Transplanter : définition de transplanter


Transplanter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSPLANTER, verbe trans.

A. −
1. [Le compl. d'obj. désigne un végét.] Extraire de la terre pour replanter ailleurs. Transplanter des fleurs, de jeunes arbres. J'avais fait préparer un endroit charmant du parc pour y transplanter vos rosiers (Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 287).Dès que la terre se réchauffait, on pouvait voir l'infirme agenouillée auprès des plates-bandes, ou penchée au-dessus des corbeilles, à transplanter des pots en pleine terre les boutures ou les plants (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 60).
2. P. anal., BIOL., CHIR. Greffer un organe (ou une partie de celui-ci) prélevé sur un individu, vivant ou non, dans un organisme vivant. Transplanter un rein. Il arrive très exceptionnellement que deux individus soient assez semblables pour pouvoir échanger leurs tissus. Autrefois, Cristiani transplanta chez une petite fille, dont la glande thyroïde fonctionnait mal, des fragments de la thyroïde de sa mère. L'enfant guérit (Carrel, L'Homme, 1935, p. 287).V. hétérogreffe ex. de J. Rostand.
B. − P. anal. ou au fig.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers., un animal] Faire passer d'un pays, d'un lieu, d'un milieu dans un autre, avec la perspective d'un établissement durable. Ce superbe et gracieux animal [le cheval arabe] perd de sa beauté, de sa douceur et de sa forme pittoresque, quand on le transplante, de son pays natal et de ses habitudes familières, dans nos climats froids (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 248).Brusquement transplantée dans un cercle très différent de son entourage provincial, elle ne s'y adapta pas sans effort (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 40).
Empl. pronom. réfl. Quitter un séjour pour s'établir dans un autre. Il y a je ne sais quoi de calmant dans l'air de la patrie. On a beau se transplanter dans un autre pays, on laisse ses racines dans le sol natal (Lamennais, Lettres Cottu, 1835, p. 276).C'est ce qu'il y a de plus résistant dans la société chinoise, la famille, qui se transplante dans son intégrité pour faire souche ailleurs, et qui, grâce à sa cohésion, y réussira (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 44).
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose abstr.] Faire passer du milieu d'origine dans un autre milieu pour implanter, faire adopter. Synon. transporter.Transplanter un art, une doctrine d'Orient en Occident; transplanter des habitudes. De toutes les observances judaïques, je n'en voudrais transplanter dans le christianisme que celle-ci (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 67).Della Rocca de Vergalo (...) a seulement tenté comme beaucoup d'étrangers de transplanter dans notre langue les règles prosodiques et grammaticales de la langue péruvienne (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 12).
Empl. pronom. passif. La puissance de l'Europe et la sagesse de l'Asie se transplanteront peut-être un jour par les Anglais dans l'Amérique septentrionale (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 300).
P. ext., littér. Adapter à un milieu, à un mode de vie différent, acclimater. L'Espagne chère à sa jeunesse, le monde amusant et gracieux de ses premières œuvres (...) [Corneille] les retrouve presque dans cette fantaisie agréable, qu'il n'a qu'à transposer, à transplanter dans ce Paris qui lui est cher (Brasillach, Corneille, 1938, p. 236).V. acclimater ex. 16.
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃splɑ ̃te], (il) transplante [-plɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. tresplanter [trad. du lat. transplantatum] « arraché de sa place et replanté ailleurs » (Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, I, 3), attest. isolée; 1528 transplanter (Christol, tr. Platine, 39d [Vaganay, Franç. mod.] ds Hug.); 2. 1585 « faire passer quelque chose de son milieu d'origine dans un autre milieu, pour l'implanter, le faire adopter » (N. Du Fail, Contes et Discours d'Eutrapel ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. 2, p. 161); 3. 1657 « faire passer une personne, d'un lieu, d'un pays dans un autre, pour l'y établir durablement » (Taillevant des Reaux, Historiettes, I, 223: une famille de Florence [...] a été transplantée dans le comtat d'Avignon); 1898 un transplanté part. passé subst. (L. Daudet, A. Daudet, p. 161: le nord homicide nous attaque, nous, les transplantés); 4. 1898 « greffer dans un organisme vivant un organe (prélevé sur un autre individu) » peau transplantée (Ollier, Des Greffes autoplastiques obtenues par la transplantation de larges lambeaux dermiques ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 126, p. 1254); 1967 un transplanté part. passé subst. « personne qui a subi une transplantation » un transplanté cardiaque (Rob. Suppl.). Empr. au b. lat.transplantare « transplanter », comp. de trans « au-delà, par-delà » et de plantare « planter », dér. de planta « plant, rejeton ». Fréq. abs. littér.: 48.
DÉR. 1.
Transplant, subst. masc.,biol., chir. Organe (ou partie d'organe) destiné à être transplanté. Les chirurgiens ont recueilli le transplant sur le cadavre (Harvier dsNouv. Traité Méd.fasc. 81925, p. 247). [tʀ ɑ ̃splɑ ̃]. 1resattest. a) 1572 transplant d'arbres (Les Mots fr. selon l'ordre des lettres chez Chesneau, Paris), attest. isolée, b) 1898 biol. « organe, tissu transplanté » (Ollier, loc. cit.); déverbal de transplanter.
2.
Transplantable, adj.a) [En parlant d'un végét.; corresp. à supra A 1] Qui peut être transplanté. (Dict. xixeet xxes.). Arbres transplantables. b) [En parlant d'une pers.; corresp. à supra B 1] Qui peut être transplanté. Le Breton jeune est difficilement transplantable (Renan, Souv. enf., 1883, p. 173). [tʀ ɑ ̃splɑ ̃tabl̥]. 1reattest. 1605 [éd.] plantes ... transplantables (Serres, VI, 7 ds Hug.); de transplanter, suff. -able*.
3.
Transplantoir, subst. masc.,hortic. Petite pelle de forme allongée et creuse servant à transplanter des végétaux. Les marguerites: couper la plante (on dit rabattre) jusqu'à 4 cm du sol, l'arracher avec une petite motte (un transplantoir suffit pour ce travail) (Elle, 19 août 1968, p. 17, col. 3). [tʀ ɑ ̃splɑ ̃twa:ʀ]. 1reattest. 1796 (Encyclop. méthod. Art aratoire et du jardinage, p. 229); de transplanter, suff. -oir*.
BBG.Quem. DDL t. 10 (s.v. transplant).

Transplanter : définition du Wiktionnaire

Verbe

transplanter \tʁɑ̃s.plɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Ôter une plante, un arbre de l’endroit où il est et le replanter dans un autre.
    • Transplanter des arbres, des œillets, un rosier.
    • Transplanter des laitues, de la chicorée.
    • Par complaisance, il feint d’en débarrasser mon jardin ; je les retrouve un peu plus tard, dans quelque coin transplantées, robustes autant que la variété rare est fragile. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 301)
  2. (Médecine) Prélever un organe d’un individu donneur, pour le greffer sur un autre.
    • Autrefois, Cristiani transplanta chez une petite fille, dont la glande thyroïde fonctionnait mal, des fragments de la thyroïde de sa mère. L'enfant guérit. — (Carrel, L'Homme, 1935)
  3. (Figuré) Faire passer, transporter des personnes ou certaines choses d’un milieu dans un autre, pour les y établir.
    • Le campagnard en outre persistait et ne pouvait se résoudre à se dépouiller de lui-même, parce qu’il avait changé de milieu. N’en déplaise à ceux qui pourraient nier l’influence du terroir, je sentais qu’il y avait en moi je ne sais quoi de local et de résistant que je ne transplanterais jamais qu’à demi, et si le désir de m’acclimater m’était venu, les mille liens indéracinables des origines m’auraient averti par de continuelles et vaines souffrances que c’était peine inutile. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, pages 120-121)
    • L'explorateur Ejnar Mikkelsen, à la tête du mouvement, proposa de transplanter des esquimaux d'Angmagsalik au Scoresby Sund. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Brusquement transplantée dans un cercle très différent de son entourage provincial, elle ne s’y adapta pas sans effort. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Transplanter : définition du Littré (1872-1877)

TRANSPLANTER (tran-splan-té) v. a.
  • 1Ôter une plante, un arbre d'un endroit, et le replanter dans un autre. Il [La Quintinye] a créé l'art de la culture des arbres et celui de les transplanter, Voltaire, Louis XIV, Écrivains.
  • 2 Fig. Faire passer, transporter d'un pays dans un autre. Ce fut lui qui transplanta les arts dans ce pays. Malgré notre amitié, j'ignore quel orage Transplanta sa famille en ce désert sauvage, Voltaire, Scyth. I, 1. Ce serait abuser de la complaisance de mon père de le transplanter si souvent, Rousseau, Hél. IV, 1. Ah ! prenez en échange une vie agitée, Que loin du sol natal l'orage a transplantée, Delavigne, le Paria, I, 1.
  • 3Se transplanter, v. réfl. Passer d'un lieu dans un autre pour s'y établir. La difficulté de se transplanter à mon âge est si grande et si désagréable, que je n'ai pu encore me résoudre à passer mon hiver dans des climats plus chauds, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 21 févr. 1770.

HISTORIQUE

XVIe s. Les formes de parler, comme les herbes, s'amendent et fortifient en les transplantant, Montaigne, III, 354. Ez raisons et inventions que je transplante en mon solage et confonds aux miennes, j'ay, à escient, obmis par fois d'er marquer l'aucteur, Montaigne, III, 98.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « transplanter »

Étymologie de transplanter - Littré

Provenç. transplantar ; espagn. trasplantar ; ital. traspiantare ; du lat. transplantare de trans, au delà, et plantare, planter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de transplanter - Wiktionnaire

Du latin transplantare → voir trans- et planter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « transplanter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transplanter trɑ̃splɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « transplanter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe transplanter

Citations contenant le mot « transplanter »

  • Selon Bruce Mathew, ancien responsable clinique de la neurochirurgie d’un hôpital britannique, les chirurgiens devraient non seulement transplanter la tête d’une personne, mais également déplacer toute sa moelle épinière dans un autre corps. parismatch.be, La première transplantation de cerveau humain pourrait bien être réalisée d’ici 2030
  • La Chine a réussi à transplanter des organes de porcs à trois singes rhésus, dont un a survécu jusqu'à 16 jours jusqu'à présent, une durée record. , La Chine a réussi à transplanter des organes de porcs à des singes
  • « Il existe différentes marques sur le marché qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients », explique Alain Charbonneau qui a fait une présentation sur le sujet lors des Journées horticoles en décembre dernier. Par exemple, le système TTS, une marque hollandaise, qui permet de transplanter 30 000 plants à l’heure, ne fonctionne que sur un seul type de terre au contraire du transplanteur PlantTape qui peut être utilisé autant sur une terre noire que sur une terre minérale, selon l’agronome. La Terre de Chez Nous, Adopter la transplantation automatisée | La Terre de Chez Nous
  • L’homme qui vivra 1 000 ans n’est sûrement pas né. Mais s’il l’est, ce sera probablement Peter Thiel. En tout cas, il a pris toutes ses dispositions pour. Il finance la Fondation Sens, qui veut cultiver des organes tout neufs nés de cellules souches, à transplanter dans le corps des riches. Il est proche d’Ambrosia, une start-up de biotechnologie qui, contre 8 000 dollars, vous transfuse un litre de sang de jeune – de 16 à 25 ans. L'Humanité, Silicon Valley, la start-up incarnation 2/5. Peter Thiel, l’homme qui voulait achever la mort et la démocratie | L'Humanité

Images d'illustration du mot « transplanter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transplanter »

Langue Traduction
Corse trasplante
Basque transplantea
Japonais 移植
Russe пересадка
Portugais transplante
Arabe زرع اعضاء
Chinois 移植
Allemand transplantation
Italien trapianto
Espagnol trasplante
Anglais transplant
Source : Google Translate API

Synonymes de « transplanter »

Source : synonymes de transplanter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires