La langue française

Palpiter

Sommaire

  • Définitions du mot palpiter
  • Étymologie de « palpiter »
  • Phonétique de « palpiter »
  • Citations contenant le mot « palpiter »
  • Traductions du mot « palpiter »
  • Synonymes de « palpiter »

Définitions du mot « palpiter »

Trésor de la Langue Française informatisé

PALPITER, verbe intrans.

A. −
1. [Le suj. désigne un animé, une partie du corps, etc.] Être animé de mouvements plus ou moins réguliers manifestant la vie ou de mouvements convulsifs manifestant la lutte pour survivre, la persistance d'un reste de vie. Synon. panteler, soubresauter, tressauter.Il songe (...) à tout ce qui bouge et palpite en dehors des murs de sa prison (L. Daudet,A. Daudet, 1898, p.297).Tout se mettait à respirer, à palpiter; le roc même semblait prendre vie et ce qu'on croyait inerte commençait timidement à se mouvoir (Gide,Si le grain, 1924, p.436).Il voit, au bord du cou, une artère qui bat secrètement: et c'est la vie même de Sandrine qui palpite (Genevoix,Raboliot, 1925, p.227).V. agonie ex. 30.
2. [Avec une valeur de personnification; le suj. désigne une chose concr., notamment (un élément d')une oeuvre d'art] Paraître animé des mouvements de la vie, grâce à une expressivité particulièrement forte. La chambre maintenant familière, où toutes choses avaient été pour lui si amicales, palpitait, revivait (Alain-Fournier,Meaulnes, 1913, p.116):
. ... ce qui est vraiment magnifique, c'est la franchise, c'est la vie de cette scène! La femme qui regarde, désoeuvrée, la rue, palpite, bouge; on voit ses reins remuer sous le merveilleux velours bleu sombre qui les couvre; on va la toucher du doigt... Huysmans,Art mod., 1883, p.110.
Empl. adj., rare. Nous regardons des académies de Cochin, qu'il admire: « Comme c'est palpité (Goncourt,Journal, 1860, p.693).
3. P. anal. [Le suj. désigne une chose concr.] Être parcouru de mouvements rappelant ceux de (la lutte pour) la vie, par leur rythme régulier ou leur précipitation. [Tes cheveux] me fuient (...). Ils tressaillent, ils s'agitent, ils palpitent dans mes mains comme des oiseaux d'or (Maeterl.,Théâtre, t.2, Pelléas et Mélisande, [1892], p.69).Sur une basse branche Le soleil vacillant se repose et se penche; Il palpite, il se gonfle, il se contracte, il vit (Noailles,Éblouiss., 1907, p.120).
Synon. de s'agiter, osciller.Le lac palpite à peine. Un glissement mou et lent (Martin du G.,J. Barois, 1913, p.489).La ville paraît infinie; (...) l'électricité trace des zigzags, tremble, palpite, éblouit (Loti,Vertige mond., 1917, p.196).V. colombe ex. 1.
4. Au fig. [Le suj. désigne une chose abstr., une oeuvre, etc.] Être animé (d'un reste) de vie spirituelle, de force morale, d'activité. Je sens, tout au fond de mon âme, quelque chose qui remue encore, et qui palpite, et qui veut vivre (Flaub.,Smarh, 1839, p.88).Ces collections qu'on croirait mortes sont vivantes; elles palpitent encore de cette lutte, animées par les grands esprits qui ont appelé tous ces êtres en témoignage dans leur combat fécond (Michelet,Oiseau, 1856, p.38).
Palpiter dans/sous (qqc.).[Le compl. d'obj. indir. désigne un lieu, une oeuvre, etc.] Être vivace spirituellement, se perpétuer, rester présent à la mémoire en se rendant perceptible au travers des faits, des témoignages. Une partie du vieux génie liturgique palpite encore et revit sous ces formes nouvelles (Quinet,All. et Ital., 1836, p.190).Les effroyables choses qui se sont accomplies dans cet antre de juges [la chambre de la question] y palpitent et y vivent encore (Hugo,Choses vues, 1885, p.103).
B. −
1.
a) [Le suj. désigne le coeur] Battre plus fort, irrégulièrement, sous l'effet d'une cause pathologique ou d'une émotion. Si je te presse doucement sur mon sein..., alors ce n'est plus seulement mon coeur qui palpite, c'est tout mon être, c'est tout mon sang, qui frémissent de désir et de plaisir (Cottin,C. d'Albe, 1799, p.168).Cette difficulté de respirer augmente par le moindre mouvement (...). Alors leur coeur palpite, leurs artères battent fortement (Geoffroy,Méd. prat., 1800, p.215).
b) [Le suj. désigne une autre partie du corps ou un animé] Être animé de mouvements rapidement rythmés ou désordonnés sous l'effet d'une émotion. Tressaillant quand le vent remuait une branche, Ses beaux seins effarés, au tic tac de son coeur Tremblaient et palpitaient comme deux tourterelles (Gautier,Albertus, 1833, p.149).Elle palpitait comme après mes étreintes; son oeil flambait, ses mains étaient chaudes, toute sa personne vibrante dégageait cette vapeur d'amour (Maupass.,Contes et nouv., t.2, Fou, 1882, p.787).Une envie de meurtre faisait palpiter ses narines, dilatait la pupille de ses yeux hagards (Aymé, Rue sans nom, 1930, p.205).V. ombrageux ex. de Gautier.
2. P. anal. [Le suj. désigne une chose concr.] Être parcouru de mouvements rappelant ceux de l'émotion. Celui-là qui est dans la joie ou qui souffre verra les étoiles de la nuit palpiter à l'unisson de son coeur (Toulet,Mariage Don Quichotte, 1902, p.24).Les trembles convulsifs, qui ont si peur des bombardements, qui en palpitent des lustres à l'avance (Arnoux,Calendr. Fl., 1946, p.234).Les pierres taillées n'aveuglent pas qui palpitent, sont vivantes, tournent de l'oeil avec émotion, humides et tendres (Cendrars,Lotiss. ciel, 1949, p.279).
3. Au fig. [Le suj. désigne une pers., un sentiment, etc.] Être animé de vifs mouvements affectifs. Palpiter de joie. Jamais, comme en ce moment-là, il n'avait senti l'émouvant désir d'inconnu dont son âme était frémissante; jamais il n'avait palpité davantage sous les souffles aventureux (Moselly,Terres lorr., 1907, p.210).Tout ce qui naissait ou palpitait dans les âmes, sous ces dehors polis, se trahissait seulement, chez les femmes, par l'attention subite du visage ou le battement des cils (...) inoubliables frissons (Pesquidoux,Livre raison, 1925, p.128).
[P. méton.; le suj. désigne (un élément d')une oeuvre, etc.] Exprimer de vifs mouvements affectifs, s'animer, se passionner. La grande question des romantiques et des classiques palpitait dans les journaux, dans les cercles, à l'Académie (Balzac,Béatrix, 1839, p.65).Que la Scène d'amour [de Roméo et Juliette, de Berlioz] (...) est donc splendide, où palpite l'enivrant motif embrasé par les timbres et les rythmes divers de toutes les flammes de la passion! (Willy,Entre deux airs, 1895, p.86).Personnage rêvé et non observé, mais que Balzac nourrit peu à peu de ses désirs refoulés, (...) Vautrin, de chapitre en chapitre, s'individualise, s'incarne, palpite enfin d'une terrible vie (Mauriac,Trois gds hommes dev. Dieu, 1947, p.154).
Prononc. et Orth.: [palpite], (il) palpite [palpit]. Att.ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1. 1488 «avoir encore quelque mouvement» (La Mer des Histoires, I, 167a, édit.1491 cité par Vaganay ds Rom. Forsch. t.32, p.119: Après lequel Joab vindrent dix jeusnes escuiers, lesquelz voyant qu'il palpitoit et se mouroit encor, li occirent finablement); 2. 1542 «battre plus qu'à l'ordinaire (du coeur)» (P. de Changy, Inst.de la femm. Chrest., p.72 ds Gdf. Compl.); 1694 (d'une paupière) (Ac.); 3. 1741 «être ému au point que le coeur bat plus qu'à l'ordinaire» (Duclos, Confes. Comte De..., p.221); 1755 palpiter de joie (Prevost, Grandisson, t.3, p.39); 4. 1830 «être agité d'un mouvement, d'un frémissement» (Lamart., Harm., p.320: les vagues palpitent au lever du roi du jour). Empr. au lat. palpitare «s'agiter, être agité; palpiter, battre (du coeur)», dér. de palpare «palper, toucher». Fréq. abs. littér.: 891. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1414, b) 1531; xxes.: a) 1491, b) 863.
DÉR.
Palpitement, subst. masc.,littér. Action de palpiter; résultat de cette action. a) Synon. de palpitation (v. ce mot A 1).Palpitement silencieux de leurs ailes (Gide,Voy. Urien, 1893, p.29).P. anal. Synon. de palpitation (v. ce mot A 3).Le palpitement des eaux (Giono,Eau vive, 1943, p.315).b) Synon. de palpitation (v. ce mot B 1).Ses regards croisés par ceux de Louise aussitôt éteints sous des palpitements de cils (Verlaine,OEuvres compl., t.4, L. Leclercq, 1886, p.110).Au fig. Synon. de palpitation (v. ce mot B 3).Sentir des élans de tendresse, des palpitements d'amour, mais ne jamais savoir si on les ressent avec vous! (Zola,Corresp., 1860, p.46). [palpitmɑ ̃]. 1reattest. 1621 (T. Courval-Sonnet, éd. Jouaust, I, 112 d'apr. FEW t.7, p.522); de palpiter, suff. -ment1*.

