Transition : définition de transition


Transition : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSITION, subst. fém.

A. −
1. Passage d'un état à un autre. Transition brusque, brutale, rapide. Un cloître est fort bien situé auprès d'une église; il ménage heureusement la transition de la tranquillité du sanctuaire à l'agitation de la cité (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 155).La transition de l'animal à l'homme est donnée par voie de développement d'un même être, c'est-à-dire dans l'homme même et dans l'histoire de sa gestation et de sa première enfance (Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 201).
Transition de + subst.Puis se frappant le front par une subite transition d'idée:À propos, que diable voulaient-ils dire ce matin avec leur Esmeralda? (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 95).Il ne songeait pas même à cette brusque transition de fortune (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 104).
En partic. Passage d'un âge à un autre. Un peu de ridicule et de bizarrerie se mêle infailliblement à cette époque transitoire de l'âge des garçons, et il me faut bien indiquer cette note en passant. En passant aussi, je vais dire que mes transitions à moi ont duré plus longtemps que celles des autres hommes, parce qu'elles m'ont mené d'un extrême à l'autre (Loti, Rom. enf., 1890, p. 291).
2. Spécialement
a) ASTROL. ,,Passage d'une planète dans un lieu du ciel de l'horoscope`` (Lar. Lang. fr.).
b) BIOL. ,,Mutation consécutive à un changement dans la séquence d'une paire de nucléotides dans une molécule d'ADN`` (Lend.-Delav. Biol. 1979).
c) PHYS. Transition quantique. ,,Passage d'un système quantifié depuis un état stationnaire (m), jusqu'à un autre (n)`` (Mathieu-Kastler Phys. 1983). Transition nucléaire. ,,Pour un système nucléaire, transformation nucléaire ou changement d'état énergétique par émission ou absorption d'un photon, d'un électron orbital ou d'une paire électron-positron`` (Industries 1986).
B. −
1. Fait de passer graduellement d'un état à un autre. Rien ne s'évaporait d'elle dans cette lente et lourde transition du sentiment au mot, qui laisse refroidir et pâlir la lave du cœur sous la plume de l'homme (Lamart., Raphaël, 1849, p. 243).On passe par transition insensible du présent au passé, du prochain au lointain (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 382).
Loc. adv. Sans transition. Brusquement, brutalement. Passer sans transition de l'enthousiasme à la fureur. De Sorrèze, où j'étais resté pendant dix ans sous la discipline à demi conventuelle des Oratoriens, et plongé dans la solitude d'un collège de province, je fus, sans aucune transition, transporté dans la capitale (Balzac, Méd. camp., 1833, p. 196).
2. Spécialement
a) CIN. Procédé qui correspond au passage d'un plan à un autre: enchaîné, fondu, volet, etc. (d'apr. O. Uren ds Fr. mod. 1952 t. 20, pp. 220-221). Les transitions se faisaient autrefois au tournage; elles sont maintenant obtenues au laboratoire (O. Uren, dsFr. mod.1952t. 20, pp. 220-221).
b) LITT., RHÉT. ,,Procédé qui consiste à lier en quelque manière, dans le passage d'un sujet à un autre, d'un paragraphe ou d'un chapitre à un autre, ce que l'on vient de traiter à ce que l'on va traiter`` (Biard Explic. 1980). Transition artificielle, brusque, habile, heureuse, ingénieuse, lente, naturelle, progressive; l'art des transitions; ménager les transitions:
La Bruyère, disait Boileau, s'était épargné la peine des transitions. Oui; mais il s'en était donné une autre, celle des aggroupements. Pour la transition, un seul rapport suffit; mais, pour l'agrégation, il en faut mille; car il faut une convenance entière, naturelle, unique. Joubert, Pensées, t. 2, 1824, p. 66.
