Trépas : définition de trépas


Trépas : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRÉPAS, subst. masc.

Vieilli ou littér. Mort d'un être humain. Synon. décès, trépassement.Affronter, braver, mépriser, mériter le trépas; à l'heure, au moment du trépas; beau, cruel, glorieux, heureux, indigne, juste, long, pénible, prochain, prompt trépas. La nouvelle du trépas de Chactas se répandit parmi la foule (Chateaubr., Natchez, 1826, p. 461).Sa seule affaire [du chrétien] était le salut, son séjour ici-bas n'avait d'autre but que de lui faire mériter la béatitude posthume par des épreuves dignement supportées. Le trépas se réduisit à un rite de passage et l'immortalité terrestre s'offrit comme substitut de la vie éternelle (Sartre, Mots, 1964, p. 208).
Passer de vie à trépas. Mourir. Quand elle parla de nouveau du Survenant, ce fut comme d'un être qui vient de passer de vie à trépas (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 264).V. passer1II B 1 a α ex. de Caron, Hutin.
Prononc. et Orth.: [tʀepɑ], [-a]. Seul Lar. Lang. fr. [a]. Substitution de [a] à [ɑ], v. -as et G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 no1 1981, p. 217. Ac. 1694: trépas; 1718: trepas; dep. 1740: trépas. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1135 trespas de vent « souffle de vent (exprimant le peu de valeur, la vanité de quelque chose) » (Couronnement Louis, éd. Y. Lepage, AB, 844); b) 1155 « passage resserré, défilé » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 2938) − xvies., dans différentes accept. exprimant l'idée de « passage », v. T.-L., Gdf. et FEW t. 7, pp. 720-721, les sens de « passage entre deux terres » et « droit de passage (sur la Loire) » ayant subsisté en Anjou (répertoriés ds Trév. 1704-71 et Raymond 1832, Ac. Compl. 1842, Besch. 1845); 2. a) fin xives. aler de vie à trespas (Froissart, Chron., éd. A. Mirot, t. 14, p. 150); b) ca 1500 trespas « passage de la vie à la mort » (Philippe de Commynes, Mém., Prol., éd. B. de Mandrot, t. 1, p. 4). Déverbal de trépasser*; au sens 2 a évincé trépassement*. Fréq. abs. littér.: 449. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 290, b) 579; xxes.: a) 452, b) 225.

trépas; -

Trépas : définition du Wiktionnaire

Nom commun

trépas \tʁe.pɑ\ ou \tʁe.pa\ masculin

  1. (Soutenu) Décès, mort, passage de la vie à la mort.
    • Alors les hommes mirent autant d’ardeur à chercher le trépas qu’ils en avaient mis jadis à le fuir. — (Charles Deulin, « Le Poirier de Misère », in Cambrinus et autres Contes, circa 1847–1875)
    • À Neufchâtel, on annonce le trépas par quinze coups de cloche pour un homme, douze pour une femme, et six pour un garçon et une fille. — (Dieudonné Dergny, Les Cloches du Pays de Bray, 2e partie, Derache & Rouen, Le Brument, Paris, 1865, p. 8)
  2. (Désuet) (Rare) (Régionalisme) Sur la Loire, droit de passage qui était payé en passant d’une province à l’autre.
    • Elle possédait le trépas sur la Loire à Saumur, espèce de droit de navigation, dont le produit devait être considérable à en juger par le traitement accordé au receveur. — (François-Yves Besnard, Un prêtre en révolution, souvenirs d’un nonagénaire, texte préparé et annoté par Martine Taroni, Presses Universitaires de Rennes, 2011, page 153)

Forme de verbe

trépas \tʁe.pa\

  1. Deuxième personne du singulier du passé simple de tréper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Trépas : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRÉPAS. n. m.
Décès, mort, passage de la vie à la mort. Il n'est guère employé que dans le style soutenu. À l'heure de son trépas. Un glorieux trépas. Fam., Passer de vie à trépas, Mourir, trépasser.

Trépas : définition du Littré (1872-1877)

TRÉPAS (tré-pâ ; l's se lie : un tré-pâ-z affreux) s. m.
  • 1Proprement, passage (sens qui n'est plus usité).

    Nom d'un droit de passage, qu'on payait sur la Loire, en passant d'une province à l'autre. Il y a de plus le trépas de Loire qui se lève sur tout ce qui descend, monte et traverse ladite rivière, depuis Candes jusques à Ancenis, Édit, sept. 1664.

    Terme de marine. Pas, pertuis.

  • 2 Fig. Mort de l'homme, passage de la vie à la mort. La crainte de mourir et le désir de vivre Ressaisissent une âme avec tant de pouvoir, Que qui voit le trépas cesse de le vouloir, Corneille, Pol. III, 3. Ma fille qui s'approche et court à son trépas, Racine, Iphig. I, 1. Peut-être n'y a-t-il rien au delà du trépas, Massillon, Carême, Vérité d'un avenir.

    Au plur. À ce prix j'aimerai les plus cruels trépas, Corneille, Théod. II, 4. Je ne puis rien, rien pour sa délivrance : Le temps n'est plus des trépas glorieux, Béranger, Cinq mai.

    Familièrement. Aller de vie à trépas, mourir.

SYNONYME

TRÉPAS, MORT. Trépas est poétique et emporte dans son idée le passage d'une vie à l'autre. Mort est du style ordinaire et signifie précisément la cessation de la vie. Le second de ces mots se dit à l'égard de toutes sortes d'animaux, et trépas ne se dit qu'à l'égard de l'homme.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et por chou [ce] ne creons nous pas Que ceste mors soit fors trespas ; Preudons ki passe ceste vie, Par ceste mort se glorefie, Gui de Cambrai, Barl. et Jos. p. 21. Bons sens dure jusque en som ; Mès n'est, au droit jugement, Biautés c'un trespas de vent, Bibl. des ch. 4e série, t. v, p. 29.

