La langue française

Tripatouiller

Définitions du mot « tripatouiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIPATOUILLER, verbe trans.

Familier
A. −
1. Arg. de théâtre. Remanier, défigurer une œuvre théâtrale sans l'assentiment de son auteur. Je travaille ici avec une ardeur toute neuve à tripatouiller (...) à truffer de béquets, les anciens mélodrames (Arnoux, Zulma, 1960, p. 309).
Empl. intrans. Il a accusé M. Porel (...) d'avoir voulu tripatouiller dans sa comédie. Notez le verbe, il est pittoresque (L'Illustration, janv. 1888ds Fustier, Suppl. dict. Delvau, 1889, p. 587).
En partic. [Le suj. désigne un comédien] Prendre des libertés avec le texte. (Dict. xixeet xxes.).
2. P. anal. Remanier, modifier la structure profonde d'une œuvre originale (littéraire, musicale, etc.) en la défigurant au lieu de l'améliorer. Lui qui a massacré, tripatouillé, remanié jusqu'à la méconnaissance le texte qu'il publiait; lui qui a faussé l'esprit des Mémoires d'un homme qui avait passé sa vie aux antipodes (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 15).
Empl. abs. Montfort (...) me demande l'autorisation de mettre en musique le Repos du Septième Jour. Je la lui ai accordée avec ma bénédiction et la permission générale de tripatouiller tant qu'il voudrait (Claudel, Corresp.[avec Gide], 1908, p. 82).
3.
a) Altérer frauduleusement, truquer (un texte, une comptabilité). Ils ont vu une pièce qui n'était pas tripatouillée, comme on dit maintenant, et cela d'abord leur a paru suspect. Comment! voilà un petit bleu qui n'est pas composé de deux papiers différents, où les lignes d'écriture ne sont pas artificiellement raccordées, qu'est-ce que cela veut dire? (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 251).Votre père a été entraîné par un mauvais homme qui a tripatouillé certainement les écritures (La Varende, M. le Duc, 1958, p. 430).
b) Se compromettre dans des opérations louches, comploter, tremper dans des affaires peu honnêtes. Que tripatouillait-il [un homme] le gueusard, avec son cercle emmanché (Arnoux, Rhône, 1944, p. 135).
Empl. intrans. [Mon frère] me permettait de ne pas me salir les mains en tripatouillant moi-même dans les boues de la procédure (H. Bazin, Mort pt cheval, 1949, p. 246).
B. − Remuer, agiter, manipuler sans soin, sans précaution. Synon. patouiller, trifouiller, tripoter.Il passe beaucoup de temps à dévisser, à revisser les commutateurs électriques et les appareils d'éclairage, à réparer les serrures des meubles et des portes. Je le soupçonne même de les détraquer de temps en temps pour avoir prétexte à les tripatouiller (Duhamel, Journal Salav., 1927, p. 30).
Empl. intrans. Tu le vois qui (...) tripatouille dans les réserves, afin de trouver la couleur la plus opposée à la couleur rouge (Saint-Exup., Citad., 1944, p. 965).
Empl. pronom. réfl. Moi, c'est du solide. C'est de la viande. On baise. C'est sain. Regardez... Et elle se claquait les fesses et se tripatouillait les nichons (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 84).
Prononc.: [tʀipatuje], (il) tripatouille [-tuj]. Étymol. et Hist. 1. 1888 « soumettre (une œuvre littéraire ou artistique) à des remaniements abusifs » (L'Illustration, loc. cit.; cf. ibid.: M. Bergerat (...) a lancé ce verbe au commencement de cette année 1888); 2. 1920 « remuer, manier en tous sens, avec maladresse » (Bauche); 3. a) 1920 « faire des affaires malpropres » (ibid.); b) 1958 « modifier (des comptes, des écritures) dans une intention malhonnête » (La Varende, loc. cit.). Croisement de tripoter* et de patouiller*. Fréq. abs. littér.: 13.
DÉR. 1.
Tripatouillage, subst. masc.,fam. a) Arg. de théâtre. Action de remanier une œuvre théâtrale et, p. ext., toute œuvre littéraire, musicale, etc. Pour une fois, on voit un auteur qui résiste aux exigences de la Comédie-Française (...) qui ne se prête pas aux tripatouillages (Léautaud, Journal littér., 2, 1908, p. 187).b) Ensemble de manœuvres frauduleuses, de tractations douteuses, dans les domaines économique et politique en particulier. Synon. magouille, tripotage.Tripatouillage des comptes, des écritures; tripatouillages électoraux. Il fut compromis dans une affaire véreuse, quelque tripatouillage panamiste en petit, où ne furent englobés qu'une demi-douzaine de sénateurs et députés (A. France, L'Outrage, 1898-1900ds France 1907). [tʀipatuja:ʒ]. 1resattest. a) 1888 « action de remanier abusivement (une œuvre littéraire) » (Bergerat ds Larch. Nouv. Suppl. 1889, p. 244: c'est ce que j'ai appelé le tripatouillage), b) 1898-1900 « action d'embrouiller de manière malhonnête (une affaire) » (France, loc. cit.); de tripatouiller, suff. -age*.
2.
Tripatouilleur, -euse, adj. et subst.,fam. (Personne) qui tripatouille, qui aime à tripatouiller. Vraiment il est bien gentil, mais, comme l'a dit Bergerat, un peu tripatouilleur (Goncourt, Journal, 1888, p. 849).[P. méton.] Probablement ne prenaient-ils guère au sérieux ses tentatives plus artisanales qu'industrielles et moins chimiques que tripatouilleuses (Queneau, Enf. limon, 1938, p. 296). [tʀipatujœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1888 « personne qui tripatouille (une œuvre littéraire) » (Goncourt, loc. cit.), b) 1889 « personne malhonnête, qui embrouille les affaires » (Fustier, Suppl. dict. Delvau, p. 587); de tripatouiller, suff. -eur2*.
BBG.Quem. DDL t. 13, 14 (s.v. tripatouilleur).

