La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « hyménée »

Hyménée

Variantes Singulier Pluriel
Masculin hyménée hyménées

Définitions de « hyménée »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYMEN1, HYMÉNÉE, subst. masc.

Poét. ou littér.
A. −
1. Union, mariage. Allumer les flambeaux de l'hymen. Si le destin jaloux Avait permis qu'un fruit de ton doux hyménée, Qu'un rejeton d'amour (...) Consolât de Gilfort la vie infortunée (Baour-Lormian, Veillées,1827, p. 316) :
L'ennui est un dissolvant de l'hymen, dissolvant redoutablement actif. Jusqu'ici l'idée de passer mon existence entière avec une même femme, m'a toujours fait plus peur qu'envie... Amiel, Journal,1866, p. 439.
P. anal. Chez la plupart des insectes, l'hymen c'est la mort du père; la maternité, pour la mère, c'est la mort prochaine (Michelet, Insecte,1857, p. 368).
2. Au fig. Association, communion. De leur vrai sens je détourne les mots Et leur fais contracter les hymens les plus faux (Barbier, Satires,1865, p. 50).Dans l'action volontaire, il s'opère un secret hymen de la volonté humaine et de la volonté divine (Blondel, Action,1893, p. 371).
B. − ANTIQ. Chant nuptial accompagnant la fiancée à la demeure de son époux; p. méton. fête accompagnant le mariage. Synon. épithalame.On chante autour d'elle un hymne religieux, qui a pour refrain ô umen, ô umenaie. On appelait cet hymne l'hyménée et l'importance de ce chant sacré était si grande que l'on donnait son nom à la cérémonie tout entière (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 48).
REM.
Hyménéen, -éenne, adj.,rare. Relatif au mariage. La maison retentissait de l'hymne hyménéen (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 190).
Prononc. et Orth. : [imεn], [imene]. Hymen : [imε ̃] prononc. anc. réservée à la poésie à côté de [imεn] ds Littré (,,Les deux prononc. sont usitées; les poètes le font rimer avec des rimes en in ou en ain``), DG, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 et Warn. 1968 (,,parfois [-mε ̃] en poésie``). La prononc. [-mε ̃] disparaît parce que le mot sort de l'usage au sens I et qu'il n'est plus usité que comme terme techn. (v. hymen2) qui se prononce comme pollen ou abdomen [-mεn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1548 Hymen « dieu du Mariage » (Ronsard, Premières poésies ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 1, p. 10, 10); av. 1560 « mariage » (Du Bellay, L'Enéide ds Œuvres, éd. H. Chamard, VI, 279); 2. 1548 Hymenée « dieu du Mariage » (Ronsard, loc. cit.); 1580 « mariage » (R. Garnier, Antigone, t. III, p. 81 ds IGLF). 1 empr. au lat. class. Hymen « dieu du mariage », gr. Υ μ η ́ ν « id. »; 2 empr. au lat. class. hymenaeus « chant d'hyménée », « mariage », gr. υ ̔ μ ε ́ ν α ι ο ς « chant nuptial, mariage », Υ μ ε ́ ν α ι ο ς « dieu du mariage invoqué dans le chant nuptial ». Fréq. abs. littér. Hymen1, voir hymen2. Hyménée : 136. Bbg. Darm. 1877, p. 193 (s.v. hyménéenne). - Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-1918, t. 30, pp. 48-49. - Migl. 1968 [1927], p. 144.

Wiktionnaire

Nom commun - français

hyménée (h muet)\i.me.ne\ masculin

  1. (Poétique) Mariage, union conjugale.
    • Nous nous jurâmes que la première mariée de nous deux raconterait fidèlement à l’autre ces secrets d'hyménée, ces joies que nos âmes enfantines nous peignaient si délicieuses. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • — Ainsi, vous êtes encore garçon ? reprit-elle lorsque l’Anglais lui eut fait observer que sa vie errante depuis trois ans eût été peu conciliable avec les liens de l’hyménée. — (George Sand, Jeanne, 1844)
    • Nous avons pris nos renseignements... Pourquoi nous avoir caché que vous aviez une fille de votre premier hyménée ! — (Eugène Labiche et Marc- Michel, Les Suites d'un premier lit, 1852, scène 6)
    • Et puis vous oubliez que ce prolétaire russe d’aujourd’hui vaut mieux qu’un grand-duc d’antan puisque, grâce à lui, la concession de Telav va remplir de pétrole leur coupe d’hyménée — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 214)
    • Imagine la platitude de vos hyménées blanchâtres, la droiture grotesque de son visage quand il te prendra. — (Amélie Nothomb, Attentat, Éditions Albin Michel, Paris, 1997, p. 30)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HYMÉNÉE (i-mé-née) s. m.
  • 1Nom de la divinité païenne qui présidait aux mariages. Hyménée et l'Amour, par des désirs constants, Avaient uni leurs cœurs dès leur plus doux printemps, La Fontaine, Phil. et Baucis.
  • 2Mariage, union conjugale. Mais après l'hyménée ils [les hommes] sont rois à leur tour, Corneille, Poly. I, 3. Et ne savez-vous pas qu'il est des hyménées Que font sans nous au ciel les belles destinées ? Corneille, Pulchér. V, 6. Avant qu'on eût conclu ce fatal hyménée, Racine, Andr. V, 1. [Lisette] Qui des chaînes de l'hyménée Veut charger mes bras caressants, Béranger, Indép.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hyménée »

Ὑμέναιος, chant de mariage, dieu du mariage, dérivé de ὑμὴν, hymen 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin Hymenaeus (« chant nuptial »), du grec ύμέναιος, hymenaios (« chant d’Hymen »), du nom de la divinité romaine qui présidait aux noces.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hyménée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hyménée imene

Fréquence d'apparition du mot « hyménée » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « hyménée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « hyménée »

  • QUIZ - Saurez-vous reconnaître le genre des mots «écritoire», «haltère» ou «hyménée»?
    LEFIGARO — Masculin ou féminin: ces mots qui nous laissent perplexes
  • À quelque temps de là, tous les trois revinrent auréolés de gloire, précédés de leur fait d’armes. Mais hélas, Irène ne les avait pas attendus et avait emporté dans sa mort tout espoir d’hyménée. Ils marchèrent jusqu’à la petite église d’Alayrac où elle reposait. Ils pleurèrent et se lamentèrent sur sa tombe.
    midilibre.fr — La légende d’Irène de Viviourès : conte local d’un désarroi amoureux - midilibre.fr
  • 15h | Dialogue – Ensemble La Française Mêlant des sonates pour flûte et violon par accords de Boismortier à des dialogues d’allégories (l’amour et l’hyménée, la rime et la raison, l’opinion et la vérité…), ce spectacle efface la traditionnelle frontière entre musiciens et comédiens, remplacée par un dialogue artistique dans un esprit de troupe et de création – invitant le spectateur à redécouvrir à travers ces œuvres méconnues un monde baroque drôle et sensible.
    Scaldis.fr — Condé-sur-l’Escaut - 5ème Festival d’été d’Harmonia Sacra du 19 au 21 août - Scaldis.fr

Traductions du mot « hyménée »

Langue Traduction
Anglais hymenic
Espagnol himenico
Italien hymenic
Allemand hymenisch
Chinois 处女膜的
Arabe غشاء البكارة
Portugais hymenic
Russe hymenic
Japonais 衛生的な
Basque hymenic
Corse hymenic
Source : Google Translate API

Synonymes de « hyménée »

Source : synonymes de hyménée sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot hyménée au Scrabble ?

Nombre de points du mot hyménée au scrabble : 13 points

Hyménée

Retour au sommaire ➦