Wiktionnaire

Verbe

palpiter \pal.pi.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Avoir des palpitations.
    • Le cœur lui palpite. Sa paupière palpite.
    • On voit souvent palpiter la tête des enfants nouveau-nés, à l’endroit de la fontanelle.
    • (Figuré) Ce souvenir fait palpiter son cœur.
    • J’étais trop timide pour enchaîner mes pas, en public, dans un autre exercice que la marche. D’ailleurs je trouvais profondément immorale la danse en couple, ses airs absents, ses feintes froideurs de gens d’affaires qui apurent des comptes, tandis que, sous les basques des habits et sous les robes du soir, palpite la bête. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, pages 72-73)
  2. (Par extension) Être ému.
    • Il palpite de crainte, d’espérance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PALPITER. v. intr.
Avoir des palpitations. Le cœur lui palpite. On voit souvent palpiter la tête des enfants nouveau-nés, à l'endroit de la fontanelle. Sa paupière palpite. Fig., Ce souvenir fait palpiter son cœur. Par extension, Il palpite de crainte, d'espérance.

Littré (1872-1877)

PALPITER (pal-pi-té) v. n.
  • 1Avoir des palpitations. Les entrailles des victimes qui palpitaient encore, Fénelon, Tél. IX.

    Fig. N'avoir qu'un faible mouvement, comparé à une palpitation. Sorti des cachots des Moscovites, Piper ne fit que palpiter et ne figura plus en Europe, Saint-Simon, 165, 185.

  • 2Être ému au point que le cœur batte ou semble battre plus qu'à l'ordinaire. La reine, à qui le cœur palpitait, faisait des prières au ciel en faveur de la couleur blanche, Voltaire, Zadig, XXIX. Combien de fois, contemplant en eux mon ouvrage, je me sens saisi d'un ravissement qui fait palpiter mon cœur ! Rousseau, Ém. v. Quelle sombre fureur ou quel secret dessein De terreur ou d'espoir fait palpiter son sein ? Ducis, Macbeth, III, 1.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PALPITER. Ajoutez : - HIST. XIIe s. Quant cil meismes dragons qui apparuit lo voloit devoreir, dunkes comenzat tremblanz et palpianz à crieir par grandes voies, disanz : coreiz, coreiz, car iciz dragons mo vuet devoreir, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 92.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « palpiter »

Du latin palpitare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. palpitare, fréquentatif de palpare, palper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « palpiter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
palpiter palpite

Citations contenant le mot « palpiter »

  • Mange trop, tu palpiteras comme un poisson ; mange peu, tu sauteras comme une gazelle. De Proverbe pachtoune
  • A2c/Exposition. Marilyne Mestre vient de Santenay et Danièle Maire de Buxy. Maryline Mestre : autodidacte, elle adopte très vite le pinceau et le couteau. Pour notre plaisir, elle a accepté de s'éloigner de son "petit atelier de Maryline" à Santenay pour présenter ses peintures figuratives touchantes aux couleurs vives, inspirées par des paysages et le monde selon Maryline. Danièle Maire : après un passage par le vitrail et le pinceau, elle adopte la peinture au couteau. Son origine catalane la rapproche naturellement des couleurs chaudes de la Bourgogne... Son rouge - rouge Maire - fait palpiter ses toiles. Elle se réjouit d'exposer dans sa commune natale. Vernissage mardi 28 juillet à 18h30. Halle ronde de 10 h à 12h30 et de 15h à 18h30. Entrée libre - Fermé le lundi - Renseignements au 03.85.41.58.82 et sur www.animation2c.fr , Les delicieuses, Maryline Mestre et Daniele Maire exposent : Exposition Peinture a Givry
  • C’est le premier long métrage de Garai en tant que réalisateur, et c’est aussi satisfaisant que prometteur, malgré un ralentissement malheureux. Elle a un grand œil – et une réelle sensation de la puissance du silence et des textures visuelles – mais elle trébuche lorsqu’elle en explique trop. Actrice devenue cinéaste dont les crédits incluent «Atonement», Garai est clairement investie dans la création de rôles de genre juteux et complexes. Mais son essai d’une mythologie gynocentrique est lamentablement court (et devient idiot), même si ses explorations de l’horreur corporelle et des murs rouges palpitants ont leurs plaisirs pervers. Comme beaucoup de cinéastes, elle travaille trop dur pour comprendre un mystère qu’il vaudrait mieux laisser pourrir et palpiter. News 24, Examen de l'amulette: un homme dans les temps sombres et en difficulté - News 24
  • Quels sont les secrets et la face cachée de cette industrie qui fait palpiter l'Amérique ? À quoi ressemble la nouvelle vie de ces gagnants que tout le monde envie ? Et qui sont ceux qui ont tout perdu ? Newstele, Enquête Exclusive - "Super loto : quand l'Amérique touche le jackpot" ce dimanche soir sur M6 - Newstele
  • Assurés par des artistes « pro », les spectacles rivalisent de dextérité pour faire palpiter les spectateurs. La tension monte avec le quick change (ou changement de tenues) de trois jeunes danseuses kazakhes, le mano à mano spectaculaire d’un duo mixte russe qui rivalise d’ingéniosité corporelle en jouant avec des sangles aériennes, les arabesques de la roue allemande par l’acrobate algérien. www.larep.fr, Plein les yeux avec le cirque de Noël d'Alexis et Anargul Gruss, du 23 décembre au 5 janvier - Saint-Jean-de-Braye (45800)

Traductions du mot « palpiter »

Langue Traduction
Anglais throb
Espagnol palpitar
Italien pulsare
Allemand pochen
Chinois 搏动
Arabe نبض
Portugais pulsar
Russe пульсация
Japonais ドキドキ
Basque throb
Corse gola
Source : Google Translate API

Synonymes de « palpiter »

Source : synonymes de palpiter sur lebonsynonyme.fr
Partager