Wiktionnaire

Verbe

tripatouiller \tʁi.pa.tu.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Manier quelqu'un ou quelque chose avec insistance, sans délicatesse, sans précaution.
    • Il m'a tellement tripatouillé que j'ai mal de partout.
  2. (Familier) Modifier, transformer, en particulier une œuvre artistique avec un résultat peu probant ou sans l'accord de l'auteur.
    • Qui s'est permis de tripatouiller mon texte ? !
  3. (Familier) Manigancer, altérer, truquer en particulier des comptes.
    • Toute une organisation formidable d'écumeurs et d'inutiles, vivant grassement, tripatouillant, combinant, s'enrichissant, sans produire quoi que ce fût d'utile. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 128)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tripatouiller »

Issu du croisement des verbes tripoter et patouiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tripatouiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tripatouiller tripatuje

Citations contenant le mot « tripatouiller »

  • Les photos illustrant cet article sont autant de preuves des accointances entre les islamistes et certains agents judiciaires dont ce sombre Hattab Ben Othman, une petite main très utiles dans les couloirs des tribunaux pour tripatouiller les dossiers et, si nécessaires, en retirer des documents compromettants ou carrément les faires disparaître. Ce dont parlait, justement, hier, le président Saïed, dont l’épouse est magistrate et qui, on l’imagine, connaît un peu les méandres de la justice tunisienne. Kapitalis, Kapitalis Qui est Hattab Ben Othman, patron d’un sombre syndicat d’agents judiciaires ? - Kapitalis
  • Dans sa seconde adresse au peuple, IBK s’est fendu de langue de bois en considérant les manifestations comme une expression de la vitalité de la démocratie. Un jeu de mots qui fait abstraction de l’insatisfaction générale, un paradigme à l’antipode de la légitimité du combat enclenché.  Continuer dans cette voie comporterait des risques trop élevés. D’où l’idée de lâcher du lest en sortant du fétichisme constitutionnel qui a conduit à l’abrogation du décret de nomination des membres de la Cour constitutionnel accusée de tripatouiller les résultats des dernières législatives au profit du parti au pouvoir. , Répressions sanglantes, arrestations : Faire peur pour faire taire - Bamada.net
  • La cour constitutionnelle du Mali est accusée par plusieurs partis politiques de "tripatouiller" les résultats définitifs de ces élections au profit du parti au pouvoir, le rassemblement pour le Mali (RPM). , Crise au Mali : une mission de la CEDEAO attendue ce mercredi à Bamako
  • Le président Tebboune compte aussi avec la tradition politique bien algérienne qui veut que chaque Président qui hérite du trône s’offre sa propre Constitution. “Mon ambition est d’aboutir à une Constitution consensuelle et pérenne qui encadre les pouvoirs du chef de l’État et ne plus permettre de tripatouiller les textes, afin de s’éterniser au pouvoir ou de servir les desseins des uns et des autres”, a-t-il assuré, en précisant que la “Constitution qui mettra fin aux dérives passées en atténuant le rôle du Président et en renforçant le contrôle du Parlement sur l’Exécutif” sera la traduction sur le terrain de l’aspiration au “changement” des “13 millions d’Algériens” qui, le 22 février, “sont descendus dans la rue”. http://www.liberte-algerie.com/, Tebboune : “Je ne compte pas m’éterniser au pouvoir”: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • A Castex il pourra lui demander de tripatouiller la circonscription des députés d Ales pour gagner.C est un spécialiste. midilibre.fr, Alès : Rivenq lance un appel à la mobilisation pour la prison et une invitation à Jean Castex - midilibre.fr
  • -le.mode de nomination des nouveaux conseillers de la cour laisse au régime la prérogative de désigner de nouveaux hommes et femmes LIGES pour encore tripatouiller dans les résultats de quelque consultation future, , Les réponses que Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) essaie d’apporter à la crise revêtent les caractéristiques ci-après : - Bamada.net

Images d'illustration du mot « tripatouiller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tripatouiller »

Langue Traduction
Anglais fiddle
Espagnol violín
Italien violino
Allemand geige
Chinois 小提琴
Arabe كمان
Portugais violino
Russe играть на скрипке
Japonais バイオリン
Basque biolina
Corse fiddle
Source : Google Translate API

Synonymes de « tripatouiller »

Source : synonymes de tripatouiller sur lebonsynonyme.fr

Tripatouiller

Retour au sommaire ➦

Partager