c) MUS. ,,Passage d'un ton à un autre`` (Bach.-Dez. 1882). La transition enharmonique est celle dans laquelle une ou plusieurs notes, après avoir été entendues comme appartenant à un ton, sont employées comme notes d'un autre ton (Bach.-Dez. 1882).Les accords de transition, c'est-à-dire ceux par lesquels s'effectue la modulation, doivent avoir une valeur suffisante pour éviter l'impression d'un enchaînement brusque (Dubois, Harm., 1921, p. 56).
C. −
1. Degré ou état intermédiaire par lequel se fait le passage d'un état à un autre, d'un état de choses à un autre. Le Père Ferrier mourut vers la fin de 1674. Homme du monde succédant à un homme de collége, il fait une transition parfaite au Père de La Chaise qui le remplaça, et qui eut l'oreille du Roi durant trente-cinq ans (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 199).La mécanique prend ainsi beaucoup d'importance encyclopédique, comme transition nécessaire entre la mathématique et la physique (Comte, Catéch. posit., 1852, p. 114).
Faire transition. Parmi les dix-huit Lettres Provinciales, il n'y en a que cinq qui se rapportent à la question de Sorbonne et du Jansénisme proprement dit: les trois premières, la dix-septième et la dix-huitième. Les treize autres, depuis la quatrième qui fait transition, tournent contre la morale des Jésuites (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 543).
Loc. adj. De transition. Qui constitue un état intermédiaire; qui est envisagé comme un simple intermédiaire entre deux états. Régime de transition; former un gouvernement de transition. Les époques de transition furent toujours des époques d'orages: mais l'orage n'a qu'un temps (Lamennaisds L'Avenir, 1831, p. 209).Dans la phase de transition où nous sommes, les nations modernes courent au plus pressé et au plus facile (Perroux, Écon. XXes., 1964, p. 343).
[P. méton.] Il faut attendre en effet les derniers moments de la pensée antique pour voir la révolte commencer à trouver son langage, chez des penseurs de transition, et chez personne plus profondément que chez Épicure et Lucrèce (Camus, Homme rév., 1951, p. 46).
2. En partic. Degré intermédiaire entre deux aspects d'une même chose (notamment d'un paysage). Plus bas, elles [les ravines] s'affaissent sur elles-mêmes, et avancent çà et là, sur le lac, des mamelons ou des monticules arrondis: transition douce et gracieuse entre les sommets et les eaux qui les réfléchissent (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 335).D'autres [cimes] avaient la tête engagée dans les nuages et se fondaient dans le ciel par des transitions insensibles (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 48).
3. Spécialement
a) ARTS. Style de transition. ,,Période qui se place entre l'épanouissement de deux styles`` (Vogüé-Neufville 1971). Les emprunts que se firent ces diverses écoles d'architecture établirent (...) sur les édifices des monastères les styles de transition (Lenoir, Archit. monast., 1852, p. xvi).Cette fameuse Olympia [l'œuvre de Manet] qui déchaîna de telles fureurs nous paraît aujourd'hui une œuvre de transition (Mauclair, Maîtres impressionn., 1923, p. 45).En appos. La division du siège, qui avait disparu à l'époque Louis XV, est de nouveau affirmée. La table suit la même évolution. Une table transition peut être supportée par des pieds chantournés alors que sa ceinture est ornée de cannelures ou de raies de cœur (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 104).
b) GÉOL., vieilli. Passage d'une formation géologique à une autre. Terrains de transition. ,,Terrains primaires qui semblaient établir une transition entre des roches archéennes cristallines et des roches sédimentaires`` (Quillet 1965).