XIVe s. De vie est li termes moult briés [bref] ; C'est aussi c'un trespas de vent, Jean de Condé, t. III, p. 54.

XVe s. Jusques à l'heure de son trespas [de Louis XI], Commines, Prol.

XVIe s. Le sage Caton quand il approcha de son trespas, Amyot, Marius, 87.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trépas »

Étymologie de trépas - Littré

Provenç. traspas, trespas ; espagn. traspaso ; portug. traspasso, trespasso ; ital. trapasso ; de tra, tras, tres, au delà, et pas, dans le sens de passage. Trespas signifie proprement passage, et, figurément, passage de la vie à la mort.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de trépas - Wiktionnaire

(Date à préciser) Déverbal de trépasser (« passer au-delà ou par-delà »), du latin vulgaire *passare (« traverser »), dérivé du latin passus (« pas »).
(c. 1135) trespas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trépas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trépas trepa play_arrow

Citations contenant le mot « trépas »

  • Avec son loup, le saint homme s’installe sur ces hauteurs. Ce duo insolite passa à trépas le même jour. Leurs dépouilles furent recouvertes de pierres, qui serviront à bâtir la chapelle. , EN IMAGES. Pédernec. En haut du Ménez Bré vivent des siècles de légendes - Saint-Brieuc.maville.com
  • Ils l’ont reconnu, dit et répété, les skieurs alpins ou nordiques ont été les sportifs les moins touchés par la crise sanitaire. Néanmoins, de nombreuses épreuves estivales sont passées de vie à trépas avec le Coronavirus. À tel point que les « nordiques » ne savaient pas trop quand ils auraient l’occasion de se retrouver dans une course. , Sport franc-comtois | Le club de Verrières lance un challenge ski-running le 12 septembre à Arçon
  • On le sait, le propre de l’hôtel est d’être un lieu de passage. Mais de passage vers quoi ? Là est toute la question. Car il existe bien des façons de passer : d’un lieu à un autre surtout, mais aussi d’une humeur à l’autre, d’un état d’âme au suivant, ou encore de vie à trépas. L’hôtel pourrait bien être aussi ce refuge entre deux mondes, ce sas de décompression où les âmes en transit, souffrantes, esseulées, se donnent rendez-vous : une étape non pas entre ici et ailleurs, mais entre ici et l’au-delà. Le Monde.fr, « Hotel by the River » : le rendez-vous des âmes esseulées
  • A quoi peuvent bien servir le paquet de doses de remdesivir commandé par la Commission européenne auprès du laboratoire américain Gilead ? La question mérite d’être posée à l’Union Européenne qui dit avoir pour objectif de traiter 30 000 patients du Coronavirus au sein de l’UE. Une commande des plus douteuses et une quasi-certitude des patients qui vont bénéficier de ce traitement de passer de vie à trépas, comme c’est le cas actuellement aux Etats-Unis. Afrik.com, Coronavirus et remdesivir : quand l’Union Européenne se fait l’avocat du diable
  • Ne pourrions-nous pas faire interdire un objet de dépeuplement, le lit. En effet, sur cent personnes qui meurent, quatre-vingt-dix passent de vie à trépas dans un lit ! De Pierre Dac / L’os à moelle - Mai 1938
  • Le temps passé n'est plus, l'autre encore n'est pas, Et le présent languit entre vie et trépas ; Bref, la mort et la vie en tout temps est semblable. De Jean-Baptiste Chassignet / Le mépris de la vie et consolation contre la mort
  • Belle personnes - Rayonnez, fleurissez, soyez des échansonnes - De rêve, d’un sourire enchantez un trépas - Inspirez-nous des vers... mais ne les jugez pas ! De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac
  • Défiez-vous des choses posthumes : quel que soit l'esprit avec lequel une vieille femme parle de sa beauté perdue il y a toujours dans sa louange la funèbre solennité de l'office des trépassés. De Ninon de Lenclos / Correspondance
  • Cueille dès maintenant les fleurs de la vie car la mort est si pressée que le frêle bouton qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé. De Walt Whitman / Le cercle des poètes disparus
  • Louanges. Hommage à une personne qui jouit des avantages cumulés du pouvoir et de la richesse, ou de la considération du trépas. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Epitaphe. Inscription sur une tombe, démontrant que les vertus acquises par le trépas ont un effet rétroactif. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Qu'un homme est méprisable, à l'heure du trépas, Lorsque, ayant négligé le seul point nécessaire, Il meurt connu de tous et ne se connaît pas. De Nicolas Vauquelin
  • Monjoie, Saint Denis ! Que trépasse si je faiblis ! De Jean-Marie Poiré / Extrait des dialogues des Visiteurs (1993) Le comte Godefroy de Montmirail
  • Aucune idée sur terre n’est digne d'un trépas. De Georges Brassens / Les deux oncles
  • Mourir si délicatement Qu'on ne sent aucun mouvement Passer de la vie à trépas Sans qu'on entende un bruit de pas. De Gilles Vigneault
  • Par le plaisir faut tromper le trépas. De Pierre de Ronsard / Second Livre des amours

Traductions du mot « trépas »

Langue Traduction
Corse morte
Basque heriotza
Japonais
Russe смерть
Portugais morte
Arabe الموت
Chinois 死亡
Allemand tod
Italien morte
Espagnol muerte
Anglais death
Source : Google Translate API

Synonymes de « trépas »

Source : synonymes de trépas sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires