La langue française

Euthanasie

Sommaire

  • Définitions du mot euthanasie
  • Étymologie de « euthanasie »
  • Phonétique de « euthanasie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « euthanasie »
  • Citations contenant le mot « euthanasie »
  • Traductions du mot « euthanasie »
  • Synonymes de « euthanasie »

Définitions du mot euthanasie

Trésor de la Langue Française informatisé

EUTHANASIE, subst. fém.

A.− MÉD. Mort douce, de laquelle la souffrance est absente, soit naturellement, soit par l'effet d'une thérapeutique dans un sommeil provoqué.
En partic., PHILOS. , vx. Art, science de rendre la mort douce :
1. ... les recherches que j'ai commencées sur une science qui s'appellera l'« euthanasie » mettront l'homme au-dessus de la plus triste servitude, la servitude de la mort. L'homme ne sera jamais immortel; mais finir n'est rien, quand on est sûr que l'œuvre à laquelle on s'est dévoué sera continuée; ce qui est honteux, c'est la souffrance, la laideur, l'affaiblissement successif, la lâcheté qui fait disputer à la mort des bouts de chandelle quand on a été flambeau. Je trouverai un moyen pour que la mort soit accompagnée de volupté. Renan, Drames philos.,Caliban, 1878, IV, 2, p. 416.
P. métaph. [Les Français] nous donnent ce rêve oriental comme un repos, une euthanasie, une manière de glisser vers la mort avec quelque douceur et quelque inconscience. Ils ne trouvent pas dans l'Orient une raison de vivre, mais une manière de mourir (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 177).
Au fig. Ne pas faire (...) de sa conscience morale une véritable « suppression » ou en d'autre terme [sic], une « euthanasie » de la vie morale (Delay, Psychol. méd.,1953, p. 205).
Rem. On rencontre ds la docum. la forme euthanésie. Mourir après trois ans de bonheur parfait, dans les bras même de sa chimère, (...) « elle a retrouvé, » pensa Gadagne, « cette science des anciens, aujourd'hui perdue, l'« euthanésie, » l'art de la mort attrayante » (Péladan, Vice supr., 1884, p. 153).
B.− Usuel. Fait de donner délibérément la mort à un malade (généralement incurable ou qui souffre atrocement). Euthanasie agonique. La doctrine officielle réprouve l'eugénisme comme l'euthanasie, ne connaît que l'euh! des hésitations devant le problème des mesures à prendre pour étouffer dans l'œuf la plus terrible atteinte à la dignité humaine (H. Bazin, Tête contre murs,1949, p. 401):
2. ... l'emploi d'un même terme « Euthanasie » pour trois actions fondamentalement différentes : − le refus de l'acharnement thérapeutique − la thérapeutique de l'agonie, dût-elle comporter un risque thérapeutique; − et le fait de donner délibérément la mort à un malade. C'est cette dernière pratique qui est inacceptable... Monde,9 mars 1978, p. 24.
P. ext. Fait de supprimer les sujets tarés afin de satisfaire des exigences de nature collective. Euthanasie sociale ou eugénique (cf. Duhamel, Manuel du protest. ds Rob.).
Rem. On rencontre ds la docum. euthanasique, adj. Qui a rapport à l'euthanasie, qui permet de donner une mort douce. Il [Apfel] (...) s'était fait une spécialité des poisons dit barbituriques, tels que le véronal, le gardénal, (...) qui sont ceux du sommeil, de l'anesthésie, et parce qu'euthanasiques, du suicide (L. Daudet, Ciel de feu, 1934, p. 268). Ceux qui ont tué, qui ont volé à main armée, qui ont enlevé des enfants, (...) un établissement euthanasique, pourvu de gaz appropriés, permettrait d'en disposer de façon humaine et économique (Carrel, L'Homme, 1935, p. 388).
Prononc. : [øtanazi]. Étymol. et Hist. 1. 1771 philos. (Trév.); 2. 1907 méd. (Nouv. Lar. ill. Suppl.). Empr. au gr. ε υ ̓ θ α ν α σ ι ́ α « mort douce et facile ». Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 39. − Glättli (H.). Vox rom. 1952, t. 12, p. 387. − Quem. DDL t. 14.

Wiktionnaire

Nom commun

euthanasie \ø.ta.na.zi\ féminin

  1. Acte ou absence d’acte dont l’intention est de provoquer la mort d’un malade afin d’abréger ses souffrances.
    • Dans la discussion actuelle sur l’euthanasie, ceux qui ont une réelle expérience de la mort ne sont pas si nombreux. — (Michel Cavey, L’euthanasie : pour un débat dans la dignité, 2005)
    • Le débat est souvent biaisé ; l’alternative n’est pas entre une dysthanasie, mort douloureuse & une euthanasie, mort adoucie, mais entre une cacothanasie, mort rendue pénible par l’acharnement thérapeutique & non par la maladie même & une mort, au risque de choquer, je dirais bio, à la maison entouré des siens. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 516).
  2. Par extension, élimination volontaire d’un pan non désirable d’une population dans le but d’améliorer l’espèce humaine (Voir aussi eugénisme).
    • De l’« euthanasie » à la « solution finale » : Le meurtre d’un tiers des malades mentaux allemands, entre janvier 1940 et août 1941, a représenté pour les nazis le banc d’essai – technique et politique – du génocide des juifs. « Selon certains bruits, des médecins se « débarrassaient » de personnes âgées malades avec des moyens « appropriés », afin de réduire les coûts et d’économiser les médicaments rares. » — (Susanne Heim, « Faces cachées de la Seconde Guerre mondiale », Le Monde diplomatique, mai 2005)[1]
    • Sur les quatorze médecins connus pour avoir travaillé dans les hôpitaux où étaient éliminés les malades mentaux et les handicapés, conformément au programme d’euthanasie portant le nom de code « Aktion T 4 », un seul fut condamné après 1945. — (Christian Pross, « Le gang nazi des blouses blanches », Le Monde, 20 juin 2005)

Forme de verbe

euthanasie \ø.ta.na.zi\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de euthanasier.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de euthanasier.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de euthanasier.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de euthanasier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de euthanasier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

EUTHANASIE (eu-ta-na-zie) s. f.
  • Bonne mort, mort douce et sans souffrance.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EUTHANASIE, s. f. (Théol.) mort heureuse, ou passage doux & tranquille, sans douleur, de ce monde en l’autre. Voyez Mort.

Ce mot est formé du grec εὖ, benè, bien, & de θάνατος, mort. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « euthanasie »

(1771) De l’anglais euthanasia attesté dès 1606, lui-même du grec εὐθανασία, euthanasia (« belle mort »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Εὐθανασία, de εὖ, bien, et θάνατος, mort.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « euthanasie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
euthanasie øtanazi

Évolution historique de l’usage du mot « euthanasie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « euthanasie »

  • L'euthanasie n'est qu'une mesure d'économie pour éviter d'avoir à construire de nouveaux hospices. De Philippe Bouvard
  • N’évacuant aucun sujet, de la confusion entretenue avec la sédation palliative à l’acharnement thérapeutique, le documentaire évoque toutes les dérives successives : l’euthanasie de personnes qui ne sont pas en phase terminale, pour démence, pour souffrance psychique -schizophrénie, anorexie, autisme, dépression, l’euthanasie des enfants... Finalement la logique est implacable : l’euthanasie légale devient « normale, banale et presque morale ». A tel point qu’un établissement ne peut plus obtenir d’accréditation s’il ne propose pas de procédure d’euthanasie. , [Reportage] « Euthanasie, une pente glissante ? » Sans aucun doute | Gènéthique
  • En outre, la CEU souligne que l'utilisation de termes génériques de “souffrance insupportable” ou de concepts vagues tels que “vie indigne d'être vécue” ou “mort digne” pour légaliser l'euthanasie et le suicide assisté «est trompeuse et ouvre la voie à une succession de violations de la dignité de la personne humaine». «Aucun de ces termes n'a, en fait, une interprétation claire et univoque - explique la déclaration - et l'expérience d'autres pays montre qu'ils finissent par donner lieu à divers abus». Les évêques d'Uruguay rappellent également l'importance de l'assistance religieuse aux personnes gravement malades et mourantes : «L'Église, au service de l'humanité, veut offrir la lumière de la vie éternelle qui émane du Christ mort et ressuscité, capable de remplir les situations les plus complexes et souvent douloureuses de l'existence humaine avec amour, miséricorde et espérance. Cela permet à la personne malade de se confier à Dieu le Père dans la paix et la dignité». , Uruguay : pour les évêques, l'euthanasie est «éthiquement inacceptable» - Vatican News
  • Rappelons que la récente crise sanitaire a mis en lumière la peur que ressentent de plus en plus de Français de mourir dans d’inacceptables souffrances. Il est urgent de permettre au législateur d’examiner un texte qui non seulement légalise l’euthanasie et le suicide médicalement assisté, mais aussi pose les bases d’un développement effectif de la médecine palliative en France. Pourtant, force est de constater que depuis le 1er janvier 2019, la France ne dispose plus d’un plan de développement des soins palliatifs alors même que des disparités criantes subsistent entre les régions : l’Île-de-France concentre à elle seule 40% des unités de soins palliatifs alors qu’elle ne compte que 18% de la population. La lettre économique et politique de PACA, PARIS : 71% des médecins se prononcent pour l'euthanasie - La lettre économique et politique de PACA
  • Depuis plusieurs mois, les Montluçonnais peuvent lire ses réflexions sur les fenêtres de sa maison : « Agonie de ma mère : trois mois?; euthanasie de mon chien : cinq minutes ». Ou plus récemment : « coronavirus, non?; euthanasie, oui ». www.lamontagne.fr, A Montluçon, elle défend l'euthanasie à ses fenêtres : « C’est la mort de ma mère qui me hante, j’y pense tous les jours » - Montluçon (03100)
  • Béatrice Canel-Depitre, correspondante du Parti animaliste de Seine-Maritime, a été également sollicitée par l’élue et a mis en ligne la pétition « Stop à l’euthanasie des pigeons par gazage au CO2 à Brionne et mise en place de pigeonniers contraceptifs ». Elle a récolté plus de 4 000 signatures aujourd’hui, au niveau national : « C’est terrible pour l’animal et en plus cette méthode est inefficace puisqu’ils prolifèrent beaucoup plus rapidement qu’on ne le croit. Dans les grandes villes, elles ont été arrêtées. Quand on connaît les capacités cognitives du pigeon, on prend conscience de sa souffrance lors de l’euthanasie », commente-t-elle. www.paris-normandie.fr, À Brionne, l’opposition monte au front contre la majorité sur la gestion des pigeons en ville
  • L’abandon peut conduire à la mort. Si l’euthanasie reste l’exception pour les animaux abandonnés, leur mise à mort est toutefois prévue, sous conditions, par l’article L211-25 du Code Rural : « Lorsque les chiens et les chats accueillis dans la fourrière sont identifiés conformément à l'article L. 212-10 ou par le port d'un collier où figurent le nom et l'adresse de leur maître, le gestionnaire de la fourrière recherche, dans les plus brefs délais, le propriétaire de l'animal. [...] À l'issue d'un délai franc de garde de huit jours ouvrés, si l'animal n'a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné et devient la propriété du gestionnaire de la fourrière [...] Après l'expiration du délai de garde, si le vétérinaire en constate la nécessité, il procède à l'euthanasie de l'animal. » , La Fondation 30 Millions d’Amis lance une mobilisation nationale contre l’euthanasie d’animaux abandonnés - Fondation 30 Millions d'Amis

Traductions du mot « euthanasie »

Langue Traduction
Anglais euthanasia
Espagnol eutanasia
Italien eutanasia
Allemand euthanasie
Chinois 安乐死
Arabe القتل الرحيم
Portugais eutanásia
Russe эвтаназия
Japonais 安楽死
Basque eutanasia
Corse eutanasia
Source : Google Translate API

Synonymes de « euthanasie »

Source : synonymes de euthanasie sur lebonsynonyme.fr
Partager