c) LING. Transition phonétique. ,,Passage, dans la chaîne parlée, du point d'articulation caractérisant un phonème au point d'articulation qui caractérise le phonème suivant`` (Ling. 1972). Phonème de transition. ,,Phonème qui apparaît lorsque l'expiration se prolonge pendant le temps où les organes vocaux passent de la position caractéristique d'un phonème donné à celle qui convient au suivant`` (Mar. Lex. 1951).
d) PÉDAG. Classe de transition. Jusqu'en 1976 dans le premier cycle de l'enseignement secondaire, classe accueillant les élèves dont le niveau était jugé insuffisant. Sixième, cinquième de transition. Les classes de transition réduisent encore le nombre des leçons et augmentent le nombre des séances de travail dirigé et de travaux pratiques (Capelle, Éc. demain, 1966, p. 70).
e) PHILOS. [Dans la terminol. marxiste] ,,Phase particulière de l'évolution d'une société, celle où elle rencontre de plus en plus de difficultés, internes ou externes, à reproduire le système économique et social sur lequel elle se fonde et commence à se réorganiser, plus ou moins vite et plus ou moins violemment sur la base d'un autre système qui, finalement, devient à son tour la forme générale des conditions nouvelles d'existence`` (Marxisme 1982).
f) SOCIOL. Transition démographique. ,,Schéma d'évolution démographique n'ayant pas encore atteint le niveau d'une théorie`` (Thinès-Lemp. 1975).
4. P. méton., INFORMAT. ,,Intervalle de temps pendant lequel un signal ou un automate fini change d'état`` (Luca Micro-Informat. 1984).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃zisjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) xives. [date du ms.] transision « agonie » (Cassiodorus, ms. Turin, fo29 vods Gdf., hapax, cf. transisons (var. trancions) ds éd. J. Palermo, 301); b) xives. gramm. « passage » (Thurot, p. 273 ds T.-L.); fin xives. transicion « action de passer de l'autre côté » (Glossaire gall.-lat., B.N. lat. 7684, ibid., hapax); c) xves. [date du ms.] transsision « moment passager » (Courcy, Hist. de Grèce, Ars. 3689, fo251c, ibid., hapax); 2. a) 1521 [éd.] transsition « passage ménagé d'une chose, d'une idée, à une autre » (Fabri, Rhétorique, I, fo59 vo); b) 1752 « passage d'une planète sur certains lieux du ciel de l'horoscope » (Trév.); c) 1765 « manière d'adoucir le saut d'un intervalle disjoint, en insérant des sons diatoniques entre les deux termes » (Encyclop.); d) 1796 géol. (Saussure, Voyages dans les Alpes, t. 8, p. 291); e) 1797 « passage d'un état des choses à un autre » (Chateaubr., Essai Révol., t. 1, p. 52); f) 1835 « intermédiaire, moyen terme » (Balzac, Séraphîta ds Œuvres, t. 10, p. 545 ds Rob. 1985, s.v. doute, cit. 14). Empr. au lat.transitio « action de passer, passage, transition (en rhétorique) », dér. de transitum, supin de transire « passer de l'autre côté » (transir*). Fréq. abs. littér.: 849. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 897, b) 1 786; xxes.: a) 1 046, b) 1 259.
DÉR.
Transitionnel, -elle, adj.a) Qui a le caractère de la transition. Synon. transitoire.L'étude du système de culture est donc normalement complémentaire de celle de l'exploitation. On peut toutefois placer entre les deux, à titre transitionnel, l'examen des caractères financiers de l'exploitation et surtout les investissements engagés dans l'entreprise (Traité sociol., 1967, p. 260).b) Psychol. Objet transitionnel. ,,Objet que le sujet traite comme étant à mi-chemin entre lui-même et une autre personne, typiquement une poupée ou un chiffon que l'enfant chérit et qu'il utilise comme réconfort mais qui n'a pas à être traité avec la considération appropriée à une personne`` (Rycr. 1972). [tʀ ɑ ̃zisjɔnεl]. 1reattest. 1852 (Coussemaker, Hist. harm. Moy. Âge, p. 139); de transition, suff. -el (-al*).
BBG.Blochw.-Runk. 1971, p. 190.

Transition : définition du Wiktionnaire

Nom commun

transition \tʁɑ̃.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. Action, manière de passer d’un état à un autre.
    • Un cloître est fort bien situé auprès d’une église ; il ménage heureusement la transition de la tranquillité du sanctuaire à l’agitation de la cité. — (Gautier, Tra los montes, 1843)
    • La transition displacive du titanate de strontium (SrTiO3) est peut-être l’une des transitions de phase les plus étudiées en matière condensée depuis plus de 50 ans. — (David Le Bolloc’h, La transition displacive de SrTiO3 observée par diffraction cohérente des rayons X, Laboratoire de Physique des Solides, Université Paris-Sud, 2007)
    • Ce processus est fondamental pour réaliser votre mue professionnelle, en quelque sorte votre « déscotchage », et pour assurer une transition réussie. — (Stéphanie Vasen & ‎Joëlle Planche-Ryan, Boostez votre parcours professionnel avec le Mind mapping, Éditions Eyrolles, 2014, p.122)
  2. Manière d'effectuer la liaison entre les parties d’un discours, d'un raisonnement, d’un ouvrage.
    • Transition heureuse, ingénieuse.
    • Il passe sans transition d’un sujet à un autre.
  3. (Équitation) Passage, pour le cheval, d'une allure à une autre. Les transitions peuvent être montantes (du pas au trot, du trot au galop), ou descendantes (galop-pas; trot-arrêt), en fonction que les allures s'intensifient ou se ralentissent. Elles sont dites "intra-allures", lorsqu'elles ne consistent qu'en une variation de la même allure (ex: transition du trot rassemblé au trot de travail, ou du trot de travail au trot allongé).
  4. (Biologie) Remplacement, dans une chaîne normale d'acide désoxyribonucléique, de certaines bases par d'autres.
    • La transition induite par certaines substances, provoque un effet mutagène par "transformation" de la chaîne normale.
  5. (Architecture) Période intermédiaire entre deux styles biens représentatifs d'une tendance, d'une école...
    • La transition du style roman au style gothique ...
  6. (Musique) Passage d'un rythme, d'un ton, d'un mode à un autre.
    • Préparer une transition.
  7. (Par extension) (Figuré) Passage d’un régime politique, d’un état de choses, d'un ordre à un autre.
    • Pourtant, le grand trouble qu’avait introduit dans son âme la révélation, sans transition, de ce pays si dissemblable au sien, se calmait lentement, mais sensiblement. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Ce découpage géographique n’a pas la prétention de définir exactement et sur le plan strictement scientifique les différents domaines chorologiques en particulier entre les domaines atlantique et médioeuropéen qui disposent, notamment en France, de larges zones de transition. — (J.-C. Rameau, C. Gauberville et N. Drapier, Gestion forestière et diversité biologique, p. 57, Librairie forestière, 2000)
  8. (Philosophie) Dans la terminologie marxiste, phase de l’évolution d’une société, plus ou moins rapide et plus ou moins violente, préalable au communisme.
    • M. Proudhon, à cela près que M. Bray, loin de vouloir posséder le dernier mot de l’humanité, propose seulement les mesures qu’il croit bonnes pour une époque de transition entre la société actuelle et le régime de la communauté. — (Karl Marx, Misère de la philosophie)
  9. (Triathlon) Dans les sports enchaînés (triathlon, duathlon…), changement de disciplines et donc d’équipements.
  10. (LGBT) Période pendant laquelle la personne trans fait évoluer son expression de genre.
    • Il n’existe pas de transition parfaite, ni de parcours tout indiqué. ChacunE dispose librement de son corps et de son identité, et, de fait, du droit de les façonner comme elle/il l’entend, c’est-à-dire avec ou sans modifications corporelles. — (Brochure Hormones et parcours trans sur outrans.org. Consulté le 11 juillet 2020)
    • Mais il faudrait distinguer un autre type de transphobie, "institutionnelle", celle-ci, et qui, en limitant l'accès au changement d'état civil et aux opérations remboursées, rend vulnérables l'ensemble des personnes souhaitant transitionner selon leurs propres modes de transition (chirurgicale, hormonale, nominale, etc.). — (Arnaud Alessandrin, Karine Espineira, Sociologie de la transphobie, 2015, page 45).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Transition : définition du Littré (1872-1877)

TRANSITION (tran-zi-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Manière de passer d'un raisonnement à un autre, de lier les parties d'un discours, d'un ouvrage. Ménager les transitions. Une heureuse transition. L'art des transitions. Par cette transition imprévue il prévient le lecteur, et la transition est faite avant que le poëte même ait songé qu'il la faisait, Boileau, Longin, Subl. 23. Il [Boileau] lui reprochait [à La Bruyère] de s'être épargné, dans son livre des Caractères, le travail des transitions, qui étaient, selon lui, tout ce qu'il y avait de plus difficile dans les ouvrages d'esprit ; peu de personnes souscriront à ce jugement, D'Alembert, Éloges, Despr. note 12. Cela me rappelle une transition aussi brusque, mais plus plaisante de Scarron, je crois ; la voici : Des aventures de ce jeune prince à l'histoire de ma vieille gouvernante, il n'y a pas loin, car nous y voilà, Chamfort, Notes sur les fables de la Fontaine, XII, 12, vers 34.

    Fig. De notre ville solitaire à la ville souterraine, la transition semble assez douce, Staël, Corinne, II, 4.

    Fig. Ménager les transitions, préparer adroitement son passage d'un parti à un autre.

  • 2 Terme de musique. Manière d'adoucir le saut d'un intervalle disjoint, en insérant des sons diatoniques entre les deux termes.

    Transition régulière, celle qui se fait sur un temps faible.

    Transition irrégulière, celle qui se fait sur un temps fort.

  • 3 Terme de géologie. Passage d'un genre de roches à un autre. Observez les transitions par lesquelles la nature a passé, lorsque, après avoir produit un genre ou un ordre de montagnes, elle a commencé à en produire d'un genre ou d'un ordre différent, Saussure, Voy. Alpes, t. VIII, p. 291, dans POUGENS.

