrôle routier ce vendredi après-midi sur le boulevard du Président Salvador Allende à Nîmes. Opération organisée par la préfecture du Gard en ce week-end de chassé-croisé, avec le concours de la police nationale et de la police municipale. France Bleu, Contrôle routier à Nîmes pendant le chassé-croisé des vacanciers
  • La fin du dumping social des camionneurs de l'Est est-elle en bonne voie ? Il faut se garder de tout optimisme béat après l'adoption définitive du « paquet routier » par le Parlement européen tant l'amertume est palpable dans les capitales bulgares, polonaises, hongroises, roumaines… Le Point, Dumping routier : la revanche de l'Ouest sur l'Est - Le Point
  • ReportageLes semaines passent, la reprise n’est pas au rendez-vous. Après trois mois de fermeture, les routiers restent fidèles à cette institution, mais pas la clientèle noctambule et les vacanciers. Le Monde.fr, L’Escale, plus grand restaurant routier de France, a rouvert... mais la clientèle tarde à revenir
  • Retraite à cinquante-cinq ans : s’il faut accorder à tous les français la même chose qu’aux routiers, on va tous se retrouver avec un calendrier de gonzesses à poil. De Laurent Ruquier / Le Mois par moi

Images d'illustration du mot « routier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « routier »

Langue Traduction
Corse strada
Basque errepide
Japonais 道路
Russe дорога
Portugais estrada
Arabe سائق
Chinois
Allemand straße
Italien strada
Espagnol la carretera
Anglais road
Source : Google Translate API

Synonymes de « routier »

Source : synonymes de routier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires