La langue française

Trembloter

Définitions du mot « trembloter »

Trésor de la Langue Française informatisé

TREMBLOTER, verbe intrans.

Trembler légèrement.
A. − [Le suj. désigne un animé] Être agité de tremblements (en raison du froid, de la maladie, de la vieillesse). Synon. trémuler (littér.).Un très vieux paysan, ami de mon père, apprenant la nouvelle, se leva de sa chaise en tremblotant, les bras en avant (L. Daudet, Salons et journaux, 1917, p. 39).Jacques regarda le bonhomme qui fut un pipelet acceptable et qui maintenant tremblotait des extrémités (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 54).
B. − [Le suj. désigne une chose, un ensemble de choses]
1. Être soumis à de petites oscillations. Gelée qui tremblote dans un plat. Les pigeons de Saint-Marc volaient sur les coupoles, Le long des piliers blancs tremblotaient les gondoles (Barbier, Ïambes, 1840, p. 170).Le balancement du fauteuil de Saint-Luc faisait par instant trembloter cette table (Bourget, Pastels, 1889, p. 137).
2. P. anal. (d'aspect). [En parlant d'une partie du corps hum.] Les cahots de la voiture ballottaient un peu leurs têtes, les secouaient, faisaient trembloter la peau flasque des joues (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Dot, 1884, p. 562).Les boules superposées de son corps et de sa tête tremblotaient d'une joie gélatineuse sur ses énormes jambes naines (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 90).
3. En partic.
a) [Le suj. désigne une lumière, un phénomène lumineux] Vaciller. La quatrième nuit, par un ciel d'encre, une lumière tremblota au rez-de-chaussée des Mouret (Zola, Conquête Plassans, 1874, p. 1128).Il entra dans l'église (...). Des bouquets de flammes fragiles tremblotaient au fond, dans le chœur (Duhamel, Cécile, 1938, p. 74).
b) [Le suj. désigne une source sonore]
α) Émettre un son, des sons dont la hauteur et l'intensité varient rapidement. L'orchestre, en sourdine, grince, gémit, tremblotepuis éclate en cris funèbres (Loti, MmeChrys., 1887, p. 172).
β) Rare. [Avec un compl. d'obj. interne] Prononcer (certaines paroles) en tremblant. Synon. chevroter.Il y a des peureux qui auraient bien voulu ne pas jurer; mais qui se voyaient égorgés eux, leurs grands-parents, leurs petits-enfants et tous les propriétaires, s'ils n'avaient trembloté leur serment (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 17).
REM.
Tremblotis, subst. masc.,fam. Mouvement de ce qui tremblote. Synon. tremblotement.P. métaph. Il fallait me placer au-dessus des remous de la conscience, des tremblotis de remords gélatineux (H. Troyat, Le Mort saisit le vif, p. 199 ds Rob. 1985).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃blɔte], (il) tremblote [-ɔt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1553 (Ronsard, Odes, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 60, vers 93). Dér. de trembler*; suff. -oter*. Fréq. abs. littér.: 132.
DÉR. 1.
Tremblot(t)e,(Tremblote, Tremblotte) subst. fém.,fam. [Gén. dans la loc. avoir la tremblot(t)e] Tremblement (de froid, de peur, etc.) qu'éprouve une personne. Hé, nez de bœuf, on dit que t'as la tremblote pour monter aux tranchées. Tu serais pas né un jour de grand vent, des fois? (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 69). [tʀ ɑ ̃blɔt]. 1resattest. 1888 tremblote « tremblement » (Courteline, Train 8 h. 47, p. 146), 1894 tremblotte, avoir la tremblotte « (avoir) la fièvre » (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s.); déverbal de trembloter*. Fréq. abs. littér.: 14.
2.
Tremblotement, subst. masc.Action de trembloter; léger tremblement qui en résulte. Synon. fam. tremblotis.Tremblotement des jambes, des mains. Ces affreux petits chiens terriers qui, en posant leurs pattes sur vous, vous communiquent le tremblotement qui fait vibrer leur corps misérable (Claudel, Corresp.[avec Gide], 1903, p. 47).Le tremblotement de la mâchoire accusait la morne immobilité du front (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1146). [tʀ ɑ ̃blɔtmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1553 (Ronsard, Les Isles fortunées, à Muret, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 184, vers 135); de trembloter, suff. -ment1*. − Fréq. abs. littér.: 11.
3.
Trembloteur, -euse, adj. et subst.(Celui, celle) qui tremblote. [Renan] secouait débonnairement, de droite à gauche, sa trogne malicieuse et couvrait de compliments effrayants le moindre abruti à portefeuille dont Lockroy, trembloteur et ricanier, lui mâchonnait le nom à l'oreille (L. Daudet, Dev. douleur, 1931, p. 128). [tʀ ɑ ̃blɔtœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1931 id.; de trembloter, suff. -eur2*.
BBG.Hasselrot 20es. 1972, p. 219.

Wiktionnaire

Verbe

trembloter \tʁɑ̃.blɔ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Avoir un petit tremblement.
    • Ces rayons tremblotaient comme si quelque courant d’air eût agité leurs molécules. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Me voici sur la plate-forme devant la passerelle, qui tremblote aux ressauts du train. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • […], et des flocons de neige tremblotaient par instants dans le halo des réverbères au milieu des hachures de l’averse. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ce qui nous est resté des anciennes tentatives nous paraît toujours avoir l’avantage sur ce qui tremblote quelque part dans les limbes… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 9)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TREMBLOTER (tran-blo-té) v. n.
  • Avoir un petit tremblement. Mes mains, c'est-à-dire ma main droite ne veut entendre encore à nulle autre proposition qu'à celle de vous écrire… on lui présente une cuiller, point de nouvelle, elle tremblote et renverse tout, Sévigné, 17 avril 1676. Et, sans les prompts secours qu'on prit soin d'apporter, Il serait sur son lit peut-être à trembloter, Boileau, Sat. X.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. …Une eau luisante et claire, Dont le flot tremblotant sembloit parler d'amour, Desportes, Angélique, 1. Devant le troisième mois on y trouve movement [aux moles], toutefois fort obscur, petit, et comme tremblotant, ce qui n'est trouvé à un enfant, Paré, XVIII, 41. En lieu de mener la dance, Il [le vieillard] tremblotte des genoux, Ronsard, 558.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TREMBLOTER. Ajoutez :
2Pris activement. Il y a des peureux [dans la révolution de 1830] qui auraient bien voulu ne pas jurer [à Louis-Philippe], mais qui se voyaient égorgés, eux, leurs grands parents, leurs petits enfants et tous les propriétaires, s'ils n'avaient trembloté leur serment, Chateaubriand, Mém. d'outre-tombe, t. X, p. 20, 1850.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trembloter »

(Date à préciser) → voir trembler et -oter
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fréquentatif de trembler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trembloter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trembloter trɑ̃blɔte

Citations contenant le mot « trembloter »

  • « Nous l’avons fait ! » Ce 11 février 2016, à Washington, David Reitze savoure les applaudissements déclenchés par cette exclamation. Ils saluent un exploit attendu depuis un siècle, réalisé par une vaste collaboration internationale de quelque 1 000 physiciens. Pour la première fois, un signal extraterrestre d’une nature inconnue jusqu’alors vient d’être identifié. Ce n’est pas une onde radio, ni un flash lumineux, ni même une bouffée de particules cosmiques. C’est une infime ondulation de l’espace-temps, qui fait trembloter notre Univers comme la main maladroite d’un serveur agiterait du veau en gelée, selon la comparaison culinaire qu’aime à utiliser Thibault Damour, professeur à l’Institut des hautes études scientifiques. Le Monde.fr, Un siècle pour valider la prédiction d’Einstein, cinq mois pour l’annoncer : le secret bien gardé des ondes gravitationnelles
  • Ne soyons pas exagérément surpris, toutefois. On retrouve là le style d’un premier ministre spécialisé dans les costumes et les beaux discours, qui a toutefois tendance à trembloter puis à s’effondrer dans les situations de crise.   Le Journal de Montréal, Justin le faible | Le Journal de Montréal
  • Nous avons tous déjà eu notre paupière qui tremblait, un drôle de phénomène que l'on ne comprend pas toujours. Soudain, notre paupière se met à trembloter et il nous semble impossible de pouvoir contrôler nos muscles oculaires. Ils s’animent tout seul et enchaînent les secousses, brèves et rapides. RTL.fr, Michel Cymes : pourquoi a-t-on la paupière qui tremble ?
  • Ah oui. La naissance d’un sauveur. Toute jeune, j’avais demandé à ma mère pourquoi on avait laissé ce tout petit bébé trembloter de froid dans une étable toute grande ouverte au vent. Il ne tremblote pas, m’avait répondu--- ma chère maman, il est heureux parce qu’il est entouré de ses parents qui l’aiment et d’animaux bienveillants qui le réchauffent.  Le Journal de Montréal, Pas banal, l’amour | Le Journal de Montréal
  • Parfois, inévitablement et sans rien pouvoir contrôler, notre paupière se met à trembloter. Si cela ne se voit pas beaucoup et que cela ne dure pas non plus très longtemps, c'est assez gênant et troublant. On s'est longtemps demandé d'où venait ce petit tressaillement au niveau de l'oeil et on a enfin la réponse. Rassurez-vous, ce n'est pas alarmant du tout. Mais cela a bel et bien un nom. En fait, il s'agit du syndrome de fasciculation bénigne. On l'appelle aussi myokymie et il s'explique par bien des faits. C'est d'ailleurs pourquoi il touche tout le monde, quelque soit l'âge de la personne, son sexe ou sa santé. Cette contraction musculaire qu'on n'arrive pas à contrôler est souvent dû au stress, et à la fatigue. Frédéric Mouriaux, médecin ophtalmologue explique : "C'est le corps qui dit de faire attention" Ces palpitations sont aussi dues à la consommation d'alcool et de tabac : "Il témoigne d’une hyperexcitabilité de la fibre nerveuse" rajoute Philipe Damier. aufeminin, Pourquoi notre paupière se met-elle a trembler ?

Images d'illustration du mot « trembloter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trembloter »

Langue Traduction
Anglais flicker
Espagnol parpadeo
Italien barlume
Allemand flackern
Chinois 闪烁
Arabe رمش
Portugais cintilação
Russe мерцать
Japonais ちらつき
Basque flicker
Corse palpebra
Source : Google Translate API

Synonymes de « trembloter »

Source : synonymes de trembloter sur lebonsynonyme.fr

Trembloter

Retour au sommaire ➦

Partager