    Terrains de transition, terrains situés sous les terrains secondaires.

  • 4 Fig. Passage d'un régime politique, d'un état de choses à un autre. La transition de la monarchie à la république. Il s'est fait dans l'atmosphère une brusque transition du chaud au froid.
  • 5 Terme d'astrologie. Passage des planètes dans certains lieux du ciel de l'horoscope.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Transition : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSITION, s. f. (Art orat.) liaison d’un sujet à un autre dans le même discours. Tous les préceptes qu’on donne pour former les transitions, pour les placer à propos, pour les varier avec goût, sont autant de préceptes frivoles. Il faut que toutes les parties d’un discours soient unies comme le sont celles d’un tout naturel ; c’est la vraie liaison, & presque la seule qui doit y être. Tout ce qui n’y tient que par insertion artificielle, y est étranger. Ce qui rend si difficile la pratique des transitions à la plûpart des auteurs, c’est qu’ils n’ont pas assez médité leurs sujets pour en connoître tout l’enchaînement ; & faute d’avoir saisi une partie médiante qui servoit de liaison, ils font aboutir les unes aux autres, des parties qui ne sont point taillées pour joindre. De-là les transitions artificielles & les tours gauches employés pour couvrir un vuide, & tromper ceux qui jugent de la solidité de l’édifice par le plâtre dont il est revêtu.

Qu’on parcoure les ouvrages des célebres écrivains, on n’y verra point de ces tours de souplesse, si j’ose m’exprimer ainsi ; le sujet se développe de lui-même, & s’explique franchement. Tout se suit ; & quand ils ont dit sur un chef tout ce qu’il y avoit à dire, ils passent à un autre simplement, & avec un air de bonne foi, beaucoup plus agréable pour le lecteur que ces subtilités qui marquent la petitesse de l’esprit, ou au-moins un auteur trop oisif. Voilà les réflexions sensées de l’auteur des principes de Littérature sur cet article. (D. J.)

Transition, (Musique.) se dit de la maniere d’adoucir le saut d’un intervalle disjoint, en insérant des sons diatoniques sur les degrés qui séparent ses deux termes. La transition est proprement une sorte de tirade non notée ; quelquefois elle n’est qu’un port de voix, quand il s’agit seulement de rendre plus doux le passage d’un degré diatonique à l’autre. C’est ainsi que, pour passer du si à l’ut avec plus de douceur, on commence l’ut sur le même ton du si.

Transition harmonique est une marche de basse fondamentale propre à changer de genre ou de ton ; ainsi dans le genre diatonique, quand la basse marche de maniere à exiger dans les parties quelque mouvement par semitons mineurs, c’est une transition chromatique ; que si l’on passe d’un ton dans un autre à la faveur d’un accord de septieme diminuée, c’est une transition enharmonique. Voyez Enharmonique. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transition »

Étymologie de transition - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin transitio (« passage, transition ») → voir transit et transir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de transition - Littré

Génev. trancizion ; provenç. transitio ; espagn. transicion ; ital. transizione ; du lat. transitionem, de transire, passer (voy. TRANSIT).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « transition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transition trɑ̃zisjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « transition »

