La langue française

Tressauter

Définitions du mot « tressauter »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRESSAUTER, verbe intrans.

A. − [Le suj. désigne une pers.] Être secoué d'un mouvement brusque et nerveux de tout le corps, sous l'effet de la surprise, d'une émotion vive. Synon. sauter, sursauter, tressaillir.Il tressauta: la porte s'ouvrait lentement (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 43).Immobiles comme des tireurs à la visée, entre leurs jets bouillonnants et l'hôtel Savoy en flammes, les pompiers tressautèrent soudain sur leurs échelles (...): une torpille venait d'éclater en arrière (Malraux, Espoir, 1937, p. 767).
[Dans une tournure factitive] La sourde n'a même pas entendu la porte s'ouvrir. Sa fille la fait tressauter en lui hurlant à l'oreille: « Maman, c'est le facteur, pour une signature » (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p. 1046).
B. − Sauter, être agité de secousses sous l'effet d'une cause physique.
1. [Le suj. désigne une pers. ou une partie de son corps] La fièvre l'avait pris, car tout son corps tremblait, tressautait (Malot, Sans fam., t. 2, 1878, p. 125).Elle laisse aller sur son épaule sa tête qui tressaute aux cahots [de la voiture] (Vialar, Fins dern., 1953, p. 90).
[Dans une tournure factitive] Il éclatait d'un gros rire qui faisait tressauter son menton dans son faux-col (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 133).
2. P. anal. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Les misérables ou ridicules petits tramways couverts de panneaux de publicité qui tressautent sur les rails (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 33).
[Dans une tournure factitive] Il y a le bruit de la vapeur qui fait tressauter le couvercle [de la bouillote] (Montherl., Pitié femmes, 1936, p. 1124).
REM.
Tressautant, -ante, part. prés. en empl. adj.a) Qui tressaute. Une soirée où (...) la façon dont il s'exhibait à côté d'une femme élégante qui passait pour être sa maîtresse, où il s'attachait à elle, (...) me faisait penser, avec quelque chose de plus nerveux, de plus tressautant, à une sorte de répétition involontaire d'un geste ancestral (Proust, Fugit., 1922, p. 685).b) Qui incite à sauter. La grosse musique continuait à moudre à grand fracas une polka tressautante (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 191).c) Qui est agité. Pourquoi ces nuits tressautantes? Pourquoi toujours ces douloureux cauchemars? (Goncourt, Journal, 1871, p. 739).L'histoire sainte transportée dans la société florentine, toute tourmentée et tressautante du drame qui la décomposait (Faure, Hist. art, 1914, p. 376).
Prononc. et Orth.: [tʀesote], [tʀ ε-], (il) tressaute [-so:t]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1544 fig. (M. Scève, Délie, 159 ds Hug.: Ma pensee endormye tressaulte en moy); b) 1606 « sursauter, éprouver une secousse musculaire » (J. Bertaut, Rec. de qq. vers amoureux, p. 201: mon cœur tressauta d'aise); 1871 part. prés. adj. p. ext. nuits tressautantes [d'un insomniaque] (Goncourt, Journal, p. 739); 2. 1866 « s'agiter de manière désordonnée » (Verlaine, Poèmes saturn., p. 72: ils vont toujours, les fébriles fantômes, [...] tressautant Comme dans un rayon de soleil des atomes). Dér. de sauter*; préf. a. fr. tres- (lat. tra(n)s « au delà, par delà »). Fréq. abs. littér.: 69. Bbg. Quem. DDL t. 20 (s.v. tressautant).

Trésor de la Langue Française informatisé

TRESSAUTER, verbe intrans.

A. − [Le suj. désigne une pers.] Être secoué d'un mouvement brusque et nerveux de tout le corps, sous l'effet de la surprise, d'une émotion vive. Synon. sauter, sursauter, tressaillir.Il tressauta: la porte s'ouvrait lentement (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 43).Immobiles comme des tireurs à la visée, entre leurs jets bouillonnants et l'hôtel Savoy en flammes, les pompiers tressautèrent soudain sur leurs échelles (...): une torpille venait d'éclater en arrière (Malraux, Espoir, 1937, p. 767).
[Dans une tournure factitive] La sourde n'a même pas entendu la porte s'ouvrir. Sa fille la fait tressauter en lui hurlant à l'oreille: « Maman, c'est le facteur, pour une signature » (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p. 1046).
B. − Sauter, être agité de secousses sous l'effet d'une cause physique.
1. [Le suj. désigne une pers. ou une partie de son corps] La fièvre l'avait pris, car tout son corps tremblait, tressautait (Malot, Sans fam., t. 2, 1878, p. 125).Elle laisse aller sur son épaule sa tête qui tressaute aux cahots [de la voiture] (Vialar, Fins dern., 1953, p. 90).
[Dans une tournure factitive] Il éclatait d'un gros rire qui faisait tressauter son menton dans son faux-col (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 133).
2. P. anal. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Les misérables ou ridicules petits tramways couverts de panneaux de publicité qui tressautent sur les rails (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 33).
[Dans une tournure factitive] Il y a le bruit de la vapeur qui fait tressauter le couvercle [de la bouillote] (Montherl., Pitié femmes, 1936, p. 1124).
REM.
Tressautant, -ante, part. prés. en empl. adj.a) Qui tressaute. Une soirée où (...) la façon dont il s'exhibait à côté d'une femme élégante qui passait pour être sa maîtresse, où il s'attachait à elle, (...) me faisait penser, avec quelque chose de plus nerveux, de plus tressautant, à une sorte de répétition involontaire d'un geste ancestral (Proust, Fugit., 1922, p. 685).b) Qui incite à sauter. La grosse musique continuait à moudre à grand fracas une polka tressautante (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 191).c) Qui est agité. Pourquoi ces nuits tressautantes? Pourquoi toujours ces douloureux cauchemars? (Goncourt, Journal, 1871, p. 739).L'histoire sainte transportée dans la société florentine, toute tourmentée et tressautante du drame qui la décomposait (Faure, Hist. art, 1914, p. 376).
Prononc. et Orth.: [tʀesote], [tʀ ε-], (il) tressaute [-so:t]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1544 fig. (M. Scève, Délie, 159 ds Hug.: Ma pensee endormye tressaulte en moy); b) 1606 « sursauter, éprouver une secousse musculaire » (J. Bertaut, Rec. de qq. vers amoureux, p. 201: mon cœur tressauta d'aise); 1871 part. prés. adj. p. ext. nuits tressautantes [d'un insomniaque] (Goncourt, Journal, p. 739); 2. 1866 « s'agiter de manière désordonnée » (Verlaine, Poèmes saturn., p. 72: ils vont toujours, les fébriles fantômes, [...] tressautant Comme dans un rayon de soleil des atomes). Dér. de sauter*; préf. a. fr. tres- (lat. tra(n)s « au delà, par delà »). Fréq. abs. littér.: 69. Bbg. Quem. DDL t. 20 (s.v. tressautant).

Wiktionnaire

Verbe

tressauter \tʁe.so.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Être secoué soudainement et fortement par la surprise, par la crainte.
    • Le traîneau filait avec une rapidité vertigineuse, et il se trouvait déjà très en avant du détachement. Mr. et Mrs. Joliffe tressautaient à chaque instant. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Tacherot s'esclaffa, sa bedaine tressautant d'aise, les paupières plissées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 13)
    • Louis X eut une réaction inattendue ; il se mit, sur son faudesteuil, à tressauter de rire. — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)
    • Une première volée de rires fit tressauter les ventres, qui firent tressauter les tables, qui firent tressauter les couleurs dans les verres. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Livre de Poche, page 30)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRESSAUTER. v. intr.
Être secoué soudain et fortement par la surprise, par la crainte. Ce bruit m'a fait tressauter. Ce cri le fit tressauter.

Littré (1872-1877)

TRESSAUTER (trè-sô-té) v. n.
  • Se dit dans quelques lieux pour tressaillir. Sur le brise-lames [au Havre, lors de l'explosion d'une mine sous-marine], les curieux ont tressauté, comme si les fondations eussent été ébranlées par un orage souterrain, J. des Débats, 29 oct. 1862. Tandis que je me désolais, quelque chose me passa entre les jambes, et je tressautai sur mon banc ; c'était une tortue fort laide qui rôdait mélancoliquement à la recherche de fragments de salade semés dans l'officine, Theuriet, Rev. des Deux - Mondes, 15 oct. 1869, p. 869.

HISTORIQUE

XVIe s. À ce commandement mon cœur tressaute d'aise, Desportes, dans RAYNOUARD, Lexique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tressauter »

Très, et sauter ; provenç. trasautar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de sauter avec le préfixe tres-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tressauter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tressauter tresote

Citations contenant le mot « tressauter »

  • Qu’est ce qui fait donc tressauter votre œil? Presse santé, Paupière qui tressaute parfois? Voilà les raisons et comment les arrêter.
  • Le "saut" de la paupière en est un exemple. Cela vous est sûrement déjà arrivé, lorsque la fatigue survient, ou après avoir bu trop de café, votre paupière commence à tressauter. Cela arrive en tout cas à Senahen, interrogée par Le Huffpost. Elle est étudiante en deuxième année de droit: Le Huffington Post, Vous avez la paupière qui tremble? On vous dit pourquoi | Le Huffington Post LIFE
  • Nu mais en bottes de carnaval, ou de prostitué peut être, le corps magnifique du danseur ondule d’abord dans l’ombre avec une grâce qui ne le quittera plus de tout le spectacle. Sur des bruits d’eau – la traversée de l’Atlantique au fond d’une cale sombre ? – la lumière petit à petit permet au danseur de se montrer. Vraiment et en entier. Montrer ses muscles, montrer comment il sait les utiliser, faire bouger ses omoplates ou tressauter ses fesses, montrer l’effet d’une respiration. Toujours dans la grâce, même si « la viande noire est la moins chère du marché », nous annonce une voix. Car tout se mélange, la condition d’esclave, d’inférieur, de méprisé, qui n’a rien d’autre à vendre que son corps, et la beauté de ce corps, l’élégance de sa danse, l’ironie de son intelligence. Qui le pousse, sur la fin, à danser avec le drapeau brésilien, parce qu’au-delà de sa négritude, il lui appartient, ce pays, c’est le sien, c’est son identité. Magcentre, Soirées Performances : un corps noir, le mépris, une folle samba | Magcentre

Images d'illustration du mot « tressauter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tressauter »

Langue Traduction
Anglais jump
Espagnol saltar
Italien saltare
Allemand springen
Chinois
Arabe اقفز
Portugais saltar
Russe прыгать
Japonais ジャンプ
Basque salto egin
Corse salta
Source : Google Translate API

Synonymes de « tressauter »

Source : synonymes de tressauter sur lebonsynonyme.fr

Tressauter

Retour au sommaire ➦

Partager