La langue française

Tricher

Définitions du mot « tricher »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRICHER, verbe

A. − Empl. trans., vx. Tromper (au jeu, dans les affaires, sur un plan moral, etc.), voler. Tricher un adversaire (au jeu), un client. Comment pourrait-il aller plus vite [le chapelain] ? Ses lèvres remuent à peine. Il ne prononce plus les mots (...) À moins de tricher tout à fait le bon Dieu et de lui escamoter sa messe (A. Daudet, Lettres moulin, 1869, p. 173).[Les hommes du coup d'État] ont réussi (...) ils s'en donnent à cœur joie. On a triché la France, on partage. La France est un sac, et l'on y met la main (Hugo, Hist. crime, 1877, p. 208).
Tricher une serrure. La crocheter. Être une fausse signature en chair et en os, être une fausse clef vivante, entrer chez d'honnêtes gens en trichant leur serrure (...), être infâme au dedans de moi, non! non! non! non! (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 666).
B. − Empl. intrans. Synon. frauder, mentir, duper.
1. Ne pas respecter, dans certaines circonstances, les conventions, les usages qui s'y attachent, en feignant néanmoins de s'y conformer. Tricher à un concours, à un examen; tricher dans une déclaration. L'indélicatesse des femmes qui trichent pour passer de force avant leur tour donne une idée de ce qu'elles feront à la porte du paradis (Renard, Journal, 1905, p. 1017).Des parents qui cherchent à tricher, c'est-à-dire à percevoir les allocations familiales sans que leurs enfants soient soumis à l'assiduité (Encyclop. éduc., 1960, p. 189).
Tricher sur qqc.Tromper sur la nature, la valeur, etc. de quelque chose. Tricher sur la fraîcheur, la qualité d'une marchandise; tricher sur son âge. Il ne convient pas non plus (...) que le marchand, accumulant serments et jurements, tente de tromper le client sur la marchandise (...) Qu'il ne triche pas sur le poids et sur la mesure! Qu'il achète et qu'il vende à la même aune! (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 74).
a) En partic.
Transgresser, plus ou moins ouvertement, les règles d'un jeu afin de gagner. Tricher au jeu, aux cartes, aux dames, à la roulette. Vous trichez! Ne mentez pas! Vous venez encore de tricher. Vous avez subrepticement déplacé votre cavalier pour couvrir votre reine qui se trouvait doublement menacée et qui allait être prise (Aymé, Passe-mur., 1943, p. 213).
Fam., vieilli. Pratiquer un type de rapport sexuel qui évite tout risque de fécondation. Il n'y avait pas assez de prisons, pas assez de maisons centrales, pas assez de bagnes, pour enfermer les gens que condamnaient, de bonne foi, du reste, d'autres individus qui, le soir même, dans le lit conjugal, trichaient de leur mieux pour ne pas enfanter des mômes (Huysmans, À rebours, 1884, p. 225).Je ne crois pas à votre théorie, qu'il faut faire toujours des enfants, pour en faire un, quand on le veut (...) Si l'on ne triche pas, la vie n'est plus possible (Zola, Fécondité, 1899, p. 496).
b) Au fig. Ne pas conformer son comportement, ses actions, aux valeurs que l'on affecte de défendre, de respecter; faire preuve de duplicité, d'hypocrisie. Tricher en politique. Je rencontrais des personnages, j'assistais à leur vie quotidienne, telle qu'elle se déroulait vraiment, sans qu'aucun d'eux trichât ou se composât une attitude (Carco, Voix basse, 1938, p. 111).
Tricher avec qqn, qqc.Il m'est arrivé de l'appeler [Goethe] en un endroit « le Talleyrand de l'art », voulant indiquer par là qu'il tirait à temps son épingle du jeu et qu'il était homme à tricher quelquefois avec les passions mêmes qu'il exprimait (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 3, 1862, p. 288).Il me paraît plus honnête de donner ce texte dans l'état où il est sorti de mes mains, voilà vingt ans. À cette époque, je n'aurais pas souffert qu'un autre exerçât sur mon récit les rigueurs de la censure. Aujourd'hui, je suis cet autre et je ne lui reconnais pas le droit de tricher avec le jeune écrivain de 1930, mais je regarde s'éloigner l'homme que je fus (Green, Autre sommeil, 1931, av.-pr.).
2. Atténuer ou dissimuler un défaut matériel dans l'exécution d'un ouvrage, grâce à des artifices ou à des procédés de métier; créer une illusion d'optique, d'audition. Synon. truquer.Cette fois, au moins, il travaillait directement sur la nature, il se réjouissait de n'avoir pas à tricher, comme cela était fatal pour les toiles de dimensions démesurées (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 256).
IMPR. ,,Jouer sur les blancs d'une ligne de texte ou de titre, au moment de la mise en page, pour gagner de la place ou, au contraire, en occuper davantage`` (cfpj Presse 1982). Il sera permis de rompre la règle mathématique en trichant, c'est à dire en usant de l'intervention des blancs (É. Leclerc, Nouv. manuel typogr., 1897, p. 206).
REM.
Trichage, subst. masc.,fam. Synon. de tricherie.Comme il jouait mieux, grâce à ses lunettes, il perdait moins qu'avant et il se mit en tête de ne plus perdre du tout. C'était pas possible, alors il trichait. Et quand ça lui arrivait de perdre malgré ses trichages il nous boudait pendant des heures entières (Céline, Voyage, 1932, p. 576).
Prononc. et Orth.: [tʀiʃe], (il) triche [tʀiʃ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1155 trichier intrans. « frauder d'une manière quelconque; agir malhonnêtement » suvent boisent e suvent trichent (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 10570); b) ca 1165 trans. « tromper quelqu'un » (Troie, 20676 ds T.-L.); c) 1884 intrans. « avoir des relations sexuelles sans prendre le risque de concevoir » (Huysmans, loc. cit.); 2. 1680 trans. « tromper quelqu'un au jeu » (Rich.); 1690 intrans. « enfreindre les règles d'un jeu en vue de gagner » (Fur.); 3. 1835 intrans. « dissimuler un manque, un défaut dans la confection d'un ouvrage matériel » (Ac.); 4. 1862 trans. tricher une serrure « la crocheter » (Hugo, Misér., t. 2, p. 666); 5. 1893 intrans. tricher sur qqc. « tromper sur sa valeur, sa quantité... » (DG [xvies. tricher sur les délinquants « fermer les yeux sur les délits en se faisant payer sa complaisance » (ds Mém. Soc. archéol. Lorraine, t. 35, 1885, p. 18)]). D'un lat. *triccare, du b. lat. tri̊care, lat. class. tri̊cari « chercher des détours, chicaner » par redoublement expr. de la cons. finale du rad.; cf. aussi l'ital. treccare « abuser, tromper; embrouiller, duper » et l'a. prov. trichar « tricher, tromper, trahir » xiies. (G. Faidit, Chant e deport ds Rayn.); l'a. fr. a deux formes: trichier (supra) et trechier (1174-76, Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 1224 ds T.-L.), ce double vocalisme s'explique par le fait que i̊ de tricare est devenu ĭ par suite du redoublement de la cons. finale du rad. mais que, ensuite, sous l'infl. de tricare (avec ị), ị a été rétabli dans trĭccare (FEW t. 13, 2, p. 261a). Fréq. abs. littér.: 251. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 92, b) 196; xxes.: a) 395, b) 646.
DÉR.
Triche, subst. fém.,fam. Synon. de tricherie.Pendant que je m'exténue à jouer dans certaines limites et selon les règles, le voilà qui saute, qui joue n'importe comment et n'importe où, qui consacre la triche alors que personne mieux que lui ne connaît les règles du jeu (Cocteau, Poés. crit. I, 1959, p. 23).[Dans le lang. enfantin, pour dénoncer une tromperie au jeu] C'est de la triche, il y a de la triche. Synon. ce n'est pas du jeu. (Ds Martellière, Gloss. Vendômois, 1893, p. 313). [tʀiʃ]. 1resattest. a) ca 1200 « tromperie » n'a triche ne barat (Cantiques des cantiques, éd. C. E. Pickford, fol. 41 ro, p. 10), b) 1660 « tricherie » (J. Chapelain, Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t. 2, p. 85), 1893 c'est pas du jeu, y a d'la triche (Martellière, loc. cit.); déverbal de tricher*.
BBG.Lebel (P.). Tresse, tricher... Fr. mod. 1946, t. 14, p. 117. − Quem. DDL t. 32.

Wiktionnaire

Verbe

tricher \tʁi.ʃe\intransitif ou, rarement, transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tromper au jeu par de petites manœuvres frauduleuses.
    • Prenez garde, il triche.
    • On l’a surpris à tricher.
  2. (Figuré) Tromper en quelque chose que ce soit, mais principalement en de petites choses et par des voies petites et basses.
    • Je n'ai aucune envie de tricher, d'inventer une romance où j'aurais le rôle flatteur de l'amoureux triomphant ; parallèlement, lui présenter mon idylle comme un foirage complet risquerait de voiler l'image du macho insubmersible à laquelle il est attaché. — (James Fillol, Une autre gloire : Souviens-toi d'où tu es tombé, Société des Écrivains, 2011, page 192)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Arts) Rendre moins sensible, par un artifice, un défaut de symétrie, de régularité.
  4. (Transitif) (Vieilli) Tromper par tricherie.
    • C’est ce gueux de commissaire qui nous a trichés… il n’a fait que deux sommations ! — (Alphonse Daudet, Les trois sommations, in Contes du lundi, nouvelle édition revue et considérablement augmentée, éditions Fasquelle)
  5. (Transitif) (Rare) Enfreindre par tricherie.
    • Les soldats contractent la haine du galon, le dégoût du service, l'esprit de lutte ; ils font tout au monde pour tricher le règlement sans être pris en faute. — (Louis Noir, Le roi des chemins, dernier épisode : Le trou de l'Enfer, chapitre XXVIII ; A. Degorce-Cadot éditeur, coll. Les dix centimes illustrés, Paris, 1881, page 71.)
    • Désirez-vous connaître par le menu, et à l'aide de noms plus ou moins propres, les moyens de tricher la loi, d'éluder les mesures du gouvernement, de se moquer d'un préfet pavé de bonnes intentions ? — (Armand de Pontmartin, Nouveaux samedis, chapitre XVIII ; Michel Lévy frères éditeurs, Paris, 1873, page 306.)
    • « Ce n’est pas ma faute… C’est ce gueux de commissaire qui nous a trichés… il n’a fait que deux sommations ! » — (Alphonse Daudet, Les trois sommations, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 173.)
    • On dit que certains employés auraient payé afin d’obtenir des diplômes et des certificats, et la tradition de tricher le système s’est insinuée dans les bureaux des sociétés et dans les classes de formation. — (Laurence J. Brahm, La Chine après l’OMC, 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRICHER. v. intr.
Tromper au jeu par de petites manœuvres frauduleuses. Prenez garde, il triche. On l'a surpris à tricher. Il signifie, au figuré, Tromper en quelque chose que ce soit, mais principalement en de petites choses et par des voies petites et basses. Cet homme-là ne joue pas franchement, il triche. Il signifie, en termes d'Arts, Rendre moins sensible par un artifice un défaut de symétrie, de régularité.

Littré (1872-1877)

TRICHER (tri-ché) v. a.
  • 1Tromper au jeu. Il m'a triché. J'eus toutes les peines du monde à lui faire apercevoir que je le trichais, Rousseau, Ém. III.

    Fig. À tout jeu le sort nous triche, Béranger, On s'en fiche.

  • 2 V. n. Tromper au jeu. Jeunes oisons et bégueules titrées, Lorgnant des sots et trichant au piquet, Voltaire, Épît. 35. Tricher au jeu sans gagner est d'un sot, Voltaire, Satires, Hypocr. À une époque où les femmes de la cour avaient l'habitude et la fureur de tricher, Carmontelle, Prov. t. IV, p. XLI, dans POUGENS.

    Fig. Représentez-vous, s'il vous plaît (et que votre modestie ne triche point), les grâces dont je vous suis redevable, Boursault, Lett. nouv. t. II, p. 119, dans POUGENS. La fortune et les dieux trichent comme de grands coquins, Galiani, Corresp. t. I, p. 78.

  • 3 Fig. Tromper, soit en de petites choses, soit par des voies basses et misérables. Le nôtre [gouverneur] est devenu trop riche ; On ne peut tant gagner, à moins que l'on ne triche, Boursault, Fabl. d'Ésope, II, 5.

    Par antiphrase. J'ai reçu avec la vôtre du 9, la petite caisse et le café sur lequel vous m'avez bien triché, puisque la quantité en est bien plus forte que celle en échange de laquelle j'envoyais les pommes, Rousseau, Ém. II.

  • 4 Terme d'arts et métiers. Dissimuler un défaut de symétrie, de régularité.

HISTORIQUE

XIIe s. Mult sunt faus li prelat… Quant trechent lur Signur, poi te serunt feeil [fidèles], Th. le mart. 29. Car vers vus nus volt faire parjurer e trichier, ib. 43.

XIIIe s. Pechiés seroit, se tu trichoies, Qu'il m'est avis que loial soies, la Rose, 1987. Et maistre Pierre li Lombars, Qui Paris triche par ses ars, Bataille des sept arts. Cinquante anz [elle] a en s'escuele, S'est maigre et seche ; N'ai pas paor qu'ele me treche, Rutebeuf, 6. Si doit perir qui s'amor triche ; Qui dame trice u qui li ment, Tros qu'elle l'aime loiaument, Cil soit par tot le mont treciés [poursuivi], Partonop. v. 5473.

XVIe s. C'est Charles V, dit Charles d'Autriche, que les anciens François de son temps brocardans appelloient Charles qui triche, faisant allusion sur Austriche qui triche, autant à dire qui trompe, Brantôme, Capit. estr. t. I, p. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tricher »

Provenç. trichar, tricher, tric, tromperie ; ital. treccare. Diez rejette le lat. tricari, chercher des détours, parce que l'i long latin n'aurait pas donné un e (trecher, treccare) ; suivant lui, le mot est germanique : néerlandais, trek, action de tirer et tour qu'on joue. Mais alors, inversement, d'où viendrait l'i en français et en provençal ? Le français, qui a trecher et tricher, fait la transition, et il faut adopter tricari.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin tricare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tricher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tricher triʃe

Citations contenant le mot « tricher »

  • A quoi ça sert de tricher si ce n'est pas pour gagner ? De Anonyme
  • C'est peut-être ça vieillir apprendre à ne plus tricher avec la vie...
  • Pour préserver son amour-propre, il est parfois nécessaire de mentir et de tricher. De Robert Byrne
  • Il n’existe que deux manières de gagner la partie : jouer coeur ou tricher.
  • Si on ne peut plus tricher avec ses amis, ce n'est plus la peine de jouer aux cartes. De Marcel Pagnol / Marius
  • Souviens-toi que le Temps est un joueur avide Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi. De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • J’aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes forces… Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m’empêchera d’être heureuse… De Jean Anouilh / La Sauvage
  • Si on ne peut plus tricher aux cartes avec ses amis, ce n’est plus la peine de jouer aux cartes. De Raimu / du film Marius
  • À quel Servette s’attend-il? «Alain (Geiger) va jouer pour nous battre, ce qui est normal, répond le président du club valaisan. Le foot, ce n’est pas fait pour tricher, c’est fait pour jouer. Je ne vois pas Magnin lâcher avec son Zurich contre Thoune comme je ne vois pas Alain lâcher contre nous.» Constantin en tire même une conviction. «Je ne voudrais pas gagner à Genève sans que Servette n’ait pas eu envie de nous taper.» , Constantin: «Le foot, ce n’est pas fait pour tricher, mais pour jouer» - Le Matin
  • Phox a annoncé hier qu’il ferait une pause et s’éloignerait temporairement de la scène compétitive et qu’il renonçait pour le moment à Valorant. Dans son message publié sur TwitLonger, il précise qu’il a actuellement de gros problèmes personnels ainsi qu’au niveau de ses études, des problèmes qui entrent en conflit avec son dévouement au jeu ; il tente également d’expliquer ce qui l’a motivé à tricher sur Valorant, citant des problèmes de santé mentale, qu’il a arrêté de prendre ses antidépresseurs plus tôt cette année parce qu’il commençait à devenir dépendant d’eux. Phox va donc faire un break, et ainsi se concentrer sur les cours universitaires, s’améliorer au patinage, et travailler sur lui-même. Matt Paoletti, un développeur en charge du système anti-triche de Valorant, lui a répondu, s’il revient, de ne pas tricher la prochaine fois. Team aAa, Riot Games bannit 2 joueurs indéfiniment pour tricherie
  • Il y a bien eu des mises en garde, comme en fac de kiné à l’ULB où un courrier de rappel à l’ordre a été envoyé. Mais plus d’une haute école s’est aperçue en cours de route que parier sur l’honnêteté avait ses limites, sans pour autant faire marche arrière… A priori, l’ampleur de la tricherie pourrait être discernée dans l’amélioration de la moyenne des étudiants en sortie de délibération.  Wort.lu, La tricherie estudiantine mise à l’examen
  • Éradiquer la triche est la bonne solution pour maintenir en vie un titre sur l'aspect multijoueur. Cependant, certains n'hésitent pas à s'y mettre, notamment sur Call of Duty : Modern Warfare. C'est le cas ici d'un streamer que l'on peut peut apercevoir en train de gruger à l'aide d'un aimbot facile à reconnaître. En effet, les ennemis possèdent une hitbox visible depuis n'importe où. Ce streamer répondant au doux nom de TwistedBear semble tellement concentré à tricher qu'il ne fait pas attention à ce qu'il retransmet. Gameblog, Call of Duty Modern Warfare : Quand un streamer triche en direct...
  • Régulièrement accusé de tricherie, les internautes ne l'ont jamais épargné. Néanmoins, Eric a su répondre en plateau en montrant sa culture générale et en faisant grimper les audiences pour le plus grand plaisir de la chaine. Aujourd'hui, il prend la parole et tacle la chaine... Blasting News, 12 coups de midi : Eric répond aux accusations de tricherie, 'J’ai attendu ce moment'

Images d'illustration du mot « tricher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tricher »

Langue Traduction
Anglais cheat
Espagnol engañar
Italien truffare
Allemand betrügen
Chinois 作弊
Arabe الغش
Portugais enganação
Russe мошенничать
Japonais チート
Basque tranparik
Corse ingannà
Source : Google Translate API

Synonymes de « tricher »

Source : synonymes de tricher sur lebonsynonyme.fr

Tricher

Retour au sommaire ➦

Partager