  • Le chanvre est une plante qui a une place privilégiée dans la transition écologique. C’est une plante rustique qui souffre peu de maladies, qui n’a pas besoin de beaucoup d’irrigation et qui est un puits de carbone, c’est aussi un type de production qui génère un revenu correct aux agriculteurs. De ce fait, le chanvre peut se cultiver en agriculture bio. Chaque partie de la plante peut être utilisée : la graine, la fleur, la chenotte et la fibre. Nous, nous nous intéressons à la fibre dont on se sert pour le textile. Le Lot a aussi une grande histoire avec le chanvre : dans l’Antiquité,les étoffes de chanvre de Cahors étaient très prisées à Rome. C’était aussi une ressource stratégique lors des grandes découvertes car les cordages de bateau étaient tissés en fibre de chanvre.  ladepeche.fr, VirgoCoop tisse la transition écologique de la région - ladepeche.fr
  • Pour que ce ne soit pas un coup de plume dans l’eau ! Des citoyens du Lot-et-Garonne (*) impliqués dans les milieux associatifs, culturels, syndicaux ou politiques avaient, début mai, écrit une tribune « Coronavirus, le monde d’après ». Son objectif était d’appeler tous les pouvoirs publics locaux à mettre réellement en œuvre à leur échelle les mécanismes de transition sur notre territoire. Cette tribune a été signée par 450 lot-et-garonnais. Le collectif, toujours informel, ne veut pas que ce cri du cœur reste lettre morte. Il a décidé de poursuivre la démarche en alertant le conseil départemental « sur les attentes des citoyens vis-à-vis de la transition écologique, sur l’environnement ». Jonathan Biteau, à la genèse de cette réflexion, souligne : « Et de manière plus globale de l’alerter sur les choses que les gens veulent voir changer dans la société ». Un courrier pour demander ce que les élus souhaitent concrètement faire va être envoyé à Sophie Borderie, la présidente du Département. Il le sera aussi aux présidents des intercommunalités du 47 car ils ont notamment la compétence sur l’environnement, le transport et les déchets. « Durant le confinement, note Johathan, on a vu très clairement que l’activité humaine a eu un impact énorme sur l’environnement. Il y a eu la moitié de l’humanité confinée pendant quelques semaines. On a tout de suite vu des écosystèmes qui se sont mis à revivre, que l’air et l’eau ont été moins pollués. De nouveaux modes de consommation ont été développés ». Il reste toutefois lucide. « Que le monde d’après ne soit pas comme le monde d’avant est évidemment un vœu pieux. On a repris le même mode de vie mais la tribune a été signée par 450 Lot-et-Garonnais. On ne va pas laisser tomber, on va appuyer un peu plus ». Il est probable que d’autres actions, comme des conférences ou un événement autour des alternatives, s’organisent.   ladepeche.fr, Transition en 47 : des citoyens écrivent à Sophie Borderie - ladepeche.fr
  • Trente milliards d’euros devraient être consacrés à la transition écologique au sein du plan de relance, qui veillera dans son ensemble à favoriser la décarbonation de l’économie, a déclaré le ministre de l’économie, des finances et de la relance, Bruno Le Maire dans le Journal du dimanche (JDD) du 26 juillet. Le Monde.fr, Relance : Bruno Le Maire promet 30 milliards d’euros pour la transition écologique
  • De la même manière, la transition écologique appelle à un changement macroscopique des comportements individuels: parce qu'ils représentent une part du changement nécessaire, et parce que l'on peut parier sur leur considérable effet d'entraînement. L'éco-geste, en se généralisant, prendra une portée politique. La Tribune, La portabilité des données: un levier citoyen pour la transition écologique
  • Ce serait une hérésie de s'en prendre aux installations plutôt qu'au produit. Ce n'est pas l'installation qui pollue. C'est bien le produit. Aujourd’hui, la profession est bien consciente que le fioul domestique a vécu ses heures et n'est pas un produit d'avenir. On s'y est préparé depuis pas mal de temps. Aujourd'hui, on a une solution qui demande l'aval du ministère de la transition écologique, sur l'autorisation de la commercialisation d'un "biofioul". Un fioul qui serait additivé à 30 ou 40% d'ester méthylique de colza. Cela permettrait de donner aux caractéristiques du fioul un niveau de pollution conforme à ce que souhaite le ministère de la transition écologique. France Bleu, Limousin - Les vendeurs de fioul domestique prêts à s’adapter à la transition écologique
  • J'ai toujours été frappé par le comportement d'ivrogne des enfants en bas âge : ils bégaient, titubent, trébuchent, passent sans transition du rire aux larmes et réciproquement. Qu'est-ce que ce serait si, en plus, ils buvaient de l'alcool ! De Roland Topor / Pense-bêtes
  • La plupart des femmes passent sans transition de l'hypocrisie au cynisme. Combien peu s'arrêtent à la sincérité. De Daniel Stern / Esquisses morales et politiques
  • La vie est agréable. La mort est paisible. C’est la transition qui est désagréable. De Isaac Asimov
  • Il n'y a pas de dictature de transition. De Robert Aron / La Révolution nécessaire
  • […] La forme n'est qu'un instantané pris sur une transition. Henri Bergson, L'Évolution créatrice, P.U.F.

Images d'illustration du mot « transition »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transition »

Langue Traduction
Corse transizione
Basque trantsizio
Japonais 遷移
Russe переход
Portugais transição
Arabe انتقال
Chinois 过渡
Allemand überleitung
Italien transizione
Espagnol transición
Anglais transition
Source : Google Translate API

Synonymes de « transition »

Source : synonymes de transition sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires